• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
5 photos de Franche-Comté par Elisa alias @elisaparkranger
5 photos de Franche-Comté par Elisa alias @elisaparkranger
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 5 au 9 octobre, c’est Elisa alias @elisaparkranger qui vous fait découvrir la région Franche-Comté en 5 photos.    Suivez @elisaparkranger sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Besançon du haut de la citadelle Vauban :      Bienvenue en Franche Comté ! Cette semaine, c'est @elisaparkranger qui nous fait découvrir sa région 😀 On commence par la capitale Besançon! Du haut de la citadelle de Vauban, elle vous souhaite une belle semaine en photos! Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 5 Oct. 2015 à 3h11 PDT La vallée de la Loue dans le Doubs :     La vallée de la Loue, dans le Doubs, révèle de bien belles surprises, comme ce miroir parfait qui inspira Gustave Courbet. Pour ce deuxième jour de notre semaine en Franche Comté avec @elisaparkranger pour les #AmbassadeursJaimelaFrance, on est du coté du Miroir de Scey. Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 5 Oct. 2015 à 23h22 PDT En haut du Pic de l'aigle dans le massif du Jura  :      3ème jour en Franche Comté avec @elisaparkranger et cette photo juste WOW ! 😮 Un des plus beaux panoramas du Jura : en haut du Pic de l’Aigle,à 993 mètres d’altitude, une vue imprenable sur les lacs de Narlay, Ilay, Petit et Grand Maclu, une eau turquoise digne des Caraibes! Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 6 Oct. 2015 à 23h15 PDT Le chateau de Joux :   Le Chateau de Joux : une forteresse située au coeur d’un site naturel magnifique et stratégique, sur la route internationale reliant à travers le Jura la vallée de la Saône et la Bourgogne à la Suisse, les Flandres et la Champagne à l’Italie. Prison d’Etat il a hébergé des personnages célèbres, tel que Mirabeau. Cette semaine c'est @elisaparkranger qui nous emmène à la découverte de la Franche Comté pour les #AmbassadeursJaimelaFrance Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 7 Oct. 2015 à 23h09 PDT Caves d'affinage du Comté du Fort des Rousses :   C'est notre 5ème jour en Franche Comté avec @elisaparkranger pour les #AmbassadeursJaimelaFrance. A 1150 mètres d'altitude, au Fort des Rousses découvrez le secret du délicieux Comté en visitant les caves d’affinage Juraflore! Des immenses galeries voûtées et quelques 95 000 meules de Comté vous salueront! Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 9 Oct. 2015 à 2h56 PDT [Photo Bonus] Le Haut-Jura, aussi appelé la petite Laponie :   Pour finir la semaine en beauté, une photo de chez @elisaparkranger où la neige ne devrait pas trop tarder à revenir! D’ailleurs on surnomme souvent le Haut Jura de Petite Laponie Suivez 👉 @elisaparkranger pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 10 Oct. 2015 à 0h05 PDT
5 photos de Franche-Comté par Elisa alias @elisaparkranger
Mon samedi pas tout à fait comme les autres à Bourg-en-Bresse
Mon samedi pas tout à fait comme les autres à Bourg-en-Bresse
Je m’appelle Anne, et comme toutes les mères de famille, le samedi est souvent le jour des courses et des travaux ménagers. Mais de temps en temps, j’aime bien sortir de cette routine et profiter à fond du week-end, dès le samedi matin. Dans ce cas-là, direction le marché de Bourg-en-Bresse pour faire le plein de bons produits pour la semaine : légumes du Val de Saône voisin, fromages de la région (Comté, Bleu de Gex et Bleu de Bresse) et de temps en temps de bonnes quenelles artisanales ou un poulet de Bresse AOP. Si vous avez la possibilité d’aller au marché le mercredi matin, ne manquez pas la vente de volaille vivante sous la petite halle : c’est étonnant, et les enfants adorent. Vous pouvez même acheter une poule pour mettre dans votre jardin, c‘est dans l’air du temps !   Après le marché, direction le centre-ville voisin. J’aime bien flâner dans les ruelles commerçantes où on a encore la chance de trouver pas mal de boutiques indépendantes. Vous apprécierez certainement l’architecture aussi, alternant entre maisons médiévales à pans de bois et beaux hôtels particuliers des 18ème et 19ème siècles. Selon la saison, nous profitons soit d’un petit café avec une part de tarte bressane, soit d’une halte jeux et lecture dans l’un des nombreux parcs de la ville.   