• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Le Mont-Dol, mon village coup de cœur de la baie du Mont-Saint-Michel
Le Mont-Dol, mon village coup de cœur de la baie du Mont-Saint-Michel
Travaillant à l’Office de Tourisme du Pays de la Baie du Mont-Saint-Michel, Dol de Bretagne et Pleine-Fougères depuis maintenant quelques années, j’ai pu arpenter et arpente encore le territoire en long, en large et en travers ! Parmi les différents villages de la région, il y en a un qui possède de nombreuses richesses qui méritent le détour… Suivez-moi le temps d’un instant et découvrez le Mont-Dol, un village de quelques 1 200 âmes où règne une atmosphère particulière…   Niché dans la baie du Mont-Saint-Michel, le village du Mont-Dol, situé à quatre kilomètres au nord de la ville médiévale de Dol de Bretagne, surprend agréablement par son originalité, son histoire, ses richesses naturelles et patrimoniales et ses légendes…   C’est à 65 mètres de hauteur que le village du Mont-Dol, perché sur un massif granitique, culmine. Grâce à son élévation, on peut, une fois arrivé sur le tertre et après être monté en haut de la tour Notre Dame, avoir un superbe panorama sur la baie du Mont-Saint-Michel et une vue imprenable sur l’arrière pays et la cathédrale Saint Samson de Dol de Bretagne. Après avoir pris un bon bol d’air, je pénètre dans la chapelle de l’Espérance. Cet édifice construit sur la base d’un ancien temple païen datant de l’occupation romaine, fut transformé en télégraphe de Chappe en 1799 pour les communications sur la ligne Paris – Brest.  Pour continuer mon périple, je passe au moulin à vent saluer les guides de l’association des Courous d’Pouchées qui me font re-découvrir, en saison (du mois d’avril au mois d’août),  son fonctionnement.  En rebroussant chemin pour descendre de ce joli village, je songe à toutes ses légendes qui font de notre Bretagne une terre si riche de mystères. En effet, saviez-vous que c’est sur ce site du Mont-Dol que le diable et l’archange Saint-Michel se seraient battus ? Si vous ne me croyez pas, allez jeter un coup d’œil sur le rocher près de la chapelle de l’Espérance, on aperçoit encore le siège du diable et les griffures de la lutte entre ces deux personnages… Avant de terminer ma balade, un petit coup d’œil à l’intérieur de l’église Saint Pierre, ne serait-ce que pour admirer une fois de plus, les peintures murales datant du XVème siècle. Je ne tarderai pas à revenir au Mont-Dol afin de m’initier à l’escalade. Le site aménagé dans d’anciennes carrières est accessible aux grimpeurs de tous niveaux…  
Le Mont-Dol, mon village coup de cœur de la baie du Mont-Saint-Michel
Ma descente en canoë sur la Dordogne à proximité de Sarlat
Ma descente en canoë sur la Dordogne à proximité de Sarlat
Effectuer une descente en canoë sur la Dordogne, voilà à mes yeux le meilleur moyen pour passer une belle journée alliant loisirs et découverte du patrimoine périgourdin ! Travaillant à l'Office de Tourisme de Sarlat Périgord Noir, une à deux fois par an, j’aime admirer les paysages de la vallée tout en profitant du soleil avec des amis.   En fin de matinée nous nous rendons sur le lieu de départ que nous avons choisi. Plusieurs parcours sont proposés de manière à ce que chacun puisse choisir la durée de sa descente et ce à proximité de Sarlat la Caneda. En général je choisis un parcours de 16km, qui représente environ 3h30 de descente. A partir de là, nous nous équipons avec une pagaie chacun, un bidon étanche par bateau pour protéger nos effets personnels et un gilet de sauvetage que nous conservons jusqu'à l'arrivée. Chacun choisit s'il souhaite prendre un canoë ou un kayak. Les kayaks sont faits pour une seule personne tandis que deux à quatre personnes (deux adultes et deux enfants de plus de 5 ans au centre) peuvent s'installer dans un canoë. Une fois le gilet enfilé, pas d'inquiétude, la rivière Dordogne n'est pas dangereuse, à moins de sauter sur le canoë, il ne se renversera pas ! Nous sommes briefés sur comment nous devons diriger notre bateau et c'est parti !   Nous voici donc en route pour une journée agréable à contempler les paysages de la vallée : Domme en haut de la falaise, les châteaux de Castelnaud, Fayrac et Beynac, sans oublier le village de la Roque Gageac et encore bien d'autres trésors du Périgord Noir... Le loueur de canoë remet au départ un livret de voyage dans lequel nous retrouvons toutes les explications sur l'histoire et le patrimoine que nous croisons au fur et à mesure. De temps en temps, nous profitons des petites plages pour faire une pause, pique-niquer et nous baigner. A l'arrivée, un bus nous attend et nous ramène ensuite à notre point de départ où nous avions laissé notre voiture.   Bilan de notre journée de descente en canoë sur la Dordogne, nous repartons avec de belles photos, de beaux souvenirs et quelques couleurs en plus !
