• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
La Loire, le plus long fleuve français, souvent évoqué comme dernier fleuve sauvage, tour à tour calme et indomptable… mais pas tant que ça, car la Loire se laisse facilement dompter par un canoë ! Quand des amies sont venues me rendre visite à Cosne-Cours-sur-Loire, elles m’ont demandé : « on peut se balader en bateau sur la Loire ? », je leur ai répondu « en bateau ? en canoë bien sûr ! ». Car à Cosne-Cours-sur-Loire, on fait du canoë, du kayak et du grand canoë canadien, grâce à deux prestataires qui proposent cette activité. C’est donc lors d’un après-midi à la fois ensoleillé et nuageux, que nous avons décidé d’aller faire du canoë sur la Loire. Pour certaines, pas de problème, pour d’autres, novices comme moi, cela paraissait insurmontable ! Pour aller faire du canoë, il faut traverser le grand pont suspendu pour se rendre chez un des deux loueurs. Une fois arrivées sur le site (après avoir prévenu que nous serions six), nous décidons de faire le plus petit parcours, soit 9 km. Et oui, pour un début cela me paraissait déjà pas mal. Mais sachez que vous pouvez partir plusieurs jours et faire jusqu’à 100 km ! On nous montre alors nos futurs « engins » et on nous propose des pagaies simples ou doubles. Pour les habituées, c’est pagaie double ! et pour les autres, pagaie simple, peu importe du moment que ça rame… Au fait, le départ c’est où ? Et bien le loueur nous emmène en minibus jusqu’au point de départ, dépose tout le monde et le matériel... et là nous sommes prêtes à embarquer. Nos canoës disposent de trois places (on y monte à deux ou à trois) chacune choisit la sienne, on enfile nos gilets de sauvetage et c’est parti ! Au début on hésite, on ne sait pas dans quel sens pagayer, à bâbord, non ! à tribord… Je sens alors que cette excursion va être très amusante ! Après quelques mètres, on s’habitue vite au canoë et on se laisse porter par le courant. Ah, c’est magique, le calme, la nature, c’est le dépaysement total ! On nous avait conseillé de nous arrêter sur une petite île, nous faisons donc une halte en plein milieu de la Loire. On surprend alors les mouettes, les hérons, un envol de cormorans… et derrière nous se dresse la colline de Sancerre et son piton. Une fois notre pause terminée nous repartons de plus belle pour voguer sur les flots… Après plusieurs kilomètres on arrive alors sur les hauteurs de Villechaud, avec une vue sur la Chapelle Sainte-Brigitte et on se laisse porter par le courant, doucement, tranquillement… Et voilà que déjà nous apercevons, au loin, l’imposant pont du PO près de Cosne-Cours-sur-Loire. Ce magnifique pont métallique, se dresse devant nous, majestueux… Nous passons dessous en l’admirant, et rejoignons les abords de la ville. Puis, on se prépare à virer à bâbord pour rejoindre les bords de Loire et notre base de départ. Finalement pour moi cette balade aura été trop courte, la prochaine fois, on partira de plus loin ! Tout le monde est ravi de cette petite sortie et nous sommes prêtes à recommencer dès le retour des beaux jours de printemps… Vous aussi laissez-vous tenter par une promenade en canoë sur la Loire, vous ne serez pas déçus !
