• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Je vous invite à découvrir le port de Dunkerque, 3ème port de France
Je vous invite à découvrir le port de Dunkerque, 3ème port de France
Si vous voulez comprendre l’histoire du port de Dunkerque, de sa naissance à la période contemporaine…suivez mon conseil, visiter le musée portuaire.  Cet ancien entrepôt à tabac du XIX ème siècle accueille une riche collection qui permet de faire connaissance avec l’histoire de la ville : des maquettes de phares, de bateaux ponctueront votre visite.  La visite de la Duchesse Anne, majestueux trois-mâts datant de 1901 a suscité mon étonnement, mais après sa visite on comprend mieux ce qu’était la vie à bord : visite unique en France !!  A ses côtés, un bateau feu (la Sandettie) et une péniche (la Guilde), permettent d’approcher de plus près la vie à bord d’un bateau feu, ainsi que sa fonction ou le quotidien des mariniers.    Toujours dans le bassin de commerce, un autre moyen de découvrir le port et je vous le recommande : la visite du port en bateau !  Le Texel vous permet d’approcher les gigantesques installations portuaires, confortablement installé sur le pont. Pour les plus courageux, les 276 marches du phare ne devraient pas vous décourager… Une autre vue sur les darses du port de Dunkerque, à 60m de haut et un beau panorama sur Malo les Bains de la haut…  
Je vous invite à découvrir le port de Dunkerque, 3ème port de France
4 idées pour visiter Angoulême le temps d'un week-end
4 idées pour visiter Angoulême le temps d'un week-end
Visiter Angoulême le temps d’un week-end, c’est découvrir la capitale incontestée de la bande-dessinée. Mais pas que… la ville n’a pas attendu l’âge d’or du neuvième art pour faire parler d’elle. Cette ancienne place forte, port fluvial sur la Charente, et centre manufacturier et artistique, est le cœur de l’Angoumois, pays verdoyant de coteaux et rivières. #1 Ville d’art et d’histoire  Campé sur un promontoire rocheux dominant la vallée de la Charente, le vieil Angoulême mêle harmonieusement les styles, de la cathédrale Saint-Pierre aux Halles métalliques, des églises romanes à la promenade de Beaulieu. Hors des remparts, découvrez l’Angoumois : le magnifique château renaissance de La Rochefoucauld, le château du village de Balzac, et celui de Cognac, où naquit François 1er. L’art roman s’explore en un circuit de 15 étapes.  #2 Bonheurs charentais  Le plaisir des saveurs est une tradition angoumoisine qui a son festival, en novembre, les Gastronomades. Le jambon et le lard rissolés sont des « grillons charentais » et les escargots des « cagouilles ». Dégustez aussi le pineau des Charentes, vin moelleux façonné au cognac, la galette charentaise, blonde et croustillante, les marguerites en chocolat et les macarons de la biscuiterie Lolmède.  #3 Vacances angoumoisines  Avec son relief calcaire et ses nombreux cours d’eau, le pays d’Angoulême est idéal pour les activités nautiques, la spéléologie, l’escalade, le VTT... Pour les enfants, l’office de tourisme organise des jeux de piste et des activités créatives et ludiques (fabriquer du chocolat !). On découvre en famille la vallée verte de la Charente, la forêt de la Braconne, les vignobles...  #4 Des bulles et des surprises  À Angoulême, la BD possède son temple (la Cité internationale de la Bande Dessinée) et a conquis en grand format 22 murs de la ville. Le festival de rayonnement mondial accueille en janvier les créateurs, les éditeurs et 218 000 lecteurs de ce monde de bulles et d’images. Mais le pays d’Angoulême fête aussi le théâtre en mai, les grands artistes des musiques métisses en juin, et le film francophone en août.    Visiter Angoulême le temps d’un week-end, c’est partager son temps entre activités nature et découverte d’une cité historique, avec ses façades investies par l’univers BD. 
