• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Dunkerque, mon terrain de jeux idéal pour faire le plein de fun et de sensations fortes
Dunkerque, mon terrain de jeux idéal pour faire le plein de fun et de sensations fortes
Dunkerque grâce à un environnement exceptionnel est le terrain de jeu idéal pour profiter d’activités de pleine nature. 15kms de plage, 1000 hectares d’espaces naturels, du vent, la mer… Il ne m’en faut pas plus pour m’éclater !!    Prenez rendez-vous pour une séance de rand’eau ! Cette discipline a été imaginée sur nos plages. En toute saison, à la « queue leuleu », cette marche en mer a déjà fait des nombreux adeptes !! Soyez l’un d’entre eux et rejoignez-moi pour un moment convivial.    Plus sportif, le char à voile se pratique sur nos plages à marée basse. Pour une séance de découverte ou pour un stage, cette discipline phare va vous ravir !! Sensations de vitesse garanties !! Certaines activités sont même accessibles aux personnes à mobilité réduite grâce à un matériel adapté : vélopouss, tiralo, char à voile double, kayak… ( informations : SIDF )    D’autres activités sportives comme le kite-surf, le catamaran, le paddle, la pêche en mer, la plongée… vous attendent à Dunkerque pour un maximum de glisse, de liberté… L’été, des espaces de location sont ouverts et vous proposent des supports nautiques funs et faciles à prendre en main à deux pas de votre serviette de plage !!  
Dunkerque, mon terrain de jeux idéal pour faire le plein de fun et de sensations fortes
Ma journée accrobranche au Grand Parc de Figuerolles
Ma journée accrobranche au Grand Parc de Figuerolles
Le grand parc de Figuerolles est un espace naturel avec de nombreuses activités pour les petits et les grands. J’adore m’y rendre pour profiter d’un moment au calme et se ressourcer avec ses nombreuses balades nature au bord de l’étang de Berre. Mais aujourd’hui, j’y emmène des amis pour un après-midi accrobranche. Bonne humeur, rigolades et acrobaties au programme ! Nous sommes équipés par Romain, animateur de l’équipe d’Indian Forest qui nous explique les règles de sécurité. Il nous propose de nous essayer à une tyrolienne miniature afin de bien comprendre le principe d’attache. Moi qui ai le vertige, ce n’est pas de refus ! Se lancer de la plateforme fût délicat – même à 2m de haut ! – mais finalement sous les encouragements des copains, ça a été. Je suis prête pour voler dans les airs ! Téméraire mais pas trop, nous choisissons le parcours moyen. Je laisse passer les plus fous de la bande, histoire de voir…. Et me voilà embarquée dans un filet à 6 mètres de haut. J’enchaîne les diverses plateformes qui restent tout de même très ludique. Echelles, escalades, poutres … et tyrolienne bien sûr ! Tout y passe et on se prend au jeu. La technique est de se lancer sans trop réfléchir et de ne pas trop traîner afin d’éviter de se retrouver à 5 sur une même plateforme. Le parcours sera fini en 1h. Mais qu’est- ce qu’on rigole ! Allez soyons fous ! Qui me suit pour le parcours « confirmés » ? Celui-ci reste plutôt accessible quoique des circuits « de sortie » soient tout de même proposés sur le chemin. Fil de funambule, escaliers et cordes se succèdent. Le meilleur restera sans aucun doute la grande tyrolienne qui traverse le parc dans sa longueur. Un petit coucou aux passants en bas et me voilà à user de la force de mes bras pour remonter jusqu’à la plateforme d’arrivée. Qui a dit que l’accrobranche, ce n’était pas du sport ? On y retournera c’est sûr ! Et en plus les billets achetés à l’Office de Tourisme sont deux euros moins cher. Un argument de choc pour ne pas résister à la tentation ! 