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
4 idées pour visiter Tarascon en Provence
4 idées pour visiter Tarascon en Provence
Une imposante citadelle, un dragon moitié animal-moitié poisson, un chasseur extravagant… vous êtes à Tarascon ! Prêt(e) pour la visite ? Cette petite ville au bord du Rhône vous charmera par son décor et par cette atmosphère méridionale si chère à Alphonse Daudet. Fière de son patrimoine architectural et de ses traditions, Tarascon se dresse hardiment, entre Saint-Rémy et les Baux-de-Provence. Détente joyeuse, découvertes artistiques, fêtes de la Tarasque et festivités médiévales, loisirs de pleine nature dans un remarquable environnement naturel et culturel de la Provence… Il y a bien des façons de vivre Tarascon !  #1 Contes et légendes  Un bon séjour à Tarascon débute par une visite au château du roi René, l’une des plus belles forteresses de France. Dès l’entrée, la statue de la Tarasque rappelle comment, en l’an 48, Sainte-Marthe délivra la ville de ce monstre amphibie qui terrorisait les habitants. Depuis 2005, la Tarasque de Tarascon est reconnue comme l’une des figures-clés du patrimoine culturel mondial et classée par l’Unesco au patrimoine oral et immatériel de l’humanité.  Quant à Tartarin de Tarascon, ce doux rêveur dont les aventures ont rendu célèbre la cité provençale, c’est un personnage adulé par les Tarasconnais lors de son apparition pour les fêtes de la Tarasque ! Oubliez un instant les contes et légendes pour admirer l’architecture romane et gothique des édifices religieux et le style Renaissance des hôtels particuliers de la ville. #2 Carrefour provençal  Tarascon s’élève sur la plaine du Rhône, anciennement recouverte de marais et aujourd’hui parée de cultures et de vergers, entre Arles, Nîmes et Avignon. Son imposant château-fort domine le Rhône, à la limite du département du Gard. À l’est, la chaîne de collines de la Montagnette se prolonge par le massif des Alpilles, derrière lequel se dévoile le Mont-Ventoux. Toute cette Provence est à découvrir au départ de Tarascon.  #3 Des sentiers et des saveurs  À pied, en VTT, à cheval ou en croisière sur le Rhône, prenez le temps de vous imprégner des paysages et d’observer la faune et la flore de la région. Pour les gourmands, la Tarasque devient un biscuit aux amandes enrobée d’une ganache noisette. Tartarin, quant à lui, a ses bésuquettes (des chocolats fourrés en forme de Tarasque), autres délices sucrés.  #4 Festoyons à Tarascon  Au printemps, le Marché aux fleurs emplit les rues du centre-ville de parfums et de couleurs. Des courses de taureaux et des jeux sont organisés quatre jours durant pour les fêtes de la Tarasque. Fin août, assistez aux Médiévales et à la reconstitution du plus célèbre tournoi, le Pas de la Bergère. À l’automne, venez fêter superbement la fin des vendanges, et à l’approche de Noël, participez à l’un des plus importants marchés aux santons. Toute l’année, des balades historiques et des circuits thématiques sont organisés par l’Office de Tourisme. 
4 idées pour visiter Tarascon en Provence
Ma journée au Lac de Trémelin en Bretagne
Ma journée au Lac de Trémelin en Bretagne
Au cœur d'un paysage de landes et de forêt, à 30 minutes à l'ouest de Rennes, en Bretagne, le lac de Trémelin à Iffendic est un site naturel préservé qui offre à tous la possibilité de s'évader pour journée ou plus. Pour une escapade à deux, en famille ou entre amis, cet écrin de verdure conjugue détente, loisir et découverte. Les plaisirs de l'eau :  En été, la plage aménagée fera le bonheur des marins d'eau douce, on y barbote en toute sérénité car la baignade est surveillée en juillet et août dans une eau d’excellente qualité et jusqu’à 20 °C. Les plus aguerris pourront s'amuser à sauter du ponton, rafraîchissement garanti ! Une virée en canoë-kayak ou en pédal'eau sur le lac sera l'occasion de partager des moments intenses en famille ou entre amis. Mais vous ne serez pas tout seul dans ce lac de 43 hectares, sandres, silures, brochets et bien sûr le roi du poisson : la carpe tenteront les pêcheurs de s'y installer de jour comme de nuit ! L'aventure en pleine nature : De branche en branche, les aventuriers feront le plein de sensations et d'adrénaline en empruntant les différents parcours dans les arbres et même les plus petits pourront y goûter ! Et vous qui préférez rester loin de l'agitation, offrez-vous une échappée belle à cheval au cœur de la forêt. Soif de découvertes : A pied, à vélo ou à cheval, le cadre exceptionnel du lac de Trémelin offre la possibilité de s'évader le temps d'une randonnée. Et grâce à Albert le pivert, les enfants ne traineront pas la patte puisqu'ils pourront suivre le sentier d'interprétation "l'arbre et l'oiseau". L'art contemporain, on n’y comprend rien ? Arrêtez-vous donc à L'aparté écouter Sophie parler de l'exposition en cours, vous repartirez conquis et intrigué, les yeux brillants de fierté devant l'œuvre qu'auront réalisé vos enfants sur le pupitre mis à disposition. Et voilà, c'est gagné vos sens seront en éveil ... Et ce n'est pas fini : aires de jeux, terrain de beach-volley, location de vélos, mini-voiture, trampo-élastique ... la liste des loisirs est longue ! Et il est possible de prolonger les plaisirs en restant soit au camping ou en gîte pour un week-end ou plus. Le restaurant et le snack avec vue sur le lac ou tout simplement une table de pique-nique tomberont à pic pour les petits creux.