Après déjeuner (vous avez le choix des restaurants, du plat du jour à la table gastronomique : la Bresse mérite bien sa réputation gourmande !!!), cap sur le monastère royal de Brou, monument préféré des Français. A à peine 20 minutes à pied du centre-ville, c’est vraiment un monument exceptionnel. La façade toute en dentelle de pierre, donne le ton… Vous entrez ensuite dans les cloîtres, havres de paix, puis dans l’église avec sa nef élancée et surtout ce jubé, sorte de mur qui isole le chœur et sur lequel nous pouvons monter pour surplomber les tombeaux et autres sculptures du chœur justement. Il est difficile de ne pas avoir de frissons ! Nous terminons la visite par le musée, c’est toujours plaisant avec les enfants qui continuent leur chasse aux indices avec leur livret de visite.   Si vous n’êtes pas trop branchés patrimoine, vous pouvez mettre le cap sur le parc de loisirs de Bouvent pour l’après-midi. Immense espace naturel à Bourg-en-Bresse même (on peut même y aller par une voie verte depuis le centre-ville !), il regroupe un grand lac avec plage et activités nautiques, un golf, un parcours de santé et de nombreux jeux. Il est même possible de poursuivre la balade jusqu’à la forêt de Seillon, un vaste bois aménagé pour les activités de pleine nature.   S’il nous reste un peu de courage après ce samedi à Bourg-en-Bresse, direction l’un des villages environnants pour profiter du coucher de soleil sur la plaine de Bresse avec en toile de fond les reliefs du Jura, de la Bourgogne du Sud et du Beaujolais. Sinon, ce sera la balade du dimanche !!!
Mon samedi pas tout à fait comme les autres à Bourg-en-Bresse
Les bords de Marne, mon coin de paradis à deux pas de Paris
Les bords de Marne, mon coin de paradis à deux pas de Paris
Ma première rencontre avec les bords de Marne s’est faite lors d’une balade fluviale en péniche. En montant à bord de la DAMAMI, j’ai  découvert des paysages à couper le souffle. C’est pourquoi, je souhaite partager avec vous mon coup de cœur pour ce havre de paix à proximité de Paris.   On l’a appris à l’école, la Marne prend sa source sur le plateau de Langres, en Haute-Marne, et parcourt près de 525 kilomètres avant de rejoindre la Seine à Alfortville. Elle joue différents rôles : celui de patrimoine paysager et biologique, de terrain de loisirs aquatiques et de première source d'alimentation en eau potable à partir des cours d'eau en France.   Si vous êtes comme moi, à la recherche d’un cadre idéal pour couper avec le quotidien, baladez-vous le long des berges et flânez  au rythme de l’eau, à pied ou à vélo. Que vous soyez seul ou accompagné, actif ou retraité, vous serez conquis par les curiosités historiques et patrimoniales qu’offrent les berges de cette rivière.   La Marne fut source d’inspiration pour de nombreux peintres néo-impressionistes notamment ceux du « Groupe de Lagny ». Vous pouvez contempler certaines de leurs œuvres au musée Gatien-Bonnet à Lagny-sur-Marne, ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h.    Au départ de l’embarcadère, en marchant paisiblement en direction de Chalifert, vous êtes à 45 minutes d’un lieu étonnant qui éveillera forcemment votre curiosité. Dans un grand parc, au bord de la rivière, le scuplteur Jacques Servières a érigé des statues  « déjantées et décalées » qui représentent des femmes, des animaux mythiques ou réels, pouvant aller jusqu’à 4 mètres de hauteur. A voir absolument !   Au gré de votre promenade, arrêtez-vous devant les maisons meulières et admirez le charme si particulier de leur architecture inspirée de l’Art Nouveau. Vous vous replongerez au temps des guinguettes quand les gens aimaient se retrouver et danser pendant leurs congés.   Je travaille à l’Office de Tourisme et d’avril à octobre, j’accueille les plaisanciers en escale à la halte fluviale de Marne et Gondoire. Venus du monde entier, ils en profitent pour découvrir les sites toursitiques alentour qui prennent des airs de vacances. Si vous possédez un bateau, venez donc me rendre visite !   Sinon, si vous êtes amateurs de loisirs nautiques, je vous invite vivement à participer à la Fête de la Marne, qui a lieu chaque année au mois de juin où la rivière est mise à l’honneur : balades fluviales, joutes nautiques, initiation au stand-up paddle….   En résumé, à moins de 30 minutes de notre capitale Paris, les bords de Marne, on les peint, comme Léo Gausson, on les écrit comme Zola, ou encore on les chante comme Yves Duteil, on les aime tout simplement...  