Ma journée accrobranche au Grand Parc de Figuerolles
Mon week-end printannier à vélo à Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne
Mon week-end printannier à vélo à Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne
Que faire de mieux qu’une balade familiale en vélo pour profiter des premiers rayons du soleil ?  Pour les adeptes du vélo ou, comme moi, les cyclistes amateurs profitant du soleil pour flâner, pourquoi ne pas utiliser les beaux jours pour découvrir les trésors cachés du territoire de Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne? Pour réaliser une balade en famille, je commence toujours par définir les lieux par lesquels nous souhaitons passer. Cette décision est l’occasion de se retrouver, la veille, autour d’un café ou d’un chocolat pour les plus jeunes. Le tout bien entendu sur l’île de Cosne ou j’en profite pour passer par le camping de l’île afin de réserver les vélos. Et, pour rendre la balade unique et originale, pourquoi ne pas définir des thématiques ? Les possibilités sont vastes ; Balade autour de la Gastronomie, le long des vignes des coteaux du Giennois, à l’orée des bois, ou encore à travers l’histoire. Dernièrement, j’ai décidé de découvrir Villechaud, à quelques kilomètres de Cosne-Cours-Sur-Loire. J’avais envisagé la balade autour de la thématique suivante : «Villechaud à travers ses écrits et son histoire ». Le long du trajet, j’ai définis plusieurs arrêts, afin de se dégourdir un peu les jambes et poser le vélo… Naturellement, le premier arrêt est l’indispensable Cyclorail sur le pont du P.O de Cosne, ouvert tous les jours sur réservation. Ce pont, long de 826 mètres est le plus grand pont métallique ferroviaire français. Ensuite, pour les enfants, rien de mieux que de s’arrêter à la ferme de Port Aubry où ils peuvent découvrir les animaux de la ferme et donner du lait aux petits biquets. Les plus grands ont également un patrimoine à découvrir ; un ancien presbytère comportant une croix au-dessus de la porte, la chapelle Sainte Brigitte avec des vestiges d’un ancien château présent autrefois et une fontaine devenue l’objet d‘une vénération particulière en 1842. J’aime également me promener vers l’ancien lavoir sur le Rio ou il est possible de tremper ses pieds dans l’eau et traverser sous le pont… il y en a vraiment pour tous les centres d’intérêt.  Mais, je ne vais pas vous cacher que mon arrêt préféré est le casse-croûte du midi, le long de la Loire, offrant une vue exceptionnelle sur le fleuve et la colline de Sancerre. Si comme moi, vous souhaitez profiter de votre week-end pour découvrir Villechaud à travers une visite familiale, n’hésitez pas à vous rendre à l’Office de tourisme de Cosne-Cours-sur-Loire (par ailleurs marqué Accueil Vélo) afin de récupérer le guide de cette visite que j’ai eu à cœur de réaliser durant mon stage de licence.
Mon week-end printannier à vélo à Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne
Stand up paddle, mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan
Stand up paddle, mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan
J’ai toujours aimé le contact, les rencontres, les grands voyages, les défis … Bref, le tourisme était fait pour moi ! Travaillant à l’Office de Tourisme de Vannes Golfe du Morbihan et vivant à Vannes, la porte d’entrée du Golfe, je vous présente ici mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan, un fabuleux terrain de jeux, histoire de bien profiter de votre week-end ! Le matin, je pars en direction de Séné. Je m’équipe : un gilet de sauvetage, une pochette étanche avec un téléphone portable, de l’eau et des barres de céréales, une combinaison, l’eau peut être fraîche. Et c’est parti pour le stand up paddle sur l’eau. C’est quoi le paddle ? C’est un sport qui consiste à ramer debout sur une grande et large planche, style surf, avec une pagaie. Et oui à Vannes on se prend pour des polynésiens pour prendre les vagues debout ! Sérieusement, en balade ou randonnée c’est une discipline simple qui permet de naviguer sur le Golfe, un plan d’eau de mer calme, pas de panique ! et pour le plaisir de faire du sport ! Accessible à tous, le paddle donne une vue dégagée sur un paysage incroyable dans l’une des Plus Belles Baies du Monde ! C’est pour moi l’occasion de redécouvrir le spectacle des marées, d’admirer le petit port de pêche de Port Anna et ses sinagots aux voiles rouges, les Guépards, voiliers multicolores qui se jouent des courants, sans oublier les parcs à huîtres et les oiseaux : échasses, aigrettes, colverts, hérons … J’aurais pu en profiter pour pêcher, pour cela rien de plus simple, une canne à pêche et mes pieds dans l’eau ! Enfin, après cette belle journée de randonnée sur l’eau, l’arrivée dans le port de Vannes (voir photos) où m’attend ma petite famille, je les retrouve épuisée et heureuse. Peut-être pas encore tout à fait prête pour le morbihan paddle race le 24 août 2014 pour une traversée avec les pros de Port Navalo à Vannes ! Au plaisir de vous croiser le dimanche sur le Golfe du Morbihan en stand up paddle !
