• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
A la recherche de poissons frais, je rejoins le port de Carro. Ce petit village de pêcheur a gardé son âme d’antan. Son port pittoresque est un pur bonheur. Tous les matins, on y trouve un marché de poissons du jour assuré directement par les pêcheurs. Il est 9h et il y a déjà foule. Voir les daurades encore sauter sur les étals, les thons et les espadons (et même du requin !), c'est incroyable.  Les épouses des pêcheurs qui tiennent les stands sont d’une gentillesse à souligner. Pendant ce temps, monsieur déballe encore la pêche du jour et range ses filets. Je me promène d’étal en étal et découvre des espèces que je ne pensais même pas trouver ici. Des loups, des marbrés, des rougets, des turbos, des poissons pour la bouillabaisse …. En veux-tu, en voilà ! La qualité est juste top ! Je repars avec de belles saules à cuisiner pour ce midi. Carro est un véritable petit port de pêche avec ses chaluts, ses filets et ses odeurs d’iode. Je trouve l’endroit très reposant, on peut y flâner, jouer à la pétanque ou faire son jogging. Le matin, le village connaît une ambiance particulière. Cet endroit est vraiment unique ! 
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
Mon week-end printannier à vélo à Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne
Mon week-end printannier à vélo à Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne
Que faire de mieux qu’une balade familiale en vélo pour profiter des premiers rayons du soleil ?  Pour les adeptes du vélo ou, comme moi, les cyclistes amateurs profitant du soleil pour flâner, pourquoi ne pas utiliser les beaux jours pour découvrir les trésors cachés du territoire de Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne? Pour réaliser une balade en famille, je commence toujours par définir les lieux par lesquels nous souhaitons passer. Cette décision est l’occasion de se retrouver, la veille, autour d’un café ou d’un chocolat pour les plus jeunes. Le tout bien entendu sur l’île de Cosne ou j’en profite pour passer par le camping de l’île afin de réserver les vélos. Et, pour rendre la balade unique et originale, pourquoi ne pas définir des thématiques ? Les possibilités sont vastes ; Balade autour de la Gastronomie, le long des vignes des coteaux du Giennois, à l’orée des bois, ou encore à travers l’histoire. Dernièrement, j’ai décidé de découvrir Villechaud, à quelques kilomètres de Cosne-Cours-Sur-Loire. J’avais envisagé la balade autour de la thématique suivante : «Villechaud à travers ses écrits et son histoire ». Le long du trajet, j’ai définis plusieurs arrêts, afin de se dégourdir un peu les jambes et poser le vélo… Naturellement, le premier arrêt est l’indispensable Cyclorail sur le pont du P.O de Cosne, ouvert tous les jours sur réservation. Ce pont, long de 826 mètres est le plus grand pont métallique ferroviaire français. Ensuite, pour les enfants, rien de mieux que de s’arrêter à la ferme de Port Aubry où ils peuvent découvrir les animaux de la ferme et donner du lait aux petits biquets. Les plus grands ont également un patrimoine à découvrir ; un ancien presbytère comportant une croix au-dessus de la porte, la chapelle Sainte Brigitte avec des vestiges d’un ancien château présent autrefois et une fontaine devenue l’objet d‘une vénération particulière en 1842. J’aime également me promener vers l’ancien lavoir sur le Rio ou il est possible de tremper ses pieds dans l’eau et traverser sous le pont… il y en a vraiment pour tous les centres d’intérêt.  Mais, je ne vais pas vous cacher que mon arrêt préféré est le casse-croûte du midi, le long de la Loire, offrant une vue exceptionnelle sur le fleuve et la colline de Sancerre. Si comme moi, vous souhaitez profiter de votre week-end pour découvrir Villechaud à travers une visite familiale, n’hésitez pas à vous rendre à l’Office de tourisme de Cosne-Cours-sur-Loire (par ailleurs marqué Accueil Vélo) afin de récupérer le guide de cette visite que j’ai eu à cœur de réaliser durant mon stage de licence.
