• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Ma découverte nocturne de l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre en famille
Ma découverte nocturne de l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre en famille
Tous les ans en mai se déroule la nuit Européenne des Musées. Pour cette occasion, Auxerre s’illumine de tous ses feux et dévoile ses monuments dans une ambiance feutrée et mystique.   Je me souviens de ma 1ère découverte nocturne à l’Abbaye Saint-Germain avec mes enfants. Je vous invite à plonger avec moi dans l’ambiance si particulière de ce haut-lieu chargé d’histoire. En rentrant, je fus saisi par ce complexe resté quasi-intact depuis 16 siècles, l’emprise du temps s’étant arrêtée aux portes de cette Abbaye. Déambulant dans l’abbatiale, une lumière tamisée m’attire vers l’extérieur et me conduit dans un espace de toute beauté : le cloître. Avec sa galerie illuminée ce lieu invite le visiteur à la sérénité dans un calme monastique.   Continuant ma visite, je pénètre dans le musée d’Arts et d’Histoire. Un groupe de personnes se forme. Je découvre alors que pour cette soirée spéciale, plusieurs ateliers pour enfants ont été mis en place. Mes enfants sont alors invités par la conservatrice de l’époque, à venir s’exercer aux moulages de « RIUS » (bustes d’enfants au temps Gallo-Romain). Je profite de cette occasion pour arpenter à mon rythme et dans la pénombre l'exposition présentant l’évolution d’Auxerre, de la Préhistoire à l’époque Contemporaine. A mon retour, fiers de leur travail, mes enfants me font découvrir leurs magnifiques statuettes. La nuit des Musées s’achevant, nous sortons et je me retourne une dernière fois sur ce symbole de la ville d’Auxerre qui garde encore une part de mystère.   L’Abbaye organise toute l’année des expositions pour jeune public et pour adultes. En diurne ou en nocturne, si vous passez par Auxerre en famille, ne manquez pas une visite de l’Abbaye avec sa crypte, son cloître et son musée. Un lieu hors du temps, une architecture remarquable... L'abbaye Saint Germain d'Auxerre, un site à découvrir absolument !
Ma découverte nocturne de l
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
C'est en partant de chez soi, qu'on se rend compte que notre région d'origine nous manque. Après mes études à Lyon, je suis vite revenue dans mes montagnes drômoises, et je travaille désormais depuis 4 ans à l'Office de Tourisme de Buis-les-Baronnies (aujourd'hui bureau de l'Office de Tourisme des Baronnies en Drôme Provençale), au cœur du PNR des Baronnies provençales.   Une de mes activités préférées est la randonnée, ça tombe bien car le territoire des Baronnies provençales possède un réseau de sentiers pédestres d'une grande variété. Chacun pourra y trouver son bonheur, débutant ou confirmé, amoureux des plantes et de la nature. Chaque randonnée est unique, offrant une diversité de paysages et de points de vue exceptionnels.     J'ai découvert la montagne de Montlaud en 2014, lors d'une petite randonnée entre amis. Cette moyenne montagne (env. 950 m d'altitude), se positionne entre la vallée de l'Ouvèze et la vallée de l'Ennuyé, pour former le col d'Ey. On passe à côté quand on veut rejoindre le village de Ste-Jalle à Buis-les-Baronnies, mais on ne pense pas forcément à s'y arrêter.  Il y a plusieurs sentiers pour accéder à son sommet, mais le plus agréable est sûrement à partir de Bésignan. Il faut suivre un petit chemin qui grimpe rapidement au-dessus du village et qui rejoint une large piste, sur laquelle il faut prendre à droite. Après 1h de marche, il faut prendre à gauche, juste après un cairn, puis monter sur un sentier raide et escarpé.   La beauté du paysage se révèle quand vous arrivez au sommet. Cette montagne se caractérise par un plateau encadré de deux arêtes rocheuses. C'est un endroit paisible, ensoleillé, qui offre une vue imprenable sur les deux vallées, mais aussi sur le Mont Ventoux et les montagnes environnantes.