Stand up paddle, mon dimanche idéal sur le Golfe du Morbihan
Votre conseiller localGOLFE DU MORBIHAN VANNES TOURISME
5 photos de la région Rhône-Alpes par Jeremy alias @djisupertramp
5 photos de la région Rhône-Alpes par Jeremy alias @djisupertramp
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 24 au 28 août, c’est Jeremy alias @djisupertramp qui vous fait découvrir la région Rhône-Alpes en 5 photos.    Suivez @djisupertramp sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Un bivouac au lac blanc à 2300m d'altitude à Chamonix :     Cette semaine c'est @djisupertramp qui est notre ambassadeur #JaimelaFrance. Il nous fait découvrir la région Rhône-Alpes et on commence en montagne avec une nuit en bivouac au lac blanc à 2300m d'altitude à Chamonix. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 24 Août 2015 à 11h51 PDT La mer de glace :     La mer de glace... Cette semaine @djisupertramp est notre ambassadeur #JaimelaFrance et il nous fait découvrir la région Rhône Alpes. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 24 Août 2015 à 23h06 PDT Randonnée au Col de l'Alpe dans le massif de la Chartreuse :     Randonnée au Col de l'Alpe avec @lisebery dans le massif de la Chartreuse ce weekend - Cette semaine @djisupertramp est notre ambassadeur #JaimelaFrance et il nous fait découvrir la région Rhône Alpes. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 26 Août 2015 à 2h57 PDT Le Lac d'Amour dans le massif du Beaufortain:     Montée pour un bivouac en altitude les pieds dans la neige au Lac d'Amour dans le massif du Beaufortain en avril dernier pour @djisupertramp - Cette semaine Jeremy est notre ambassadeur #JaimelaFrance et il nous fait découvrir la région Rhône Alpes. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 27 Août 2015 à 7h56 PDT A 3842m au sommet de l'Aiguille du Midi face aux plus belles aiguilles du massif des Alpes :     Dernier jour de notre semaine en Rhone-Alpes avec @djisupertramp. Aujourd'hui, nous sommes à 3842m au sommet de l'Aiguille du Midi face aux plus belles aiguilles du massif des Alpes. Suivez 👉 @djisupertramp pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 28 Août 2015 à 13h04 PDT Retrouvez toutes les photos des ambassadeurs #jaimelafrance en suivant le hashtag #ambassadeursjaimelafrance
5 photos de la région Rhône-Alpes par Jeremy alias @djisupertramp
5 idées pour visiter Bayonne le temps d’un week-end
5 idées pour visiter Bayonne le temps d’un week-end
Aux portes de la Côte Basque, la ville saura vous séduire grâce à son patrimoine historique et culturel unique et également pour ses pauses gourmandes… Laissez-vous guider, vous est livrées ici cinq idées pour visiter Bayonne le temps d’un week-end.    #1 Une fille du Nord C’est au gothique du nord de la France que se rattache la cathédrale Sainte-Marie bâtie au cours des XIIe et XIVe siècles sur une butte du Grand Bayonne. Deux cents ans plus tard, c’est au tour de la tour sud et de la salle capitulaire. Encore un siècle et voilà le dôme de la tour. Un disciple de Viollet-le-Duc lui préférera deux flèches au XIXe. Le tout est cependant d’une harmonie extrême. À l’intérieur, il faut voir le vitrail de la Cananéenne, somptueux, et les clefs de voûte colorées mêlant lys de France et léopards d’Angleterre.   #2 Que d’espace ! Jouxtant la cathédrale, le cloître est un des plus vastes de France. Il est l’héritier direct du forum romain et c’est ici en effet que l’on se réunissait au Moyen Âge pour régler les problèmes de la cité. De style gothique rayonnant il n’a plus que trois côtés depuis que le quatrième a été abattu lors de la réfection du sanctuaire au XIXe siècle. Dommage ! Mais il n’en garde pas moins belle allure et un calme qui inciterait presque à la vie monastique. Allez-y !   #3 Sur la défensive Dès l’abord le site a éveillé la convoitise. Pour le protéger, les Romains lui ont fait cadeau d’une enceinte, toujours visible où les maisons ont depuis pris leurs aises. Puis le Moyen Âge s’est doté d’une forteresse, à trois tours et deux courtines, au centre de laquelle trônait un donjon que Vauban fit abattre.   Elle est toujours une des gloires patrimoniales de la ville sous le nom de Château Vieux. On doit aussi à Vauban la Citadelle qui domine le quartier Saint-Esprit. Bayonne était bien gardé !   #4 Le Grand et le Petit Il y a le Grand Bayonne et aussi le Petit. Les deux sont baignés par l’Adour. Mais le premier se tient rive gauche de la Nive tandis que le second est situé rive droite. Hôtel de Ville, grandes rues commerçantes et cathédrale pour l’un, Château Neuf, ruelles étroites et musées pour l’autre. Et quais sur la Nive pour les deux où il fait si bon flâner. Profitez-en.   #5 Touron et fantaisie Son nom, d’origine espagnole vient de torrerre qui signifie griller. En bouchées, en tablettes ou à la coupe, sucré au miel, aromatisé au café ou à la framboise, fourré d’amandes, de pistaches, de noisettes, de fruits confits, doré au jaune d’œuf et cuit au four, le touron basque se savoure à toute heure de la journée.   Il est indispensable d’y gouter lors d’un week-end passé à visiter Bayonne. Mais il se déguste traditionnellement durant les fêtes de Noël. À cette occasion, on en fourre les dattes et les pruneaux. C’est à s’en pourlécher les babines.   
5 idées pour visiter Bayonne le temps d’un week-end
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE BAYONNE
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
La Loire, le plus long fleuve français, souvent évoqué comme dernier fleuve sauvage, tour à tour calme et indomptable… mais pas tant que ça, car la Loire se laisse facilement dompter par un canoë ! Quand des amies sont venues me rendre visite à Cosne-Cours-sur-Loire, elles m’ont demandé : « on peut se balader en bateau sur la Loire ? », je leur ai répondu « en bateau ? en canoë bien sûr ! ». Car à Cosne-Cours-sur-Loire, on fait du canoë, du kayak et du grand canoë canadien, grâce à deux prestataires qui proposent cette activité. C’est donc lors d’un après-midi à la fois ensoleillé et nuageux, que nous avons décidé d’aller faire du canoë sur la Loire. Pour certaines, pas de problème, pour d’autres, novices comme moi, cela paraissait insurmontable ! Pour aller faire du canoë, il faut traverser le grand pont suspendu pour se rendre chez un des deux loueurs. Une fois arrivées sur le site (après avoir prévenu que nous serions six), nous décidons de faire le plus petit parcours, soit 9 km. Et oui, pour un début cela me paraissait déjà pas mal. Mais sachez que vous pouvez partir plusieurs jours et faire jusqu’à 100 km ! On nous montre alors nos futurs « engins » et on nous propose des pagaies simples ou doubles. Pour les habituées, c’est pagaie double ! et pour les autres, pagaie simple, peu importe du moment que ça rame… Au fait, le départ c’est où ? Et bien le loueur nous emmène en minibus jusqu’au point de départ, dépose tout le monde et le matériel... et là nous sommes prêtes à embarquer. Nos canoës disposent de trois places (on y monte à deux ou à trois) chacune choisit la sienne, on enfile nos gilets de sauvetage et c’est parti ! Au début on hésite, on ne sait pas dans quel sens pagayer, à bâbord, non ! à tribord… Je sens alors que cette excursion va être très amusante ! Après quelques mètres, on s’habitue vite au canoë et on se laisse porter par le courant. Ah, c’est magique, le calme, la nature, c’est le dépaysement total ! On nous avait conseillé de nous arrêter sur une petite île, nous faisons donc une halte en plein milieu de la Loire. On surprend alors les mouettes, les