Mon week-end printannier à vélo à Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne
Ma visite au cimetière marin de Sète
Ma visite au cimetière marin de Sète
Aller visiter le cimetière marin de Sète ? En voila une drôle d’idée ... Mais c'est avant tout une bonne idée. En effet ce cimetière est selon moi d’une beauté renversante et offre une des plus belles vues sur la mer depuis Sète.   Pour découvrir cet étonnant cimetière il vous faudra grimper les pentes du Mont Saint Clair. Entre le fort du théâtre de la mer et le musée Paul Valéry, vous ne pourrez pas le rater. N'hésitez pas à demander votre chemin à l'Office de Tourisme de Sète.   Qualifié « d’un des plus beaux cimetières de France », ce lieu paisible offre une vue spectaculaire sur la mer. Vous verrez devant vous les bleus du ciel et de la mer se mélanger et sur votre gauche, le spectacle des bateaux qui entrent et sortent du port de pêche de Sète, suivis par une horde de mouettes. Ici, le silence impressionne, face à ce spectacle, je me sens à chaque fois vraiment toute petite. Quelque soit l’endroit ou l’on se trouve, le calme règne.   Vous pourrez vous promener dans les allées où monuments de marbres et pierres tombales posées au sol se côtoient et contemplent l’immensité de la Méditerranée.   A noter, la présence des sépultures d'illustres personnages: Paul Valéry, célèbre poète qui venait y trouver de l’inspiration et écrire, Jean Vilar, créateur du festival d’Avignon, y ont trouvé leur dernière demeure.   A l'issue de votre visite du cimetière marin je vous assure que vous ne trouverez plus que c'est une drôle d'idée de visiter un cimetière à Sète.
Ma visite au cimetière marin de Sète
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE SÈTE
Le mont Saint Clair de Sète m'offre un panorama de rêve
Le mont Saint Clair de Sète m'offre un panorama de rêve
Travaillant à l'Office de Tourisme de Sète on me demande souvent si Sète est vraiment une île comme son surnom "l'île singulière" pourrait le laisser penser. Je réponds toujours que pour en avoir le coeur net, il faut grimper au mont Saint Clair !   Du panoramique du mont Saint Clair, la vue sur la ville de Sète est saisissante. A droite vous pourrez observer la mer, le port, les canaux et la côte languedocienne. Devant vous, la structure de la ville et sur la gauche l’étang de Thau ainsi que le massif de la Gardiole. La ville de Sète a été construite autour de ses ports et communique avec l’étang par des canaux. On peut y monter à pied (pour les courageux) ou en voiture...   Si l’on relève les ponts levis qui enjambent ses canaux, Sète est bien une île isolée du monde ! Pendant l’antiquité, Sète était une île en mer et l’étang de Thau était navigable. Ainsi, la villa Gallo Romaine de Loupian avait un port d’exportation en mer.   Pour une vue différente mais toute aussi saisissable, longez le chemin des Pierres Blanches jusqu’à la forêt domaniale. Là, une sublime vue sur l’arrière de Sète, la mer, le lido, la plage, et au loin Marseillan et le Cap d’Agde et son volcan du Mont Saint Loup. Vous verrez le mince cordon de sable qui sépare l’étang de Thau de la mer.   Si le temps est clair vous pourrez également apercevoir les Pyrénées et le Mont Canigou, une des richesses de notre belle région du Languedoc-Roussillon.   La vue depuis le mont Saint Clair me fait rêver et vous ? 
