• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
J'apprends l'histoire de la confrérie des Pénitents Blancs
J'apprends l'histoire de la confrérie des Pénitents Blancs
La Chapelle de l’Annonciade est un lieu presque tenu secret, derrière l’imposante église Saint-Genest et pourtant elle est classée monument historique depuis 1910. J’y accède par une porte dérobée comme si le fait de pouvoir y entrer était un réel privilège.  Marine la guide, nous accueille pour conter l’histoire de ce magnifique lieu. Le plafond est peint et ornementé, les stalles sculptées et les fresques murales colorées illustrent la vie de la vierge. Je me serai presque laissé avoir par un trompe-œil dont fait office le majestueux maître-autel. Accrochées, les peintures à huile sur toile ont été soigneusement ouvragées et dorées à la feuille. Je suis ébloui par ce travail fait avec minutie pour rendre l’ampleur de ce style totalement baroque provençal. Histoire de se sentir encore plus privilégiés, Marine nous propose de monter à l’étage par l’un des nombreux accès secret dont regorge la chapelle. J’y retrouverai des graffitis datant de l’an 1800. On raconte que cet espace réservé servait de prison et que les détenus y ont gravé des symboles au fil des jours. Le sentiment que j’éprouve à cet instant est particulier. Pour faire suite à notre visite, nous empruntons la porte à l’arrière et nous nous engageons dans une ruelle. J’ai l’impression d’emprunter un passage secret avant de me retrouver dans un petit jardin très fleuri.  Je termine cette visite en ayant le sentiment d’avoir découvert une richesse locale au détour d’une rue.  
J
Mes flâneries à Saint-Etienne, ville Unesco de design
Mes flâneries à Saint-Etienne, ville Unesco de design
Chargée de promotion à Saint-Etienne Tourisme & Congrès et stéphanoise d’adoption, je suis aussi l’une des rédactrices sur www.monweekendasaint-etienne.com, un site web de bons plans pour occuper ses week-ends quand on est habitant ou visiteur de passage sur Saint-Etienne et ses alentours. Du coup, j’ai toujours une idée de sortie originale quand mes amis et ma famille viennent me rendre visite. Alors pour vous, j’ai concocté un petit programme de visites. N'ayez crainte, pas besoin d'être un grand marcheur pour la balade urbaine qui va suivre, on y va à pas de promeneur en flânant dans le cœur ancien et les ruelles commerçantes de la Capitale du design. On démarre notre visite au Parvis de la Gare de Saint-Etienne Châteaucreux, une véritable galerie d'art à ciel ouvert ! Faites comme moi et laissez-vous surprendre par l'esthétique de l'arbre multi-couleurs de Philippe Million. Si vous prenez le temps de bien l’observer, vous verrez peut-être des oiseaux voler et se poser dans sa ramure ! A quelques mètres, Une étonnante forêt de « bornes urbaines en fonte » nous interpelle, ce sont les fameux tabourets Tempo de François Bauchet. En suivant la ligne de tramway, on découvre aussi les chevaux bleus d'Assan Smati, prêts à galoper, qui soulignent le nouveau siège du groupe Casino. En remontant vers le centre-ville, on ouvre grand les yeux lorsque l’on passe devant l'Ilôt Grüner signé Manuelle Gautrand, un surprenant bâtiment jaune constitué d'un seul volume tantôt posé au sol tantôt dans les airs. Monumentalité, élégance et légèreté sont les symboles de ce "Luminis". Pour une pause gourmande, on se pose à la terrasse d’un café, rue des Martyrs de Vingrè ou on achète des Nougastelles, spécialités du chocolatier Weiss. En matière de bonne chère, Saint-Etienne ne rend pas son tablier et propose de bonnes adresses où l’on goûtera notamment la célèbre râpée. Pour poursuivre notre balade insolite, nous irons flâner du côté du Crêt de Roc, le quartier arty de Saint-Etienne, à proximité de la belle place Jean Jaurès. On profite de faire quelques emplettes dans les boutiques de créateurs et les commerces design et en haut des escaliers, on admire la vue superbe et dégagée sur la ville. Une petite visite culturelle pour terminer ce séjour stéphanois ? Férus de design, visitez la Cité du design, lieu emblématique du design à Saint-Etienne. Les amateurs d’art se rendront au Musée d’art moderne et contemporain et les fans d’architecture,  au site Le Corbusier à Firminy, le plus grand d’Europe et dont la Maison de la Culture a été récemment inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Pour une plongée aux racines de l’industrie stéphanoise je vous conseille le Musée d’Art et Industrie ou encore le Puits-Couriot / Parc-Musée de la Mine. Sortez vos plus beaux maillots pour vous rendre au Musée des Verts, le premier musée français dédié à un club de foot. Au plaisir de vous croiser lors de cette balade urbaine ou dans l’un de nos nombreux sites touristiques.
