• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
J'ai monté les 171 marches du phare de Ouistreham
J'ai monté les 171 marches du phare de Ouistreham
Vous recherchez une visite insolite pour petits et grands ? Suivez-moi...je vous emmène à l'assaut du Phare de Ouistreham, le seul du Calvados aujourd'hui ouvert à la visite.   Haut de 38 mètres, avant d'attaquer l'ascension, inspirez bien à fond...et c'est parti ! Il m'a fallu enchaîner sans difficulté les 171 marches de son escalier en colimaçon qui m'a donné l'impression de quitter la terre ferme, avant même d'être arrivée tout en haut. Petit à petit, la lumière va se faire plus ténue et 2 ou 3 petites fenêtres, au fil de votre ascension, donnent une idée de votre progression et encouragent à continuer...   Puis, au terme de l'effort, la lumière artificielle laisse place à l'éblouissement qui traverse le chapeau de verre de ce merveilleux édifice... Encore un dernier effort : n'étant pas très grande, il m'a fallu me plier pour passer la petite porte qui donner accès à la plateforme circulaire et surtout à la récompense suprême : une vue imprenable à 360° sur la ville.  A l'Est, la somptueuse réserve naturelle de la Pointe du Siège, au coeur de l'Estuaire de l'Orne. C'est un endroit ressourçant que j'apprécie particulièrement et où la nature domine ! A l'Ouest, la station balnéaire de Ouistreham Riva-Bella, au sud, le bourg de Ouistreham, coeur historique de la cité. Quant à la descente, plus facile me direz-vous ? Sans doute...mais grisé par l'euphorie du moment vécu...soyeux prudent quand même!  Bien-sûr, n'oubliez pas d'observer la "lentille de Fresnel", cet étrange instrument qui permet au Phare de renvoyer ses faisceaux lumineux. Comment ne pas être charmé par tant de diversité ? En tout cas, pour 2,50 €, moi je vous recommande la montée du Phare de Ouistreham ! Rapport qualité/prix imbattable !  
à partir de
3 €
/pers*
J
Ma visite au cimetière marin de Sète
Ma visite au cimetière marin de Sète
Aller visiter le cimetière marin de Sète ? En voila une drôle d’idée ... Mais c'est avant tout une bonne idée. En effet ce cimetière est selon moi d’une beauté renversante et offre une des plus belles vues sur la mer depuis Sète.   Pour découvrir cet étonnant cimetière il vous faudra grimper les pentes du Mont Saint Clair. Entre le fort du théâtre de la mer et le musée Paul Valéry, vous ne pourrez pas le rater. N'hésitez pas à demander votre chemin à l'Office de Tourisme de Sète.   Qualifié « d’un des plus beaux cimetières de France », ce lieu paisible offre une vue spectaculaire sur la mer. Vous verrez devant vous les bleus du ciel et de la mer se mélanger et sur votre gauche, le spectacle des bateaux qui entrent et sortent du port de pêche de Sète, suivis par une horde de mouettes. Ici, le silence impressionne, face à ce spectacle, je me sens à chaque fois vraiment toute petite. Quelque soit l’endroit ou l’on se trouve, le calme règne.   Vous pourrez vous promener dans les allées où monuments de marbres et pierres tombales posées au sol se côtoient et contemplent l’immensité de la Méditerranée.   A noter, la présence des sépultures d'illustres personnages: Paul Valéry, célèbre poète qui venait y trouver de l’inspiration et écrire, Jean Vilar, créateur du festival d’Avignon, y ont trouvé leur dernière demeure.   A l'issue de votre visite du cimetière marin je vous assure que vous ne trouverez plus que c'est une drôle d'idée de visiter un cimetière à Sète.