Les bords de Marne, mon coin de paradis à deux pas de Paris
Mon bon plan pour visiter l’Ile d’Oléron depuis La Rochelle !
Mon bon plan pour visiter l’Ile d’Oléron depuis La Rochelle !
Quand on vient en séjour à La Rochelle, il n’est pas rare que l’on ait envie d’aller visiter les îles d’Oléron, de Ré ou d’Aix et qui ne sont qu’à quelques encablures de La Rochelle. J’avoue que, même lorsque l'on vit en Charente-Maritime, on aime aller sur les iles, les paysages sont très différents du continent, croyez-moi ! ;-) Mais aller sur Oléron en voiture depuis La Rochelle, c’est quand même moins sympa qu’en bateau !   Je vous livre donc « mon » bon plan pour découvrir l’ile d’Oléron depuis la Rochelle, c’est le pass bato-vélo. Il permet d’obtenir un tarif préférentiel (chouette !) sur la liaison maritime et sur la location de vélo (double chouette !) une fois sur l’île ! Une croisière de 50 minutes vous attend et vous permet de voir d’un peu plus près le célèbre Fort Boyard (au passage, j’en profite pour vous dire que le fort ne se visite pas…)!  Sur l’île découvrez à vélo les paysages sauvages, rejoignez les plages immenses… Une vraie journée dépaysante ! Donc sans hésitez, optez pour le pass bato-vélo pour passer une bonne journée à prix malin sur l’Ile d’Oléron !   Info + : le pass est en vente à l’Office de Tourisme de La Rochelle.  
Mon bon plan pour visiter l’Ile d’Oléron depuis La Rochelle !
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME LA ROCHELLE
5 photos d'Aquitaine par Jean alias @poutge
5 photos d'Aquitaine par Jean alias @poutge
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 21 au 25 septembre, c’est Jean alias @poutge qui vous fait découvrir l'Aquitaine en 5 photos.    Suivez @poutge sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Au bord du lac à Azur sur la Côte Landaise :     Cette semaine c'est @poutge qui nous fait découvrir sa région dans le cadre des #AmbassadeursJaimelaFrance. Première photo au bord du lac à Azur dans les Landes (40) Suivez 👉 @ poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 20 Sept. 2015 à 23h12 PDT   Bidart dans les Pyrénées Atlantique :     On continue notre semaine en #Aquitaine avec @poutge pour les #AmbassadeursJaimelaFrance. Aujourd'hui cap sur Bidart dans les Pyrénées Atlantiques avec cette incroyable photo 😃 Suivez 👉 @poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 22 Sept. 2015 à 2h57 PDT   Le pont de pierre à Bordeaux :     C'est mercredi matin et on continue de découvrir l'#Aquitaine avec @poutge Et quoi de mieux pour bien commencer la journée que cette superbe photo du pont de pierre à #Bordeaux ? 😊 Suivez 👉 @poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 22 Sept. 2015 à 23h12 PDT   Claouey dans le Bassin d'Arcachon :     Reflet et couleurs arc en ciel à Claouey (33) sur le bassin d'Arcachon. C'est déjà l'avant dernière photo de notre semaine en #Aquitaine avec @poutge pour les #AmbassadeursJaimelaFrance 😔😁 Suivez 👉 @poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 23 Sept. 2015 à 23h17 PDT   Le miroir d'eau à Bordeaux :     C'est déjà le dernier jour pour les #AmbassadeursJaimelaFrance en #Aquitaine. Merci @poutge pour cette incroyable semaine ! 😍 La meilleure façon de terminer cette semaine en beauté ? Avec cette superbe photo du miroir d'eau à #Bordeaux. Bonne fin de semaine les #igers 😎 Suivez 👉 @poutge pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 24 Sept. 2015 à 23h09 PDT