4 idées pour visiter Angoulême le temps d
Mon week-end entre amis à Mont de Marsan dans les Landes
Mon week-end entre amis à Mont de Marsan dans les Landes
A l'Office de Tourisme du Marsan, je suis en charge de la communication mais le week-end je m'évade et je sais profiter des bons moments et des bonnes choses entre amis. Cet été, par exemple, des amis sont venus passer une journée sur Mont de Marsan... Objectif : se retrouver, partager de bons moments et se créer des souvenirs Ce sont des bretons, ils sont arrivés en fin de matinée à la maison. Enfin pour l'heure de l'apéro quoi ! Et comme ici on sait bien recevoir, je leur propose des toasts au foie gras avec une pointe de confit d'oignons sur le dessus que j'ai soigneusement préparés ainsi qu'un beau plateau de jambon serrano et de chorizo que je suis allée chercher à l'Epicerie Espagnole. Et bien entendu, un bon petit vin blanc pour accompagner tout çà ! Et merci au caviste de Plaimont (son Tariquet Premières Grives c'est un vrai délice!) Vous vous douterez bien que ce n'était que l'entrée, on s'est ensuite attablé pour déguster le poulet à l'oignon et la part de tourtière flambée à l'Armagnac. Pour les amateurs, comme mon ami Guillaume notamment, j'avais prévu un petit Armagnac de 1980 du Domaine de Lassaubatju pour digestif... Enfin, après s'être bien remplie la panse, je leur suggère une balade en canoë sur l'Estampon, à une quinzaine de kilomètres de Mont de Marsan. J'avais pris soin d'acheter mes billets à l'Office de Tourisme du Marsan pour bénéficier de la remise sur les tarifs ! Nous sommes arrivés à 15h30 tranquillement avec nos sacs à dos et lunettes de soleil. On a récupéré nos gilets (on n'est jamais trop prudent!) et puis on n'a mis nos objets perso dans le tonneau. On a quand même gardé les téléphones pour ne pas manquer de prendre des photos ou vidéos mémorables. Et là, nous voyons arriver une petite camionnette du style de celle de la colo... C'est parti ! Nous voilà tous en train de grimper dans le camion pour nous faire acheminer au point de départ de la balade. On était mignons ! On avait presque envie de chanter « yéyé les copains.. » comme dans le film « Le maître d'école ». En arrivant, un paysage surprenant de falaises calcaires, insoupçonnable. Je ne vais pas vous raconter toute la balade en détail mais il y a un moment mémorable où ma copine Sophie et moi-même n'arrivions plus à diriger le canoë et où nous avons fini (enfin plutôt Sophie) dans les branches pleines d'algues dans le creux d'une falaise... C'était tout vert et tout visqueux....Une photo de plus, quoi ! Après environ 2h30 / 3h de balade, nous sommes enfin tous arrivés au bout sains et sauf ! Un petit nettoyage au jet s'est tout de même imposé pour certains ou certaines. Mes amis étaient ravis de l'après-midi que nous avions passé, un peu fatigués tout de même. Mais comme dans les Landes de Gascogne, on ne se laisse pas abattre, nous avons à peine eu le temps de rentrer pour nous doucher et nous préparer, que s'était déjà l'heure de rejoindre d'autres amis à la fête locale du coin. RDV fixé au bar pour boire un petit verre, puis direction « la bodega » (type de self service avec grandes rangées de table pour manger tous ensemble) avec au menu une assiette de charcuterie, confit de canard-frites et glace ou tarte aux pommes. Le repas s'éternise un peu puisque entre les plats, on chante et on danse au son de la banda locale, on se prend par le cou et on va de gauche à droite...certains montent sur les bancs ou sur la table... j'adore faire partager cette ambiance bien de chez nous ! Ici, même si on ne vous connaît pas on vous adopte très vite ! Nous avons fait la fête jusque tard dans la nuit et sommes rentrés à la maison. Devant partir travailler le lendemain (et oui, même le dimanche! Il faut bien vous accueillir !), je n'ai pas pu accompagner mes amis pour leur visite de Mont de Marsan. Je leur ai remis un circuit de visite de la ville qu'ils pourront effectuer seuls (en vente à l'Office) et je leur ai indiqué un bar sympa où ils pourront aller prendre un verre en bordure de rivière. Alors si vous avez envie de passer un week-end entre amis à Mont de Marsan, n'hésitez plus ! Et si vous n'aimez pas le canoë, nous vous proposons aussi du paintball, de l'accrobranche, du laser quest (si pluie) ...
