• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Les secrets de ma recette bourguignonne d’œufs en meurette
Les secrets de ma recette bourguignonne d’œufs en meurette
Point n’est besoin d’être toqué pour se mettre aux fourneaux et réaliser de bons petits plats qui enchanteront vos amis et vos proches. Il suffit d’être épicurien (qui aime manger, aime cuisiner !), d’y accorder un peu de temps et de connaître quelques ficelles pour accomplir des prodiges. Alors je propose de vous coacher et de vous faire découvrir MA recette, celle d’une spécialité on ne peut plus bourguignonne : LES ŒUFS EN MEURETTE   D’abord les ingrédients. Il vous faut pour 4 personnes : - 1 à 2 œufs par personne - 100 g de lard fumé - 100 g de poitrine fumée - 100 g de champignons de Paris - 2 carottes - 1 oignon - 100 g d’oignons grelots - 1 gousse d’ail - 1 litre de fond brun de veau - 1 bouteille de bon vin rouge - 1 carré de sucre - bouquet garni, sel, poivre …  et quelques vieilles tranches de pain rassis pour les croûtons !   Un petit conseil. Oubliez les hypermarchés et profitez de notre belle région, la Bourgogne, en récoltant tous ces ingrédients directement auprès des producteurs locaux. Outre le marché d’Auxerre installé les mardis et vendredis  à quelques centaines de mètres de la vieille ville, découvrez l’atmosphère sans pareil de nos marchés locaux les plus typiques. Celui de Toucy le samedi matin, où les producteurs viennent de la région et des départements limitrophes pour proposer leurs produits très appréciés par les clients (produits de la ferme, produits régionaux, volailles vivantes, …) ou celui de Chablis le dimanche matin en plein cœur de village, où tous les produits locaux sont représentés, (en outre bien pratique pour nos amis touristes en week-end dans la région).   Passons maintenant à la réalisation : suivez le guide ! Première étape : la préparation de la sauce Dans une casserole, faire revenir une garniture aromatique (soit pour les non-initiés : la poitrine fumée, les 2 carottes, l’oignon, l’ail, le morceau de sucre et le bouquet garni !). Après coloration, rajouter le vin rouge et laisser réduire au 3/4. Ajouter le fond brun de veau (préalablement dilué dans un peu d’eau ou de vin rouge) et laisser réduire à feu très doux pendant 45 minutes (la sauce doit devenir onctueuse)   Ensuite, couper le lard en dés, émincer les champignons. Dans une poêle, faire dorer les champignons dans un peu de beurre. Puis faire revenir le lard et les oignons grelots. Saler et poivrer. Pendant ce temps, faire griller le pain au four après l’avoir légèrement frotté à l’ail.   Juste avant de passer à table, faire pocher les œufs. C’est l’étape la plus délicate de la recette.Voici mon conseil pour devenir LE CHEF du pochage des œufs : Mettez à chauffer 2 casseroles d’eau non salée. Dans l’une d’elles, ajoutez (copieusement, n’ayez pas peur) du vinaigre. Verser les œufs délicatement (sans la coquille bien sûr), un par un, au centre la casserole d’eau vinaigrée. Réduisez aussitôt le feu et maintenez le liquide frémissant (Astuce : l’eau ne doit pas bouillir, juste frémir, afin d’éviter d’éclater les œufs). Laissez cuire environ 3 minutes. Prélevez délicatement les œufs cuits (avec une écumoire, c’est le secret). Posez-les sur du papier absorbant pour les égoutter. Dans les assiettes (ou ramequins) que vous aurez préalablement réchauffées, déposez les champignons, le lard et les oignons grelots, puis les œufs pochés, nappez avec la sauce et disposez quelques croûtons autour de chaque assiette … A déguster sans modération, accompagné d’une bonne bouteille de Bourgogne rouge. Regardez donc le résultat (vous les avez vus mes œufs, au début de cette recette ?): il n’est pas appétissant mon plat ?  Alors, je vais vous avouer  mon autre secret ! La recette, c’est un de mes restaurateurs auxerrois préféré qui me l’a donnée et la photo … c’est celle de ceux que j’ai mangés dans son restaurant LE BOURGOGNE, qui propose des plats du terroir aussi appétissants qu’abordables. Si ma recette d’œuf en meurette vous a séduit et que vous voulez la tester avant de vous lancer, je vous invite à passer voir Eric Gallet, le chef incontesté de cette spécialité.  