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l
Ma journée au Lac de Trémelin en Bretagne
Ma journée au Lac de Trémelin en Bretagne
Au cœur d'un paysage de landes et de forêt, à 30 minutes à l'ouest de Rennes, en Bretagne, le lac de Trémelin à Iffendic est un site naturel préservé qui offre à tous la possibilité de s'évader pour journée ou plus. Pour une escapade à deux, en famille ou entre amis, cet écrin de verdure conjugue détente, loisir et découverte. Les plaisirs de l'eau :  En été, la plage aménagée fera le bonheur des marins d'eau douce, on y barbote en toute sérénité car la baignade est surveillée en juillet et août dans une eau d’excellente qualité et jusqu’à 20 °C. Les plus aguerris pourront s'amuser à sauter du ponton, rafraîchissement garanti ! Une virée en canoë-kayak ou en pédal'eau sur le lac sera l'occasion de partager des moments intenses en famille ou entre amis. Mais vous ne serez pas tout seul dans ce lac de 43 hectares, sandres, silures, brochets et bien sûr le roi du poisson : la carpe tenteront les pêcheurs de s'y installer de jour comme de nuit ! L'aventure en pleine nature : De branche en branche, les aventuriers feront le plein de sensations et d'adrénaline en empruntant les différents parcours dans les arbres et même les plus petits pourront y goûter ! Et vous qui préférez rester loin de l'agitation, offrez-vous une échappée belle à cheval au cœur de la forêt. Soif de découvertes : A pied, à vélo ou à cheval, le cadre exceptionnel du lac de Trémelin offre la possibilité de s'évader le temps d'une randonnée. Et grâce à Albert le pivert, les enfants ne traineront pas la patte puisqu'ils pourront suivre le sentier d'interprétation "l'arbre et l'oiseau". L'art contemporain, on n’y comprend rien ? Arrêtez-vous donc à L'aparté écouter Sophie parler de l'exposition en cours, vous repartirez conquis et intrigué, les yeux brillants de fierté devant l'œuvre qu'auront réalisé vos enfants sur le pupitre mis à disposition. Et voilà, c'est gagné vos sens seront en éveil ... Et ce n'est pas fini : aires de jeux, terrain de beach-volley, location de vélos, mini-voiture, trampo-élastique ... la liste des loisirs est longue ! Et il est possible de prolonger les plaisirs en restant soit au camping ou en gîte pour un week-end ou plus. Le restaurant et le snack avec vue sur le lac ou tout simplement une table de pique-nique tomberont à pic pour les petits creux.
Ma journée au Lac de Trémelin en Bretagne
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
A la recherche de poissons frais, je rejoins le port de Carro. Ce petit village de pêcheur a gardé son âme d’antan. Son port pittoresque est un pur bonheur. Tous les matins, on y trouve un marché de poissons du jour assuré directement par les pêcheurs. Il est 9h et il y a déjà foule. Voir les daurades encore sauter sur les étals, les thons et les espadons (et même du requin !), c'est incroyable.  Les épouses des pêcheurs qui tiennent les stands sont d’une gentillesse à souligner. Pendant ce temps, monsieur déballe encore la pêche du jour et range ses filets. Je me promène d’étal en étal et découvre des espèces que je ne pensais même pas trouver ici. Des loups, des marbrés, des rougets, des turbos, des poissons pour la bouillabaisse …. En veux-tu, en voilà ! La qualité est juste top ! Je repars avec de belles saules à cuisiner pour ce midi. Carro est un véritable petit port de pêche avec ses chaluts, ses filets et ses odeurs d’iode. Je trouve l’endroit très reposant, on peut y flâner, jouer à la pétanque ou faire son jogging. Le matin, le village connaît une ambiance particulière. Cet endroit est vraiment unique ! 
