• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Top 5 des photos instagram de Rochefort-en-Terre, village préféré des français 2016
Top 5 des photos instagram de Rochefort-en-Terre, village préféré des français 2016
Rochefort-en-Terre a su charmer les 175 000 personnes qui ont voté pour élire leur commune française préférée après Plourmanac'h en 2015. Pour fêter l'intronisation dans l'emission de France 2 le 7 juin 2016 de Rochefort-en-Terre en tant que Village Préféré des Français, nous vous proposons le top 5 des plus belles photos du village sur Instagram :   S U N // En visite chez nos amis les Bretons ! ☀️ Avec un prénom tel que le mien, ils ne peuvent que m'aimer ! 😁 #weekend #visite #bretagne #morbihan #goodtime #sun #sunnyday #castle #rochefortenterre #village #tourisme #decouverte #enjoy #happy #bretagne #instasun #landscape #igersfrance Une photo publiée par Loïcia Itréma (@loiiciia) le 5 Mai 2016 à 3h46 PDT   Rochefort en Terre, Bretagne ❤️❤️❤️ France Une photo publiée par stvoreque (@stvoreque) le 6 Mai 2016 à 2h05 PDT   Merci @ninatheo pour cette jolie photo du lavoir de Rochefort-en-Terre. ・・・ #rochefortenterre #morbihan #plusbeauxvillagesdefrance #bretagne #lavoir #tourisme #holidays #nature #patrimoine #petitecitedecaractere #bzh #France #beautiful #village Une photo publiée par @rochefortenterretourisme le 7 Mai 2016 à 2h11 PDT   La petite cité de caractère de Rochefort-en-terre ! :) #bretagnetourisme #morbihan #bzh #sunnyweekend #ilfaitbeauenbretagne Une photo publiée par Annabella (@so_live_love_laugh) le 29 Mai 2016 à 4h07 PDT   Kamenny obchodik v najkrajsej francuzskej dedinke Rochefort en Terre ❤️ Kuzelne miesto, ktoremu budem urcite venovat clanok na coucoublog.com ☺️ #dedinka #obchod #rochefortenterre #francuzsko #cestovanie #ucimesacelyzivot #novemiesto #novepoznatky #architektura #discover #shopinthevillage #wanderlust Une photo publiée par Lucia Pobudova (@lucka_coucou) le 28 Mai 2016 à 10h10 PDT
Top 5 des photos instagram de Rochefort-en-Terre, village préféré des français 2016
Que faire de ma journée à Chartres avec deux petits enfants
Que faire de ma journée à Chartres avec deux petits enfants
Que faire à Chartres pour occuper deux enfants, pleins d'énergie, de 2 et 5 ans ? Voilà la question à laquelle j'ai dû répondre en accueillant mon filleul et sa soeur... Avec le beau temps, direction l'Odyssée, le plus grand complexe aquatique de France. Rivière à courant, toboggan, bassin ludique je me dis qu'avec toutes ces possibilités ils pourront se dépenser La plus grande qui veut faire la course avec moi dans les nouveaux toboggans, ou aller dans la piscine à vagues, et le plus petit qui barbote dans le bassin ludique ou profite des jeux aquatiques..bref vraiment tout pour qu'ils passent un bon moment à Chartres. Pour les sportifs (ce que je ne suis pas) vous pouvez profiter du bassin olympique de 50m extérieur qui a une très belle vue sur la Cathédrale de Chartres Puis direction le parc des bords de l'Eure, non loin du centre ville de Chartres, pour un petit pique nique sous les arbres, où les enfants ont pu s'amuser avec les jeux ou bien découvrir les animaux qui les entourent. Les voyant encore courir partout, nous sommes allés louer un pédalo à la Petite Venise, qui se trouve dans le parc, pour se promener sur l'Eure et découvrir Chartres sous un autre aspect. Les enfants étaient ravis, ils essayaient de toucher les branches des arbres, regardaient les canards... Autre possibilité du parc et des bords de l'Eure une promenade que vous pouvez faire à vélo, à pied ou autre...pour ma part avec mon fidèle compagnon..mon chien Une journée fatigante pour moi...mais aussi pour les petits. Vous savez maintenant quoi faire pour occuper vos enfants à Chartres. 