Les secrets de ma recette bourguignonne d’œufs en meurette
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
Ma balade au bord de l'Iton à Evreux
Ma balade au bord de l'Iton à Evreux
Je m’appelle Hélène, et je suis Conseillère en séjour au sein de l’Office de Tourisme du Grand Evreux dans l’Eure (en Normandie, à 1h de Paris). Au départ de l’office, il est agréable de se promener au bord de la rivière Iton. Grâce aux aménagements des berges, on oublie presque que l’on est en plein centre d’Evreux, il n’est pas rare d’y croiser des canards ou des cygnes en train de barboter. #evreuxnormandie, suivez nos #cannes2016 pic.twitter.com/tqt6ZWUlY5 — OT Grand Evreux (@EvreuxNormandie) 11 mai 2016 Ce qui est chouette sur cette promenade, c’est que sur quelques mètres on redécouvre différentes périodes de l’histoire d’Evreux : les remparts gallo-romains, le beffroi du XVe, la Cité Episcopale ... Attention départ imminent pour un voyage !   L’Iton cache bien son jeu, car dès que le soleil pointe le bout de son nez, les berges de l’Iton deviennent un lieu de détente et de rencontre : déjeuners improvisés entre collègues ou entre amis, pauses au soleil, balades en famille… Il est fort probable qu’un jour vous m’y croisiez lors de ma pause déjeuner entre midi et quatorze heures ! Ce cours d’eau sait également être un lieu d’exposition à ciel ouvert : céramiques, images d’archives, tableaux impressionnistes se retrouvent exposés le long des berges!   Je vous attends à l’Office de Tourisme afin de partager ensemble votre ressenti sur cette promenade hors du temps le long de l’Iton.  
Ma balade au bord de l
Et si j'inscrivais ma famille à la visite guidée de la criée du port de Sète ?
Et si j'inscrivais ma famille à la visite guidée de la criée du port de Sète ?
J'ai testé pour vous la visite guidée de la criée du port de Sète organisée par l'Office de Tourisme de Séte : les enfants ont adoré.     Le port de Sète est le premier port de pêche français en Méditerranée. Dès 16h, les bateaux, partis en mer vers 3h du matin, reviennent au port, chargés de poissons.   L’Office de Tourisme de Sète propose en exclusivité une visite passionnante, enrichissante et authentique où l'on peut découvrir le travail des pêcheurs mais également les dessous de la criée, où le poisson est vendu aux mareyeurs. J'en ai profité pour faire faire vivre cette expérience insolite à toute ma famille. Les commentaires du guide nous ont permis de comprendre tous les rouages du port et la visite nous a permis d'être vraiment en immersion au milieu des pêcheurs et des vendeurs. L'ambiance était bouillonnante.   Le rendez-vous est à 16h à l’entrée devant les grilles blanches. Notre guide fait rentrer notre groupe d’une vingtaine de personnes.   La visite commence par une explication sur les différentes types de pêche à Sète et les différentes espèces de poissons de Méditerranée.   Il est 16h30, les chalutiers arrivent. C’est l’occasion pour lui de nous raconter la vie d’un pêcheur, ces horaires, son salaire approximatif. " Approchons-nous, suivez-moi nous allons voir de plus près ce qu’ils ont pêché ". C’est incroyable : la pêche du jour est déjà bien rangée par espèce dans des bacs différents.   " Montons voir le déroulement de la vente ", nous lance notre guide pour rassembler le groupe. On entre dans l’enceinte de la criée. C’est l’occasion d’apprendre ce qu’est une enchère descendante. Les caisses défilent sur un tapis roulant, ça va très vite.   Ça sonne de partout, c’est l’annonce d’une nouvelle marchandise. De retour sur le quai, pour terminer par une note conviviale, notre guide nous emmène à une dégustation de soupe aux poissons. Sympa !   Ce port est la propriété de la région, pour des raisons de sécurité seules les personnes accompagnées peuvent entrer. La visite guidée de la criée du port de Sète est donc accessible uniquement grâce à l'Office de Tourisme. N'attendez plus pour en profiter.