Ma journée au Lac de Trémelin en Bretagne
Les bords de Rance, mon coin de paradis en Bretagne
Les bords de Rance, mon coin de paradis en Bretagne
Travaillant à l’Office de Tourisme de Dinan – Vallée de la Rance et vivant à Dinan, Ville d’Art et d’Histoire située au fond de l’estuaire de la Rance, voici mon dimanche idéal dans cette belle Vallée de la Rance. Au départ du Lyvet à Saint-Samson-sur-Rance, j’apprécie la lumière et les couleurs de cette balade matinale le long du chemin de halage. En direction de Dinan, cette promenade nous invite à découvrir des paysages variés et on y croise de nombreux randonneurs à pied, à vélo et même à cheval ! Un dépaysement grandeur nature !   Après un passage par la plaine de Taden, j’arrive sur les quais de Dinan et j’en profite pour faire une pause et déjeuner à la terrasse d’une crêperie. Avant le départ avec le bateau Jaman V, je fais une halte à la Maison de la Rance. Située au Port de Dinan, la Maison de la Rance nous propose de découvrir, tout en s'amusant, le patrimoine naturel, culturel et humain de cette rivière "maritime". Avec ses maquettes interactives, ses courts métrages, ses boîtes à odeur et ses jeux audios, cette Maison Nature réveille tous nos sens !   Une fois la visite finie, je traverse le vieux pont de Dinan pour embarquer à bord du Jaman V. C’est parti pour 1h de croisière commentée sur le canal d’Ile et Rance. En plus des animations à bord, cette promenade nous fait découvrir d’étonnants paysages dont la majestueuse Abbaye Saint-Magloire et les ruines du château féodal de Léhon puis le passage de l'écluse.    Envie de nature et de grand air ? Laissez-vous tenter par la Vallée de la Rance. S’arrêter dans ses villages, sur ses ports, prendre le temps de respirer, d’admirer, de se balader, c’est la garantie de prendre un bon bol d’air. Si comme moi, vous souhaitez profiter de votre week-end pour découvrir la Vallée de la Rance, n’hésitez pas à venir à venir à l’office de tourisme pour plus de conseils !