Mes flâneries à Saint-Etienne, ville Unesco de design
A vos papilles, je vous emmène en balade viticole en Auxerrois !
A vos papilles, je vous emmène en balade viticole en Auxerrois !
"A Auxerre, on joue au foot, on ne produit pas de vin !”. Je vais tout de suite vous transporter quelques siècles en arrière et vous présenter l’auxerrois producteur de vins renommés (bien avant de taper dans le ballon rond !). Nous sommes au 2ème siècle, et les romains, en s’implantant dans notre région, ont commencé à cultiver la vigne. Par la suite, l’influence du christianisme qui utilise le vin dans son rituel, contribua à l’extension de la culture de la vigne et on peut dire que le vignoble bourguignon est très largement une création des monastères. Suivez-moi, nous allons découvrir ensemble le “Clos de la Chainette”, ancienne propriété des moines de l’abbaye Saint-Germain jusqu’à la Révolution. Ce vignoble dans la ville est l’un des plus anciens en France ! Alexandre Dumas a écrit “Chainette et Migraine (coteau voisin) sont des grands vins rouges à l’égal de Château Margaux, Château Lafitte, Château Latour ou Clos Vougeot”. Tout bon auxerrois aime citer ces quelques mots !   Aujourd’hui, ses 6 hectares, propriété de l’hôpital psychiatrique, produisent des vins blancs et rouges font le bonheur des amateurs qui ont la chance de pouvoir en acheter quelques bouteilles chaque année. Moi, je n’ai pas encore trouvé la clef de la cave !   Je vous conseille un détour par le quartier Saint-Pierre, et là, au milieu de ces maisons accolées les unes aux autres, plongez dans la vie au 16ème siècle à Auxerre. Au Moyen-Age, les bourgs se développent autour de communautés religieuses. C’est donc autour de l’ancien monastère Saint-Pierre, que s’implante le quartier des vignerons. L’église ayant subi incendies et pillages, sa reconstruction est financée par les habitants du quartier. Statue de Saint-Vincent, sculptures représentant la nature généreuse en décorent la façade, tout comme le portail Renaissance (inspiré du Castelnuovo de Naples !) sur lequel sont réunis Cérès, déesse grecque de l’abondance, et Noë, personnage biblique, ayant quelque peu abusé du jus de raisin ;-)  ! Pour affirmer l’importance de leur quartier, ville dans la ville, les vignerons ajoutent une tour à leur église, à l’image de celle de la cathédrale, construite à la même période, et probablement par le même architecte. Quelle vie dans ce quartier, rythmée par le travail de la vigne en dehors de la ville, le travail du vin dans les caves , les tonneaux à faire partir par coche d’eau vers Paris et même l’Angleterre ou les Pays-Bas ! Le commerce à Auxerre est en plein essor. La crise du phylloxera à la fin du 19ème siècle à détruit une grosse partie du vignoble d’Auxerre, mais les vignes sont aux portes de la ville. Ecoutez, Saint-Bris le Vineux, Coulanges la Vineuse, le passé viticole de notre région est écrit dans le nom des villages. Si comme moi, vous aimez déguster (avec modération), découvrir quelques nouveaux breuvages, Aligoté, Sauvignon, Chardonnay, Pinot noir rendez vite visite aux viticulteurs, gardiens des traditions locales. Jean-Louis et Jean-Christophe Bersan vous feront déguster leurs vins dans leurs magnifiques caves du 12ème siècle, les Caves Bailly-Lapierre, site particulier, puisque ancienne carrière de pierre dans laquelle on produit un excellent Crémant de Bourgogne.   Toutes les occasions sont bonnes pour trinquer et partager un bon moment autour d’un verre, Saint-Vincent en janvier, Fleur de vignes en mai un an sur deux, Fête du bourru à l’automne ..., rassemblent les confréries locales et font vivre la tradition. N’hésitez pas à consulter régulièrement notre agenda et rejoignez-nous sans modération !
