• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Mon escapade en vélo électrique à St-Nazaire-en Royans dans la Drôme
Mon escapade en vélo électrique à St-Nazaire-en Royans dans la Drôme
Pour découvrir le territoire du Royans-Vercors, de nombreux moyens sont possibles. La marche, qui reste traditionnelle et qui permet de profiter au maximum des paysages. La voiture, qui nous donnera l'occasion de pouvoir visiter le plus de lieux possibles en un minimum de temps. Le VTT, pour les plus courageux qui veulent dépasser leurs limites sur les routes vertigineuses de Combe Laval ou des Petits Goulets. Le camping-car, avec lequel nous pouvons emmener notre maison pendant nos voyages. La moto, qui également nous fera profiter pleinement des routes remarquables. Et pour ma part, j'ai décidé de le faire en V.A.E. (Vélos à Assistance Electrique). Une agréable première expérience au guidon d'un vélo qui m'a permis de découvrir, sans grandes difficultés, les reliefs du Royans-Vercors et certains sites phares du territoire. J'ai opté pour une balade au départ de St-Jean-en-Royans longeant plusieurs villages du territoire dont St-Laurent-en-Royans et son « arboretum » ; lieu idéal pour une pause pique-nique.  Un panel de paysages contrastés tout au long de cette balade pour une arrivée en beauté au superbe monastère orthodoxe St-Antoine-Le-Grand. Une belle après-midi de découvertes Royannaise, sportive et éducative ! Comme illustré sur la photo, je suis devant le Bateau à roue de Saint-Nazaire-en-Royans. A partir de ce site touristique où se trouve également la grotte de Thaïs et l'Aqueduc, vous pouvez monter jusqu'au village de Rochechinard et jeter un coup d'oeil aux ruines du château. Un vrai plaisir d'admirer et de profiter de paysages, de routes remarquables et de lieux de mémoires tout en laissant le vélo faire le plus dur, alors que vous, vous aurez juste à prendre des souvenirs mémorables de votre voyage. Alors ça vous tente ?! Pour en savoir plus sur les Vélos à Assistance Electrique, rendez-vous à l'Office de Tourisme de Saint-Jean-en-Royans où nous vous proposons la location de 4 V.A.E. pendant tout l'été. Pour plus de précisions sur les sites touristiques de notre territoire n'hésitez pas à consulter notre Brochure OT Pays du Royans 2016   Ou demandez nous directement à l'accueil lors de votre passage chez nous ! A bientôt dans le Royans Vercors.
Mon escapade en vélo électrique à St-Nazaire-en Royans dans la Drôme
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME VERCORS DRÔME
5 idées pour visiter Montpellier en famille
5 idées pour visiter Montpellier en famille
Tout à la fois médiéval et classique, le cœur de Montpellier, la plus vieille ville universitaire de France se laisse apprivoiser pas à pas. Découvrez ici 5 idées pour visiter Montpellier, dans le Languedoc-Roussillon, en famille, entre incontournables et bons plans. #1 Vous avez dit classique ? Le centre-ville se donne une allure classique avec ses innombrables hôtels particuliers, sa promenade du Peyrou conçue pour accueillir Louis XIV. La place de la Comédie, que l’on surnomme l’Œuf en raison de sa forme, est frangée d’un théâtre et de terrasses de grands cafés emblématiques de la ville. Classique aussi, la place de la Canourgue d’où l’on contemple la cathédrale Saint-Pierre, mitoyenne des bâtiments de la faculté de médecine, la plus ancienne de France, où étudia Rabelais. #2 Dignes des rois La promenade du Peyrou est un véritable hymne à l’absolutisme royal, avec son Arc de triomphe, sa statue équestre de Louis XIV et son temple des