Ma visite au cimetière marin de Sète
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE SÈTE
J'ai découvert le Sundgau grâce à un circuit autour de 3 Châteaux Alsaciens
J'ai découvert le Sundgau grâce à un circuit autour de 3 Châteaux Alsaciens
Je suis chargée de communication à l’Office de Tourisme du Sundgau, à l’extrême sud de l’Alsace, et j’y habite depuis presque un an maintenant. Non originaire de ce petit coin à la base, je me devais de le découvrir en venant y travailler. Et comme je suis une férue du Moyen-âge, j’ai commencé par les châteaux alsaciens !   Savez-vous qu’il en existe trois chez nous, reliés par un circuit ?   On l’appelle tout simplement le Circuit des Trois Châteaux du Jura Alsacien, territoire à caractère montagnard situé tout au sud du Sundgau. Ce sont des ruines, mais quelles ruines !   Le plus connu et l’un des plus anciens d’Alsace, le château de Ferrette (surtout pour son histoire liée à celle des Habsbourg – à découvrir !), est à voir selon moi durant la fête médiévale qui a lieu fin juin toutes les années paires. Il est accessible toute l’année, mais c’est l’occasion de le voir paré de ses plus belles couleurs, rouge et or, d’avoir un aperçu de ce à quoi il pouvait ressembler à l’époque, avec ses princesses, ses chevaliers, ses joutes, et les métiers d’antan… Son donjon offre aux visiteurs un superbe panorama sur les Vosges, le Massif du Jura et la Forêt Noire.   Le deuxième, le Landskron à Leymen, à la frontière avec la Suisse, est également une ancienne prison d’Etat fortifiée par Vauban. Mais son attrait principal, pour moi, reste le donjon : allez-y par temps clair, grimpez tout en haut et admirez. La vue y est extraordinaire : on voit Bâle et son petit tram rouge et jaune, le Sundgau, la Forêt Noire en Allemagne…deux tables d’orientation aident à se repérer.     Enfin, le dernier château, sans doute le plus mystérieux, est celui du Morimont à Oberlarg : des ruines perdues dans la verdure, avec une immense cave voûtée, unique en Alsace ! Ses dimensions sont vraiment impressionnantes. Je vous conseille de prendre votre lampe de poche pour en faire le tour et découvrir ses moindres recoins.   Ces trois châteaux alsaciens sont à découvrir avec un topoguide qui recense toutes leurs particularités et propose des randonnées pédestres à faire tout autour. Si vous avez un smartphone, vous pourrez également flasher les QR codes présents sur les différents sites pour bénéficier d’une visite audioguidée. Bonne découverte du Sundgau !   
J
Randonnée dans le Jura : 2 bonnes raisons de choisir le Pays de Gex !
Randonnée dans le Jura : 2 bonnes raisons de choisir le Pays de Gex !
Accédez aux plus hauts sommets de la Haute Chaîne du Jura pour une randonnée exceptionnelle ! Monts Ronds, Colomby de Gex, Crêt de la Neige, Reculet… sont à portée de crampons grâce aux nombreux sentiers balisés. Laissez – vous conduire le long de la ligne de Crêtes par le GR.9 et profitez des balcons du Léman !   C’est depuis le Col de la Faucille mais surtout les crêtes de la Haute Chaîne du Jura que vous apprécierez l’un des plus beaux panoramas d’Europe sur la Chaîne des Alpes couronnée par le Mont Blanc ! Vous admirerez également le Lac Léman avec une vue imprenable sur Genève et son célèbre jet d’eau.   Découvrez également les paysages, la faune et la flore remarquables de la Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura, partie intégrante du Parc Naturel Régional du Haut Jura dont les communes du Pays de Gex sont des villes – portes. Des accompagnateurs en montagne diplômés, vous emmènent hiver comme été découvrir les richesses de ce territoire et les remontées mécaniques de la Station Monts Jura vous rapprochent des plus hauts sommets en juillet et août. L’Office de Tourisme Pays de Gex – La Faucille vous propose également un riche programme de sorties Nature du printemps à l’automne. N’attendez plus choisissez le Pays de Gex une randonnée inoubliable dans le Jura !   
Randonnée dans le Jura : 2 bonnes raisons de choisir le Pays de Gex !