A vos papilles, je vous emmène en balade viticole en Auxerrois !
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
Rien de tel qu’une balade dans les vallées de la Brosse et de la Gondoire pour me ressourcer
Rien de tel qu’une balade dans les vallées de la Brosse et de la Gondoire pour me ressourcer
Je suis Bretonne d’origine et la vallée de la Brosse est le premier endroit du territoire de Marne et Gondoire que j’ai découvert… Et j’ai fini par y rester ! A deux pas de la francilienne et de l’autoroute A4, vous êtes à la campagne. Les voitures y partagent la route avec tracteurs, vélos et chevaux, ça dépayse et c’est pour ça qu’on s’y sent bien !   Ce petit joyau paysager est en fait un site classé, constitué de deux vallées formées autour des rus de la Brosse et de la Gondoire, cette dernière part ensuite se jeter dans la Marne toute proche. Le relief offre de jolis points de vue : les églises de typiques villages briards pointent le bout de leur clocher au milieu de jachères fleuries propices aux pique-niques. Les liaisons douces sont idéales pour des randonnées à pied, à vélo ou à cheval. Dans la vallée de la Brosse se trouvent le parc culturel de Rentilly et ses arbres remarquables, le moulin Russon, alimenté par le ru de la Brosse, qui fabrique sa farine comme autrefois. Les étangs de la Loy et de la Broce accueillent faune et flore des milieux humides, un endroit très apprécié des pêcheurs et amateurs de footing. Au sud de la vallée, on trouve même des vignes ! La vallée de la Gondoire abrite quant à elle le château de Guermantes (celui-là même qui inspira Proust). Au printemps, vous apercevez les chevaux du centre équestre paissant tranquillement au milieu des chèvres au pied de nombreux arbres en fleurs. L’été, il faut aller chercher la fraîcheur au Parc des Cèdres, à Conches sur Gondoire. En toutes saisons, la cueillette du Plessis vous propose de venir ramasser vous-mêmes vos fruits et légumes. Il ne faut pas non plus hésiter à faire un détour par la ferme de Saint-Thibault-des-Vignes pour assister à la traite et ramener un bon fromage !   Dans un tel cadre, il y a de la place pour de nombreuses activités sportives et de loisirs. Et si je vous dis… Chasse aux trésors avec GPS, vous me répondez…? Géocaching bien sûr ! Notre territoire regorge de possibilités… Nous, l'équipe de l'Office de Tourisme de Marne et Gondoire, serons heureux de vous accueillir dans les vallées de la Brosse et de la Gondoire.   
Rien de tel qu’une balade dans les vallées de la Brosse et de la Gondoire pour me ressourcer
5 idées pour visiter Montpellier en famille
5 idées pour visiter Montpellier en famille
Tout à la fois médiéval et classique, le cœur de Montpellier, la plus vieille ville universitaire de France se laisse apprivoiser pas à pas. Découvrez ici 5 idées pour visiter Montpellier, dans le Languedoc-Roussillon, en famille, entre incontournables et bons plans. #1 Vous avez dit classique ? Le centre-ville se donne une allure classique avec ses innombrables hôtels particuliers, sa promenade du Peyrou conçue pour accueillir Louis XIV. La place de la Comédie, que l’on surnomme l’Œuf en raison de sa forme, est frangée d’un théâtre et de terrasses de grands cafés emblématiques de la ville. Classique aussi, la place de la Canourgue d’où l’on contemple la cathédrale Saint-Pierre, mitoyenne des bâtiments de la faculté de médecine, la plus ancienne de France, où étudia Rabelais. #2 Dignes des rois La