Les bords de Rance, mon coin de paradis en Bretagne
Votre conseiller localDINAN - CAP FRÉHEL TOURISME
Ma remontée dans le temps à Dinan, cité médiévale bretonne
Ma remontée dans le temps à Dinan, cité médiévale bretonne
Je suis Amélie, conseillère en séjours à l’Office de Tourisme de Dinan – Vallée de la Rance et j’aime partager mes expériences avec les visiteurs. Dès qu’un moment de temps libre se profile, j’aime flâner dans les ruelles pavées de Dinan et je remonte dans le temps. Fortement marquée par son origine médiévale, la ville de Dinan est encore aujourd’hui ceinte de ses remparts, les plus importants et les plus anciens de Bretagne. Aux portes de l’Office de Tourisme démarre le circuit de découverte de la ville. Je commence par le Château de Dinan, lieu empreint d’histoires et d’aventures. Le point fort de ce château, outre son ensemble remarquable de gisants, c’est la vue que l’on a depuis le Donjon... une vue sur Léhon et les ruines de son mystérieux château féodal ! Je continue ma balade dans la vielle ville en empruntant les anciennes ruelles pavées de la ville. Il suffit de lever la tête pour admirer les très nombreuses maisons à pans de bois, aux pignons aigus et aux étages à encorbellement : Dinan a gardé son charme d’antan ! Depuis les 46 mètres de la Tour de l’Horloge, en plein cœur de la ville, je prends de la hauteur et j’admire la vue imprenable sur la cité médiévale. On est jeudi, jour du marché. J’en profite pour faire une petite pause et déguster la fameuse galette-saucisse, emblématique de la gastronomie populaire bretonne. Ma flânerie se poursuit vers la Basilique Saint-Sauveur, qui représente à elle seule, 4 styles architecturaux différents et derrière elle le magnifique jardin anglais. Depuis les remparts et la Tour Sainte-Catherine, le point de vue sur la Vallée de la Rance et le port de Dinan est extraordinaire. Je continue sur les remparts au niveau du chemin de ronde. Une fois encore, la vue sur les toits de la vieille ville est exceptionnelle. Je baisse les yeux et j’aperçois la célèbre Rue du Jerzual passant sous le chemin de ronde. Oserez-vous l’ascension ? Cette ruelle médiévale très escarpée relie la cité médiévale au port. On y retrouve de nombreux artistes et artisans de Dinan qui lui confèrent son charme joyeux et serein. J’aime beaucoup finir ma balade sur le port de Dinan. Les couleurs du soleil couchant sur le vieux pont et sur les remparts en font un spectacle magique. Je vous attends à l’Office de Tourisme pour partager ensemble cette expérience hors du temps et vous donner d’autres conseils de balade à Dinan et dans la Vallée de la Rance. 
Ma remontée dans le temps à Dinan, cité médiévale bretonne
Votre conseiller localDINAN - CAP FRÉHEL TOURISME
Mes conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse
Mes conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse
En charge du numérique à l’Office de Tourisme des Luys à Amou, je vais vous donner trois conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse.    Premièrement je vous conseille de prendre le temps de découvrir les Marchés de Producteurs de Pays qui se déroulent  en juillet et en août. Si vous êtes amateur ou amatrice de la cuisine autour du canard, du Boeuf de Chalosse, ou bien de bons produits du terroir, les Marchés de Producteurs de Pays sont fait pour vous ! Ce sont en plus des lieux conviviaux d’échange et de découverte des produits du canard, des pâtisseries traditionnelles, des poulets fermiers issus de nos producteurs locaux. Ici, au Pays des Luys, vous pourrez assister à 2 Marchés de Producteurs de Pays en été : un jeudi du mois de juillet et un jeudi du mois d’août.  C’est une ambiance extraordinaire qui se dégage sur ces marchés : accueil par les producteurs directement, jeux pour les enfants assurés, musique. Tout est là pour que la soirée en famille, seul, en couple se passe dans un décor inoubliable. C’est une véritable porte d’entrée au cœur de la cuisine de Chalosse.   Une autre manière de découvrir nos bons produits, est de vous rendre chez nos producteurs locaux. Plus d’une quinzaine de producteurs vous ouvrent la porte de leurs fermes, où ils y dévoilent leur savoir-faire et la technicité pour réaliser de bons produits. La visite y est gratuite et vous pourrez y déguster le magret de canard, le foie gras, le pastis et bien d’autres produits du terroir. Chez nos restaurateurs, vous trouverez ces produits dans les « Assiettes de Pays® ». Allez dans ces restaurants où cette proposition de découverte de produits dans une assiette vous est faite. C’est une démarche volontaire de chacun pour mettre en avant les produits de la gastronomie landaise, et plus particulièrement de Chalosse, le jardin secret des Landes.   Alors je vous invite vivement à découvrir nos spécialités culinaires en allant aux Marchés des Producteurs de Pays, ou en allant rencontrer nos chefs restaurateurs ou nos producteurs locaux. Faites-le en venant au Pays des Luys ou en Landes Chalosse, vous serez séduits…  