Le mont Saint Clair de Sète m
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE SÈTE
Mes flâneries à Saint-Etienne, ville Unesco de design
Mes flâneries à Saint-Etienne, ville Unesco de design
Chargée de promotion à Saint-Etienne Tourisme & Congrès et stéphanoise d’adoption, je suis aussi l’une des rédactrices sur www.monweekendasaint-etienne.com, un site web de bons plans pour occuper ses week-ends quand on est habitant ou visiteur de passage sur Saint-Etienne et ses alentours. Du coup, j’ai toujours une idée de sortie originale quand mes amis et ma famille viennent me rendre visite. Alors pour vous, j’ai concocté un petit programme de visites. N'ayez crainte, pas besoin d'être un grand marcheur pour la balade urbaine qui va suivre, on y va à pas de promeneur en flânant dans le cœur ancien et les ruelles commerçantes de la Capitale du design. On démarre notre visite au Parvis de la Gare de Saint-Etienne Châteaucreux, une véritable galerie d'art à ciel ouvert ! Faites comme moi et laissez-vous surprendre par l'esthétique de l'arbre multi-couleurs de Philippe Million. Si vous prenez le temps de bien l’observer, vous verrez peut-être des oiseaux voler et se poser dans sa ramure ! A quelques mètres, Une étonnante forêt de « bornes urbaines en fonte » nous interpelle, ce sont les fameux tabourets Tempo de François Bauchet. En suivant la ligne de tramway, on découvre aussi les chevaux bleus d'Assan Smati, prêts à galoper, qui soulignent le nouveau siège du groupe Casino. En remontant vers le centre-ville, on ouvre grand les yeux lorsque l’on passe devant l'Ilôt Grüner signé Manuelle Gautrand, un surprenant bâtiment jaune constitué d'un seul volume tantôt posé au sol tantôt dans les airs. Monumentalité, élégance et légèreté sont les symboles de ce "Luminis". Pour une pause gourmande, on se pose à la terrasse d’un café, rue des Martyrs de Vingrè ou on achète des Nougastelles, spécialités du chocolatier Weiss. En matière de bonne chère, Saint-Etienne ne rend pas son tablier et propose de bonnes adresses où l’on goûtera notamment la célèbre râpée. Pour poursuivre notre balade insolite, nous irons flâner du côté du Crêt de Roc, le quartier arty de Saint-Etienne, à proximité de la belle place Jean Jaurès. On profite de faire quelques emplettes dans les boutiques de créateurs et les commerces design et en haut des escaliers, on admire la vue superbe et dégagée sur la ville. Une petite visite culturelle pour terminer ce séjour stéphanois ? Férus de design, visitez la Cité du design, lieu emblématique du design à Saint-Etienne. Les amateurs d’art se rendront au Musée d’art moderne et contemporain et les fans d’architecture,  au site Le Corbusier à Firminy, le plus grand d’Europe et dont la Maison de la Culture a été récemment inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Pour une plongée aux racines de l’industrie stéphanoise je vous conseille le Musée d’Art et Industrie ou encore le Puits-Couriot / Parc-Musée de la Mine. Sortez vos plus beaux maillots pour vous rendre au Musée des Verts, le premier musée français dédié à un club de foot. Au plaisir de vous croiser lors de cette balade urbaine ou dans l’un de nos nombreux sites touristiques.