Mon moment détente à Chartres au complexe aquatique de l'Odyssée
Mon moment détente à Chartres au complexe aquatique de l'Odyssée
Chartres invite à la visite et à la découverte... mais en fin de journée, ce que j'affectionne particulièrement, c'est de m'échapper loin du tumulte de la ville sans pour autant la quitter. Et j'ai trouvé l'endroit idéal ici à Chartres : le complexe aquatique l'Odyssée. Pas que je me prenne pour une championne de natation, mais quelques longueurs sans perdre de vue mes flèches de la cathédrale chérie, c'est un bonheur total. En fait, je sais très bien que si je me laissais véritablement tenter, je resterais bien plus longtemps qu'une heure. Dès mon arrivée, j'adore m'échauffer dans le bassin de 25 mètres. Après une ou deux longueurs, je me sens tout à fait prête. Si la météo n'est pas trop rude, je file vers le 50 mètres extérieur... mais pas de souci, en cas d'intempérie, le bassin olympique d'intérieur est toujours là pour m'accueillir ! Tentons le couloir du record du monde de Camille Muffat lors des championnats d'Europe 2012 en petit bassin : ça motive ! Et après l'effort, le réconfort : un moment bien-être dans les bulles de l'espace ludique. L'eau est chaude et adoucit bien les muscles après le moment sportif. Mais le sport ne m'oublie pas : les waterbikes sont toujours à disposition non loin des bulles pour parfaire l'escapade sportive. Pour finir, j'aime faire le tour de la rivière sauvage. Parfois, par jeu avec des amis ou en famille, nous faisons la remontée à contre-courant : sportif !!! L'intérêt de ce site pour moi, c'est qu'il a son charme été comme hiver. Un hiver, j'ai dégusté le bonheur d'être la tête sous la neige et le corps bien au chaud dans l'eau : insolite, magique, unique ! Après avoir fait le tour des bassins de l'Odyssée, un endroit me tente de plus en plus : l'espace plongée. Vous rendez-vous compte ? vous pouvez vous initier à la plongée sous-marine ici à Chartres !  Pas encore testé, mais promis, une prochaine fois, je vous en parlerai.
à partir de
7 €
/pers*
Mon moment détente à Chartres au complexe aquatique de l
4 produits incontournables pour découvrir la cuisine Corse
4 produits incontournables pour découvrir la cuisine Corse
Charcuteries aux châtaignes, pulenta des familles, fromages de brebis, tartes maison ou très bonnes confitures de pays… découvrir la Corse, surtout hors saison, passe aussi par la table! En dehors de l’été, vous devriez pouvoir découvrir en Corse ce que les habitants gardent généralement pour eux et leurs « familiers » : soupe maison, plat de charcuterie sentant bon la châtaigne (celle des forêts où le cochon noir ou rose est allé vivre sa vie en liberté), cannellonis au vrai bruccio… Des produits locaux, mais aussi des plats préparés à l’huile d’olive, dans la grande tradition corse, mais aussi provençale et italienne, en souvenir d’ancêtres venus d’horizons pas si lointains. Découvrez la cuisine Corse au travers de 4 produits incontournables.   #1 Retour de randonnées Vous vous sentirez en complète communion avec le pays et les hommes après une randonnée sur des sentiers odorants, au dessus de lacs magnifiques et de torrents où l’on peut pêcher la truite ou le saumon de fontaine. Les déguster ensuite simplement grillés avec des herbes évitera à l’avenir de confondre la frugalité légendaire des Corses avec un ascétisme quelconque. Dans l’arrière-pays, et même sur la côte, ces plats qui faisaient l’ordinaire des familles prennent des allures de fête conviviale.   #2 La « pulenta » des familles Différente de sa cousine italienne, car à base de farine de châtaigne, la pulenta prend ici valeur d’identité. On verse la farine dans de l’eau salée frémissante et on remue, énergiquement, pour éviter les grumeaux, jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. Puis celle-ci est versée sur un linge saupoudré de farine, mise en boule comme un pain, et découpée avec un fil avant d’être servie, encore chaude, en accompagnement d’un succulent ragoût d’agneau ou selon la saison, de figatelli ou de bruccio.   #3 Charcuterie reine Vous apprendrez vite à différencier le lonzu, à base de filet de porc, de la coppa, roulade préparée avec de l’échine. Selon la saison, on vous servira du prisuttu (jambon séché) avec ou sans figues fraîches, du fromage de tête et du boudin (plus rare, même en hiver) et bien entendu les célébrissimes figatelli : ces saucisses fumées et parfumées à base d’abats se mangent crues, grillées ou poêlées. Sans oublier les tripes ! Tout est bon dans le cochon (un terme plus noble que celui de porc !)   #4 Bruccio ou brocciu ? Qu’importe l’écriture, pourvu qu’on ait le goût ! N’allez pas confondre avec un quelconque fromage ce « roi des rois » né d’un savant dosage de petit lait et de lait réchauffé et battu, que seul le tour de main peut réussir. Quand le chaudron « fleurit » -expression magnifique-, il apparaît à la surface, prêt à être livré, dans la meilleure tradition, dans des paniers en jonc, des fatoghje. En hiver et au printemps, on vous le servia nature, avec du pain, ou avec de l’eau de vie et du sucre.