Mon week-end entre amis à Mont de Marsan dans les Landes
5 idées pour visiter les alentours de la Roche-sur-Yon en Vendée
5 idées pour visiter les alentours de la Roche-sur-Yon en Vendée
Il suffit de prendre les petites routes au départ de La-Roche-sur-Yon pour découvrir, côté bocage vendéen, quelques jolies réussites muséographiques et des sites étonnants… pour petits et grands ! 5 idées de visite vous sont ici proposées.    #1 Un Historial pour tous ! L’Historial de la Vendée se situe à l’entrée du village des Lucs-sur-Boulogne, où un massacre terrible fut perpétré le 28 février 1794. Mais ce grand musée s’intéresse à toute l’histoire de la Vendée, de la préhistoire au XXe siècle. Mieux, il vous y intéresse, quelque soit votre âge, votre intérêt personnel… Muséographie moderne, interactive, passionnante. Parc paysager, boutique et cafétéria. Une partie est entièrement dédiée aux enfants, qui vont passer là de grands moments.    #2 Le Logis de la Chabotterie À Saint-Sulpice-le-Verdon, ce manoir du XVe siècle reste un des témoins essentiels de la fin des guerres de Vendée. On y découvre l’atmosphère d’une grande maison d’autrefois, avec son beau jardin clos, avant de plonger dans l’angoisse de la bataille. Un film retrace la vie du général Charette, dont la carrière s’arrêta ici. Un parcours-spectacle bien conçu vous dit tout sur les guerres de Vendée. En été, visites costumées gratuites pour les enfants.   #3 La cuisine d’autrefois Des femmes dynamiques animent à Saint-Denis-la-Chevasse le charmant musée des ustensiles anciens. Six salles seulement pour remonter le temps, en suivant l’évolution des ustensiles de cuisine. On passe de l’ère de la fonte et du cuivre au temps du plastique, en s’attardant à l’ère du tout mijoté, des pâtisseries d’autrefois. Une collection pour tous car il y a même des jeux pédagogiques pour les enfants, qui après vous réclameront des cours de cuisine, c’est malin !   #4 L’Aventure médiévale Si vous cherchez une façon ludique et insolite de découvrir le Pays de Pouzauges, il vous suffit d’aller chercher une bourse médiévale à l’Office de tourisme. Et de partir en famille à la découverte des bornes interactives disséminées aux points les plus touristiques. Jeu accessible à tous qui vous mènera jusqu’au donjon carré du château de la femme de Barbe-Bleue, alias Gilles de Rais. On récupère de précieux deniers tout au long du parcours. A la fin du périple, une surprise vous attend.   #5 La Cité des Oiseaux Les Landes-Génusson… Un village où les amoureux des oiseaux se donnent rendez-vous ! Passage par le centre de découverte, pour un premier repérage, puis balade sur la digue, en bordure d’étang, avec des jumelles. Une des plus grandes zones humides du département (54 hectares d’espaces naturels) vous attend. Avec un peu de chance, vous ferez de belles connaissances : canards siffleurs, fuligules milouins et morillons, grèbes huppés… Idéal pour se ressourcer
5 idées pour visiter les alentours de la Roche-sur-Yon en Vendée
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