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
5 idées pour visiter les Saintes en Guadeloupe
5 idées pour visiter les Saintes en Guadeloupe
« La troisième plus belle baie du monde », qu’ils disaient ! Quelques minutes à vol d’oiseau séparent seulement les Saintes, cet archipel sauvegardé, de la Guadeloupe. Oubliés le stress, les voitures, la pollution. Saintes chéries, on vous adore. À la différence de certaines de ses voisines ayant succombé à l’avancée du béton et aux embouteillages, le rêve antillais ne vire pas au cauchemar, sitôt débarqué sur l’île principale de ce petit chapelet perdu dans l’Atlantique.   #1 Une île entre le ciel et l’eau D’adorables maisons blanches aux toits rouges, des scooters qui parcourent l’île dans tous les sens : le bourg de Terre-de-Haut s’étire tout en longueur. Au centre, une mairie et un square presque ombragé. L’église de campagne marque la limite entre le quartier du Mouillage et celui de Fond-Curé, où habitent les pêcheurs. Il faut prendre le temps de parcourir ces rues, enregistrant ici une conversation qui finit en éclat de rire, là une frise en bois, un jardin fleuri, une barrière, une jalousie à la peinture fatiguée…   #2 Un peuple de pêcheurs Les Saintois, peuple de pêcheurs isolés sur leur île, ont conservé leur particularisme à travers les siècles. Arborant fièrement le salako, chapeau en lamelle de bambou recouvert de tissus, d’inspiration tonkinoise, ils furent réputés pour la qualité de leurs bateaux, ces saintoises, légères et rapides, qui pouvaient mesurer jusqu’à 10 m de long. Aujourd’hui, les bateaux à moteur ont remplacé les blanches voiles triangulaires, et seuls quelques vieux habitants portent encore le salako.   #3 Une île sans histoire ? Descendants de Bretons, Normands et Poitevins, les Saintois sont pour la plupart blancs de peau. La canne ne poussant pas sur leur sol aride, l’esclavage ne fut pas vraiment une nécessité, et le mélange des populations resta limité. Vous n’aurez pas de mal à retenir les noms à l’entrée des boutiques, on retrouve partout des Cassin, Maisonneuve, Joyeux, Laurent, tous descendant des rares foyers qui s’étaient accrochés au XVIIème au flanc des mornes.   #4 Los Santos Christophe Colomb découvrit l’archipel en novembre 1493 et le baptisa Los Santos, en l’honneur de la Toussaint. En 1648, les Français occupèrent les Saintes, mais la sécheresse les fit fuir. La deuxième tentative, en 1652, fut la bonne. Si vous arrivez le 15 août, vous participerez à la fête patronale, car on commémore ce jour-là la victoire, en 1666, sur la flotte anglaise. Cette dernière se rattrapa en 1782, les Anglais, à leur tour, s’emparant de l’île. Le musée installé dans le fort Napoléon évoque le sort du « Ville de Paris », vaisseau-amiral, coulé au large. Les Saintes ne redevinrent françaises qu’en 1816...   #5 La maison-bateau au bord de l’eau ! En vous baladant dans le bourg, à gauche, après le ponton, vous ne risquez pas de manquer cette étrange maison bateau, blanche et bleue, que l’on doit, semble-t-il, à un homme qui a beaucoup fait pour immortaliser la Guadeloupe, Adolphe Catan. Pendant un demi-siècle, il a photographié la Basse-Terre. Mais c’est en 1945 qu’il commença la construction de cette étrange maison surplombant la rade, saluée à l’époque par les bateaux entrant dans la baie… car ils pensaient avoir affaire à un vrai navire.
5 idées pour visiter les Saintes en Guadeloupe
Ma mission : vous faire découvrir Le Fort des Rousses dans le Haut-Jura !
Ma mission : vous faire découvrir Le Fort des Rousses dans le Haut-Jura !
Enfant du pays je connais bien ce lieu unique : Le fort des Rousses. Un grand fort militaire en pierre de taille près de l’Office de Tourisme des Rousses dans le Haut-Jura en Franche-Comté; il y a peu de temps encore ce joyau dans son écrin de verdure était occupé par des militaires, dorénavant c’est un endroit où nous pouvons tous pratiquer une multitude d’activités et il y a tant de choses à voir!    Suivez-moi, on en fait facilement le tour, été comme hiver et c’est si proche de l’Office… il suffit de traverser la R.N 5 et nous y sommes !! Forcément c’est gigantesque, le site est grandiose, de la pure nature, le second plus grand fort de France ! Alors prenez des photos ou marchez paisiblement ou bien même venez en V.T.T ; ce lieu enchanteur est propice à la balade, un havre de paix où vous pouvez voir et entendre animaux et oiseaux en pleine nature.    L’hiver, l’idée de venir ici en ski nordique ou avec des raquettes va vous effleurer, histoire de contempler les paysages enneigés et la belle vue sur Le mont Fier qui fait face ; c’est une beauté à partager je pense. Reprenons tous ensemble la promenade, je peux vous montrer ci et là des installations qui serpentent sur l’imposante muraille: nouveauté 2017 : le Commando Games ! Voyez-vous les activités ne dénaturent pas le site… elles se mélangent au paysage ! Grâce à notre nouveau parcours aventure : sensations garanties !! Sur terre cette fois: Baliséor un grand parcours d’orientation avec badge électronique ou bien encore Traces des Commandos, une activité fun et sportive. Le Fort regorge aussi d’activités sous terre, eh oui !! Mission Evasion pour connaître les entrailles du Fort en version spéléo ou plus simplement la visite classique des caves d’affinage du comté, avec au programme une dégustation de fromage!    Quand je vous disais que c’est un lieu magique, même mieux c’est un terrain de jeu idéal pour toute la famille et nous tous ; alors à vous de jouer et de tout découvrir. Un bon conseil pour vos vacances dans notre Station : Vivez le Fort des Rousses grandeur nature !