5 photos d
Ma balade sur la ligne du Cyclorail du Sancerrois
Ma balade sur la ligne du Cyclorail du Sancerrois
Des amis sont venus me rendre visite à Cosne-Cours-sur-Loire. Nous voulions faire quelque chose qui change de l’ordinaire et de préférence une activité de plein air pour profiter du soleil ! Je leur ai proposé le cyclorail du Sancerrois : - Le cyclorail quoi ?? - Le cyclorail voyons, ce vélo atypique où il faut pédaler à plusieurs sur les rails de chemins de fer, des rails désaffectés évidemment ! Je ne pouvais pas leur en vouloir de ne pas connaître cette activité, c’est vrai qu’elle n’est pas courante. Et pourtant entre amis ou en famille, c’est une sortie idéale !   Ni une, ni deux, nous voilà partis à la conquête du Pont du PO, l’ancien pont de la ligne de chemin de fer Paris-Orléans, sur lequel débute le parcours du cyclorail de Cosne-Cours-sur-Loire. Et quel début ! Une vue magnifique sur la Loire et la colline de Sancerre !! Avant de commencer, on nous explique tout de même comment fonctionne l’engin. Nous sommes trois : deux qui pédalent et un qui se la coule douce sur une espèce de transat… ce qui n’est pas désagréable du tout ! Mais bien sûr nous alternons ! Une famille avec deux enfants s’élance en même temps que nous. Au départ on se suit, mais rapidement, intrépides et farouches pédaleurs que nous sommes, nous les distançons. A chacun son rythme sur la ligne !   Notre avance prise nous ralentissons pour profiter du paysage et admirons au passage les anciennes maisons des gardiens des passages à niveaux, typiques et charmantes. Cette balade est vraiment dépaysante, nous passons au milieu des jardins, puis des champs. Une partie du trajet est ombragée, nous ne souffrons même pas de la chaleur caniculaire de ce mois de juillet !   Arrivés au bout, nous retournons notre cyclorail comme on nous l’a expliqué et le laissons un peu en dehors des rails pour ne pas qu’il reparte sans nous ! En effet, nous sommes légèrement en pente et nous ne voulons pas rentrer à pied ! Une table de pique-nique nous attend, nous y prenons un goûter bien mérité ! La famille que nous avions distancée nous rejoint, plus malins ils pensent tout simplement à placer un petit caillou devant leur roue pour empêcher leur cyclorail d’avancer ! Bonne idée ! Nous la retenons pour la prochaine fois ! Après cette petite pause, nous repartons. Le retour est davantage en descente et nous prenons notre temps pour rentrer à la gare du cyclorail. Nous y arrivons à 16h, pile à l’heure pour ne pas gêner le prochain départ ! En effet, plus d’une trentaine de personnes attendent pour s’élancer à leur tour à la conquête des rails !!   Ravis de notre balade nous remontons en voiture. Cinq minutes plus tard, nous voilà installés à la terrasse d’un café dans le centre-ville de Cosne-Cours-sur-Loire. Ce fut un après-midi original et très agréable sur le Cyclorail du Sancerrois ! A refaire sans hésiter avec mes prochains visiteurs !!
Ma balade sur la ligne du Cyclorail du Sancerrois
L'eglise Sainte Madeleine, mon coup de cœur à 56 m de haut à Verneuil sur Avre !
L'eglise Sainte Madeleine, mon coup de cœur à 56 m de haut à Verneuil sur Avre !