Eaux, somptueux belvédère ouvert sur le paysage alentour. Sans compter d’exceptionnels hôtels particuliers comme celui des Trésoriers de la Bourse où vous pouvez entrer librement ; celui des Trésoriers de France, aujourd’hui occupé par le Musée languedocien ; ou celui de Varennes qui abrite le Musée de l’Histoire de Montpellier et le Musée Fougau. #3 Avec les enfants Dans cette ville tout à la fois bourgeoise, intellectuelle et estudiantine, les enfants trouvent facilement leur bonheur. Pour les plus jeunes, le parc zoologique de Lunaret est une fête, gratuite pour tous. Loin des cages, les animaux se promènent en quasi-liberté, des loups aux bisons ou aux rhinocéros. Pour les fans de faune aquatique, cap sur l’Aquarium Mare Nostrum. Cent espèces de poissons y évoluent dans d’impressionnants bassins. On y franchit même le Cap Horn ! #Par amour des sciences Les amoureux des étoiles préféreront le Planétarium Galilée et son ciel recréé en 3D. Pr odigieux ! Cela enchantera petits et grands, d’autant que vous bénéficierez de réductions avec la City Card. Plus terre à terre, le Jardin des Plantes, le plus ancien parc botanique de France, offre ses quelque 3000 végétaux venus de tous pays. #5 À croquer Ce n’est pas tout de se cultiver, encore faut-il se mettre quelque chose sous la dent pour le goûter. En route donc pour la boutique « Aux Gourmets » pour ses pâtes de fruits, ses calissons et ses macarons propres à requinquer les chères têtes brunes et blondes. Voilà vous avez maintenant quelques pistes pour visiter Montpellier en famille. Si vous en voulez plus, vous pouvez demander conseil à l’Office de Tourisme de Montpellier.
5 idées pour visiter Montpellier en famille
Ma balade du dimanche dans les Gorges de l'Ain
Ma balade du dimanche dans les Gorges de l'Ain
Déjà toute petite, je passais mes dimanches après-midi au bord de la rivière d’Ain avec ma famille, mes cousins, mes oncles et tantes, mes grands-parents… Une journée de détente, d’amusements mais aussi de découvertes. Je vous propose de partir à la découverte de cette rivière, et de ses gorges. Si vous êtes sportifs, enfourchez votre vélo et suivez-moi ! L’itinéraire n’est pas très difficile et la route est peu fréquentée. Rendez-vous à Poncin, porte naturelle des Gorges de l’Ain : après avoir arpenté les ruelles de cette ancienne cité médiévale et acheté de quoi grignoter pour le pique-nique, longeons cette rivière en empruntant la rive gauche, qui pour moi, est la plus belle. Cette balade, c’est un peu comme un grand livre ouvert qui vous raconte l’histoire d’une rencontre entre l’homme et la rivière, une histoire qui a commencé dès la préhistoire, une histoire sans fin… Après avoir traversé nos hameaux avec leurs maisons typiques vigneronnes, leur four banal, nous arrivons à un premier barrage, le barrage d’Allement. Une fois le barrage passé, vous découvrez un plan d’eau navigable et une étendue de terre appelée île Chambod, nom du hameau qui a disparu lors de la mise en eau du barrage. Un formidable terrain de jeux en période estivale. Quelques kilomètres plus loin, après avoir passé le panneau indiquant Merpuis, je m’arrête et je sors mon appareil photo : un magnifique panorama sur la rivière, les montagnes et l’île s’offre devant mon objectif ! Poursuivons notre route jusqu’au Pont de Serrières-sur-Ain et sa magnifique arche centrale dans laquelle une colonie de chauve-souris a élu domicile ! Autrefois sous pont, il y avait une pierre où était gravé « malheur à qui me voit » : cela signifiait, dès que cette pierre apparaissait, qu’il allait y avoir une