Que faire de ma journée à Chartres avec deux petits enfants
J’ai visité le dôme de la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux
J’ai visité le dôme de la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux
Et si vous montiez sur un des sites incontournable de Normandie? Et si vous montiez tout en haut du deuxième lieu de pèlerinage en France ? Et si vous montiez sur les toits de la plus grande église construite au XXème siècle ?  Bref, je vous propose une visite qui vous fera grimper sur les toits de la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux ! Rassurez-moi, vous n'avez pas le vertige ? :) Je m'appelle Calvin. A l'Office de Tourisme de Lisieux Pays d'Auge, je m'occupe de la partie numérique. Il y a 15 jours, j'ai pu visiter le Dôme de la Basilique. Une expérience impressionnante ! Laissez-moi vous la raconter ! Connue dans le monde entier grâce à Sainte Thérèse, Lisieux est la deuxième ville sanctuaire de France et un des plus importants lieux de pèlerinage d'Europe. Pour vous donner une idée, la Basilique accueille à elle seule environ 900 000 personnes par an ! Je vous propose une visite particulière de la Basilique, hors des sentiers battus et différente de ce que les nombreux visiteurs du lieu ont l'habitude de faire ! En arrivant à la Basilique, suivez les panneaux "Entrée du Dôme". Un grand escalier vous attend avec seulement...305 marches ! Rassurez-vous, cela se fait très bien et vaut vraiment la peine, vous pouvez me croire ! Avec mon amie, nous sommes sportifs et l'avons fait en courant ! Résultat : 1 minute 20 secondes. Battrez-vous notre record ? :) Une fois arrivé, on entre dans la Basilique à presque 50 mètres de haut ! En bas, les visiteurs et pèlerins sont tout petits ! L'endroit est rêvé pour observer de plus près la superbe décoration intérieure composée de mosaïques ainsi que la voûte qui culmine à 60 mètres. La finesse et la beauté de ce travail colossal ne peut que susciter l'admiration ! Mais la visite n'est pas terminée... On peut monter encore plus haut ! La Basilique est construite sur les hauteurs de Lisieux, à flanc de colline. Résultat : elle domine la ville à 95 mètres de haut et offre une vue imprenable sur la capitale du Pays d'Auge ! Il est permis aux visiteurs de monter jusqu'à 60 mètres et en prendre plein les yeux !   Bien sûr, en redescendant, ne manquez pas d'entrer dans la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux ! Profitez-en aussi pour visiter la très belle crypte qui se trouve en dessous ! Je ne vous en dis pas plus, il ne reste plus qu'à y aller ! Choisissez Lisieux et le Pays d'Auge pour vos vacances ! Au plaisir de vous accueillir à l'Office de Tourisme, Calvin.
