• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
J'ai visité la micro Brasserie de Ouistreham Riva-Bella
J'ai visité la micro Brasserie de Ouistreham Riva-Bella
Une petite visite guidée de la micro-brasserie artisanale de Ouistreham Riva-Bella dans le Calvados. Confectionnées par Germain, les bières de Ouistreham ont beaucoup de goût et peuvent êtres dégustées en toutes circonstances. Tout au long de l’année, ce brasseur passionné nous transporte dans son univers et nous accueille pour nous faire partager ses connaissances à travers les visites guidées et conviviales de son laboratoire. Dès l’arrivée dans la micro-brasserie, non loin du phare et de ses 171 marches, au fond du jardin, la visite commence. Germain nous explique alors tout le processus de fabrication d’une bonne bière locale. Incapable de faire la différence entre houblon et malt, j’avoue que je redoutais un peu le jargon de brasseur mais toute la procédure est expliquée clairement, en image et avec humour, étape par étape. Pendant toute la visite, Germain est à l’écoute de vos questions (même celles dont la réponse paraît évidente) Du concassage du malt et du brossage puis l’embouteillage et la maturation en passant par la filtration, le houblonnage et la fermentation ; je suis maintenant incollable (ou presque) sur la fabrication de bière !   Maintenant, que diriez-vous de venir déguster la Riva directement sur place ?
J
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
A la recherche de poissons frais, je rejoins le port de Carro. Ce petit village de pêcheur a gardé son âme d’antan. Son port pittoresque est un pur bonheur. Tous les matins, on y trouve un marché de poissons du jour assuré directement par les pêcheurs. Il est 9h et il y a déjà foule. Voir les daurades encore sauter sur les étals, les thons et les espadons (et même du requin !), c'est incroyable.  Les épouses des pêcheurs qui tiennent les stands sont d’une gentillesse à souligner. Pendant ce temps, monsieur déballe encore la pêche du jour et range ses filets. Je me promène d’étal en étal et découvre des espèces que je ne pensais même pas trouver ici. Des loups, des marbrés, des rougets, des turbos, des poissons pour la bouillabaisse …. En veux-tu, en voilà ! La qualité est juste top ! Je repars avec de belles saules à cuisiner pour ce midi. Carro est un véritable petit port de pêche avec ses chaluts, ses filets et ses odeurs d’iode. Je trouve l’endroit très reposant, on peut y flâner, jouer à la pétanque ou faire son jogging. Le matin, le village connaît une ambiance particulière. Cet endroit est vraiment unique ! 
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
Je m'offre une balade en bord de mer au quotidien
Je m'offre une balade en bord de mer au quotidien
Il est 19h, le ciel est encore clair et le soleil haut. L’air se rafraîchit peu à peu, il donne des frissons. J’emprunte le sentier du littoral qui surplombe les deux plages de Sainte-Croix. Des familles installées sur le sable fin prennent le temps, les enfants jouent aux pâtés de sables tandis que d’autres tentent de rentrer dans l’eau sans doute plus fraîche qu’il y a quelques heures. Les parois rocheuses et les grands pins qui les entourent en font des coins de paradis cachés. Quel cadre enchanteur ! On a l’impression de s’y sentir seul au monde. Je crois que ça doit être la raison pour laquelle cette plage a été choisie par l’équipe de TF1 pour le tournage d'une série à succès.  Je m’aventure vers la chapelle qui surplombe la plage, le restaurant à proximité sert déjà des clients. Son clocher se détache de ce paysage maritime. L’eau bleue d’une clarté saisissante fait encore plus sensation de ce point de vue. Au loin, les pédalos ont quitté la plage et s’éloignent vers l’horizon. Les couleurs du soleil couchant rendent cette ambiance magique. En contrebas, le clapotis des vagues se fait entendre. Les plongeurs passionnés de faune trouvent leur bonheur dans les rochers (oursins, saupes, girelles…). En portant le regard au loin, j’aperçois le phare de la Côte avec sa couleur rouge vive. Seul maître du littoral, il pose fièrement et attire l’œil par sa superbe. Je me laisse transporter par le chant des cigales cachées dans les pins qui m’entourent. L’ambiance de cet endroit est saisissante. 