Mes conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DES LUYS
Ma conquête des cimes au parc Arbr’En Ciel d'Evreux
Ma conquête des cimes au parc Arbr’En Ciel d'Evreux
A 5 minutes du centre-ville d’Évreux, le parc Arbr’En Ciel au sein du Domaine de Trangis propose 6 parcours acrobatiques accessibles à toute la famille. Venez-vous dépayser et prendre de la hauteur pour un plaisir 100% nature. Éclats de rire garantis ! Un parcours MAX pour les amateurs de sensation forte ! Hélène "Je vais vous faire une confidence, j’ai beau avoir bientôt 30 ans, je n’avais encore jamais testé l’accrobranche ! Alors quand Abr’en Ciel Evreux nous a invité à tester leurs plateformes, ni une ni deux, chaussures aux pieds j’ai voulu grimper aux arbres ! Et bien j’ai adoré !! On a commencé tranquillement avec un parcours relativement « simple » et là on a tout de suite voulu passer à la vitesse supérieure à plus de 15m de hauteur à enchaîner tyroliennes, ponts de singe, marche sur une corde … et j’en passe ! Trouvant ça « facile », nous voilà maintenant partis à tester le parcours « MAX »… mais alors là préparez muscles et biceps, car ce parcours est intense et fait appel à vos muscles et à votre mental pour gravir les épreuves une par une ! Si vous êtes aventuriers, allez-y les yeux fermés vous ne regretterez pas et le parcours MAX ne vous décevra pas ! 😉" Gwenaëlle "Au détour d’un chemin dans le bois de Trangis, j’ai pris plaisir à re-découvrir le parcours d’accrobranche Arbr’En Ciel dans lequel je m’étais déjà aventuré quelques années auparavant. Peu avant de nous lancer, nous avons pris le temps de regarder une vidéo explicative quant à l’utilisation de nos harnais, mais également pour mieux appréhender les parcours qui nous attendaient. Après un petit essai pratique, nous voilà à 5 mètres du sol. Au fil des agrès, nous évoluons en hauteur, sur des plateformes toutes différentes les unes des autres, pour retoucher terre à l’aide d’une Tyrolienne. Les derniers courageux (dont je faisais fièrement partie) ont pris la route vers le parcours MAX ! Nous avons alors évolué sur un parcours plus original. En effet, nous avons glissé sur un skate à 10 mètres du sol, fait de la balançoire et nous sommes lancés sur une liane.. comme Tarzan. Cette après-midi ensoleillée fut fortement agréable et pleine de sensations. Je n’hésiterais pas à y retourner cet été, et en famille." Marie "L’accrobranche, c’est l’occasion de passer un super moment entre collègues, amis, familles. Pour nous l’après-midi a été un vrai moment de détente et de cohésion, nous avons découvert les personnalités de chacun dans « l’épreuve ». C’est sympa, fun, ludique et l’occasion de bien rire, il y a de tout pour tout le monde. Pour les plus courageux, il y a même le super max , entre un surf et une tyrolienne en équilibre il y a de quoi s’en rappeler longtemps ! Les moniteurs expliquent bien dès le début et mettent en confiance au cas où le pas se ferait timide à 10 m du sol… Et puis pas de souci en cas d’envie de retrouver la terre ferme en plein milieu de parcours, il y aura toujours la possibilité d’être sauvé par un chevalier servant en rappel … Conclusion, si l’envie de passer une bonne aprèm se fait sentir, Arbr’en ciel, est le bon endroit… alors à vos baudriers !!" Marion "Alors comment vous dire… Je crois avoir eu la preuve que je n’étais pas faite pour l’aventure ou alors trop têtue pour admettre que j’en étais capable 😉 Mettre le baudrier et monter sur la plateforme, jusque là tout va bien (la vidéo et les moniteurs vous accompagnent à perfection) … Les premiers agrès, nickel même si ça tangue un peu … et puis la voilà, la tyrolienne, celle que j’appréhende depuis le début! Finalement pas tant la tyrolienne en elle-même (quoique) mais surtout l’atterrissage sur la plateforme. Alors je me lance (assise pas debout, l’impression de me jeter dans le vide beurk) et tout se passe bien sauf à l’atterrissage… que je rate bien évidemment ! Et ensuite patatras, la peur du vide, les jambes qui tremblent, plus de Marion :( Alors je finis mon parcours « facile » et préfère regarder les autres d’en bas. Pour autant je ré-essaierai en étant plus confiante. Chapeau bas aux moniteurs qui savent malgré tout vous mettre à l’aise et cernent tout de suite vos éventuelles appréhensions!"