à partir de
2 €
/pers*
J’ai visité le dôme de la Basilique Sainte Thérèse de Lisieux
Mon week-end idéal en Normandie sur la Côte des Havres
Mon week-end idéal en Normandie sur la Côte des Havres
J’aime le contact humain, les belles rencontres, les endroits hors du temps…! Directrice de l’Office de Tourisme de la Côte des Havres (Manche), habitante de Jullouville… et passionnée par notre belle région, le Cotentin, je vous présente ici mon week-end idéal en Normandie où la quiétude, la sérénité sont les maîtres mots. Un samedi sur la terre… à Regnéville-sur-Mer : Je me rends en bordure du havre avec mon appareil photo. J’oubliais, je ne sors jamais sans mon appareil photo. Regnéville-sur-Mer est le plus grand port d'échouage de Normandie. Dès le Moyen-âge, il faut imaginer les bateaux marchands qui venaient se mettre à l'abri dans ce havre. Ce paysage change au rythme des marées. La transformation est extraordinaire. J’aperçois les moutons de prés-salé qui broutent les herbus. J’ose m’y aventurer à pied sur le GR par les prés-salés et les toucher de près. A chaque fois, c'est un émerveillement. Même si les caprices de la rencontre de la Sienne avec la mer en modifient quand même les contours, le havre nous offre un paysage magique à chaque fois. Selon la saison, j’aurai la chance de rencontrer  la bernache cravant à ventre pâle ou de ramasser la salicorne, le célèbre cornichon de mer dont on fait des bocaux. D’un seul coup, j’ai une envie de thé, je me rends au Café de la gare…un café-brocante…très atypique. Tout est à vendre même la tasse dans laquelle vous buvez votre thé. J’adore ce concept. Non loin, le château médiéval de Regnéville et son célèbre donjon que l’on surnomme le gardien. L’été, dans la cour de ce château, on y retrouve un marché chaque vendredi soir : que de bons produits du terroir. J’aime m’y rendre boire un verre de cidre made in Normandy et déguster une assiette de crudités avec des légumes de notre belle région. Bien sûr, la visite des fours à chaux  et son musée est incontournable. Vous comprendrez à quel point l’activité de la chaux était importante à Regnéville-sur-Mer. Tout ici respire la zénitude, le calme et l'apaisement.   Et puis le lendemain…C’est un dimanche entre terre et mer : Embarquement immédiat au Sud de l’avant-port de Granville avec la Compagnie Jolie France, direction l’archipel de Chausey. Pascal BLANCHET, le patron sonne les trois coups de sirène indiquant le départ imminent. 45 à 50 minutes seront nécessaires pour atteindre ce petit coin de paradis qui vit au rythme des marées aussi. J’ai la chance d’apercevoir les dauphins. Chaque arrivée sur l'archipel est un moment de pur bonheur, on entre dans un monde différent, fait de beauté, de calme et de sérénité. Le temps disparaît et la liberté commence. Pour moi, c'est un coin de paradis où je rencontre  à chaque fois des gens qui ont une âme et qui savent ce que le mot "respect" veut dire. Pas de voiture, pas de vélo, que nos jambes et les célèbres charrettes pour circuler. Je  fais le tour de l’île en 2h30, j’escalade et je suis subjuguée à chaque fois par ce paysage. Le temps ici suspend véritablement son envol. Les plaisirs y sont simples: baignade, jeux de plage et pêche à pied. Je ne me lasserai jamais de cet endroit. Et voilà le week-end en Normandie sur la Cote des Havres se termine ! En espérant que vous aurez envie de venir voir ces deux coins de paradis. N'hésitez pas à venir à l'Office de Tourisme pour prendre vos billets pour l'archipel de Chausey  
Mon week-end idéal en Normandie sur la Côte des Havres
Mon photowalk à travers les rues d'Auxerre
Mon photowalk à travers les rues d'Auxerre