Je m
Je profite des illuminations de fin d'année à Martigues
Je profite des illuminations de fin d'année à Martigues
J'y étais en 2014, 2015 et 2016 ! Merci aux organisateurs pour cette magnifique balade familiale.   La magie de Noël est à chaque fois au rendez-vous : la montée vers la Chapelle Notre Dame de Miséricorde, la vue panoramique sur les 3 quartiers au coucher du soleil et les ailes illuminées du moulin, les illuminations du centre-ville...tout est MAGNIFIQUE.   Mes enfants se sont régalés, ils préparent leurs habits de lumières pour le 25 novembre prochain. Cette année sera ma quatrième participation...à chaque fois j’y participe dans mon costume de Père Noël mais cette année je serai en lutin !   Je tiens à remercier la Chorale 'Souffle Nouveau" et Sylvia la chef de chœur pour leurs prestations en 2015 et 2016 à l'arrivée des randonneurs : Bravo !   Je sais que le 25 novembre 2017, il y aura des nouveautés et des surprises à ne pas manquer. Nous serons au rendez-vous en famille pour assister au spectacle "Lumière partagée" et au feu d'artifice final autour d’un vin chaud.
à partir de
2 €
/pers*
Je profite des illuminations de fin d
Ma découverte nocturne de l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre en famille
Ma découverte nocturne de l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre en famille
Tous les ans en mai se déroule la nuit Européenne des Musées. Pour cette occasion, Auxerre s’illumine de tous ses feux et dévoile ses monuments dans une ambiance feutrée et mystique.   Je me souviens de ma 1ère découverte nocturne à l’Abbaye Saint-Germain avec mes enfants. Je vous invite à plonger avec moi dans l’ambiance si particulière de ce haut-lieu chargé d’histoire. En rentrant, je fus saisi par ce complexe resté quasi-intact depuis 16 siècles, l’emprise du temps s’étant arrêtée aux portes de cette Abbaye. Déambulant dans l’abbatiale, une lumière tamisée m’attire vers l’extérieur et me conduit dans un espace de toute beauté : le cloître. Avec sa galerie illuminée ce lieu invite le visiteur à la sérénité dans un calme monastique.   Continuant ma visite, je pénètre dans le musée d’Arts et d’Histoire. Un groupe de personnes se forme. Je découvre alors que pour cette soirée spéciale, plusieurs ateliers pour enfants ont été mis en place. Mes enfants sont alors invités par la conservatrice de l’époque, à venir s’exercer aux moulages de « RIUS » (bustes d’enfants au temps Gallo-Romain). Je profite de cette occasion pour arpenter à mon rythme et dans la pénombre l'exposition présentant l’évolution d’Auxerre, de la Préhistoire à l’époque Contemporaine. A mon retour, fiers de leur travail, mes enfants me font découvrir leurs magnifiques statuettes. La nuit des Musées s’achevant, nous sortons et je me retourne une dernière fois sur ce symbole de la ville d’Auxerre qui garde encore une part de mystère.   L’Abbaye organise toute l’année des expositions pour jeune public et pour adultes. En diurne ou en nocturne, si vous passez par Auxerre en famille, ne manquez pas une visite de l’Abbaye avec sa crypte, son cloître et son musée. Un lieu hors du temps, une architecture remarquable... L'abbaye Saint Germain d'Auxerre, un site à découvrir absolument !