La Loire, le plus long fleuve français, souvent évoqué comme dernier fleuve sauvage, tour à tour calme et indomptable… mais pas tant que ça, car la Loire se laisse facilement dompter par un canoë ! Quand des amies sont venues me rendre visite à Cosne-Cours-sur-Loire, elles m’ont demandé : « on peut se balader en bateau sur la Loire ? », je leur ai répondu « en bateau ? en canoë bien sûr ! ». Car à Cosne-Cours-sur-Loire, on fait du canoë, du kayak et du grand canoë canadien, grâce à deux prestataires qui proposent cette activité. C’est donc lors d’un après-midi à la fois ensoleillé et nuageux, que nous avons décidé d’aller faire du canoë sur la Loire. Pour certaines, pas de problème, pour d’autres, novices comme moi, cela paraissait insurmontable ! Pour aller faire du canoë, il faut traverser le grand pont suspendu pour se rendre chez un des deux loueurs. Une fois arrivées sur le site (après avoir prévenu que nous serions six), nous décidons de faire le plus petit parcours, soit 9 km. Et oui, pour un début cela me paraissait déjà pas mal. Mais sachez que vous pouvez partir plusieurs jours et faire jusqu’à 100 km ! On nous montre alors nos futurs « engins » et on nous propose des pagaies simples ou doubles. Pour les habituées, c’est pagaie double ! et pour les autres, pagaie simple, peu importe du moment que ça rame… Au fait, le départ c’est où ? Et bien le loueur nous emmène en minibus jusqu’au point de départ, dépose tout le monde et le matériel... et là nous sommes prêtes à embarquer. Nos canoës disposent de trois places (on y monte à deux ou à trois) chacune choisit la sienne, on enfile nos gilets de sauvetage et c’est parti ! Au début on hésite, on ne sait pas dans quel sens pagayer, à bâbord, non ! à tribord… Je sens alors que cette excursion va être très amusante ! Après quelques mètres, on s’habitue vite au canoë et on se laisse porter par le courant. Ah, c’est magique, le calme, la nature, c’est le dépaysement total ! On nous avait conseillé de nous arrêter sur une petite île, nous faisons donc une halte en plein milieu de la Loire. On surprend alors les mouettes, les hérons, un envol de cormorans… et derrière nous se dresse la colline de Sancerre et son piton. Une fois notre pause terminée nous repartons de plus belle pour voguer sur les flots… Après plusieurs kilomètres on arrive alors sur les hauteurs de Villechaud, avec une vue sur la Chapelle Sainte-Brigitte et on se laisse porter par le courant, doucement, tranquillement… Et voilà que déjà nous apercevons, au loin, l’imposant pont du PO près de Cosne-Cours-sur-Loire. Ce magnifique pont métallique, se dresse devant nous, majestueux… Nous passons dessous en l’admirant, et rejoignons les abords de la ville. Puis, on se prépare à virer à bâbord pour rejoindre les bords de Loire et notre base de départ. Finalement pour moi cette balade aura été trop courte, la prochaine fois, on partira de plus loin ! Tout le monde est ravi de cette petite sortie et nous sommes prêtes à recommencer dès le retour des beaux jours de printemps… Vous aussi laissez-vous tenter par une promenade en canoë sur la Loire, vous ne serez pas déçus !