Auxerre est une petite ville de Bourgogne, proche de Paris, principalement connue pour son club de foot, l’AJA et son célèbre entraîneur Guy Roux. Mais ce que l’on sait moins (plus pour longtemps j’espère, j’y arriverai un jour !) c’est qu’Auxerre est ville d’art et d’histoire, possède un superbe centre historique et l’un des plus beaux panoramas de France ! Moi-même, je prends toujours autant de plaisir à découvrir tous les recoins et les ruelles du vieil Auxerre, et en tant que manager numérique à l’office de tourisme de l'Auxerrois et accros aux réseaux sociaux, je regarde la ville derrière l’écran de mon smartphone et suis toujours à la recherche du lieu qui fera une belle photo Instagram ! J’accepte ici de vous dévoiler quelques uns des meilleurs « spots » d’Auxerre et lorsque vous viendrez en personne, je compte sur vous pour publier vos clichés sur les réseaux sociaux avec notre hashtag #SecretsAuxerre. Si votre photo fait mouche, elle sera peut-être publiée sur notre compte Instagram @SecretsAuxerre ;-) Lorsque vous arrivez à Auxerre, la première étape est de se garer sur les quais de l’Yonne, si vous arrivez en train vous n’aurez que quelques centaines de mètres à parcourir afin d’y arriver. Ici, une belle promenade aménagée vous permet de profiter du spectacle : le panorama sur la ville, ses monuments prestigieux, église, cathédrale, Abbaye surplombant la rivière, l’Yonne et son port de plaisance. Pour LA photo, empruntez la passerelle piétonne qui enjambe l’Yonne et réglez votre appareil sur « panoramique », effet « Waouh » et succès auprès de vos followers assurés ! Ensuite, direction la place Saint-Nicolas pour rejoindre l’Abbaye Saint-Germain par le quartier de la Marine. La jolie fontaine de cette place typique où domine la statue de Saint-Nicolas vous fera à coup sûr dégainer l’appareil ! Si vous êtes un pro des techniques de réflexion ou autre « puddle effect », amusez-vous :-) Il va falloir ensuite grimper un peu pour atteindre l’Abbaye, mais ça vaut le coup ! Sur le chemin, quartier de la Marine, cabine téléphonique anglaise, atelier de maître verrier… arrivé à l’Abbaye, entrez librement dans l’édifice, vous y découvrirez notamment son superbe cloître où des transats vous y attendent pour une petite pause (photo). On repart ensuite pour rejoindre le centre ville en passant par la Cathédrale Saint-Etienne devant laquelle on lèvera la tête, les gargouilles prennent la pose pour le shooting. Puis direction la place de l’Hôtel de Ville pour faire l’incontournable photo de la tour de l’Horloge. Son cadran astronomique encastré au cœur des plus vieilles maisons à colombages de la ville offre un décor digne de Disneyland (parole d’Inès de la Fressange herself, photographiant cette même place et partageant le cliché sur son compte Instagram). Passez sous la tour pour en admirer les deux faces, puis, dernier spot un peu plus secret, tourner les talons pour redescendre jusqu’à la rue piétonne Fécauderie.  Entrez passage Manifacier, abrité dans un bel immeuble de commerce, ce passage couvert est très photogénique. Tout au bout, le spot pour la photo à perspective très prisée des instagramers, vous n’aurez qu’à vous pencher pour photographier le bel escalier de pierre à colimaçon. Voici un petit aperçu, mais j’ai de nombreux autres lieux secrets à vous dévoiler… Contactez moi lors de votre passage à Auxerre, c’est avec plaisir que je vous les révèlerai ! Pour agrémenter votre parcours je vous conseille d’acquérir à l’office de tourisme la brochure « Sur les traces de Cadet Roussel », qui vous permettra à l’aide de plaques en bronze scellées dans les rues, d’obtenir quelques informations historiques et autres anecdotes.   Merci et bravo à @emiliedphotographie qui nous fait voir la vie (et Auxerre 😉) en rose ce soir... 💕 ✨💕✨💕✨💕✨💕✨💕✨💕✨💕✨ Bonne soirée Igers✌️ ----------------------------------------------- ▶️🇫🇷 Partagez vous aussi vos plus belles photos d'Auxerre en utilisant le hashtag #SECRETSAUXERRE ----------------------------------------------- ▶️🇬🇧 Use #SecretsAuxerre to share your pics Une photo publiée par ✨Secrets d'Auxerre✨ (@secretsauxerre) le 14 Avril 2015 à 11h29 PDT
Mon photowalk à travers les rues d
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
Ma journée de ski à la Station des Rousses dans le Haut-Jura
Ma journée de ski à la Station des Rousses dans le Haut-Jura