Ma mission : vous faire découvrir Le Fort des Rousses dans le Haut-Jura !
Ma balade détente sur les quais de l'Yonne à Auxerre
Ma balade détente sur les quais de l'Yonne à Auxerre
Envie de couleurs, de quiétude et de détente à Auxerre ? Je ne saurai que vous conseiller une balade sur les quais de l’Yonne !  Récemment aménagés (et inaugurés en décembre 2013) afin de dévoiler tout leur potentiel, les quais offrent désormais aux Auxerrois, Icaunais et visiteurs un havre de paix et un lieu où il fait bon déambuler, ce que je n’hésite pas à faire dès que j’en ai l’occasion où que j’en ressens le besoin.   La première chose que je fais est de monter sur la passerelle afin d’admirer l’un des plus beaux panoramas de France. Imaginez, une vue imprenable sur la ville, une multitude de petits toits qu’on dirait imbriqués les uns dans les autres et à différents points de la ville, nos fabuleuses richesses historiques qui fascinent, de par leur architecture et de par leur histoire : l’abbaye Saint Germain que l’on distingue facilement avec la tour Saint Martin (une tour pointue), la cathédrale Saint Etienne et son architecture gothique caractéristique, l’église Saint Pierre et sa tour carrée « version modèle réduit » de la cathédrale, la tour de l’Horloge dont on aperçoit la pointe qui se dresse fièrement en plein cœur du centre-ville. Et puis ce qui me plait sur cette passerelle c’est que la lumière et les couleurs ne sont jamais les mêmes, que ce soit l’heure ou la saison, chaque moment offre des tons différents et font que je ne me lasse jamais de cette vue (avis aux photographes ! Partagez vos clichés sur #SecretsAuxerre).   Après en avoir pris plein les yeux, je redescends de la passerelle et admire les fontaines. Elles sont devenues un vrai lieu de vie : des personnes contemplatives aux enfants qui jouent à éviter de se faire arroser, tout le monde apprécie ces nouvelles venues ! Quand la nuit tombe, elles se parent de vives couleurs qui apportent de la gaieté à cet espace et un côté un peu magique, les cubes lumineux en accord avec les couleurs des fontaines apportant eux un côté quelque peu psychédélique.   J’aime ensuite marcher le long de l’Yonne, sur le chemin de halage qui est réservé aux piétons et aux cyclistes. Des cyclotouristes aguerris en route pour le circuit du Canal du Nivernais (long de 170 kms, qui relie Auxerre à Decize), aux cyclistes en balade pour la journée ou quelques heures ou  la petite famille qui profite d’une belle journée ensoleillée pour prendre l’air en vélo, tout est possible. Quant aux piétons ils ne sont pas en reste pour marcher plus ou moins longtemps et admirer les bateaux qui naviguent d’une ville à l’autre le temps d’un week end ou d’une semaine ! J’en profite pour saluer Pierre et Nicoletta Peyret, qui à bord du bateau l’Hirondelle , proposent des croisières sur l’Yonne et le canal du Nivernais, et mon collègue Yoann qui assure la location des bateaux électriques, permettant de naviguer sur la rivière et le canal avec passage d’écluses. Ces balades, très ludiques, plaisent aussi bien aux petits qu’aux grands.   Ah j’oubliais, une bourguignonne telle que moi ne manque jamais (ou si peu) une pause goûter ! Les espaces de verdure aménagés sur les quais sont l’endroit idéal pour déguster les macarons aux délicieux parfums de la boulangerie –pâtisserie Roy, située rue du pont, à deux pas des quais !   Bref vous l’aurez compris, les quais sont un véritable lieu de vie, de détente et d’activités (location de bateaux mais aussi puces, bals, concerts…) qu’il serait dommage de manquer ! Qui plus est l’Office de Tourisme de l’Auxerrois est situé sur les quais de l'Yonne alors n’hésitez pas au passage à en pousser la porte. Nous serons ravis, mes collègues et moi de vous accueillir, de vous apporter des conseils personnalisés et de répondre à vos questions ! A bientôt
Ma balade détente sur les quais de l
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
Je flâne à la découverte de Châtillon Coligny dans le Gatinais !