à partir de
6 €
/pers*
Et si j
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE SÈTE
Ma re-découverte de la Course d'Orientation au Grand Echaillon dans la Drôme
Ma re-découverte de la Course d'Orientation au Grand Echaillon dans la Drôme
Envie de profiter du bon air frais en famille, tout en s'amusant, ce sport est fait pour vous ! Me voilà parti au Grand Echaillon sur la commune de Léoncel, connue pour son Abbaye et pour sa station de ski nordique, raquette en hiver, et ses randonnées en été !  Mais l’été dernier, lors d'une journée découverte du territoire, j’ai eu l’occasion d’y faire une Course d’Orientation. Vous savez le genre de course qui nous rappelle la période scolaire, où l’on passait plus de temps à discuter dans la forêt plutôt qu’à chercher les balises… Surprise ! J’ai redécouvert ce sport et j’ai adoré, même quelques gouttes de pluie ne m'ont pas empêché d'avoir le sourire. C’était complètement différent, déjà vous avez tout votre temps, pas besoin de se presser. De plus, vous avez de magnifiques paysages juste sous les yeux et avec un peu de chance, qui sait, vous croiserez peut-être quelques animaux. En famille ou entre amis lancez-vous !!! Les niveaux de difficultés sont adaptés et vous donneront goût à ce sport qui se fait avec décontraction. Si vous avez encore du temps devant vous, n'hésitez pas à faire un tour au sentier du Karst qui se trouve au départ de la station de Font d'Urle. Une boucle de 2h qui vous amènera à la crête des Gagères pour avoir un aperçu du pays du Diois du haut de la falaise, personnellement j'en ai eu le vertige, c'est vraiment impressionnant. Et sur le retour du sentier, vous pourrez admirer le Vercors sur toute sa longueur...ça vaut le détour je vous le garantis ! Si vous avez besoin de documentation sur les différents parcours de Course d'Orientation du secteur ou sur les chemins de randonnées tels que le sentier du Karst, n'hésitez pas à venir vous renseignez auprès de l'Office de Tourisme, nous vous accueillerons avec plaisir. A bientôt dans le Royans-Vercors !
Ma re-découverte de la Course d
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME VERCORS DRÔME
Mes conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse
Mes conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse
En charge du numérique à l’Office de Tourisme des Luys à Amou, je vais vous donner trois conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse.    Premièrement je vous conseille de prendre le temps de découvrir les Marchés de Producteurs de Pays qui se déroulent  en juillet et en août. Si vous êtes amateur ou amatrice de la cuisine autour du canard, du Boeuf de Chalosse, ou bien de bons produits du terroir, les Marchés de Producteurs de Pays sont fait pour vous ! Ce sont en plus des lieux conviviaux d’échange et de découverte des produits du canard, des pâtisseries traditionnelles, des poulets fermiers issus de nos producteurs locaux. Ici, au Pays des Luys, vous pourrez assister à 2 Marchés de Producteurs de Pays en été : un jeudi du mois de juillet et un jeudi du mois d’août.  C’est une ambiance extraordinaire qui se dégage sur ces marchés : accueil par les producteurs directement, jeux pour les enfants assurés, musique. Tout est là pour que la soirée en famille, seul, en couple se passe dans un décor inoubliable. C’est une véritable porte d’entrée au cœur de la cuisine de Chalosse.   Une autre manière de découvrir nos bons produits, est de vous rendre chez nos producteurs locaux. Plus d’une quinzaine de producteurs vous ouvrent la porte de leurs fermes, où ils y dévoilent leur savoir-faire et la technicité pour réaliser de bons produits. La visite y est gratuite et vous pourrez y déguster le magret de canard, le foie gras, le pastis et bien d’autres produits du terroir. Chez nos restaurateurs, vous trouverez ces produits dans les « Assiettes de Pays® ». Allez dans ces restaurants où cette proposition de découverte de produits dans une assiette vous est faite. C’est une démarche volontaire de chacun pour mettre en avant les produits de la gastronomie landaise, et plus particulièrement de Chalosse, le jardin secret des Landes.   Alors je vous invite vivement à découvrir nos spécialités culinaires en allant aux Marchés des Producteurs de Pays, ou en allant rencontrer nos chefs restaurateurs ou nos producteurs locaux. Faites-le en venant au Pays des Luys ou en Landes Chalosse, vous serez séduits…  
Mes conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DES LUYS