grande sécheresse dans la région. Après avoir passé ce pont, la route va devenir un peu plus étroite. La rivière va avoir du mal à se frayer un passage entre les Roches du Jarbonnet et le Mont Balvay. Ouvrez grands vos yeux, vous êtes au cœur des gorges de l’Ain. La nature reprend tous ses droits : falaises calcaires se reflétant dans les eaux vertes de la rivière, cygnes et canards nichant dans les roselières, oiseaux survolant les berges, fleurs et arbustes décorant de part et d’autre les rives…. Ecoutez ce silence du bout du monde, admirez cet écrin de nature préservée et respirez… vous êtes dans la Vallée de l’Ain ! Plus loin, notre regard est hypnotisé par un gigantesque viaduc en pierre sur deux étages : le viaduc de Cize – Bolozon. Mais non, vous ne rêvez pas… c’est bien un TGV qui vient de passer ! Point stratégique durant la 2nde Guerre Mondiale entre les Maquisards et les Allemands, descendez au pied du viaduc : un panneau vous en dira plus sur son histoire. Traversez par la voie routière du premier étage pour basculer rive droite : admirez la perspective des arches et faites comme-moi, ouvrez votre fenêtre et testez l’écho ! Si vous avez le temps, vous pouvez poursuivre sur quelques kilomètre la rive gauche, remonter jusqu’à Thoirette où vous emprunterez un nouveau pont pour revenir par la rive droite à Poncin. Au retour, je m’arrête obligatoirement à Chambod et j’emprunte la petite passerelle pour me dégourdir les jambes sur l’île Chambod. Ile de 20 hectare où la nature a gardé et garde tous ses droits, c’est pour moi un véritable lieu de détente et de ressourcement. Et tout est pensé pour passer un agréable moment : chemin, tables de pique-nique, barbecues en pierre, jeux pour enfant… l’été, la baignade y est même surveillée ! Si vous avez du pain sec, ne l’oubliez pas : vous ferez des heureux ! Et voilà, la balade se termine. Avant de partir sur cette route, je vous conseille de venir me voir à l’Office de Tourisme à Poncin : je vous remettrai le parcours détaillé et vous dévoilerai mon endroit préféré. Mon conseil pour un arrêt pique-nique : au bord de la rivière à Merpuis, ou à l’ombre des grands arbres sur l’île Chambod.
Ma balade du dimanche dans les Gorges de l
J'ai visité la micro Brasserie de Ouistreham Riva-Bella
J'ai visité la micro Brasserie de Ouistreham Riva-Bella
Une petite visite guidée de la micro-brasserie artisanale de Ouistreham Riva-Bella dans le Calvados. Confectionnées par Germain, les bières de Ouistreham ont beaucoup de goût et peuvent êtres dégustées en toutes circonstances. Tout au long de l’année, ce brasseur passionné nous transporte dans son univers et nous accueille pour nous faire partager ses connaissances à travers les visites guidées et conviviales de son laboratoire. Dès l’arrivée dans la micro-brasserie, non loin du phare et de ses 171 marches, au fond du jardin, la visite commence. Germain nous explique alors tout le processus de fabrication d’une bonne bière locale. Incapable de faire la différence entre houblon et malt, j’avoue que je redoutais un peu le jargon de brasseur mais toute la procédure est expliquée clairement, en image et avec humour, étape par étape. Pendant toute la visite, Germain est à l’écoute de vos questions (même celles dont la réponse paraît évidente) Du concassage du malt et du brossage puis l’embouteillage et la maturation en passant par la filtration, le houblonnage et la fermentation ; je suis maintenant incollable (ou presque) sur la fabrication de bière !   Maintenant, que diriez-vous de venir déguster la Riva directement sur place ?