Ma descente en canoë sur la Dordogne à proximité de Sarlat
Le marché de Les Vans en Ardèche, mon rendez-vous incontournable du samedi matin
Le marché de Les Vans en Ardèche, mon rendez-vous incontournable du samedi matin
Traditionnel, incontournable et vivant… autant d’adjectifs qui caractérisent LE moment de la semaine qu’aucun Vanséen ne raterait ! Été comme hiver, le marché du samedi matin est un incontournable, le moment de convivialité par excellence.   De tous temps les habitants des villages alentours se retrouvaient sur cette place, autrefois appelée la Grave, pour discuter, échanger et commercer. Voilà bien ici une tradition ancestrale que nous continuons à entretenir avec ferveur. Avec ses 300 exposants en plein été, ce marché est l’un des plus grands du département de l'Ardèche. Il vous faudra donc prévoir une matinée entière pour flâner d’étals en échoppes, au gré des odeurs, des couleurs et des rires provenant des cafés qui entourent la place.   Je vous livre ici mon itinéraire favori pour arpenter les rues encombrées du samedi matin : Laissez votre véhicule à proximité du cinéma et laissez-vous guider par le clocher de l’église qui dépasse aisément du cœur de ville. Depuis la Place de l’Oie, engagez-vous dans l’artère pavée qui mène au centre ancien et laissez vous porter par le flot des badauds qui, comme vous, n’aura de cesse de s’arrêter pour déguster les spécialités du secteur. La Place du Marché, reconnaissable à sa fontaine centrale, vous offre tout ce dont vous avez besoin pour préparer un bon repas typiquement ardéchois : caillettes, picodon, vin, miel… Écoutez, sentez, regardez... vous y êtes! Artisans et producteurs se concentrent ici pour vous offrir des produits de qualité. Remontez ensuite vers la place principale Léopold Ollier, ouverte et ensoleillée, elle vous offrira bijoux, vêtements et artisanat. Vous y trouverez aussi l'Office de Tourisme du Pays des Vans.  Il est ensuite l’heure de rentrer en direction de la place H.Thibon pour vos derniers achats.   Ça y est, il ne vous reste plus qu’à déguster les trésors gastronomiques dénichés sur le marché de Les Vans ! La délicieuse tapenade d’olives en apéritif, l’assortiment de charcuteries de Pays et Lou Pisadou en dessert… bon appétit !