promenade du Peyrou est un véritable hymne à l’absolutisme royal, avec son Arc de triomphe, sa statue équestre de Louis XIV et son temple des Eaux, somptueux belvédère ouvert sur le paysage alentour. Sans compter d’exceptionnels hôtels particuliers comme celui des Trésoriers de la Bourse où vous pouvez entrer librement ; celui des Trésoriers de France, aujourd’hui occupé par le Musée languedocien ; ou celui de Varennes qui abrite le Musée de l’Histoire de Montpellier et le Musée Fougau. #3 Avec les enfants Dans cette ville tout à la fois bourgeoise, intellectuelle et estudiantine, les enfants trouvent facilement leur bonheur. Pour les plus jeunes, le parc zoologique de Lunaret est une fête, gratuite pour tous. Loin des cages, les animaux se promènent en quasi-liberté, des loups aux bisons ou aux rhinocéros. Pour les fans de faune aquatique, cap sur l’Aquarium Mare Nostrum. Cent espèces de poissons y évoluent dans d’impressionnants bassins. On y franchit même le Cap Horn ! #Par amour des sciences Les amoureux des étoiles préféreront le Planétarium Galilée et son ciel recréé en 3D. Pr odigieux ! Cela enchantera petits et grands, d’autant que vous bénéficierez de réductions avec la City Card. Plus terre à terre, le Jardin des Plantes, le plus ancien parc botanique de France, offre ses quelque 3000 végétaux venus de tous pays. #5 À croquer Ce n’est pas tout de se cultiver, encore faut-il se mettre quelque chose sous la dent pour le goûter. En route donc pour la boutique « Aux Gourmets » pour ses pâtes de fruits, ses calissons et ses macarons propres à requinquer les chères têtes brunes et blondes. Voilà vous avez maintenant quelques pistes pour visiter Montpellier en famille. Si vous en voulez plus, vous pouvez demander conseil à l’Office de Tourisme de Montpellier.
5 idées pour visiter Montpellier en famille
Je m'offre une balade en bord de mer au quotidien
Je m'offre une balade en bord de mer au quotidien
Il est 19h, le ciel est encore clair et le soleil haut. L’air se rafraîchit peu à peu, il donne des frissons. J’emprunte le sentier du littoral qui surplombe les deux plages de Sainte-Croix. Des familles installées sur le sable fin prennent le temps, les enfants jouent aux pâtés de sables tandis que d’autres tentent de rentrer dans l’eau sans doute plus fraîche qu’il y a quelques heures. Les parois rocheuses et les grands pins qui les entourent en font des coins de paradis cachés. Quel cadre enchanteur ! On a l’impression de s’y sentir seul au monde. Je crois que ça doit être la raison pour laquelle cette plage a été choisie par l’équipe de TF1 pour le tournage d'une série à succès.  Je m’aventure vers la chapelle qui surplombe la plage, le restaurant à proximité sert déjà des clients. Son clocher se détache de ce paysage maritime. L’eau bleue d’une clarté saisissante fait encore plus sensation de ce point de vue. Au loin, les pédalos ont quitté la plage et s’éloignent vers l’horizon. Les couleurs du soleil couchant rendent cette ambiance magique. En contrebas, le clapotis des vagues se fait entendre. Les plongeurs passionnés de faune trouvent leur bonheur dans les rochers (oursins, saupes, girelles…). En portant le regard au loin, j’aperçois le phare de la Côte avec sa couleur rouge vive. Seul maître du littoral, il pose fièrement et attire l’œil par sa superbe. Je me laisse transporter par le chant des cigales cachées dans les pins qui m’entourent. L’ambiance de cet endroit est saisissante. 