J
J'apprends l'histoire de la confrérie des Pénitents Blancs
J'apprends l'histoire de la confrérie des Pénitents Blancs
La Chapelle de l’Annonciade est un lieu presque tenu secret, derrière l’imposante église Saint-Genest et pourtant elle est classée monument historique depuis 1910. J’y accède par une porte dérobée comme si le fait de pouvoir y entrer était un réel privilège.  Marine la guide, nous accueille pour conter l’histoire de ce magnifique lieu. Le plafond est peint et ornementé, les stalles sculptées et les fresques murales colorées illustrent la vie de la vierge. Je me serai presque laissé avoir par un trompe-œil dont fait office le majestueux maître-autel. Accrochées, les peintures à huile sur toile ont été soigneusement ouvragées et dorées à la feuille. Je suis ébloui par ce travail fait avec minutie pour rendre l’ampleur de ce style totalement baroque provençal. Histoire de se sentir encore plus privilégiés, Marine nous propose de monter à l’étage par l’un des nombreux accès secret dont regorge la chapelle. J’y retrouverai des graffitis datant de l’an 1800. On raconte que cet espace réservé servait de prison et que les détenus y ont gravé des symboles au fil des jours. Le sentiment que j’éprouve à cet instant est particulier. Pour faire suite à notre visite, nous empruntons la porte à l’arrière et nous nous engageons dans une ruelle. J’ai l’impression d’emprunter un passage secret avant de me retrouver dans un petit jardin très fleuri.  Je termine cette visite en ayant le sentiment d’avoir découvert une richesse locale au détour d’une rue.  
J
Mon après-midi découverte d’Auxerre en bateau électrique et à vélo
Mon après-midi découverte d’Auxerre en bateau électrique et à vélo
N’étant pas originaire d’Auxerre, l’une des premières choses qui m’a marquée à mon arrivée dans cette cité d’art et d’histoire est la vue magnifique depuis le pont Paul Bert. On voit se refléter dans la rivière la majestueuse Cathédrale Saint-Etienne et un peu plus loin la si belle abbaye Saint-Germain. De jour comme de nuit, je ne me lasse jamais de ce panorama exceptionnel qui nous invite à venir percer les secrets de l'ancienne cité médiévale. Un des meilleurs moyens selon moi pour profiter encore plus de ce paysage est de parcourir la rivière de l’Yonne en bateau. Ainsi, j’ai pu louer un bateau électrique le temps d’une heure à l’Office de Tourisme de l'Auxerrois. Une manière totalement différente de visiter la ville, sur l’eau, en se laissant porter par l’Yonne, si paisible…   Le Batardeau est la première écluse qui marque le commencement du fameux canal du Nivernais. Passée cette écluse, vous pourrez longer le grand parc de l’Arbre Sec, tout verdoyant et si vivant. Toute une population se côtoie sur les rives : les pêcheurs, les cyclotouristes remontant ou descendant le canal à vélo, les joggeurs… et les plaisanciers en été. Les bords du canal fourmillent en toutes saisons ! Je vous invite à venir profiter de la quiétude de cet endroit. Après avoir fait l’Yonne et le canal en bateau, pourquoi ne pas le faire à vélo ? Étant la « petite dernière » de l’Office ici à Auxerre, j’avais tout à découvrir ! Et quoi de mieux que la pratique pour parler au mieux de son territoire et ses richesses ? Entre paysages verdoyants, petits villages de charme, champs de vignes et pauses photos au bord du canal…je découvrais là l’Auxerrois de façon inédite. Sur ma route, les caves Bailly Lapierre à Saint-Bris-le-Vineux…une institution dans la région ! Une étape incontournable selon moi, que ce soit pour la découverte de ces caves atypiques ou pour la dégustation de leur crémant… Pour les plus sportifs, je vous mets au défi de monter la côte jusqu’aux caves à vélo ! Après une telle ascension, la fraîcheur des caves souterraines est un pur bonheur ! Je vous invite à ne pas laisser passer l’occasion de visiter Auxerre en bateau ou à vélo si vous passez par notre belle ville ! Je me ferai aussi un plaisir de vous accueillir pour vous fournir d’autres bonnes adresses et d’autres lieux de visites à ne pas manquer !