Le marché de Les Vans en Ardèche, mon rendez-vous incontournable du samedi matin
Ma randonnée nature jusqu'au lac des Rousses dans le Haut-Jura
Ma randonnée nature jusqu'au lac des Rousses dans le Haut-Jura
Moins de 2 heures de balade aller/retour depuis l’Office de Tourisme des Rousses, quelques champs à traverser, quelques sentiers, un peu de village puis de grandes étendues naturelles pour les yeux : Tourbière, forêt, animaux, nature, soleil, lac des Rousses et montagnes au programme !    Passer un bon moment c’est aussi faire quelques efforts et savourer de beaux paysages ; en vacances pour un week-end ou juste un après-midi : les familles les enfants les couples sont les bienvenus ! Alors Si ça vous dit on s’équipe de chaussures de marche et nous y allons! Suivez-moi! Prenons même un pique-nique, c’est si magique et convivial !    Le départ se fait depuis le parking de l’Office de Tourisme des Rousses, sur la droite prenons le sentier qui monte, c’est la Montée de l’Opticien et le début de la balade mais aussi un passage célèbre d’une course de ski de fond en février: La Transjurassienne !  On emprunte le sentier et nous arrivons à un site majeur, le lieu exact d’une bataille qui opposa en juillet 1815 les dernières troupes de Napoléon 1er aux autrichiens, un panneau relate l’événement historique. Il faut suivre le sentier, tourner sur vôtre gauche, puis au carrefour à droite jusqu’au rond point, bien suivre les indications et montons jusqu’au collège, sur ce chemin nous arrivons sur un beau point de vue sur le lac et les montagnes environnantes, il faut descendre prendre une petite portion de route et filer sur la droite par un sentier qui mène au rocher du lac. A droite sur la colline quelques cavaliers, et devant nous une tourbière, lieu naturel au possible et si particulier : Ici, pins à crochets et bouleaux font le décor.  Un petit tour au rocher du lac, lieu romantique et paisible et là… plein les yeux… vue sur le lac entouré de montagnes, au loin La Dent de Vaulion au fond de la vallée marque le paysage. Une passerelle sur pilotis nous emmène (les pieds au sec) sur la tourbière puis de l’autre côté du lac. Une base nautique, des pédalos, des tables pour le pique-nique, un restaurant et une plage nous accueille… Tous à l’eau !... On peut se baigner au lac des Rousses ! La baignade est même surveillée par un maître-nageur l’été ! Voilà notre balade touche à sa fin, il y avait de quoi passer de très bons moments, alors partagez autour de vous les émotions d’une promenade réussie !    A bientôt pour d’autres randonnées sur la Station des Rousses !
Ma randonnée nature jusqu
5 idées pour visiter les Saintes en Guadeloupe
5 idées pour visiter les Saintes en Guadeloupe
« La troisième plus belle baie du monde », qu’ils disaient ! Quelques minutes à vol d’oiseau séparent seulement les Saintes, cet archipel sauvegardé, de la Guadeloupe. Oubliés le stress, les voitures, la pollution. Saintes chéries, on vous adore. À la différence de certaines de ses voisines ayant succombé à l’avancée du béton et aux embouteillages, le rêve antillais ne vire pas au cauchemar, sitôt débarqué sur l’île principale de ce petit chapelet perdu dans l’Atlantique.   #1 Une île entre le ciel et l’eau D’adorables maisons blanches aux toits rouges, des scooters qui parcourent l’île dans tous les sens : le bourg de Terre-de-Haut s’étire tout en longueur. Au centre, une mairie et un square presque ombragé. L’église de campagne marque la limite entre le quartier du Mouillage et celui de Fond-Curé, où habitent les pêcheurs. Il faut prendre le temps de parcourir ces rues, enregistrant ici une conversation qui finit en éclat de rire, là une frise en bois, un jardin fleuri, une barrière, une jalousie à la peinture fatiguée…   #2 Un peuple de pêcheurs Les Saintois, peuple de pêcheurs isolés sur leur île, ont conservé leur particularisme à travers les siècles. Arborant fièrement le salako, chapeau en lamelle de bambou recouvert de tissus, d’inspiration tonkinoise, ils furent réputés pour la qualité de leurs bateaux, ces saintoises, légères et rapides, qui pouvaient mesurer jusqu’à 10 m de long. Aujourd’hui, les bateaux à moteur ont remplacé les blanches voiles triangulaires, et seuls quelques vieux habitants portent encore le salako.   #3 Une île sans histoire ? Descendants de Bretons, Normands et Poitevins, les Saintois sont pour la plupart blancs de peau. La canne ne poussant pas sur leur sol aride, l’esclavage ne fut pas vraiment une nécessité, et le mélange des populations resta limité. Vous n’aurez pas de mal à retenir les noms à l’entrée des boutiques, on retrouve partout des Cassin, Maisonneuve, Joyeux, Laurent, tous descendant des rares foyers qui s’étaient accrochés au XVIIème au flanc des mornes.   #4 Los Santos Christophe Colomb découvrit l’archipel en novembre 1493 et le baptisa Los Santos, en l’honneur de la Toussaint. En 1648, les Français occupèrent les Saintes, mais la sécheresse les fit fuir. La deuxième tentative, en 1652, fut la bonne. Si vous arrivez le 15 août, vous participerez à la fête patronale, car on commémore ce jour-là la victoire, en 1666, sur la flotte anglaise. Cette dernière se rattrapa en 1782, les Anglais, à leur tour, s’emparant de l’île. Le musée installé dans le fort Napoléon évoque le sort du « Ville de Paris », vaisseau-amiral, coulé au large. Les Saintes ne redevinrent françaises qu’en 1816...   #5 La maison-bateau au bord de l’eau ! En vous baladant dans le bourg, à gauche, après le ponton, vous ne risquez pas de manquer cette étrange maison bateau, blanche et bleue, que l’on doit, semble-t-il, à un homme qui a beaucoup fait pour immortaliser la Guadeloupe, Adolphe Catan. Pendant un demi-siècle, il a photographié la Basse-Terre. Mais c’est en 1945 qu’il commença la construction de cette étrange maison surplombant la rade, saluée à l’époque par les bateaux entrant dans la baie… car ils pensaient avoir affaire à un vrai navire.