Ma découverte nocturne de l
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
Ma recette du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète
Ma recette du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète
Directrice de l'Office de Tourisme de Sète, je suis passionnée par mon métier de communicante et donc par le partage d’expérience. Et comme je raffole de la cuisine de terroir de la ville de Sète, mon port d’attache, je vous livre ici mon coup de cœur de circonstance : à l'heure où la sortie des thoniers anime le port de Sète (fin mai), cuisiner le thon rouge pêché localement est incontournable pour vivre à l’heure sétoise. Vous allez découvrir ma façon préférée de déguster ce savoureux poisson de Méditerranée que je partage avec vous en toute simplicité et modestie.    La première étape est d’aller faire un petit tour aux halles de Sète histoire de compiler les produits frais et glaner quelques conseils du poissonnier. Pourquoi devez-vous faire vos courses aux halles ? Parce que c’est LE lieu où règne une ambiance particulière, où l'on rencontre les Sétois, où on entend parler avec l'accent qui sent bon le Sud de la France et son vocabulaire si particulier ! Généralement je vais aux halles après une balade depuis la marina des Quilles en passant par la corniche. Mais ce n’est pas l’objet ici, pour plus d’information sur les balades, n’hésitez pas à demander conseil à l’Office de Tourisme de Sète.    Parce que je suis une femme active, pressée mais épicurienne, la recette que je vous propose est rapide, temps de préparation 15 minutes top chrono pour une cuisson de 6 minutes : le thon rouge mi-cuit aux graines de sésame. Gourmets, gourmands, à vos fourchettes !   La bonne cuisine se partage, c’est pourquoi je vous propose une recette adaptée pour une tablée de 4 personnes.    Voici votre liste de courses : - 800 grammes de thon rouge : je vous conseille de faire couper par un poissonnier des halles une tranche épaisse et je vous recommande le thon femelle, aux saveurs encore plus douces ; - Sel ;  - poivre ; - wasabi ;  - sauces nuoc mam et soja ; - lamelles de gingembre frais ; Et ensuite il y a pas mal de cuillères à soupe à prévoir : - Une de sauce soja ; - Une d’huile de sésames grillés ; - Une de  jus de citron vert ; - Une de chapelure ; - Une de graines de sésame grillées ;  - Et une demie de gingembre en poudre.   Avant de commencer la recette préparez votre chronomètre, je vous ai promis 15 minutes de préparation. Le secret de cette recette de thon rouge c’est la marinade. Moi je la prépare dans un plat creux (genre moule à cake) avec de la sauce soja, de l’huile de sésame grillée, du jus de citron vert, une cuillère à soupe pour chaque ingrédient. J’ajoute une demi-cuillère à soupe de gingembre en poudre et je mélange. La marinade est prête.  Petite astuce : je la prépare dans un plat creux, pour avoir assez d’espace afin d'y faire tremper ensuite le thon rouge, et moins de vaisselle au final !   La garniture est prête, nous pouvons passer à la préparation du poisson. J’enlève la peau du thon rouge, c’est tout un art, et je le découpe en pavé, un peu comme un filet mignon.     Nous avons fait le plus dur, maintenant, il faut laisser mariner quelques minutes chaque face du thon dans la marinade.  Dans ma poêle, je verse l’équivalent d’une cuillère à soupe d’huile de sésame, je fais chauffer et je saisis chaque face pendant environ 3 minutes. Je mets ma cuillère à soupe de chapelure et celle de graines de sésame dans une assiette et je mélange puis je roule délicatement le thon ainsi saisi dans cette assiette : d’abord la chapelure,  et de sésame et surtout pas l’inverse.  Pensez à bien enrober votre thon pour plus de goût.    Il ne me reste plus qu’à faire de fines tranches avec le thon mi-cuit et à assaisonner avec de la fleur  de sel de Camargue (je n’oublie pas mes origines arlésiennes !) et du poivre du moulin.  Ma touche personnelle est de le servir accompagné de wasabi, d'algues, de sauces soja et nuoc-mam, de délicieuses lamelles de gingembre frais et d’un bol de riz thaï ; comme sur la photo.    Vous avez toutes les cartes en main pour déguster et aiguiser vos papilles avec cette préparation du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète.  Bon appétit !    