4 produits incontournables pour découvrir la cuisine Corse
J'ai navigué sur une Goélette au large de la Côte de Nacre !
J'ai navigué sur une Goélette au large de la Côte de Nacre !
De nombreuses demandes affluent à l’Office de Tourisme en ce qui concernent les balades en mer. Face à ces demandes de plus en plus nombreuses, le centre nautique OCEAN a lancé début juillet des balades en Goélette. « Mais…qu’est-ce qu’une Goélette ? » C’est ce que nous a expliqué notre capitaine dit Alain. La Goélette est un voilier qui possède deux mâts soit de taille identiques soit le mât avant (mât de misaine) plus petit que le mât principal avec un foc à l’avant du bateau Le rendez-vous était à 10h00 - Nous étions 6 personnes inscrites pour la balade. Le temps grisâtre nous a fait douter de la faisabilité de l’excursion mais Estelle la conseillère en activités nautiques de l’école de Voile nous a signalé que les nuages allaient partir. En effet, le temps est assez changeant avec les marées. Ainsi rassurés, nous sommes montés tour à tour dans la goélette, avec notre gilet de sauvetage sur le dos. Dans un premier temps, il était question d’équilibrer le poids dans le bateau afin de ne pas chavirer à droite ou à gauche ou plutôt « à bâbord » ou « à tribord ». Avant de partir de l’avant-port, Alain nous a fait la « visite » du bateau et l’inventaire de toutes les voiles et cordages. Nous nous sommes ensuite engagés vers la sortie de l’avant-port avec la Gare Maritime à gauche et la Pointe du Siège à droite. Cette dernière est une Réserve protégée, détenue par le Conservatoire du Littoral très appréciée par la Faune et la Flore. On a aussi pu observer le banc des oiseaux sous la brume qui se dégageait petit à petit. Face à nous la mer à perte de vue et le soleil qui commençait à nous chauffer. Nous avons eu une petite frayeur. En voulant se mettre sur le côté pour laisser passer un bateau de pêche, alors prioritaire sur les voiliers, nous nous sommes enlisés dans la vase. Heureusement un petit moteur est là et nous a donc tirés d’affaire. Nous avons ensuite longé notre belle « côte de Nacre ». On a pu voir de belles villas, des chars à voile ainsi que des enfants en train d’apprendre la planche à voile sur les stations balnéaires de Ouistreham-Riva Bella, Colleville-Montgomery et Lion-sur-mer. Rythmés par les vagues plutôt calmes, la bonne ambiance et toujours sous le soleil, nous avons pu aider Alain à naviguer en hissant les voiles, changer le côté des voiles en fonction du vent et de la direction choisie mais aussi en tenant la barre ! Je suis loin d’être une experte mais cela nous permet d’avoir quelques notions et de participer à la navigation tout en profitant du paysage qui nous entoure avec le phare centenaire, la réserve protégée de la Pointe du Siège, la Gare Maritime, la Capitainerie avec les bouées et feux nécessaires pour les arrivées au Port ou encore la côte vue de la mer. Arrivés au port vers 12h30, c’est bien connu, la mer nous a ouvert l’appétit. Nous avons fait un détour au marché aux poissons (tous les matins) situés de l’autre côté des écluses pour agrémenter notre repas de quelques fruits de mer fraîchement péchés.