Je m’appelle Sophie, et je suis en charge de la promotion, la randonnée et l’accueil au sein de l’Office de Tourisme Normandie Sud dans l’Eure. Celui-ci est implanté à Verneuil-sur-Avre (à 1h de Paris). C’est un véritable plaisir au quotidien de travailler dans cette ancienne cité médiévale classée parmi les Cent Plus Beaux Détours de France ! Je ne me lasse pas de parcourir ses ruelles bordées de maisons à colombages, d’hôtels particuliers, de bâtisses à damiers ou à tourelle… Depuis sa fondation par l’un des fils de Guillaume Le Conquérant (Henri Ier Beauclerc), la ville possède une histoire riche et passionnante. Nous avons balisé deux circuits dans le centre historique pour que vous découvriez librement le patrimoine bâti (donjon, abbaye, églises…) et le patrimoine bucolique (parcs, jardins et canaux). C’est avec mes collègues, Céline et Frédéric, que j’en ai découvert les recoins les plus insolites grâce aux visites guidées qu’ils proposent. Des visites à thème, une balade en calèche, des visites en énigmes pour les enfants… Mon coup de cœur, comme de nombreux vernoliens, est pour la tour de l’église Sainte-Madeleine. Ce campanile, haut de 56 mètres, est visible à des kilomètres aux alentours. Ce monument du XVIe siècle aurait inspiré les architectes de la Tribune Tower de Chicago ! De nombreux artistes, dont Maurice de Vlaminck, l’ont peinte. Telle la cathédrale de Rouen aux yeux de Claude Monet, la tour de l’église sainte-Madeleine est un joyau du patrimoine en toute saison, à toutes heures du jour ou de la nuit. Notre Office de Tourisme l’a bien compris. Nous organisons des visites guidées principalement d’avril à septembre, mais également aux vacances scolaires d’automne ou d’hiver. On vous offre la possibilité de gravir les 212 marches, d’entrer dans la salle des graffitis anciens, d’approcher les cloches et d’atteindre un panorama exceptionnel à 360° sur la ville et ses alentours !  Au plaisir de vous rencontrer à l’Office de Tourisme afin de partager votre ressenti au cœur de cette ancienne place forte du Duché de Normandie. Peut-être aurai-je quelques secrets et anecdotes historiques à vous apprendre….
à partir de
3 €
/pers*
L
4 idées pour visiter Tarascon en Provence
4 idées pour visiter Tarascon en Provence
Une imposante citadelle, un dragon moitié animal-moitié poisson, un chasseur extravagant… vous êtes à Tarascon ! Prêt(e) pour la visite ? Cette petite ville au bord du Rhône vous charmera par son décor et par cette atmosphère méridionale si chère à Alphonse Daudet. Fière de son patrimoine architectural et de ses traditions, Tarascon se dresse hardiment, entre Saint-Rémy et les Baux-de-Provence. Détente joyeuse, découvertes artistiques, fêtes de la Tarasque et festivités médiévales, loisirs de pleine nature dans un remarquable environnement naturel et culturel de la Provence… Il y a bien des façons de vivre Tarascon !  #1 Contes et légendes  Un bon séjour à Tarascon débute par une visite au château du roi René, l’une des plus belles forteresses de France. Dès l’entrée, la statue de la Tarasque rappelle comment, en l’an 48, Sainte-Marthe délivra la ville de ce monstre amphibie qui terrorisait les habitants. Depuis 2005, la Tarasque de Tarascon est reconnue comme l’une des figures-clés du patrimoine culturel mondial et classée par l’Unesco au patrimoine oral et immatériel de l’humanité.  Quant à Tartarin de Tarascon, ce doux rêveur dont les aventures ont rendu célèbre la cité provençale, c’est un personnage adulé par les Tarasconnais lors de son apparition pour les fêtes de la Tarasque ! Oubliez un instant les contes et légendes pour admirer l’architecture romane et gothique des édifices religieux et le style Renaissance des hôtels particuliers de la ville. #2 Carrefour provençal  Tarascon s’élève sur la plaine du Rhône, anciennement recouverte de marais et aujourd’hui parée de cultures et de vergers, entre Arles, Nîmes et Avignon. Son imposant château-fort domine le Rhône, à la limite du département du Gard. À l’est, la chaîne de collines de la Montagnette se prolonge par le massif des Alpilles, derrière lequel se dévoile le Mont-Ventoux. Toute cette Provence est à découvrir au départ de Tarascon.  #3 Des sentiers et des saveurs  À pied, en VTT, à cheval ou en croisière sur le Rhône, prenez le temps de vous imprégner des paysages et d’observer la faune et la flore de la région. Pour les gourmands, la Tarasque devient un biscuit aux amandes enrobée d’une ganache noisette. Tartarin, quant à lui, a ses bésuquettes (des chocolats fourrés en forme de Tarasque), autres délices sucrés.  #4 Festoyons à Tarascon  Au printemps, le Marché aux fleurs emplit les rues du centre-ville de parfums et de couleurs. Des courses de taureaux et des jeux sont organisés quatre jours durant pour les fêtes de la Tarasque. Fin août, assistez aux Médiévales et à la reconstitution du plus célèbre tournoi, le Pas de la Bergère. À l’automne, venez fêter superbement la fin des vendanges, et à l’approche de Noël, participez à l’un des plus importants marchés aux santons. Toute l’année, des balades historiques et des circuits thématiques sont organisés par l’Office de Tourisme. 