Je m
Les rillettes de la Sarthe, ma spécialité culinaire préférée de Mamers
Les rillettes de la Sarthe, ma spécialité culinaire préférée de Mamers
Responsable de l'Office de Tourisme de Mamers et du Saosnois, je suis également intronisée à la Confrérie des Chevaliers des Rillettes Sarthoises. C’est pourquoi, j’évoque immédiatement les rillettes de la Sarthe quand on me demande quelle est la spécialité culinaire de Mamers. C’est vraiment LE met traditionnel de notre région ! Qui ne connaît pas les Rillettes de la Sarthe, en Pays de la Loire ? Qu'elles soient confectionnées par les charcutiers, bouchers ou salaisonniers, chacune d'elles a sa particularité, son goût, sa texture mais attention, elles doivent être pur porc ! Je vous invite à les déguster chez nos artisans locaux... dont certains ont obtenu de belles reconnaissances !  Je parle de médailles d'or, d'argent ou de bronze décernées lors du très sérieux concours national des meilleures rillettes, qui se déroule à Mamers. Il a lieu tous les ans, le 1er samedi de février. Inscrivez dès à présent cette date à votre agenda et venez faire un petit tour par la salle des fêtes de Mamers pour y assister et déguster les fameuses rillettes ! L’entrée est libre.  Sans attendre, les rillettes peuvent se consommer toute l’année sans modération : en entrée  sur du pain de campagne, ou en plat avec une salade verte… De mon côté je vous conseille la tarte aux Rillettes, que j’apprécie particulièrement et que je propose à l'apéritif en guise de canapés ! Comme vous pouvez le constater,  les Rillettes de la Sarthe sont la spécialité culinaire de Mamers. Maintenant que diriez-vous de venir les déguster sur place ? Pour préparer votre tournée des artisans locaux, contactez nous à l’Office de Tourisme de Mamers et du Saosnois.
Les rillettes de la Sarthe, ma spécialité culinaire préférée de Mamers
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME MAINE SAOSNOIS
J'ai redécouvert Ouistreham à vélo
J'ai redécouvert Ouistreham à vélo
Que dîtes-vous de découvrir ou plûtot re-découvir Ouistreham à vélo ? Pour ma part, c'est maintenant chose faite. Après m'être équipée de bonnes chaussures, d'une tenue de sportive et surtout d'un vélo, c'est parti pour une balade à la découverte de la ville...autrement ! Pour ce faire, j'ai accompagné ma collègue Floriane, de l’Office de Tourisme de Ouistreham Riva Bella, chargée de la médiation culturelle lors d'une visite à vélo de la ville (2 visites à vélo dans la saison).    Nous étions une dizaine à suivre Floriane à la file indienne, j'étais la dernière afin de fermer la chaîne. La visite commence par le quartier balnéaire de Riva-Bella. C'est toujours intéressant d'avoir des informations sur l'histoire de ce quartier et de son lien étroit avec le débarquement et la libération. Photos d'archives à l'appui et anecdotes, Floriane nous entraîna sans difficulté dans la riche histoire de Ouistreham Riva-Bella. C'est ensuite au tour des belles villas et de l'ancien casino, puis nous avons emprunté le chemin vers le bourg pour découvrir la Grange aux Dîmes (petit tour à l'intérieur pour admirer son imposant toit en bois) et l'église romane Saint Samson. Il nous a été demandé de reconnaître quelques graffitis de bateaux datant du 19e dissimulés sur la paroi de l'église. Après avoir fait une pause dans le bourg, nous avons repris les vélos en direction du canal de Caen à la mer et le port.  Avec la chaleur qu'il a fait ce jour là, c'est toujours agréable d'emprunter la voie verte et d'avoir un peu de fraîcheur le long du canal. Et enfin, le clou de la balade : la visite du phare de Ouistreham ! Difficile de monter les 171 marches après 2h30 de vélo mais cela vaut le coup, quelle vue imprenable ! Le retour vers la Maison du Tourisme se fait tranquillement en passant devant le Grand Bunker, un des deux musées à Ouistreham (avec le Musée N°4 Commando). Je vous recommande grandement cette balade à vélo qui permet d'allier culture et sport et d'en savoir davantage sur Ouistreham.  