à partir de
25 €
/pers*
J
5 idées pour visiter les alentours de la Roche-sur-Yon en Vendée
5 idées pour visiter les alentours de la Roche-sur-Yon en Vendée
Il suffit de prendre les petites routes au départ de La-Roche-sur-Yon pour découvrir, côté bocage vendéen, quelques jolies réussites muséographiques et des sites étonnants… pour petits et grands ! 5 idées de visite vous sont ici proposées.    #1 Un Historial pour tous ! L’Historial de la Vendée se situe à l’entrée du village des Lucs-sur-Boulogne, où un massacre terrible fut perpétré le 28 février 1794. Mais ce grand musée s’intéresse à toute l’histoire de la Vendée, de la préhistoire au XXe siècle. Mieux, il vous y intéresse, quelque soit votre âge, votre intérêt personnel… Muséographie moderne, interactive, passionnante. Parc paysager, boutique et cafétéria. Une partie est entièrement dédiée aux enfants, qui vont passer là de grands moments.    #2 Le Logis de la Chabotterie À Saint-Sulpice-le-Verdon, ce manoir du XVe siècle reste un des témoins essentiels de la fin des guerres de Vendée. On y découvre l’atmosphère d’une grande maison d’autrefois, avec son beau jardin clos, avant de plonger dans l’angoisse de la bataille. Un film retrace la vie du général Charette, dont la carrière s’arrêta ici. Un parcours-spectacle bien conçu vous dit tout sur les guerres de Vendée. En été, visites costumées gratuites pour les enfants.   #3 La cuisine d’autrefois Des femmes dynamiques animent à Saint-Denis-la-Chevasse le charmant musée des ustensiles anciens. Six salles seulement pour remonter le temps, en suivant l’évolution des ustensiles de cuisine. On passe de l’ère de la fonte et du cuivre au temps du plastique, en s’attardant à l’ère du tout mijoté, des pâtisseries d’autrefois. Une collection pour tous car il y a même des jeux pédagogiques pour les enfants, qui après vous réclameront des cours de cuisine, c’est malin !   #4 L’Aventure médiévale Si vous cherchez une façon ludique et insolite de découvrir le Pays de Pouzauges, il vous suffit d’aller chercher une bourse médiévale à l’Office de tourisme. Et de partir en famille à la découverte des bornes interactives disséminées aux points les plus touristiques. Jeu accessible à tous qui vous mènera jusqu’au donjon carré du château de la femme de Barbe-Bleue, alias Gilles de Rais. On récupère de précieux deniers tout au long du parcours. A la fin du périple, une surprise vous attend.   #5 La Cité des Oiseaux Les Landes-Génusson… Un village où les amoureux des oiseaux se donnent rendez-vous ! Passage par le centre de découverte, pour un premier repérage, puis balade sur la digue, en bordure d’étang, avec des jumelles. Une des plus grandes zones humides du département (54 hectares d’espaces naturels) vous attend. Avec un peu de chance, vous ferez de belles connaissances : canards siffleurs, fuligules milouins et morillons, grèbes huppés… Idéal pour se ressourcer
5 idées pour visiter les alentours de la Roche-sur-Yon en Vendée
J’ai visité le dôme de la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux
J’ai visité le dôme de la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux
Et si vous montiez sur un des sites incontournable de Normandie? Et si vous montiez tout en haut du deuxième lieu de pèlerinage en France ? Et si vous montiez sur les toits de la plus grande église construite au XXème siècle ?  Bref, je vous propose une visite qui vous fera grimper sur les toits de la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux ! Rassurez-moi, vous n'avez pas le vertige ? :) Je m'appelle Calvin. A l'Office de Tourisme de Lisieux Pays d'Auge, je m'occupe de la partie numérique. Il y a 15 jours, j'ai pu visiter le Dôme de la Basilique. Une expérience impressionnante ! Laissez-moi vous la raconter ! Connue dans le monde entier grâce à Sainte Thérèse, Lisieux est la deuxième ville sanctuaire de France et un des plus importants lieux de pèlerinage d'Europe. Pour vous donner une idée, la Basilique accueille à elle seule environ 900 000 personnes par an ! Je vous propose une visite particulière de la Basilique, hors des sentiers battus et différente de ce que les nombreux visiteurs du lieu ont l'habitude de faire ! En arrivant à la Basilique, suivez les panneaux "Entrée du Dôme". Un grand escalier vous attend avec seulement...305 marches ! Rassurez-vous, cela se fait très bien et vaut vraiment la peine, vous pouvez me croire ! Avec mon amie, nous sommes sportifs et l'avons fait en courant ! Résultat : 1 minute 20 secondes. Battrez-vous notre record ? :) Une fois arrivé, on entre dans la Basilique à presque 50 mètres de haut ! En bas, les visiteurs et pèlerins sont tout petits ! L'endroit est rêvé pour observer de plus près la superbe décoration intérieure composée de mosaïques ainsi que la voûte qui culmine à 60 mètres. La finesse et la beauté de ce travail colossal ne peut que susciter l'admiration ! Mais la visite n'est pas terminée... On peut monter encore plus haut ! La Basilique est construite sur les hauteurs de Lisieux, à flanc de colline. Résultat : elle domine la ville à 95 mètres de haut et offre une vue imprenable sur la capitale du Pays d'Auge ! Il est permis aux visiteurs de monter jusqu'à 60 mètres et en prendre plein les yeux !   Bien sûr, en redescendant, ne manquez pas d'entrer dans la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux ! Profitez-en aussi pour visiter la très belle crypte qui se trouve en dessous ! Je ne vous en dis pas plus, il ne reste plus qu'à y aller ! Choisissez Lisieux et le Pays d'Auge pour vos vacances ! Au plaisir de vous accueillir à l'Office de Tourisme, Calvin.