4 idées pour visiter Tarascon en Provence
J'apprends l'histoire de la confrérie des Pénitents Blancs
J'apprends l'histoire de la confrérie des Pénitents Blancs
La Chapelle de l’Annonciade est un lieu presque tenu secret, derrière l’imposante église Saint-Genest et pourtant elle est classée monument historique depuis 1910. J’y accède par une porte dérobée comme si le fait de pouvoir y entrer était un réel privilège.  Marine la guide, nous accueille pour conter l’histoire de ce magnifique lieu. Le plafond est peint et ornementé, les stalles sculptées et les fresques murales colorées illustrent la vie de la vierge. Je me serai presque laissé avoir par un trompe-œil dont fait office le majestueux maître-autel. Accrochées, les peintures à huile sur toile ont été soigneusement ouvragées et dorées à la feuille. Je suis ébloui par ce travail fait avec minutie pour rendre l’ampleur de ce style totalement baroque provençal. Histoire de se sentir encore plus privilégiés, Marine nous propose de monter à l’étage par l’un des nombreux accès secret dont regorge la chapelle. J’y retrouverai des graffitis datant de l’an 1800. On raconte que cet espace réservé servait de prison et que les détenus y ont gravé des symboles au fil des jours. Le sentiment que j’éprouve à cet instant est particulier. Pour faire suite à notre visite, nous empruntons la porte à l’arrière et nous nous engageons dans une ruelle. J’ai l’impression d’emprunter un passage secret avant de me retrouver dans un petit jardin très fleuri.  Je termine cette visite en ayant le sentiment d’avoir découvert une richesse locale au détour d’une rue.  
J
Le Bugey Cerdon AOC mon vin pétillant préféré !
Le Bugey Cerdon AOC mon vin pétillant préféré !
Cela fait maintenant huit ans que je suis conseillère en séjour à l’Office de Tourisme Pays du Cerdon – Vallée de l’Ain.  J’ai la chance de promouvoir une destination au cœur du département de l’Ain  qui est dotée de richesses naturelles multiples et variées.  Mais comme bien souvent il faut faire des choix et aujourd’hui  j’ai décidé de vous emmener au Pays du Cerdon  pour vous faire découvrir un vignoble petit par sa taille (180 ha) mais grand par sa renommée : le Bugey Cerdon AOC méthode ancestrale.   Pour reprendre une célèbre phrase de Brillat Savarin « le vin est le monarque des liquides », il est pour moi le monarque des vins pétillants ! Si vous ne connaissiez pas encore le Cerdon, c’est un vin rosé naturellement gazeux aux notes fruitées. Il offre une véritable explosion d’arômes, vous ressentez d’un côté les fruits qui pétillent et de l’autre les bulles de rose qui éclatent légèrement en bouche. Le Cerdon saura parfaitement combler vos hôtes à l’apéritif ou en accompagnement de vos desserts les plus gourmands.  Ce vin peu alcoolisé saura faire votre bonheur Mesdames !   Je vous invite donc à venir vous détendre lors d’une journée ou d’un court séjour pour déguster une coupette chez nos viticulteurs présents sur les 11 communes de l’aire d’exploitation et pour sillonner les vignobles à travers les chemins de randonnées particulièrement appréciés durant la saison estivale et à l’automne.     Le Pays du Cerdon alterne pay­sages authentiques verdoyants et villages typiques, cascades et moyenne montagne, un endroit où il fait bon vivre et idéal pour partager de bons moments en famille, en amoureux ou entre amis. Si vous êtes curieux n’hésitez pas à venir nous voir à l’Office de Tourisme à Poncin dans le Bugey nous saurons vous conseiller au mieux pour passer d’agréables moments.   A bientôt et bonne dégustation. 
Le Bugey Cerdon AOC mon vin pétillant préféré !
Retour en haut