Je flâne à la découverte de Châtillon Coligny dans le Gatinais !
Le temps de ma pause-déjeuner, je découvre chaque jour un petit coin particulier de Châtillon, dans le Gatinais, en me baladant simplement. Récemment embauchée à l'Office de Tourisme de Châtillon Coligny, en tant qu'Agent de développement touristique, il me fallait découvrir cette très belle commune que je connaissais peu. Ceci afin de pouvoir renseigner la clientèle touristique dans le but de remplir mes missions d'accueil, d'information...   A l'aide du plan de la ville ancienne de Châtillon, je flâne le long des "rues d'eau", où l'on peut encore voir les murailles et tours du XIVème siècle, de charmantes maisons à pans de bois, des petites ruelles médiévales ou bien encore des bâtisses du XVIème siècle (l'Enfer, le Paradis ou le grenier à sel).   Un petit creux ? Direction le Canal de Briare avec mon pique-nique, je profite de la nature pour déjeuner au bord de l'eau. Cette petite balade peut se poursuivre le long du Canal ou l'on peut voir quelques bateaux à l'écluse de Châtillon. Si vous désirez continuer un peu plus loin, selon votre temps, il y a les trois écluses de Châtillon puis les quatre écluses du Moulin Brûlé de Dammarie. Vous pouvez continuer encore et encore mais il faut du temps pour aller jusqu'à Rogny et y voir ses sept écluses ! Le chemin est agréable à parcourir à pied ou bien même à vélo.   L'heure tourne ! Je me rapproche de la Halte Nautique où je travaille durant la pleine saison (environ 6 mois de mi-avril à fin septembre). Cette Halte offre un cadre très agréable en bordure du Canal. Profitez des pelouses, ombragées de platanes et bordées d'allées dominant les quais. Vous pouvez également y pique-niquer (tables et bancs ombragés). Les contacts des plaisanciers sont agréables, ils prennent le temps de parler, c'est une occasion de découvrir la culture et les modes de vies de nombreux pays tout en restant en France, mais aussi d'entretenir son Anglais ! ...   Maintenant, je vous laisse à vos chaussures et votre pique-nique, et si vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à venir vous renseigner à l'Office de Tourisme où nous seront ravis de vous accueillir.   Bien entendu, je ne vous ai pas tout détaillé, d'autres sites remarquables sont à voir à Chatillon Coligny, mais je vous laisse flâner et les découvrir !
Je flâne à la découverte de Châtillon Coligny dans le Gatinais !
Mon samedi pas tout à fait comme les autres à Bourg-en-Bresse
Mon samedi pas tout à fait comme les autres à Bourg-en-Bresse
Je m’appelle Anne, et comme toutes les mères de famille, le samedi est souvent le jour des courses et des travaux ménagers. Mais de temps en temps, j’aime bien sortir de cette routine et profiter à fond du week-end, dès le samedi matin. Dans ce cas-là, direction le marché de Bourg-en-Bresse pour faire le plein de bons produits pour la semaine : légumes du Val de Saône voisin, fromages de la région (Comté, Bleu de Gex et Bleu de Bresse) et de temps en temps de bonnes quenelles artisanales ou un poulet de Bresse AOP. Si vous avez la possibilité d’aller au marché le mercredi matin, ne manquez pas la vente de volaille vivante sous la petite halle : c’est étonnant, et les enfants adorent. Vous pouvez même acheter une poule pour mettre dans votre jardin, c‘est dans l’air du temps !   Après le marché, direction le centre-ville voisin. J’aime bien flâner dans les ruelles commerçantes où on a encore la chance de trouver pas mal de boutiques indépendantes. Vous apprécierez certainement l’architecture aussi, alternant entre maisons médiévales à pans de bois et beaux hôtels particuliers des 18ème et 19ème siècles. Selon la saison, nous profitons soit d’un petit café avec une part de tarte bressane, soit d’une halte jeux et lecture dans l’un des nombreux parcs de la ville.   