Je vous invite à venir voir à la Station de ski des Rousses, notre joli coin de France tout proche de la Suisse, nous partageons ensemble des forêts grandioses, des paysages magnifiques et des montagnes enneigées… Alors pourquoi ne pas en profiter ?! Tous en ski ! Une journée de ski alpin pour la joie de tous dans le Massif du Jura !    Attention ! Ici terre de champions ! Comme Jason Lamy-Chappuis qui est champion Olympique en 2010, double champion du monde 2010 et 2013 et porte-drapeau de la délégation française au J.O à Sochi. Comme Vincent Gauthier-Manuel qui est lui multiple Champion du Monde en ski alpin entre 2009 et 2013, rriple médaillé aux Jeux Paralympiques 2010 de Vancouver au Canada et en 2014, porte-drapeau et triple médaillé aux Jeux Paralympiques de Sochi.    Les Rousses sont le berceau des Stations de ski en France, le musée du Ski et de la Tradition Rousselande témoigne de ce fait et vous contera l’épopée du ski à travers les âges ! Pour l’instant je vous fais découvrir les quatre massifs de la station et ses 54 pistes.  Accrochez vous ! La modernité ce sont les enneigeurs et c’est aussi le « Flocon Vert » ! Tout comme Chamonix, votre Station des Rousses est labélisée « Flocon Vert », gage de qualité et de développement durable, le ski c’est ça aussi ! Côté pratique : je prends avec vous les navettes gratuites (sous conditions) circulant entre les villages, elles conduisent aux pieds des remontées mécaniques! Une montée en télésiège et nous voilà au sommet du massif des Tuffes, quel beau panorama… saisissant ! Vue ici sur le lac des Rousses ! Là succession de forêts enneigées et montagnes à perte de vue, vous pouvez voir deux des quatre villages, Prémanon et Les Rousses sous un blanc manteau de neige !    Il faut me suivre j’ai beaucoup de choses à vous montrer ! Dévalons la pente et nous voilà en Suisse, oui parfaitement en Suisse et sans déchausser les skis! Et mieux encore, avec le télésiège, nous montons au sommet de la Dôle (1680m); et quelques mètres encore pour se rendre auprès de la station radar. Et là… vue plongeante sur le lac Léman, Genève et face à nous… les Alpes! Spectaculaire et lumineux : nous sommes devant le Mont Blanc, à peine 70km à vol d’oiseau ! Si le ski ça vous dit : variez les plaisirs et les activités sur la Station des Rousses: Snowboard, télémark ou bien encore pratiquez du ski nordique sur nos 150km de pistes à travers vallées, forêts et montagnes ou près des lacs et du fort des Rousses ! Chaque année la grande course de ski nordique de 68km « La Transjurassienne » débute à Lamoura.    Un bon plan pour finir: hors vacances scolaire c’est – 30% sur les forfaits de ski (deux jours et plus) en alpin et nordique !! Adeptes de la randonnée, de la luge ou des raquettes ? Vous avez aussi un immense terrain de jeux pour vous ! Ici la neige s’offre aux loisirs de tous ! Destination nature, la Station de ski des Rousses vous accueille hiver comme été dans un milieu préservé et varié !
Ma journée de ski à la Station des Rousses dans le Haut-Jura
Vous aimerez Le Havre, la Manhattan sur Mer normande
Vous aimerez Le Havre, la Manhattan sur Mer normande
A seulement deux heures de Paris en train ou en voiture que diriez-vous d’une escapade en Normandie, dans un Havre où flotte le drapeau de l’Unesco, où Monet a peint son impression soleil levant, où Dufy a immortalisé la plage et son estacade…   Imaginez un seul instant descendre du train, prendre le tramway et entendre une voix vous annoncer : « terminus la plage » surprenant ? et bien non. Comme beaucoup, votre image du Havre se résumait à celle d’un port, à des industries… clichés bien réducteurs. Sur cette fameuse plage qui vous conduira à Ste Adresse jusqu’au bout du monde pour admirer, verre à la main, un coucher de soleil, 17 restaurants vous proposent en terrasse avec vue sur mer, une cuisine aux saveurs du monde.   