Ma conquête des cimes au parc Arbr’En Ciel d
J'ai redécouvert Ouistreham à vélo
J'ai redécouvert Ouistreham à vélo
Que dîtes-vous de découvrir ou plûtot re-découvir Ouistreham à vélo ? Pour ma part, c'est maintenant chose faite. Après m'être équipée de bonnes chaussures, d'une tenue de sportive et surtout d'un vélo, c'est parti pour une balade à la découverte de la ville...autrement ! Pour ce faire, j'ai accompagné ma collègue Floriane, de l’Office de Tourisme de Ouistreham Riva Bella, chargée de la médiation culturelle lors d'une visite à vélo de la ville (2 visites à vélo dans la saison).    Nous étions une dizaine à suivre Floriane à la file indienne, j'étais la dernière afin de fermer la chaîne. La visite commence par le quartier balnéaire de Riva-Bella. C'est toujours intéressant d'avoir des informations sur l'histoire de ce quartier et de son lien étroit avec le débarquement et la libération. Photos d'archives à l'appui et anecdotes, Floriane nous entraîna sans difficulté dans la riche histoire de Ouistreham Riva-Bella. C'est ensuite au tour des belles villas et de l'ancien casino, puis nous avons emprunté le chemin vers le bourg pour découvrir la Grange aux Dîmes (petit tour à l'intérieur pour admirer son imposant toit en bois) et l'église romane Saint Samson. Il nous a été demandé de reconnaître quelques graffitis de bateaux datant du 19e dissimulés sur la paroi de l'église. Après avoir fait une pause dans le bourg, nous avons repris les vélos en direction du canal de Caen à la mer et le port.  Avec la chaleur qu'il a fait ce jour là, c'est toujours agréable d'emprunter la voie verte et d'avoir un peu de fraîcheur le long du canal. Et enfin, le clou de la balade : la visite du phare de Ouistreham ! Difficile de monter les 171 marches après 2h30 de vélo mais cela vaut le coup, quelle vue imprenable ! Le retour vers la Maison du Tourisme se fait tranquillement en passant devant le Grand Bunker, un des deux musées à Ouistreham (avec le Musée N°4 Commando). Je vous recommande grandement cette balade à vélo qui permet d'allier culture et sport et d'en savoir davantage sur Ouistreham.  