à partir de
4 €
/pers*
J
La vallée de la Thines en Ardèche, mon petit havre de paix
La vallée de la Thines en Ardèche, mon petit havre de paix
Laissez-moi planter le décor… Une vallée sauvage, ou se mêlent châtaigneraies centenaires, hameaux perchés et rivière cristalline… Accéder jusqu’au village de Thines se mérite, la route est étroite et sinueuse mais c’est un spectacle ininterrompu. En contrebas coule la rivière du même nom, La Thines. Ses eaux transparentes abritent de précieuses espèces… en effet il n’est pas rare de voir une truite moucher au coucher du soleil ou madame castor barboter dans le courant au petit matin. Bref vous l’aurez compris c’est un petit paradis sur terre ou les sensations de stress et de temps n’existent plus. Le village, perché sur son promontoire rocheux d’où il domine toute la vallée n’est accessible que par un petit sentier de 500m à travers le maquis. Tout ici est fait pour préserver le calme et la sérénité des lieux. Le dédale des ruelles, les toits de lauze caractéristiques et son église Romane du XIIème siècle en font l’un des villages les plus typiques du secteur. Quel bonheur de s’attabler dans l’une des auberges et profiter de la vue à couper le souffle tout en dégustant le traditionnel kir à la châtaigne. De nombreux sentiers de randonnées passent par le village. Tout est fait pour accueillir les promeneurs, des auberges au gite d’étape il n’y a qu’un petit pas. La maison du Gerboul propose quant à elle de l’information touristique et met en avant les artisans du secteur. Cette Vallée a une âme et son passé historique malheureux n’y est certainement pas pour rien. En 1943 un groupe de résistants, les maquisards comme on les appellent ici, a été exécuté ainsi que 3 agriculteurs innocents suite à une dénonciation. Ce drame reste encore aujourd’hui dans les mémoires et un monument fut érigé en leur honneur sur les hauteurs du village de Thines.
La vallée de la Thines en Ardèche, mon petit havre de paix
5 Pigeonniers du Sud-Ouest à découvrir absolument
5 Pigeonniers du Sud-Ouest à découvrir absolument
Dans les départements du Tarn et du Tarn-et-Garonne, de la région Midi-Pyrénées, on compte des milliers de pigeonniers. En quelques kilomètres, il est possible d’en découvrir plusieurs dizaines, de toutes tailles et de toutes formes. Et même de dormir ou de manger dans des colombiers restaurés ! Découvrez parmi ceux-ci 5 pigeonniers du Sud-Ouest à découvrir absolument. #1 Puylaurens, du pigeonnier en pagaille C’est dans les environs de Puylaurens que l’on peut trouver les plus variés, grâce à un petit itinéraire de près de deux heures, en prenant son temps. D’En Guibaud à la Métairie haute, d’En Bérail de Saint-Jean à Caudeval ou En Pinel, c’est un vrai récital de formes architecturales. Carrés, sur piliers ou sur arcades, avec toitures en pied de mulet, en pyramide ou à lanterneau, il y en a pour tous les goûts. #2 Gaillac, le pigeonnier pyramide Le Gaillacois peut être fier des siens, à Gaillac, Cadalen, Marssac-sur-Tarn, Labastide-de-Lévis, Fayssac, Broze… Ils sont très souvent en bloc pyramidal et toiture à quatre pans, un type que l’on a donc nommé pigeonnier gaillacois. Mais d’autres formes coexistent, circulaire, quadrangulaire, sur arcades, sur piliers et tous les matériaux, pierre, brique, bois… Un festival. #3 Valence-d’Agen, circuits balisés par l’Office de Tourisme Les colombiers ont fait ici l’objet d’un repérage précis et l’office de tourisme propose de petits circuits très bien répertoriés, tant dans le paysage que sur le papier. Parmi eux, il faut absolument voir celui de Valence, à pans de vois sur piliers, parfaitement mis en valeur, ceux d’Auvilar, de Saint-Loup ou de Castelsagrat. Jadis, et c’est ce qui explique leur importance, on récoltait la fiente des pigeons, ou colombine, pour fertiliser les champs. #4 Montauban, ville-pigeonnier Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une grande ville que les colombiers n’y existent pas. D’autant qu’ici, ils sont massifs, voire colossaux, édifiés en briques, soit de forme circulaire, dont un flanqué de tourelles, soit de forme carrée sur arcades, comme le colombier qui s’élève encore dans la cour de l’hôpital. Ils sont magnifiques. #5 Dormir et manger dans un colombier Pigeonnier du gué Granges - 82130 Piquecos.
Simple et confortable, pour 2 personnes dans un écrin de verdure, un ravissant pigeonnier pied de mulet. Il n’y manque que le frou-frou des ailes. Le Pigeonnier - 81300 Labessière-Candeil.
Une cuisine régionale raffinée dans un pigeonnier restauré. Le pigeonneau y est à l’honneur, c’est bien le moins, mais aussi le foie gras et le lapereau.
5 Pigeonniers du Sud-Ouest à découvrir absolument
Retour en haut