Mon après-midi découverte d’Auxerre en bateau électrique et à vélo
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
5 photos de la région Rhône-Alpes par Jeremy alias @djisupertramp
5 photos de la région Rhône-Alpes par Jeremy alias @djisupertramp
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 24 au 28 août, c’est Jeremy alias @djisupertramp qui vous fait découvrir la région Rhône-Alpes en 5 photos.    Suivez @djisupertramp sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Un bivouac au lac blanc à 2300m d'altitude à Chamonix :     Cette semaine c'est @djisupertramp qui est notre ambassadeur #JaimelaFrance. Il nous fait découvrir la région Rhône-Alpes et on commence en montagne avec une nuit en bivouac au lac blanc à 2300m d'altitude à Chamonix. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 24 Août 2015 à 11h51 PDT La mer de glace :     La mer de glace... Cette semaine @djisupertramp est notre ambassadeur #JaimelaFrance et il nous fait découvrir la région Rhône Alpes. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 24 Août 2015 à 23h06 PDT Randonnée au Col de l'Alpe dans le massif de la Chartreuse :     Randonnée au Col de l'Alpe avec @lisebery dans le massif de la Chartreuse ce weekend - Cette semaine @djisupertramp est notre ambassadeur #JaimelaFrance et il nous fait découvrir la région Rhône Alpes. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 26 Août 2015 à 2h57 PDT Le Lac d'Amour dans le massif du Beaufortain:     Montée pour un bivouac en altitude les pieds dans la neige au Lac d'Amour dans le massif du Beaufortain en avril dernier pour @djisupertramp - Cette semaine Jeremy est notre ambassadeur #JaimelaFrance et il nous fait découvrir la région Rhône Alpes. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 27 Août 2015 à 7h56 PDT A 3842m au sommet de l'Aiguille du Midi face aux plus belles aiguilles du massif des Alpes :     Dernier jour de notre semaine en Rhone-Alpes avec @djisupertramp. Aujourd'hui, nous sommes à 3842m au sommet de l'Aiguille du Midi face aux plus belles aiguilles du massif des Alpes. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 28 Août 2015 à 13h04 PDT Retrouvez toutes les photos des ambassadeurs #jaimelafrance en suivant le hashtag #ambassadeursjaimelafrance
5 photos de la région Rhône-Alpes par Jeremy alias @djisupertramp
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
A la recherche de poissons frais, je rejoins le port de Carro. Ce petit village de pêcheur a gardé son âme d’antan. Son port pittoresque est un pur bonheur. Tous les matins, on y trouve un marché de poissons du jour assuré directement par les pêcheurs. Il est 9h et il y a déjà foule. Voir les daurades encore sauter sur les étals, les thons et les espadons (et même du requin !), c'est incroyable.  Les épouses des pêcheurs qui tiennent les stands sont d’une gentillesse à souligner. Pendant ce temps, monsieur déballe encore la pêche du jour et range ses filets. Je me promène d’étal en étal et découvre des espèces que je ne pensais même pas trouver ici. Des loups, des marbrés, des rougets, des turbos, des poissons pour la bouillabaisse …. En veux-tu, en voilà ! La qualité est juste top ! Je repars avec de belles saules à cuisiner pour ce midi. Carro est un véritable petit port de pêche avec ses chaluts, ses filets et ses odeurs d’iode. Je trouve l’endroit très reposant, on peut y flâner, jouer à la pétanque ou faire son jogging. Le matin, le village connaît une ambiance particulière. Cet endroit est vraiment unique ! 