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
Le parcours des Brocs, ma sortie nature à La Celle-sur-Loire
Le parcours des Brocs, ma sortie nature à La Celle-sur-Loire
Quelle est ma sortie préférée ? Me promener dans la nature. Et quoi de plus indiqué que les bords de Loire. Et pour se faire la commune de la Celle-sur-Loire a un bon plan : le parcours des Brocs. Situé dans une ancienne carrière de sable, ce parcours nous permet de découvrir la Loire et ses trous.   Alors ce matin ni une, ni deux, je me lève tôt (pas trop, 8 heures) et je pars à la Celle-sur-Loire pour faire le parcours. Je me gare alors dans le petit parking ce qui me permet de ne pas déranger les animaux. A peine arrivée au bord de la Loire, je surprends les aigrettes en train d’émerger de leur torpeur. Les petits panneaux d’indications m’expliquent l’histoire de la Loire et de ses occupants. La légère brume qui recouvre le grand fleuve donne au cadre une ambiance mystique. En continuant je peux observer les multiples essences d’arbres qui se développent ici, dans cette nature préservée. Arrivant aux trous (creusés lors du prélèvement du sable dans la Loire) j’ai rencontré quelques courageux pêcheurs, levés bien plus tôt que moi, en train de taquiner le brochet. Je rejoins alors les chemins de sable où je peux voir les troupeaux de moutons et leur berger. Les chiens, fidèles gardiens, encadrent les bêtes qui nettoient les pelouses alluviales. Derrière les brebis, leurs agneaux tentent tant bien que mal de suivre la troupe. Après avoir longé la Loire, je me dirige enfin vers l’étang des Brocs. Géré par la Fédération de pêche, cette retenue d’eau accueille carpes, silures, brochets et des truites lâchées plusieurs fois dans l’année. Là encore des pêcheurs tentent d’avoir la plus belle prise tandis que d’autres cassent la croûte sur les tables en bois présentes autour de l’étang.   Après cette belle marche sur le sentier des brocs, je rejoins ma voiture, heureuse d’avoir pu observer des hérons, des aigrettes, des cormorans et même des animaux plus étrange : des pêcheurs matinaux. Si vous passez par-là, peut-être que vous m’y verrez en train de traîner sur les plages de sables, essayant de trouver des castors !
Le parcours des Brocs, ma sortie nature à La Celle-sur-Loire
Mon moment détente à Chartres au complexe aquatique de l'Odyssée
Mon moment détente à Chartres au complexe aquatique de l'Odyssée
Chartres invite à la visite et à la découverte... mais en fin de journée, ce que j'affectionne particulièrement, c'est de m'échapper loin du tumulte de la ville sans pour autant la quitter. Et j'ai trouvé l'endroit idéal ici à Chartres : le complexe aquatique l'Odyssée. Pas que je me prenne pour une championne de natation, mais quelques longueurs sans perdre de vue mes flèches de la cathédrale chérie, c'est un bonheur total. En fait, je sais très bien que si je me laissais véritablement tenter, je resterais bien plus longtemps qu'une heure. Dès mon arrivée, j'adore m'échauffer dans le bassin de 25 mètres. Après une ou deux longueurs, je me sens tout à fait prête. Si la météo n'est pas trop rude, je file vers le 50 mètres extérieur... mais pas de souci, en cas d'intempérie, le bassin olympique d'intérieur est toujours là pour m'accueillir ! Tentons le couloir du record du monde de Camille Muffat lors des championnats d'Europe 2012 en petit bassin : ça motive ! Et après l'effort, le réconfort : un moment bien-être dans les bulles de l'espace ludique. L'eau est chaude et adoucit bien les muscles après le moment sportif. Mais le sport ne m'oublie pas : les waterbikes sont toujours à disposition non loin des bulles pour parfaire l'escapade sportive. Pour finir, j'aime faire le tour de la rivière sauvage. Parfois, par jeu avec des amis ou en famille, nous faisons la remontée à contre-courant : sportif !!! L'intérêt de ce site pour moi, c'est qu'il a son charme été comme hiver. Un hiver, j'ai dégusté le bonheur d'être la tête sous la neige et le corps bien au chaud dans l'eau : insolite, magique, unique ! Après avoir fait le tour des bassins de l'Odyssée, un endroit me tente de plus en plus : l'espace plongée. Vous rendez-vous compte ? vous pouvez vous initier à la plongée sous-marine ici à Chartres !  Pas encore testé, mais promis, une prochaine fois, je vous en parlerai.