De ce travelling en tramway vous conduisant vers le bord de mer, vous découvrez dans un premier temps le Havre d’avant-guerre sur un boulevard de Strasbourg bordé d’élégants immeubles du siècle dernier. Puis c’est l’arrivée sur la « ville reconstruite » celle de Perret, l’immense place de l’Hôtel de Ville, l’avenue Foch et enfin la Porte Océane ! Pour comprendre cette architecture, précipitez-vous à la Maison du Patrimoine (qui n’est pas une agence immobilière) pour visiter l’appartement témoin (il n’est pas à vendre), vitrine des années 50. Les quinquas y retrouveront des éléments ayant bercé leur enfance, les plus jeunes découvriront le mode de vie de leurs aînés durant les trente glorieuses. Ce lieu étonnant vous donnera les « clés » pour comprendre, voir et apprécier cette architecture, sa modernité, la subtilité du traitement du béton lequel contrairement aux préjugés et autres images toutes faites, n’est pas gris et triste ! Il vibre avec la lumière passant du beige rosé au mordoré.   Direction l’avenue Foch, « les champs Elysées havrais » où les bas-reliefs devant chaque entrée d’immeubles évoquent les grandes personnalités de la cité… vous voici à la Porte Océane ouvrant sur la plage et le ballet incessant des porte-conteneurs et des paquebots. Vous croyez être perdu, pas d’inquiétude, le clocher de l’église St Joseph, chef d’oeuvre de Perret, véritable phare culminant à 107 mètres est là pour vous servir de repère. Sa visite est incontournable, vertigineuse et fascinante. Si Perret est l’auteur de la reconstruction pour autant d’autres grands noms sont venus laisser leur empreinte : Oscar Niemeyer pour le Volcan (scène nationale) et une médiathèque (l’une des plus belles de France), Jean Nouvel pour les bains des docks, lieu idéal pour vous relaxer en nageant à ciel ouvert ou en profitant de la balnéothérapie dans un cadre surprenant.   Cette marche à pied vous a ouvert l’appétit. Place des Halles, autour d’un marché couvert dédié aux produits de bouche ou encore le long de l’espace Niemeyer, l’offre est importante, à moins que souhaitant aller flâner au marché aux poissons vous choisissiez l’option du quartier St François, surnommé « l’ile aux restaurants ». Bordé par les bassins du Roy et du commerce, ce quartier conserve quelques éléments des siècles passés à ne pas manquer comme la Maison de l’armateur et son exceptionnel puits de lumière, rareté architecturale ou encore l’Hôtel Dubocage de Bléville. Repu par les joies de la table, allez prendre un café au MuMa, face à l’entrée du port avant d’en découvrir les collections rassemblant le gotha des mouvements impressionnistes et fauves.   Amateur de panorama, montez jusqu’aux jardins suspendus, un des poumons verts de la ville, offrant une vue imprenable sur la baie. Cet ancien fort militaire reconverti en hommage aux botanistes explorateurs est un « havre » de paix où vous trouverez dépaysement en visitant les serres tropicales… Dans le prolongement des jardins si la nature est votre tasse de thé alors le muséum d’histoire naturelle va vous combler. Les collections sont importantes, diversifiées et exotiques.   Après toutes ces nourritures spirituelles, les gastronomes dont la bible est le petit livre rouge… Michelin, réserveront une table dans deux belles adresses affichant deux étoiles pour l’une et un bib gourmand pour l’autre. Quant aux logements, l’offre est variée et originale avec des établissements ayant joué la carte de la décoration années 50, cosy aux accents « british » avec spa pour d’autres, design pour certains ou plus classiques mais néanmoins accueillants et soignés. Les amoureux d’histoire retrouveront les traces du passage, quatre années durant (de 1914 à 1918) du gouvernement belge à Ste Adresse tandis que les médiévaux auront à coeur de visiter les abbayes de Graville et de Montivilliers sans oublier un itinéraire à la découverte de quelques belles habitations harfleuraises autour du clocher de l’église St Martin. Le choix est large et une première visite en appellera d’autres d’autant plus les occasions ne manquent pas avec un programme d’expositions très riche.