à partir de
2 €
/pers*
J’ai visité le dôme de la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux
5 photos de Franche-Comté par Elisa alias @elisaparkranger
5 photos de Franche-Comté par Elisa alias @elisaparkranger
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 5 au 9 octobre, c’est Elisa alias @elisaparkranger qui vous fait découvrir la région Franche-Comté en 5 photos.    Suivez @elisaparkranger sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Besançon du haut de la citadelle Vauban :      Bienvenue en Franche Comté ! Cette semaine, c'est @elisaparkranger qui nous fait découvrir sa région 😀 On commence par la capitale Besançon! Du haut de la citadelle de Vauban, elle vous souhaite une belle semaine en photos! Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 5 Oct. 2015 à 3h11 PDT La vallée de la Loue dans le Doubs :     La vallée de la Loue, dans le Doubs, révèle de bien belles surprises, comme ce miroir parfait qui inspira Gustave Courbet. Pour ce deuxième jour de notre semaine en Franche Comté avec @elisaparkranger pour les #AmbassadeursJaimelaFrance, on est du coté du Miroir de Scey. Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 5 Oct. 2015 à 23h22 PDT En haut du Pic de l'aigle dans le massif du Jura  :      3ème jour en Franche Comté avec @elisaparkranger et cette photo juste WOW ! 😮 Un des plus beaux panoramas du Jura : en haut du Pic de l’Aigle,à 993 mètres d’altitude, une vue imprenable sur les lacs de Narlay, Ilay, Petit et Grand Maclu, une eau turquoise digne des Caraibes! Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 6 Oct. 2015 à 23h15 PDT Le chateau de Joux :   Le Chateau de Joux : une forteresse située au coeur d’un site naturel magnifique et stratégique, sur la route internationale reliant à travers le Jura la vallée de la Saône et la Bourgogne à la Suisse, les Flandres et la Champagne à l’Italie. Prison d’Etat il a hébergé des personnages célèbres, tel que Mirabeau. Cette semaine c'est @elisaparkranger qui nous emmène à la découverte de la Franche Comté pour les #AmbassadeursJaimelaFrance Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 7 Oct. 2015 à 23h09 PDT Caves d'affinage du Comté du Fort des Rousses :   C'est notre 5ème jour en Franche Comté avec @elisaparkranger pour les #AmbassadeursJaimelaFrance. A 1150 mètres d'altitude, au Fort des Rousses découvrez le secret du délicieux Comté en visitant les caves d’affinage Juraflore! Des immenses galeries voûtées et quelques 95 000 meules de Comté vous salueront! Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 9 Oct. 2015 à 2h56 PDT [Photo Bonus] Le Haut-Jura, aussi appelé la petite Laponie :   Pour finir la semaine en beauté, une photo de chez @elisaparkranger où la neige ne devrait pas trop tarder à revenir! D’ailleurs on surnomme souvent le Haut Jura de Petite Laponie Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 10 Oct. 2015 à 0h05 PDT
5 photos de Franche-Comté par Elisa alias @elisaparkranger
Retour en haut