Je découvre les étals des pêcheurs à Carro
Stand up paddle, mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan
Stand up paddle, mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan
J’ai toujours aimé le contact, les rencontres, les grands voyages, les défis … Bref, le tourisme était fait pour moi ! Travaillant à l’Office de Tourisme de Vannes Golfe du Morbihan et vivant à Vannes, la porte d’entrée du Golfe, je vous présente ici mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan, un fabuleux terrain de jeux, histoire de bien profiter de votre week-end ! Le matin, je pars en direction de Séné. Je m’équipe : un gilet de sauvetage, une pochette étanche avec un téléphone portable, de l’eau et des barres de céréales, une combinaison, l’eau peut être fraîche. Et c’est parti pour le stand up paddle sur l’eau. C’est quoi le paddle ? C’est un sport qui consiste à ramer debout sur une grande et large planche, style surf, avec une pagaie. Et oui à Vannes on se prend pour des polynésiens pour prendre les vagues debout ! Sérieusement, en balade ou randonnée c’est une discipline simple qui permet de naviguer sur le Golfe, un plan d’eau de mer calme, pas de panique ! et pour le plaisir de faire du sport ! Accessible à tous, le paddle donne une vue dégagée sur un paysage incroyable dans l’une des Plus Belles Baies du Monde ! C’est pour moi l’occasion de redécouvrir le spectacle des marées, d’admirer le petit port de pêche de Port Anna et ses sinagots aux voiles rouges, les Guépards, voiliers multicolores qui se jouent des courants, sans oublier les parcs à huîtres et les oiseaux : échasses, aigrettes, colverts, hérons … J’aurais pu en profiter pour pêcher, pour cela rien de plus simple, une canne à pêche et mes pieds dans l’eau ! Enfin, après cette belle journée de randonnée sur l’eau, l’arrivée dans le port de Vannes (voir photos) où m’attend ma petite famille, je les retrouve épuisée et heureuse. Peut-être pas encore tout à fait prête pour le morbihan paddle race le 24 août 2014 pour une traversée avec les pros de Port Navalo à Vannes ! Au plaisir de vous croiser le dimanche sur le Golfe du Morbihan en stand up paddle !
Stand up paddle, mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan
Votre conseiller localGOLFE DU MORBIHAN VANNES TOURISME
J'ai redécouvert Ouistreham à vélo
J'ai redécouvert Ouistreham à vélo
Que dîtes-vous de découvrir ou plûtot re-découvir Ouistreham à vélo ? Pour ma part, c'est maintenant chose faite. Après m'être équipée de bonnes chaussures, d'une tenue de sportive et surtout d'un vélo, c'est parti pour une balade à la découverte de la ville...autrement ! Pour ce faire, j'ai accompagné ma collègue Floriane, de l’Office de Tourisme de Ouistreham Riva Bella, chargée de la médiation culturelle lors d'une visite à vélo de la ville (2 visites à vélo dans la saison).    Nous étions une dizaine à suivre Floriane à la file indienne, j'étais la dernière afin de fermer la chaîne. La visite commence par le quartier balnéaire de Riva-Bella. C'est toujours intéressant d'avoir des informations sur l'histoire de ce quartier et de son lien étroit avec le débarquement et la libération. Photos d'archives à l'appui et anecdotes, Floriane nous entraîna sans difficulté dans la riche histoire de Ouistreham Riva-Bella. C'est ensuite au tour des belles villas et de l'ancien casino, puis nous avons emprunté le chemin vers le bourg pour découvrir la Grange aux Dîmes (petit tour à l'intérieur pour admirer son imposant toit en bois) et l'église romane Saint Samson. Il nous a été demandé de reconnaître quelques graffitis de bateaux datant du 19e dissimulés sur la paroi de l'église. Après avoir fait une pause dans le bourg, nous avons repris les vélos en direction du canal de Caen à la mer et le port.  Avec la chaleur qu'il a fait ce jour là, c'est toujours agréable d'emprunter la voie verte et d'avoir un peu de fraîcheur le long du canal. Et enfin, le clou de la balade : la visite du phare de Ouistreham ! Difficile de monter les 171 marches après 2h30 de vélo mais cela vaut le coup, quelle vue imprenable ! Le retour vers la Maison du Tourisme se fait tranquillement en passant devant le Grand Bunker, un des deux musées à Ouistreham (avec le Musée N°4 Commando). Je vous recommande grandement cette balade à vélo qui permet d'allier culture et sport et d'en savoir davantage sur Ouistreham.  
à partir de
4 €
/pers*
J
Retour en haut