5 idées pour visiter les Saintes en Guadeloupe
Ma visite au cimetière marin de Sète
Ma visite au cimetière marin de Sète
Aller visiter le cimetière marin de Sète ? En voila une drôle d’idée ... Mais c'est avant tout une bonne idée. En effet ce cimetière est selon moi d’une beauté renversante et offre une des plus belles vues sur la mer depuis Sète.   Pour découvrir cet étonnant cimetière il vous faudra grimper les pentes du Mont Saint Clair. Entre le fort du théâtre de la mer et le musée Paul Valéry, vous ne pourrez pas le rater. N'hésitez pas à demander votre chemin à l'Office de Tourisme de Sète.   Qualifié « d’un des plus beaux cimetières de France », ce lieu paisible offre une vue spectaculaire sur la mer. Vous verrez devant vous les bleus du ciel et de la mer se mélanger et sur votre gauche, le spectacle des bateaux qui entrent et sortent du port de pêche de Sète, suivis par une horde de mouettes. Ici, le silence impressionne, face à ce spectacle, je me sens à chaque fois vraiment toute petite. Quelque soit l’endroit ou l’on se trouve, le calme règne.   Vous pourrez vous promener dans les allées où monuments de marbres et pierres tombales posées au sol se côtoient et contemplent l’immensité de la Méditerranée.   A noter, la présence des sépultures d'illustres personnages: Paul Valéry, célèbre poète qui venait y trouver de l’inspiration et écrire, Jean Vilar, créateur du festival d’Avignon, y ont trouvé leur dernière demeure.   A l'issue de votre visite du cimetière marin je vous assure que vous ne trouverez plus que c'est une drôle d'idée de visiter un cimetière à Sète.
Ma visite au cimetière marin de Sète
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE SÈTE
4 idées pour visiter Calvi et l'île Rousse, portes d’entrée de la Balagne
4 idées pour visiter Calvi et l'île Rousse, portes d’entrée de la Balagne
Dans le nord-ouest de l'île de Beauté, voici l'Ïle Rousse et Calvi à visiter, deux stations phares du littoral de Balagne ! Ces deux sites d'exception conjuguent les plaisirs du balnéaire et la force de la nature corse, dans un décor de mer et de moyenne montagne. De balade en randonnée, de baignade en plongée, la magie rayonne en pays de Balagne !  #1 A u celente (en plein air)  Calvi, l'Île Rousse et la Balagne, ce sont tout d'abord les paysages. Entre Sant’Antonino, perché sur les sommets, et les différentes plages qui bordent le littoral, se déroulent des collines de maquis de vergers, ponctués de villages en balcons. Au pied des sentiers muletiers, les magnifiques panoramas sauvages de la presqu’île de la Revellata et de la pointe Spano complètent le spectacle de l'odorant jardin de la Corse. À l’intérieur des terres se déploient toutes les richesses préservées du parc régional de Corse, de la forêt de Tartagine et celle de Bonifato à la vallée du Fango.  #2 La corse au coeur  Surplombant la grande bleue, la citadelle génoise de Calvi, avec la Poudrière, la caserne Sampiero (ex-palais des Gouverneurs) et la maison de Christophe Colomb, est l'un des trésors du patrimoine corse. Une balade à l’abri des remparts vous fera découvrir la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, les fresques renaissance de l'Oratoire Saint-Antoine et le Palais épiscopal de Sagone. L’Ile-Rousse a quant à elle donné son nom à l’archipel d’ilots de porphyre rouge qui accueillent des couchers de soleil exceptionnels. L'arrière-pays a aussi ses trésors : églises tantôt romanes, tantôt baroques, et petits villages pittoresques, aux artisans travaillant les matières nobles.  #3 De la plage aux hauteurs  Entre Pietralba au nord et galeria au sud de la Balagne, admirez la baie d'Algajola et la beauté des eaux du delta de l'Ostriconi. Les baies de Calvi et de l'Île Rousse s’apprécient en voilier, en planche à voile, en jet-ski ou même en plongée. De part et d’autre de la grande plage de la Pinède, les étendues de sable blanc et les criques ensoleillées rivalisent d’attraits. Située à 10 km de Calenzana, Calvi est donc aux portes du parc régional de Corse qui permettent depuis Calenzana de rejoindre le célèbre GR20, le sentier de randonnée le plus long – et l'un des plus beaux – de France.  #4 Plaisirs festifs  Calvi vit au rythme des festivals et des fêtes. En juin, le jazz annonce l’été, suivi en juillet d’un festival des musiques nouvelles puis, en septembre, du charme des chants polyphoniques corses. Fin octobre, le festival du Vent fait se rencontrer artistes, sportifs, navigateurs et scientifiques inspirés par Éole, le dieu du vent. Dans les villages environnants, la tradition festive fait naître de multiples manifestations, comme les foires rurales de l’amande et de l’olive, les festivals de musique classique de Santa Reparata et de Calenzana, les rencontres théâtrales d’Olmi cappella, le célèbre concours de pétanque de l’Ile-Rousse… Renseignez-vous auprès des Offices de Tourisme de Calvi et de l’île Rousse.
4 idées pour visiter Calvi et l
4 idées pour visiter Angoulême le temps d'un week-end
4 idées pour visiter Angoulême le temps d'un week-end
Visiter Angoulême le temps d’un week-end, c’est découvrir la capitale incontestée de la bande-dessinée. Mais pas que… la ville n’a pas attendu l’âge d’or du neuvième art pour faire parler d’elle. Cette ancienne place forte, port fluvial sur la Charente, et centre manufacturier et artistique, est le cœur de l’Angoumois, pays verdoyant de coteaux et rivières. #1 Ville d’art et d’histoire  Campé sur un promontoire rocheux dominant la vallée de la Charente, le vieil Angoulême mêle harmonieusement les styles, de la cathédrale Saint-Pierre aux Halles métalliques, des églises romanes à la promenade de Beaulieu. Hors des remparts, découvrez l’Angoumois : le magnifique château renaissance de La Rochefoucauld, le château du village de Balzac, et celui de Cognac, où naquit François 1er. L’art roman s’explore en un circuit de 15 étapes.  #2 Bonheurs charentais  Le plaisir des saveurs est une tradition angoumoisine qui a son festival, en novembre, les Gastronomades. Le jambon et le lard rissolés sont des « grillons charentais » et les escargots des « cagouilles ». Dégustez aussi le pineau des Charentes, vin moelleux façonné au cognac, la galette charentaise, blonde et croustillante, les marguerites en chocolat et les macarons de la biscuiterie Lolmède.  #3 Vacances angoumoisines  Avec son relief calcaire et ses nombreux cours d’eau, le pays d’Angoulême est idéal pour les activités nautiques, la spéléologie, l’escalade, le VTT... Pour les enfants, l’office de tourisme organise des jeux de piste et des activités créatives et ludiques (fabriquer du chocolat !). On découvre en famille la vallée verte de la Charente, la forêt de la Braconne, les vignobles...  #4 Des bulles et des surprises  À Angoulême, la BD possède son temple (la Cité internationale de la Bande Dessinée) et a conquis en grand format 22 murs de la ville. Le festival de rayonnement mondial accueille en janvier les créateurs, les éditeurs et 218 000 lecteurs de ce monde de bulles et d’images. Mais le pays d’Angoulême fête aussi le théâtre en mai, les grands artistes des musiques métisses en juin, et le film francophone en août.    Visiter Angoulême le temps d’un week-end, c’est partager son temps entre activités nature et découverte d’une cité historique, avec ses façades investies par l’univers BD. 