Vous aimerez Le Havre, la Manhattan sur Mer normande
Votre conseiller localLE HAVRE TOURISME
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
La Loire, le plus long fleuve français, souvent évoqué comme dernier fleuve sauvage, tour à tour calme et indomptable… mais pas tant que ça, car la Loire se laisse facilement dompter par un canoë ! Quand des amies sont venues me rendre visite à Cosne-Cours-sur-Loire, elles m’ont demandé : « on peut se balader en bateau sur la Loire ? », je leur ai répondu « en bateau ? en canoë bien sûr ! ». Car à Cosne-Cours-sur-Loire, on fait du canoë, du kayak et du grand canoë canadien, grâce à deux prestataires qui proposent cette activité. C’est donc lors d’un après-midi à la fois ensoleillé et nuageux, que nous avons décidé d’aller faire du canoë sur la Loire. Pour certaines, pas de problème, pour d’autres, novices comme moi, cela paraissait insurmontable ! Pour aller faire du canoë, il faut traverser le grand pont suspendu pour se rendre chez un des deux loueurs. Une fois arrivées sur le site (après avoir prévenu que nous serions six), nous décidons de faire le plus petit parcours, soit 9 km. Et oui, pour un début cela me paraissait déjà pas mal. Mais sachez que vous pouvez partir plusieurs jours et faire jusqu’à 100 km ! On nous montre alors nos futurs « engins » et on nous propose des pagaies simples ou doubles. Pour les habituées, c’est pagaie double ! et pour les autres, pagaie simple, peu importe du moment que ça rame… Au fait, le départ c’est où ? Et bien le loueur nous emmène en minibus jusqu’au point de départ, dépose tout le monde et le matériel... et là nous sommes prêtes à embarquer. Nos canoës disposent de trois places (on y monte à deux ou à trois) chacune choisit la sienne, on enfile nos gilets de sauvetage et c’est parti ! Au début on hésite, on ne sait pas dans quel sens pagayer, à bâbord, non ! à tribord… Je sens alors que cette excursion va être très amusante ! Après quelques mètres, on s’habitue vite au canoë et on se laisse porter par le courant. Ah, c’est magique, le calme, la nature, c’est le dépaysement total ! On nous avait conseillé de nous arrêter sur une petite île, nous faisons donc une halte en plein milieu de la Loire. On surprend alors les mouettes, les hérons, un envol de cormorans… et derrière nous se dresse la colline de Sancerre et son piton. Une fois notre pause terminée nous repartons de plus belle pour voguer sur les flots… Après plusieurs kilomètres on arrive alors sur les hauteurs de Villechaud, avec une vue sur la Chapelle Sainte-Brigitte et on se laisse porter par le courant, doucement, tranquillement… Et voilà que déjà nous apercevons, au loin, l’imposant pont du PO près de Cosne-Cours-sur-Loire. Ce magnifique pont métallique, se dresse devant nous, majestueux… Nous passons dessous en l’admirant, et rejoignons les abords de la ville. Puis, on se prépare à virer à bâbord pour rejoindre les bords de Loire et notre base de départ. Finalement pour moi cette balade aura été trop courte, la prochaine fois, on partira de plus loin ! Tout le monde est ravi de cette petite sortie et nous sommes prêtes à recommencer dès le retour des beaux jours de printemps… Vous aussi laissez-vous tenter par une promenade en canoë sur la Loire, vous ne serez pas déçus !