Les bords de Rance, mon coin de paradis en Bretagne
Les bords de Rance, mon coin de paradis en Bretagne
Travaillant à l’Office de Tourisme de Dinan – Vallée de la Rance et vivant à Dinan, Ville d’Art et d’Histoire située au fond de l’estuaire de la Rance, voici mon dimanche idéal dans cette belle Vallée de la Rance. Au départ du Lyvet à Saint-Samson-sur-Rance, j’apprécie la lumière et les couleurs de cette balade matinale le long du chemin de halage. En direction de Dinan, cette promenade nous invite à découvrir des paysages variés et on y croise de nombreux randonneurs à pied, à vélo et même à cheval ! Un dépaysement grandeur nature !   Après un passage par la plaine de Taden, j’arrive sur les quais de Dinan et j’en profite pour faire une pause et déjeuner à la terrasse d’une crêperie. Avant le départ avec le bateau Jaman V, je fais une halte à la Maison de la Rance. Située au Port de Dinan, la Maison de la Rance nous propose de découvrir, tout en s'amusant, le patrimoine naturel, culturel et humain de cette rivière "maritime". Avec ses maquettes interactives, ses courts métrages, ses boîtes à odeur et ses jeux audios, cette Maison Nature réveille tous nos sens !   Une fois la visite finie, je traverse le vieux pont de Dinan pour embarquer à bord du Jaman V. C’est parti pour 1h de croisière commentée sur le canal d’Ile et Rance. En plus des animations à bord, cette promenade nous fait découvrir d’étonnants paysages dont la majestueuse Abbaye Saint-Magloire et les ruines du château féodal de Léhon puis le passage de l'écluse.    Envie de nature et de grand air ? Laissez-vous tenter par la Vallée de la Rance. S’arrêter dans ses villages, sur ses ports, prendre le temps de respirer, d’admirer, de se balader, c’est la garantie de prendre un bon bol d’air. Si comme moi, vous souhaitez profiter de votre week-end pour découvrir la Vallée de la Rance, n’hésitez pas à venir à venir à l’office de tourisme pour plus de conseils !
Les bords de Rance, mon coin de paradis en Bretagne
Votre conseiller localDINAN - CAP FRÉHEL TOURISME
4 idées pour visiter Angoulême le temps d'un week-end
4 idées pour visiter Angoulême le temps d'un week-end
Visiter Angoulême le temps d’un week-end, c’est découvrir la capitale incontestée de la bande-dessinée. Mais pas que… la ville n’a pas attendu l’âge d’or du neuvième art pour faire parler d’elle. Cette ancienne place forte, port fluvial sur la Charente, et centre manufacturier et artistique, est le cœur de l’Angoumois, pays verdoyant de coteaux et rivières. #1 Ville d’art et d’histoire  Campé sur un promontoire rocheux dominant la vallée de la Charente, le vieil Angoulême mêle harmonieusement les styles, de la cathédrale Saint-Pierre aux Halles métalliques, des églises romanes à la promenade de Beaulieu. Hors des remparts, découvrez l’Angoumois : le magnifique château renaissance de La Rochefoucauld, le château du village de Balzac, et celui de Cognac, où naquit François 1er. L’art roman s’explore en un circuit de 15 étapes.  #2 Bonheurs charentais  Le plaisir des saveurs est une tradition angoumoisine qui a son festival, en novembre, les Gastronomades. Le jambon et le lard rissolés sont des « grillons charentais » et les escargots des « cagouilles ». Dégustez aussi le pineau des Charentes, vin moelleux façonné au cognac, la galette charentaise, blonde et croustillante, les marguerites en chocolat et les macarons de la biscuiterie Lolmède.  #3 Vacances angoumoisines  Avec son relief calcaire et ses nombreux cours d’eau, le pays d’Angoulême est idéal pour les activités nautiques, la spéléologie, l’escalade, le VTT... Pour les enfants, l’office de tourisme organise des jeux de piste et des activités créatives et ludiques (fabriquer du chocolat !). On découvre en famille la vallée verte de la Charente, la forêt de la Braconne, les vignobles...  #4 Des bulles et des surprises  À Angoulême, la BD possède son temple (la Cité internationale de la Bande Dessinée) et a conquis en grand format 22 murs de la ville. Le festival de rayonnement mondial accueille en janvier les créateurs, les éditeurs et 218 000 lecteurs de ce monde de bulles et d’images. Mais le pays d’Angoulême fête aussi le théâtre en mai, les grands artistes des musiques métisses en juin, et le film francophone en août.    Visiter Angoulême le temps d’un week-end, c’est partager son temps entre activités nature et découverte d’une cité historique, avec ses façades investies par l’univers BD. 