à partir de
7 €
/pers*
Mon moment détente à Chartres au complexe aquatique de l
Mon photowalk à travers les rues d'Auxerre
Mon photowalk à travers les rues d'Auxerre
Auxerre est une petite ville de Bourgogne, proche de Paris, principalement connue pour son club de foot, l’AJA et son célèbre entraîneur Guy Roux. Mais ce que l’on sait moins (plus pour longtemps j’espère, j’y arriverai un jour !) c’est qu’Auxerre est ville d’art et d’histoire, possède un superbe centre historique et l’un des plus beaux panoramas de France ! Moi-même, je prends toujours autant de plaisir à découvrir tous les recoins et les ruelles du vieil Auxerre, et en tant que manager numérique à l’office de tourisme de l'Auxerrois et accros aux réseaux sociaux, je regarde la ville derrière l’écran de mon smartphone et suis toujours à la recherche du lieu qui fera une belle photo Instagram ! J’accepte ici de vous dévoiler quelques uns des meilleurs « spots » d’Auxerre et lorsque vous viendrez en personne, je compte sur vous pour publier vos clichés sur les réseaux sociaux avec notre hashtag #SecretsAuxerre. Si votre photo fait mouche, elle sera peut-être publiée sur notre compte Instagram @SecretsAuxerre ;-) Lorsque vous arrivez à Auxerre, la première étape est de se garer sur les quais de l’Yonne, si vous arrivez en train vous n’aurez que quelques centaines de mètres à parcourir afin d’y arriver. Ici, une belle promenade aménagée vous permet de profiter du spectacle : le panorama sur la ville, ses monuments prestigieux, église, cathédrale, Abbaye surplombant la rivière, l’Yonne et son port de plaisance. Pour LA photo, empruntez la passerelle piétonne qui enjambe l’Yonne et réglez votre appareil sur « panoramique », effet « Waouh » et succès auprès de vos followers assurés ! Ensuite, direction la place Saint-Nicolas pour rejoindre l’Abbaye Saint-Germain par le quartier de la Marine. La jolie fontaine de cette place typique où domine la statue de Saint-Nicolas vous fera à coup sûr dégainer l’appareil ! Si vous êtes un pro des techniques de réflexion ou autre « puddle effect », amusez-vous :-) Il va falloir ensuite grimper un peu pour atteindre l’Abbaye, mais ça vaut le coup ! Sur le chemin, quartier de la Marine, cabine téléphonique anglaise, atelier de maître verrier… arrivé à l’Abbaye, entrez librement dans l’édifice, vous y découvrirez notamment son superbe cloître où des transats vous y attendent pour une petite pause (photo). On repart ensuite pour rejoindre le centre ville en passant par la Cathédrale Saint-Etienne devant laquelle on lèvera la tête, les gargouilles prennent la pose pour le shooting. Puis direction la place de l’Hôtel de Ville pour faire l’incontournable photo de la tour de l’Horloge. Son cadran astronomique encastré au cœur des plus vieilles maisons à colombages de la ville offre un décor digne de Disneyland (parole d’Inès de la Fressange herself, photographiant cette même place et partageant le cliché sur son compte Instagram). Passez sous la tour pour en admirer les deux faces, puis, dernier spot un peu plus secret, tourner les talons pour redescendre jusqu’à la rue piétonne Fécauderie.  Entrez passage Manifacier, abrité dans un bel immeuble de commerce, ce passage couvert est très photogénique. Tout au bout, le spot pour la photo à perspective très prisée des instagramers, vous n’aurez qu’à vous pencher pour photographier le bel escalier de pierre à colimaçon. Voici un petit aperçu, mais j’ai de nombreux autres lieux secrets à vous dévoiler… Contactez moi lors de votre passage à Auxerre, c’est avec plaisir que je vous les révèlerai ! Pour agrémenter votre parcours je vous conseille d’acquérir à l’office de tourisme la brochure « Sur les traces de Cadet Roussel », qui vous permettra à l’aide de plaques en bronze scellées dans les rues, d’obtenir quelques informations historiques et autres anecdotes.   Merci et bravo à @emiliedphotographie qui nous fait voir la vie (et Auxerre 😉) en rose ce soir... 💕 ✨💕✨💕✨💕✨💕✨💕✨💕✨💕✨ Bonne soirée Igers✌️ ----------------------------------------------- ▶️🇫🇷 Partagez vous aussi vos plus belles photos d'Auxerre en utilisant le hashtag #SECRETSAUXERRE ----------------------------------------------- ▶️🇬🇧 Use #SecretsAuxerre to share your pics Une photo publiée par ✨Secrets d'Auxerre✨ (@secretsauxerre) le 14 Avril 2015 à 11h29 PDT