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
Les bords de Marne, mon coin de paradis à deux pas de Paris
Les bords de Marne, mon coin de paradis à deux pas de Paris
Ma première rencontre avec les bords de Marne s’est faite lors d’une balade fluviale en péniche. En montant à bord de la DAMAMI, j’ai  découvert des paysages à couper le souffle. C’est pourquoi, je souhaite partager avec vous mon coup de cœur pour ce havre de paix à proximité de Paris.   On l’a appris à l’école, la Marne prend sa source sur le plateau de Langres, en Haute-Marne, et parcourt près de 525 kilomètres avant de rejoindre la Seine à Alfortville. Elle joue différents rôles : celui de patrimoine paysager et biologique, de terrain de loisirs aquatiques et de première source d'alimentation en eau potable à partir des cours d'eau en France.   Si vous êtes comme moi, à la recherche d’un cadre idéal pour couper avec le quotidien, baladez-vous le long des berges et flânez  au rythme de l’eau, à pied ou à vélo. Que vous soyez seul ou accompagné, actif ou retraité, vous serez conquis par les curiosités historiques et patrimoniales qu’offrent les berges de cette rivière.   La Marne fut source d’inspiration pour de nombreux peintres néo-impressionistes notamment ceux du « Groupe de Lagny ». Vous pouvez contempler certaines de leurs œuvres au musée Gatien-Bonnet à Lagny-sur-Marne, ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 18h.    Au départ de l’embarcadère, en marchant paisiblement en direction de Chalifert, vous êtes à 45 minutes d’un lieu étonnant qui éveillera forcemment votre curiosité. Dans un grand parc, au bord de la rivière, le scuplteur Jacques Servières a érigé des statues  « déjantées et décalées » qui représentent des femmes, des animaux mythiques ou réels, pouvant aller jusqu’à 4 mètres de hauteur. A voir absolument !   Au gré de votre promenade, arrêtez-vous devant les maisons meulières et admirez le charme si particulier de leur architecture inspirée de l’Art Nouveau. Vous vous replongerez au temps des guinguettes quand les gens aimaient se retrouver et danser pendant leurs congés.   Je travaille à l’Office de Tourisme et d’avril à octobre, j’accueille les plaisanciers en escale à la halte fluviale de Marne et Gondoire. Venus du monde entier, ils en profitent pour découvrir les sites toursitiques alentour qui prennent des airs de vacances. Si vous possédez un bateau, venez donc me rendre visite !   Sinon, si vous êtes amateurs de loisirs nautiques, je vous invite vivement à participer à la Fête de la Marne, qui a lieu chaque année au mois de juin où la rivière est mise à l’honneur : balades fluviales, joutes nautiques, initiation au stand-up paddle….   En résumé, à moins de 30 minutes de notre capitale Paris, les bords de Marne, on les peint, comme Léo Gausson, on les écrit comme Zola, ou encore on les chante comme Yves Duteil, on les aime tout simplement...  
Les bords de Marne, mon coin de paradis à deux pas de Paris
J'ai la chance de pouvoir visiter le Fort-de-Bouc
J'ai la chance de pouvoir visiter le Fort-de-Bouc
Aujourd’hui, j’accompagne le groupe de chanceux qui a réussi à décrocher une place pour visiter le Fort de Bouc. Il faut dire qu’en saison estivale, il est très prisé ! Me voilà donc sur le quai en compagnie de Faustine, notre guide. Le bateau qui nous emmènera vers le Fort accoste, c’est Robert qui nous y conduira. Robert, est un personnage bien d’ici aussi ! J’embarque et je m’installe sur l’un des bancs en bois. Faustine, s’équipe d’un micro et débute la visite. Elle relate l’histoire du paysage qui défile devant nous : les studios de cinéma, le silo, les bourdigues… Nous longeons le chenal de Caronte et découvrons une activité que l’on n’imagine pas : des bateaux énormes sont accostés afin de charger les cargaisons. C’est assez impressionnant. Par beau temps, et avec cette brise fraîche, la balade est un enchantement. Ça promet !   Le fort se dessine au loin et nous accosterons en moins de 30 minutes. La découverte du lieu et de son histoire sera passionnante. Nous en ferons même le tour par le chemin de ronde avec pour seul paysage la mer à perte de vue. Les canons utilisés pour sa défense sont encore en place et j’apprendrais que Richelieu aura fait emprisonner nombre d’opposants politiques sur place. La balade à pied dans les recoins du fort m’a permis un bond dans le passé. J’ai l’impression de me retrouver quelques siècles en arrière ! Il faut dire que cet édifice est inscrit sur la liste des monuments historiques depuis 1930, je me sens privilégié de pouvoir le visiter d’une telle façon !   La visite est enrichissante et notre groupe est constitué de tous les âges. Nous le quittons avec regret. Lors du retour en bateau, j’ai cette fois la chance de voir les pêcheurs du calen en activité. Ils remontent le filet du jour pour récupérer leurs prises. Un bonus non négligeable ! Une belle sortie pleine de surprises.   
J
Retour en haut