4 idées pour visiter Angoulême le temps d
Mon après-midi découverte d’Auxerre en bateau électrique et à vélo
Mon après-midi découverte d’Auxerre en bateau électrique et à vélo
N’étant pas originaire d’Auxerre, l’une des premières choses qui m’a marquée à mon arrivée dans cette cité d’art et d’histoire est la vue magnifique depuis le pont Paul Bert. On voit se refléter dans la rivière la majestueuse Cathédrale Saint-Etienne et un peu plus loin la si belle abbaye Saint-Germain. De jour comme de nuit, je ne me lasse jamais de ce panorama exceptionnel qui nous invite à venir percer les secrets de l'ancienne cité médiévale. Un des meilleurs moyens selon moi pour profiter encore plus de ce paysage est de parcourir la rivière de l’Yonne en bateau. Ainsi, j’ai pu louer un bateau électrique le temps d’une heure à l’Office de Tourisme de l'Auxerrois. Une manière totalement différente de visiter la ville, sur l’eau, en se laissant porter par l’Yonne, si paisible…   Le Batardeau est la première écluse qui marque le commencement du fameux canal du Nivernais. Passée cette écluse, vous pourrez longer le grand parc de l’Arbre Sec, tout verdoyant et si vivant. Toute une population se côtoie sur les rives : les pêcheurs, les cyclotouristes remontant ou descendant le canal à vélo, les joggeurs… et les plaisanciers en été. Les bords du canal fourmillent en toutes saisons ! Je vous invite à venir profiter de la quiétude de cet endroit. Après avoir fait l’Yonne et le canal en bateau, pourquoi ne pas le faire à vélo ? Étant la « petite dernière » de l’Office ici à Auxerre, j’avais tout à découvrir ! Et quoi de mieux que la pratique pour parler au mieux de son territoire et ses richesses ? Entre paysages verdoyants, petits villages de charme, champs de vignes et pauses photos au bord du canal…je découvrais là l’Auxerrois de façon inédite. Sur ma route, les caves Bailly Lapierre à Saint-Bris-le-Vineux…une institution dans la région ! Une étape incontournable selon moi, que ce soit pour la découverte de ces caves atypiques ou pour la dégustation de leur crémant… Pour les plus sportifs, je vous mets au défi de monter la côte jusqu’aux caves à vélo ! Après une telle ascension, la fraîcheur des caves souterraines est un pur bonheur ! Je vous invite à ne pas laisser passer l’occasion de visiter Auxerre en bateau ou à vélo si vous passez par notre belle ville ! Je me ferai aussi un plaisir de vous accueillir pour vous fournir d’autres bonnes adresses et d’autres lieux de visites à ne pas manquer !
Mon après-midi découverte d’Auxerre en bateau électrique et à vélo
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
Ma vie au musée d'Evreux en Normandie
Ma vie au musée d'Evreux en Normandie
A Evreux, le Musée fait partie de mes promenades préférées. Ce qui me plaît c’est avant tout le lieu : un  palais construit au début du 16ème siècle en style gothique flamboyant pour les évêques d’Evreux. J’aime ce moment où  je passe sous les voûtes du passage qui reliait le Palais épiscopal à la cathédrale, avant même d’en avoir franchi les portes, je suis déjà ailleurs. Dans la seconde salle du rez-de-chaussée, on est irrésistiblement attiré par la chasse de Saint-Taurin, Chef d’œuvre de l’orfèvrerie médiévale du 13ème siècle. Cette « maquette » dorée qui fait quand même 0,80 m de long, a un tel pouvoir d’attraction, qu’on en oublierait les peintures exposées dans la même pièce. Pourtant, elles figurent parmi les plus belles toiles de l’artiste Ebroïcien Charles Denet. Considérer cet artiste comme une simple gloire locale, ou un peintre académique serait pour moi une injustice. Lui, qui a eu comme compagnon à l’Ecole des Beaux-Arts Toulouse-Lautrec, n’a jamais voulu quitter Evreux pour répondre aux sirènes du Paris artistique de l’époque. Charles Denet est un peintre réaliste. Lui, c’est au monde du travail de la terre qu’il a préféré se consacrer, prenant le contrepied de ses collègues impressionnistes qui eux, mettaient en scène la bourgeoisie et le temps des loisirs. C’est le premier étage que je préfère. J’aime emprunter l’escalier