Ma recette du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE SÈTE
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
C'est en partant de chez soi, qu'on se rend compte que notre région d'origine nous manque. Après mes études à Lyon, je suis vite revenue dans mes montagnes drômoises, et je travaille désormais depuis 4 ans à l'Office de Tourisme de Buis-les-Baronnies (aujourd'hui bureau de l'Office de Tourisme des Baronnies en Drôme Provençale), au cœur du PNR des Baronnies provençales.   Une de mes activités préférées est la randonnée, ça tombe bien car le territoire des Baronnies provençales possède un réseau de sentiers pédestres d'une grande variété. Chacun pourra y trouver son bonheur, débutant ou confirmé, amoureux des plantes et de la nature. Chaque randonnée est unique, offrant une diversité de paysages et de points de vue exceptionnels.     J'ai découvert la montagne de Montlaud en 2014, lors d'une petite randonnée entre amis. Cette moyenne montagne (env. 950 m d'altitude), se positionne entre la vallée de l'Ouvèze et la vallée de l'Ennuyé, pour former le col d'Ey. On passe à côté quand on veut rejoindre le village de Ste-Jalle à Buis-les-Baronnies, mais on ne pense pas forcément à s'y arrêter.  Il y a plusieurs sentiers pour accéder à son sommet, mais le plus agréable est sûrement à partir de Bésignan. Il faut suivre un petit chemin qui grimpe rapidement au-dessus du village et qui rejoint une large piste, sur laquelle il faut prendre à droite. Après 1h de marche, il faut prendre à gauche, juste après un cairn, puis monter sur un sentier raide et escarpé.   La beauté du paysage se révèle quand vous arrivez au sommet. Cette montagne se caractérise par un plateau encadré de deux arêtes rocheuses. C'est un endroit paisible, ensoleillé, qui offre une vue imprenable sur les deux vallées, mais aussi sur le Mont Ventoux et les montagnes environnantes.
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l
Stand up paddle, mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan
Stand up paddle, mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan
J’ai toujours aimé le contact, les rencontres, les grands voyages, les défis … Bref, le tourisme était fait pour moi ! Travaillant à l’Office de Tourisme de Vannes Golfe du Morbihan et vivant à Vannes, la porte d’entrée du Golfe, je vous présente ici mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan, un fabuleux terrain de jeux, histoire de bien profiter de votre week-end ! Le matin, je pars en direction de Séné. Je m’équipe : un gilet de sauvetage, une pochette étanche avec un téléphone portable, de l’eau et des barres de céréales, une combinaison, l’eau peut être fraîche. Et c’est parti pour le stand up paddle sur l’eau. C’est quoi le paddle ? C’est un sport qui consiste à ramer debout sur une grande et large planche, style surf, avec une pagaie. Et oui à Vannes on se prend pour des polynésiens pour prendre les vagues debout ! Sérieusement, en balade ou randonnée c’est une discipline simple qui permet de naviguer sur le Golfe, un plan d’eau de mer calme, pas de panique ! et pour le plaisir de faire du sport ! Accessible à tous, le paddle donne une vue dégagée sur un paysage incroyable dans l’une des Plus Belles Baies du Monde ! C’est pour moi l’occasion de redécouvrir le spectacle des marées, d’admirer le petit port de pêche de Port Anna et ses sinagots aux voiles rouges, les Guépards, voiliers multicolores qui se jouent des courants, sans oublier les parcs à huîtres et les oiseaux : échasses, aigrettes, colverts, hérons … J’aurais pu en profiter pour pêcher, pour cela rien de plus simple, une canne à pêche et mes pieds dans l’eau ! Enfin, après cette belle journée de randonnée sur l’eau, l’arrivée dans le port de Vannes (voir photos) où m’attend ma petite famille, je les retrouve épuisée et heureuse. Peut-être pas encore tout à fait prête pour le morbihan paddle race le 24 août 2014 pour une traversée avec les pros de Port Navalo à Vannes ! Au plaisir de vous croiser le dimanche sur le Golfe du Morbihan en stand up paddle !