Mes flâneries à Saint-Etienne, ville Unesco de design
Le parcours des Brocs, ma sortie nature à La Celle-sur-Loire
Le parcours des Brocs, ma sortie nature à La Celle-sur-Loire
Quelle est ma sortie préférée ? Me promener dans la nature. Et quoi de plus indiqué que les bords de Loire. Et pour se faire la commune de la Celle-sur-Loire a un bon plan : le parcours des Brocs. Situé dans une ancienne carrière de sable, ce parcours nous permet de découvrir la Loire et ses trous.   Alors ce matin ni une, ni deux, je me lève tôt (pas trop, 8 heures) et je pars à la Celle-sur-Loire pour faire le parcours. Je me gare alors dans le petit parking ce qui me permet de ne pas déranger les animaux. A peine arrivée au bord de la Loire, je surprends les aigrettes en train d’émerger de leur torpeur. Les petits panneaux d’indications m’expliquent l’histoire de la Loire et de ses occupants. La légère brume qui recouvre le grand fleuve donne au cadre une ambiance mystique. En continuant je peux observer les multiples essences d’arbres qui se développent ici, dans cette nature préservée. Arrivant aux trous (creusés lors du prélèvement du sable dans la Loire) j’ai rencontré quelques courageux pêcheurs, levés bien plus tôt que moi, en train de taquiner le brochet. Je rejoins alors les chemins de sable où je peux voir les troupeaux de moutons et leur berger. Les chiens, fidèles gardiens, encadrent les bêtes qui nettoient les pelouses alluviales. Derrière les brebis, leurs agneaux tentent tant bien que mal de suivre la troupe. Après avoir longé la Loire, je me dirige enfin vers l’étang des Brocs. Géré par la Fédération de pêche, cette retenue d’eau accueille carpes, silures, brochets et des truites lâchées plusieurs fois dans l’année. Là encore des pêcheurs tentent d’avoir la plus belle prise tandis que d’autres cassent la croûte sur les tables en bois présentes autour de l’étang.   Après cette belle marche sur le sentier des brocs, je rejoins ma voiture, heureuse d’avoir pu observer des hérons, des aigrettes, des cormorans et même des animaux plus étrange : des pêcheurs matinaux. Si vous passez par-là, peut-être que vous m’y verrez en train de traîner sur les plages de sables, essayant de trouver des castors !
Le parcours des Brocs, ma sortie nature à La Celle-sur-Loire
Mon escapade en vélo électrique à St-Nazaire-en Royans dans la Drôme
Mon escapade en vélo électrique à St-Nazaire-en Royans dans la Drôme
Pour découvrir le territoire du Royans-Vercors, de nombreux moyens sont possibles. La marche, qui reste traditionnelle et qui permet de profiter au maximum des paysages. La voiture, qui nous donnera l'occasion de pouvoir visiter le plus de lieux possibles en un minimum de temps. Le VTT, pour les plus courageux qui veulent dépasser leurs limites sur les routes vertigineuses de Combe Laval ou des Petits Goulets. Le camping-car, avec lequel nous pouvons emmener notre maison pendant nos voyages. La moto, qui également nous fera profiter pleinement des routes remarquables. Et pour ma part, j'ai décidé de le faire en V.A.E. (Vélos à Assistance Electrique). Une agréable première expérience au guidon d'un vélo qui m'a permis de découvrir, sans grandes difficultés, les reliefs du Royans-Vercors et certains sites phares du territoire. J'ai opté pour une balade au départ de St-Jean-en-Royans longeant plusieurs villages du territoire dont St-Laurent-en-Royans et son « arboretum » ; lieu idéal pour une pause pique-nique.  Un panel de paysages contrastés tout au long de cette balade pour une arrivée en beauté au superbe monastère orthodoxe St-Antoine-Le-Grand. Une belle après-midi de découvertes Royannaise, sportive et éducative ! Comme illustré sur la photo, je suis devant le Bateau à roue de Saint-Nazaire-en-Royans. A partir de ce site touristique où se trouve également la grotte de Thaïs et l'Aqueduc, vous pouvez monter jusqu'au village de Rochechinard et jeter un coup d'oeil aux ruines du château. Un vrai plaisir d'admirer et de profiter de paysages, de routes remarquables et de lieux de mémoires tout en laissant le vélo faire le plus dur, alors que vous, vous aurez juste à prendre des souvenirs mémorables de votre voyage. Alors ça vous tente ?! Pour en savoir plus sur les Vélos à Assistance Electrique, rendez-vous à l'Office de Tourisme de Saint-Jean-en-Royans où nous vous proposons la location de 4 V.A.E. pendant tout l'été. Pour plus de précisions sur les sites touristiques de notre territoire n'hésitez pas à consulter notre Brochure OT Pays du Royans 2016   Ou demandez nous directement à l'accueil lors de votre passage chez nous ! A bientôt dans le Royans Vercors.