de la tour. A chaque fois, je m’imagine croisant tous ces personnages de l’Histoire qui ont gravi ces marches avant moi : l’évêque Raoul du Fou, qui fit construire l’édifice, François Ier et Henri IV, qui y logèrent lors de leur visite à Evreux. J’ai toujours l’impression d’entrer dans les appartements d’un collectionneur d’Art, avec son mobilier des 17 et 18ème siècles. J’ai d’ailleurs du mal à résister à l’envie de m’asseoir dans l’un des fauteuils des salons pour y admirer les collections de peintures, de céramiques. Difficile de quitter cette atmosphère cosy. L’étage suivant réserve toujours des surprises avec les expositions temporaires et la collection d’artistes contemporains reconnus comme Pierre Soulages. J’aime flâner dans le couloir côté Sud, qui n’est autre que l’ancien chemin de ronde. Je m’amuse à regarder par les meurtrières pour surveiller les alentours comme le faisaient les gardes du Palais, une autre façon de renouer avec l’Histoire. Mais il me faut déjà redescendre, avant de partir, je ne manque jamais de jeter un œil à la boutique du musée d'Evreux, qui propose de superbe ouvrages sur les collections et sur la vie au Moyen-Age
Ma vie au musée d
5 photos de Franche-Comté par Elisa alias @elisaparkranger
5 photos de Franche-Comté par Elisa alias @elisaparkranger
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 5 au 9 octobre, c’est Elisa alias @elisaparkranger qui vous fait découvrir la région Franche-Comté en 5 photos.    Suivez @elisaparkranger sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Besançon du haut de la citadelle Vauban :      Bienvenue en Franche Comté ! Cette semaine, c'est @elisaparkranger qui nous fait découvrir sa région 😀 On commence par la capitale Besançon! Du haut de la citadelle de Vauban, elle vous souhaite une belle semaine en photos! Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 5 Oct. 2015 à 3h11 PDT La vallée de la Loue dans le Doubs :     La vallée de la Loue, dans le Doubs, révèle de bien belles surprises, comme ce miroir parfait qui inspira Gustave Courbet. Pour ce deuxième jour de notre semaine en Franche Comté avec @elisaparkranger pour les #AmbassadeursJaimelaFrance, on est du coté du Miroir de Scey. Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 5 Oct. 2015 à 23h22 PDT En haut du Pic de l'aigle dans le massif du Jura  :      3ème jour en Franche Comté avec @elisaparkranger et cette photo juste WOW ! 😮 Un des plus beaux panoramas du Jura : en haut du Pic de l’Aigle,à 993 mètres d’altitude, une vue imprenable sur les lacs de Narlay, Ilay, Petit et Grand Maclu, une eau turquoise digne des Caraibes! Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 6 Oct. 2015 à 23h15 PDT Le chateau de Joux :   Le Chateau de Joux : une forteresse située au coeur d’un site naturel magnifique et stratégique, sur la route internationale reliant à travers le Jura la vallée de la Saône et la Bourgogne à la Suisse, les Flandres et la Champagne à l’Italie. Prison d’Etat il a hébergé des personnages célèbres, tel que Mirabeau. Cette semaine c'est @elisaparkranger qui nous emmène à la découverte de la Franche Comté pour les #AmbassadeursJaimelaFrance Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 7 Oct. 2015 à 23h09 PDT Caves d'affinage du Comté du Fort des Rousses :   C'est notre 5ème jour en Franche Comté avec @elisaparkranger pour les #AmbassadeursJaimelaFrance. A 1150 mètres d'altitude, au Fort des Rousses découvrez le secret du délicieux Comté en visitant les caves d’affinage Juraflore! Des immenses galeries voûtées et quelques 95 000 meules de Comté vous salueront! Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 9 Oct. 2015 à 2h56 PDT [Photo Bonus] Le Haut-Jura, aussi appelé la petite Laponie :   Pour finir la semaine en beauté, une photo de chez @elisaparkranger où la neige ne devrait pas trop tarder à revenir! D’ailleurs on surnomme souvent le Haut Jura de Petite Laponie Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 10 Oct. 2015 à 0h05 PDT
5 photos de Franche-Comté par Elisa alias @elisaparkranger
Retour en haut