Stand up paddle, mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan
Votre conseiller localGOLFE DU MORBIHAN VANNES TOURISME
J'ai la chance de pouvoir visiter le Fort-de-Bouc
J'ai la chance de pouvoir visiter le Fort-de-Bouc
Aujourd’hui, j’accompagne le groupe de chanceux qui a réussi à décrocher une place pour visiter le Fort de Bouc. Il faut dire qu’en saison estivale, il est très prisé ! Me voilà donc sur le quai en compagnie de Faustine, notre guide. Le bateau qui nous emmènera vers le Fort accoste, c’est Robert qui nous y conduira. Robert, est un personnage bien d’ici aussi ! J’embarque et je m’installe sur l’un des bancs en bois. Faustine, s’équipe d’un micro et débute la visite. Elle relate l’histoire du paysage qui défile devant nous : les studios de cinéma, le silo, les bourdigues… Nous longeons le chenal de Caronte et découvrons une activité que l’on n’imagine pas : des bateaux énormes sont accostés afin de charger les cargaisons. C’est assez impressionnant. Par beau temps, et avec cette brise fraîche, la balade est un enchantement. Ça promet !   Le fort se dessine au loin et nous accosterons en moins de 30 minutes. La découverte du lieu et de son histoire sera passionnante. Nous en ferons même le tour par le chemin de ronde avec pour seul paysage la mer à perte de vue. Les canons utilisés pour sa défense sont encore en place et j’apprendrais que Richelieu aura fait emprisonner nombre d’opposants politiques sur place. La balade à pied dans les recoins du fort m’a permis un bond dans le passé. J’ai l’impression de me retrouver quelques siècles en arrière ! Il faut dire que cet édifice est inscrit sur la liste des monuments historiques depuis 1930, je me sens privilégié de pouvoir le visiter d’une telle façon !   La visite est enrichissante et notre groupe est constitué de tous les âges. Nous le quittons avec regret. Lors du retour en bateau, j’ai cette fois la chance de voir les pêcheurs du calen en activité. Ils remontent le filet du jour pour récupérer leurs prises. Un bonus non négligeable ! Une belle sortie pleine de surprises.   
J
Je vous invite à découvrir le port de Dunkerque, 3ème port de France
Je vous invite à découvrir le port de Dunkerque, 3ème port de France
Si vous voulez comprendre l’histoire du port de Dunkerque, de sa naissance à la période contemporaine…suivez mon conseil, visiter le musée portuaire.  Cet ancien entrepôt à tabac du XIX ème siècle accueille une riche collection qui permet de faire connaissance avec l’histoire de la ville : des maquettes de phares, de bateaux ponctueront votre visite.  La visite de la Duchesse Anne, majestueux trois-mâts datant de 1901 a suscité mon étonnement, mais après sa visite on comprend mieux ce qu’était la vie à bord : visite unique en France !!  A ses côtés, un bateau feu (la Sandettie) et une péniche (la Guilde), permettent d’approcher de plus près la vie à bord d’un bateau feu, ainsi que sa fonction ou le quotidien des mariniers.    Toujours dans le bassin de commerce, un autre moyen de découvrir le port et je vous le recommande : la visite du port en bateau !  Le Texel vous permet d’approcher les gigantesques installations portuaires, confortablement installé sur le pont. Pour les plus courageux, les 276 marches du phare ne devraient pas vous décourager… Une autre vue sur les darses du port de Dunkerque, à 60m de haut et un beau panorama sur Malo les Bains de la haut…  
Je vous invite à découvrir le port de Dunkerque, 3ème port de France
Retour en haut