Après déjeuner (vous avez le choix des restaurants, du plat du jour à la table gastronomique : la Bresse mérite bien sa réputation gourmande !!!), cap sur le monastère royal de Brou, monument préféré des Français. A à peine 20 minutes à pied du centre-ville, c’est vraiment un monument exceptionnel. La façade toute en dentelle de pierre, donne le ton… Vous entrez ensuite dans les cloîtres, havres de paix, puis dans l’église avec sa nef élancée et surtout ce jubé, sorte de mur qui isole le chœur et sur lequel nous pouvons monter pour surplomber les tombeaux et autres sculptures du chœur justement. Il est difficile de ne pas avoir de frissons ! Nous terminons la visite par le musée, c’est toujours plaisant avec les enfants qui continuent leur chasse aux indices avec leur livret de visite.   Si vous n’êtes pas trop branchés patrimoine, vous pouvez mettre le cap sur le parc de loisirs de Bouvent pour l’après-midi. Immense espace naturel à Bourg-en-Bresse même (on peut même y aller par une voie verte depuis le centre-ville !), il regroupe un grand lac avec plage et activités nautiques, un golf, un parcours de santé et de nombreux jeux. Il est même possible de poursuivre la balade jusqu’à la forêt de Seillon, un vaste bois aménagé pour les activités de pleine nature.   S’il nous reste un peu de courage après ce samedi à Bourg-en-Bresse, direction l’un des villages environnants pour profiter du coucher de soleil sur la plaine de Bresse avec en toile de fond les reliefs du Jura, de la Bourgogne du Sud et du Beaujolais. Sinon, ce sera la balade du dimanche !!!
Mon samedi pas tout à fait comme les autres à Bourg-en-Bresse
Rien de tel qu’une balade dans les vallées de la Brosse et de la Gondoire pour me ressourcer
Rien de tel qu’une balade dans les vallées de la Brosse et de la Gondoire pour me ressourcer
Je suis Bretonne d’origine et la vallée de la Brosse est le premier endroit du territoire de Marne et Gondoire que j’ai découvert… Et j’ai fini par y rester ! A deux pas de la francilienne et de l’autoroute A4, vous êtes à la campagne. Les voitures y partagent la route avec tracteurs, vélos et chevaux, ça dépayse et c’est pour ça qu’on s’y sent bien !   Ce petit joyau paysager est en fait un site classé, constitué de deux vallées formées autour des rus de la Brosse et de la Gondoire, cette dernière part ensuite se jeter dans la Marne toute proche. Le relief offre de jolis points de vue : les églises de typiques villages briards pointent le bout de leur clocher au milieu de jachères fleuries propices aux pique-niques. Les liaisons douces sont idéales pour des randonnées à pied, à vélo ou à cheval. Dans la vallée de la Brosse se trouvent le parc culturel de Rentilly et ses arbres remarquables, le moulin Russon, alimenté par le ru de la Brosse, qui fabrique sa farine comme autrefois. Les étangs de la Loy et de la Broce accueillent faune et flore des milieux humides, un endroit très apprécié des pêcheurs et amateurs de footing. Au sud de la vallée, on trouve même des vignes ! La vallée de la Gondoire abrite quant à elle le château de Guermantes (celui-là même qui inspira Proust). Au printemps, vous apercevez les chevaux du centre équestre paissant tranquillement au milieu des chèvres au pied de nombreux arbres en fleurs. L’été, il faut aller chercher la fraîcheur au Parc des Cèdres, à Conches sur Gondoire. En toutes saisons, la cueillette du Plessis vous propose de venir ramasser vous-mêmes vos fruits et légumes. Il ne faut pas non plus hésiter à faire un détour par la ferme de Saint-Thibault-des-Vignes pour assister à la traite et ramener un bon fromage !   Dans un tel cadre, il y a de la place pour de nombreuses activités sportives et de loisirs. Et si je vous dis… Chasse aux trésors avec GPS, vous me répondez…? Géocaching bien sûr ! Notre territoire regorge de possibilités… Nous, l'équipe de l'Office de Tourisme de Marne et Gondoire, serons heureux de vous accueillir dans les vallées de la Brosse et de la Gondoire.   
Rien de tel qu’une balade dans les vallées de la Brosse et de la Gondoire pour me ressourcer
Retour en haut