à partir de
4 €
/pers*
J
J'ai testé pour vous l’ArchéoParc de la Maison de la Dame de Brassempouy
J'ai testé pour vous l’ArchéoParc de la Maison de la Dame de Brassempouy
Vous avez tous déjà entendu parler de la fameuse Dame à la Capuche ou Dame de Brassempouy, cette statuette sculptée dans l’ivoire de mammouth et qui représente le premier visage humain féminin, retrouvée à la Grotte du Pape à Brassempouy. La Maison de la Dame est un espace muséographique situé en Landes Chalosse, au sud du département des Landes. Ce lieu exceptionnel aborde une phase de restructuration et d’enrichissement de son offre culturelle. Ainsi, depuis le 5 juillet 2014 le tout nouveau parc d’animation archéologique de la Dame, dédié aux gestes et à l’environnement du paléolithique supérieur, a ouvert ses portes.   Je m’appelle Sandrine et suis agent d'accueil à l’Office de tourisme des Luys à Amou. J’ai testé pour vous cette nouvelle infrastructure, unique dans les Landes et spécialement dédiée à la Préhistoire.   La visite débute par un point de vue merveilleux sur ce parc qui s’étend sur plus d’un hectare. Equipée de ma tablette, je profite d’une application numérique de visite spécialement conçue pour le parc de Brassempouy et qui invite à en savoir plus sur la vie de nos ancêtres, les hommes de Cro-Magnon ! Tout savoir et tout connaître sur ce qu’il s’est passé il y a 25 000 ans grâce à une tablette tactile, super! Un peu plus en contrebas, après le « selfie » incontournable avec le mammouth et son petit, je laisse aller mon imagination et mon talent de dessinatrice devant le mur à peindre.   Mais l’ArchéoParc c’est aussi des démonstrations de techniques parfaitement maîtrisées par nos précurseurs telles que la taille du silex, les techniques de chasse au propulseur et la production du feu. Pour cet atelier c’est Coralie qui s’y colle et qui m’explique la méthode par percussion qui consiste à frapper un éclat de silex sur un bloc de marcassite. Le choc produit une étincelle chaude qui dure assez longtemps pour être recueillie sur une matière  combustible comme, par exemple, l’amadou. La braise ainsi produite permet d’enflammer de l’herbe sèche. Waouhhh, impressionnant…. En bref, la balade dans l'ArchéoParc c’est une véritable immersion dans l'univers de nos ancêtres grâce à la reconstitution des couverts végétaux et des animaux de cette période glaciaire qui a vu naître la Dame de Brassempouy.  Lors de votre prochain séjour ou passage dans les Landes, faites une halte à Brassempouy. La visite dure environ 2 heures et c’est  plaisir garanti pour petits et grands !   A bientôt au Pays des Luys en Landes Chalosse
J
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DES LUYS
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
C'est en partant de chez soi, qu'on se rend compte que notre région d'origine nous manque. Après mes études à Lyon, je suis vite revenue dans mes montagnes drômoises, et je travaille désormais depuis 4 ans à l'Office de Tourisme de Buis-les-Baronnies (aujourd'hui bureau de l'Office de Tourisme des Baronnies en Drôme Provençale), au cœur du PNR des Baronnies provençales.   Une de mes activités préférées est la randonnée, ça tombe bien car le territoire des Baronnies provençales possède un réseau de sentiers pédestres d'une grande variété. Chacun pourra y trouver son bonheur, débutant ou confirmé, amoureux des plantes et de la nature. Chaque randonnée est unique, offrant une diversité de paysages et de points de vue exceptionnels.     J'ai découvert la montagne de Montlaud en 2014, lors d'une petite randonnée entre amis. Cette moyenne montagne (env. 950 m d'altitude), se positionne entre la vallée de l'Ouvèze et la vallée de l'Ennuyé, pour former le col d'Ey. On passe à côté quand on veut rejoindre le village de Ste-Jalle à Buis-les-Baronnies, mais on ne pense pas forcément à s'y arrêter.  Il y a plusieurs sentiers pour accéder à son sommet, mais le plus agréable est sûrement à partir de Bésignan. Il faut suivre un petit chemin qui grimpe rapidement au-dessus du village et qui rejoint une large piste, sur laquelle il faut prendre à droite. Après 1h de marche, il faut prendre à gauche, juste après un cairn, puis monter sur un sentier raide et escarpé.   La beauté du paysage se révèle quand vous arrivez au sommet. Cette montagne se caractérise par un plateau encadré de deux arêtes rocheuses. C'est un endroit paisible, ensoleillé, qui offre une vue imprenable sur les deux vallées, mais aussi sur le Mont Ventoux et les montagnes environnantes.
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l
Retour en haut