4 idées pour visiter Angoulême le temps d
J'ai redécouvert Ouistreham à vélo
J'ai redécouvert Ouistreham à vélo
Que dîtes-vous de découvrir ou plûtot re-découvir Ouistreham à vélo ? Pour ma part, c'est maintenant chose faite. Après m'être équipée de bonnes chaussures, d'une tenue de sportive et surtout d'un vélo, c'est parti pour une balade à la découverte de la ville...autrement ! Pour ce faire, j'ai accompagné ma collègue Floriane, de l’Office de Tourisme de Ouistreham Riva Bella, chargée de la médiation culturelle lors d'une visite à vélo de la ville (2 visites à vélo dans la saison).    Nous étions une dizaine à suivre Floriane à la file indienne, j'étais la dernière afin de fermer la chaîne. La visite commence par le quartier balnéaire de Riva-Bella. C'est toujours intéressant d'avoir des informations sur l'histoire de ce quartier et de son lien étroit avec le débarquement et la libération. Photos d'archives à l'appui et anecdotes, Floriane nous entraîna sans difficulté dans la riche histoire de Ouistreham Riva-Bella. C'est ensuite au tour des belles villas et de l'ancien casino, puis nous avons emprunté le chemin vers le bourg pour découvrir la Grange aux Dîmes (petit tour à l'intérieur pour admirer son imposant toit en bois) et l'église romane Saint Samson. Il nous a été demandé de reconnaître quelques graffitis de bateaux datant du 19e dissimulés sur la paroi de l'église. Après avoir fait une pause dans le bourg, nous avons repris les vélos en direction du canal de Caen à la mer et le port.  Avec la chaleur qu'il a fait ce jour là, c'est toujours agréable d'emprunter la voie verte et d'avoir un peu de fraîcheur le long du canal. Et enfin, le clou de la balade : la visite du phare de Ouistreham ! Difficile de monter les 171 marches après 2h30 de vélo mais cela vaut le coup, quelle vue imprenable ! Le retour vers la Maison du Tourisme se fait tranquillement en passant devant le Grand Bunker, un des deux musées à Ouistreham (avec le Musée N°4 Commando). Je vous recommande grandement cette balade à vélo qui permet d'allier culture et sport et d'en savoir davantage sur Ouistreham.  
à partir de
4 €
/pers*
J
J'ai testé le déjeuner-spectacle du Casino Barrière de Ouistreham
J'ai testé le déjeuner-spectacle du Casino Barrière de Ouistreham
Avec une partie de l'équipe de la Maison du Tourisme, nous avons été gracieusement invitées par le Casino Barrière afin de tester le déjeuner Cabaret. Après plus de 100 dates et 20 000 spectateurs, la troupe de de "Welcome to Riva-Bella" propose ses spectacles au Casino de Ouistreham Riva-Bella depuis 5 ans. Le succès de ce spectacle ne fait pas de doute ! Nous avions rendez-vous à 12h et sommes ressortis du Casino à 16h. Des dîners-spectacles sont également proposés. Nous avons été très bien accueillies par le personnel du Casino et placées à une table très joliment dressée. Les plats du déjeuner (menu plaisir) se sont enchaînés très facilement : un verre de bienvenue (kir pétillant !) puis l'entrée qui était un duo de rillettes au saumon et quenelle d'avocat, le plat principal avec une ballotine de volaille au Porto et son gratin de pommes de terre-flan de légumes et ensuite le délicieux "So choc" biscuit cacao, bavarois chocolat et mousse pralinée et enfin le café. Le vin est compris dans la formule. Le spectacle qui dure environ 3h est très divertissant. Norbert, toujours vêtit de tenues des plus excentrique et sexy, nous présente le spectacle et fait les transitions de la dizaine des tableaux. Dans des ambiances différentes, 7 artistes dont 2 transformistes nous proposent ainsi des reprises de grands tubes mêlant de belles performance de chant et danse. Je retiens par exemple Mylène Farmer, Tina Turner, Dirty Dancing ou encore des « classiques » comme le Moulin Rouge. Non sans humeur, Norbert interpelle et charrie sans retenue les spectateurs. C'est dans une ambiance détendue et très festive que le spectacle se déroule. Certains tableaux sont même assez surprenants. Moi et mes collègues avons vraiment apprécié ce moment ponctué de fous rires et même d’émotions (à la fin du spectacle, une surprise vous attend !). Un spectacle vraiment à voir ou à offrir, en couple ou en groupe, qu’on soit jeune ou moins jeune…!
J
Retour en haut