Mon photowalk à travers les rues d
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
5 photos du Limousin par Monsieur Pop @monsieurpop
5 photos du Limousin par Monsieur Pop @monsieurpop
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 31 août au 4 septembre, c’est @monsieurpop qui vous fait découvrir le Limousin en 5 photos.    Suivez @monsieurpop sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Brive-la-Gaillarde :     Cette semaine, c'est @monsieurpop qui est notre ambassadeur J'aime la France ! Il nous emmène à la découverte du Limousin et on commence cette semaine du coté de Brive-la-Gaillarde. Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 30 Août 2015 à 23h16 PDT Les jolies couleurs de Collonges La Rouge :     Deuxième jour dans le Limousin avec @monsieurpop et on part voir les jolies couleurs de #Collonges La Rouge ! 🔴 Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 31 Août 2015 à 23h06 PDT Une session canoë à Beaulieu-sur-Dordogne :     Session canoë à Beaulieu-sur-Dordogne... Cette semaine @monsieurpop est ambassadeur J'aime la France et nous fait découvrir sa région : Le Limousin. Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 1 Sept. 2015 à 23h11 PDT Turenne :    Souvenir de #Turenne par @monsieurpop Cette semaine, il nous emmène à la découverte de sa région : le Limousin. Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 2 Sept. 2015 à 23h22 PDT Le parc floral des jardins de Colette et son labyrinthe géant : C'est déjà la dernière photo de la semaine pour @monsieurpop dans le Limousin. Et aujourd'hui, il nous emmène visiter le parc floral des jardins de Colette et son labyrinthe géant. Encore merci à lui pour cette superbe semaine. Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. La semaine prochaine, on part en Poitou-Charentes, vous avez une idée de qui sera notre ambassadeur ? 😉 Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 3 Sept. 2015 à 23h22 PDT Retrouvez toutes les photos des ambassadeurs #jaimelafrance en suivant le hashtag #ambassadeursjaimelafrance
5 photos du Limousin par Monsieur Pop @monsieurpop
J'apprends l'histoire de la confrérie des Pénitents Blancs
J'apprends l'histoire de la confrérie des Pénitents Blancs
La Chapelle de l’Annonciade est un lieu presque tenu secret, derrière l’imposante église Saint-Genest et pourtant elle est classée monument historique depuis 1910. J’y accède par une porte dérobée comme si le fait de pouvoir y entrer était un réel privilège.  Marine la guide, nous accueille pour conter l’histoire de ce magnifique lieu. Le plafond est peint et ornementé, les stalles sculptées et les fresques murales colorées illustrent la vie de la vierge. Je me serai presque laissé avoir par un trompe-œil dont fait office le majestueux maître-autel. Accrochées, les peintures à huile sur toile ont été soigneusement ouvragées et dorées à la feuille. Je suis ébloui par ce travail fait avec minutie pour rendre l’ampleur de ce style totalement baroque provençal. Histoire de se sentir encore plus privilégiés, Marine nous propose de monter à l’étage par l’un des nombreux accès secret dont regorge la chapelle. J’y retrouverai des graffitis datant de l’an 1800. On raconte que cet espace réservé servait de prison et que les détenus y ont gravé des symboles au fil des jours. Le sentiment que j’éprouve à cet instant est particulier. Pour faire suite à notre visite, nous empruntons la porte à l’arrière et nous nous engageons dans une ruelle. J’ai l’impression d’emprunter un passage secret avant de me retrouver dans un petit jardin très fleuri.  Je termine cette visite en ayant le sentiment d’avoir découvert une richesse locale au détour d’une rue.  
J
Retour en haut