Mon escapade en vélo électrique à St-Nazaire-en Royans dans la Drôme
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME VERCORS DRÔME
Ma découverte insolite de la Cathédrale de Chartres
Ma découverte insolite de la Cathédrale de Chartres
Chartres est mondialement connu pour sa Cathédrale, ses vitraux, son labyrinthe, mais ce que je vous invite à découvrir est une partie plus méconnue, voire même secrète, ce sont les parties hautes et les grands combles.  Et oui les combles et les parties hautes de la Cathédrale de Chartres peuvent se visiter ! Pour l’avoir fait, il ne faut pas avoir le vertige et être prêt à faire un peu de sport parce que 35 mètres de hauteur ça ne se monte pas comme ça.    Deux de mes collègues de l’Office de Tourisme de Chartres, une famille avec deux enfants, et moi-même avons commencé cette visite guidée en passant par une porte dans le transept, pour un premier arrêt pour découvrir les vitraux d’une façon peu connue, c’est à dire de l’extérieur. A ce moment-là le guide, nous a expliqué l’usure des vitraux, leur restauration ainsi que leur protection. C’est vraiment incroyable la différence de perception entre l’intérieur et l’extérieur.  Puis nous avons repris notre visite, direction le haut du portail Nord, avec une vue imprenable sur la tour Nord de la Cathédrale et la ville de Chartres. Afin de se rendre au pied de la tour, nous avons longé la toiture de la Cathédrale, et croyez moi c’est là qu’il ne faut pas avoir le vertige. Au bout de l’ascension, le guide nous dévoile quelques éléments peu ou pas connu du grand public (je ne vous dirais rien, il faudra venir !)    Et pour finir en beauté, le guide nous emmène dans les grands combles de la Cathédrale, à l’intérieur de la toiture, où toute l’immensité de la Cathédrale s’expose devant nos yeux. Seul la voute de 40 à 60 cm d’épaisseur nous sépare de l’intérieur. Cette visite a été pour moi un moment vraiment unique, et différent, où les informations que le guide nous a donné étaient vraiment enrichissantes pour découvrir et/ou redécouvrir la fascinante Cathédrale de Chartres.  
à partir de
6 €
/pers*
Ma découverte insolite de la Cathédrale de Chartres
4 idées pour visiter Calvi et l'île Rousse, portes d’entrée de la Balagne
4 idées pour visiter Calvi et l'île Rousse, portes d’entrée de la Balagne
Dans le nord-ouest de l'île de Beauté, voici l'Ïle Rousse et Calvi à visiter, deux stations phares du littoral de Balagne ! Ces deux sites d'exception conjuguent les plaisirs du balnéaire et la force de la nature corse, dans un décor de mer et de moyenne montagne. De balade en randonnée, de baignade en plongée, la magie rayonne en pays de Balagne !  #1 A u celente (en plein air)  Calvi, l'Île Rousse et la Balagne, ce sont tout d'abord les paysages. Entre Sant’Antonino, perché sur les sommets, et les différentes plages qui bordent le littoral, se déroulent des collines de maquis de vergers, ponctués de villages en balcons. Au pied des sentiers muletiers, les magnifiques panoramas sauvages de la presqu’île de la Revellata et de la pointe Spano complètent le spectacle de l'odorant jardin de la Corse. À l’intérieur des terres se déploient toutes les richesses préservées du parc régional de Corse, de la forêt de Tartagine et celle de Bonifato à la vallée du Fango.  #2 La corse au coeur  Surplombant la grande bleue, la citadelle génoise de Calvi, avec la Poudrière, la caserne Sampiero (ex-palais des Gouverneurs) et la maison de Christophe Colomb, est l'un des trésors du patrimoine corse. Une balade à l’abri des remparts vous fera découvrir la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, les fresques renaissance de l'Oratoire Saint-Antoine et le Palais épiscopal de Sagone. L’Ile-Rousse a quant à elle donné son nom à l’archipel d’ilots de porphyre rouge qui accueillent des couchers de soleil exceptionnels. L'arrière-pays a aussi ses trésors : églises tantôt romanes, tantôt baroques, et petits villages pittoresques, aux artisans travaillant les matières nobles.  #3 De la plage aux hauteurs  Entre Pietralba au nord et galeria au sud de la Balagne, admirez la baie d'Algajola et la beauté des eaux du delta de l'Ostriconi. Les baies de Calvi et de l'Île Rousse s’apprécient en voilier, en planche à voile, en jet-ski ou même en plongée. De part et d’autre de la grande plage de la Pinède, les étendues de sable blanc et les criques ensoleillées rivalisent d’attraits. Située à 10 km de Calenzana, Calvi est donc aux portes du parc régional de Corse qui permettent depuis Calenzana de rejoindre le célèbre GR20, le sentier de randonnée le plus long – et l'un des plus beaux – de France.  #4 Plaisirs festifs  Calvi vit au rythme des festivals et des fêtes. En juin, le jazz annonce l’été, suivi en juillet d’un festival des musiques nouvelles puis, en septembre, du charme des chants polyphoniques corses. Fin octobre, le festival du Vent fait se rencontrer artistes, sportifs, navigateurs et scientifiques inspirés par Éole, le dieu du vent. Dans les villages environnants, la tradition festive fait naître de multiples manifestations, comme les foires rurales de l’amande et de l’olive, les festivals de musique classique de Santa Reparata et de Calenzana, les rencontres théâtrales d’Olmi cappella, le célèbre concours de pétanque de l’Ile-Rousse… Renseignez-vous auprès des Offices de Tourisme de Calvi et de l’île Rousse.
4 idées pour visiter Calvi et l
5 photos d'Aquitaine par Jean alias @poutge
5 photos d'Aquitaine par Jean alias @poutge
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 21 au 25 septembre, c’est Jean alias @poutge qui vous fait découvrir l'Aquitaine en 5 photos.    Suivez @poutge sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Au bord du lac à Azur sur la Côte Landaise :     Cette semaine c'est @poutge qui nous fait découvrir sa région dans le cadre des #AmbassadeursJaimelaFrance. Première photo au bord du lac à Azur dans les Landes (40) Suivez 👉 @ poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 20 Sept. 2015 à 23h12 PDT   Bidart dans les Pyrénées Atlantique :     On continue notre semaine en #Aquitaine avec @poutge pour les #AmbassadeursJaimelaFrance. Aujourd'hui cap sur Bidart dans les Pyrénées Atlantiques avec cette incroyable photo 😃 Suivez 👉 @poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 22 Sept. 2015 à 2h57 PDT   Le pont de pierre à Bordeaux :     C'est mercredi matin et on continue de découvrir l'#Aquitaine avec @poutge Et quoi de mieux pour bien commencer la journée que cette superbe photo du pont de pierre à #Bordeaux ? 😊 Suivez 👉 @poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 22 Sept. 2015 à 23h12 PDT   Claouey dans le Bassin d'Arcachon :     Reflet et couleurs arc en ciel à Claouey (33) sur le bassin d'Arcachon. C'est déjà l'avant dernière photo de notre semaine en #Aquitaine avec @poutge pour les #AmbassadeursJaimelaFrance 😔😁 Suivez 👉 @poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 23 Sept. 2015 à 23h17 PDT   Le miroir d'eau à Bordeaux :     C'est déjà le dernier jour pour les #AmbassadeursJaimelaFrance en #Aquitaine. Merci @poutge pour cette incroyable semaine ! 😍 La meilleure façon de terminer cette semaine en beauté ? Avec cette superbe photo du miroir d'eau à #Bordeaux. Bonne fin de semaine les #igers 😎 Suivez 👉 @poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 24 Sept. 2015 à 23h09 PDT
5 photos d
Retour en haut