hérons, un envol de cormorans… et derrière nous se dresse la colline de Sancerre et son piton. Une fois notre pause terminée nous repartons de plus belle pour voguer sur les flots… Après plusieurs kilomètres on arrive alors sur les hauteurs de Villechaud, avec une vue sur la Chapelle Sainte-Brigitte et on se laisse porter par le courant, doucement, tranquillement… Et voilà que déjà nous apercevons, au loin, l’imposant pont du PO près de Cosne-Cours-sur-Loire. Ce magnifique pont métallique, se dresse devant nous, majestueux… Nous passons dessous en l’admirant, et rejoignons les abords de la ville. Puis, on se prépare à virer à bâbord pour rejoindre les bords de Loire et notre base de départ. Finalement pour moi cette balade aura été trop courte, la prochaine fois, on partira de plus loin ! Tout le monde est ravi de cette petite sortie et nous sommes prêtes à recommencer dès le retour des beaux jours de printemps… Vous aussi laissez-vous tenter par une promenade en canoë sur la Loire, vous ne serez pas déçus !
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
Mon samedi pas tout à fait comme les autres à Bourg-en-Bresse
Mon samedi pas tout à fait comme les autres à Bourg-en-Bresse
Je m’appelle Anne, et comme toutes les mères de famille, le samedi est souvent le jour des courses et des travaux ménagers. Mais de temps en temps, j’aime bien sortir de cette routine et profiter à fond du week-end, dès le samedi matin. Dans ce cas-là, direction le marché de Bourg-en-Bresse pour faire le plein de bons produits pour la semaine : légumes du Val de Saône voisin, fromages de la région (Comté, Bleu de Gex et Bleu de Bresse) et de temps en temps de bonnes quenelles artisanales ou un poulet de Bresse AOP. Si vous avez la possibilité d’aller au marché le mercredi matin, ne manquez pas la vente de volaille vivante sous la petite halle : c’est étonnant, et les enfants adorent. Vous pouvez même acheter une poule pour mettre dans votre jardin, c‘est dans l’air du temps !   Après le marché, direction le centre-ville voisin. J’aime bien flâner dans les ruelles commerçantes où on a encore la chance de trouver pas mal de boutiques indépendantes. Vous apprécierez certainement l’architecture aussi, alternant entre maisons médiévales à pans de bois et beaux hôtels particuliers des 18ème et 19ème siècles. Selon la saison, nous profitons soit d’un petit café avec une part de tarte bressane, soit d’une halte jeux et lecture dans l’un des nombreux parcs de la ville.   Après déjeuner (vous avez le choix des restaurants, du plat du jour à la table gastronomique : la Bresse mérite bien sa réputation gourmande !!!), cap sur le monastère royal de Brou, monument préféré des Français. A à peine 20 minutes à pied du centre-ville, c’est vraiment un monument exceptionnel. La façade toute en dentelle de pierre, donne le ton… Vous entrez ensuite dans les cloîtres, havres de paix, puis dans l’église avec sa nef élancée et surtout ce jubé, sorte de mur qui isole le chœur et sur lequel nous pouvons monter pour surplomber les tombeaux et autres sculptures du chœur justement. Il est difficile de ne pas avoir de frissons ! Nous terminons la visite par le musée, c’est toujours plaisant avec les enfants qui continuent leur chasse aux indices avec leur livret de visite.   Si vous n’êtes pas trop branchés patrimoine, vous pouvez mettre le cap sur le parc de loisirs de Bouvent pour l’après-midi. Immense espace naturel à Bourg-en-Bresse même (on peut même y aller par une voie verte depuis le centre-ville !), il regroupe un grand lac avec plage et activités nautiques, un golf, un parcours de santé et de nombreux jeux. Il est même possible de poursuivre la balade jusqu’à la forêt de Seillon, un vaste bois aménagé pour les activités de pleine nature.   S’il nous reste un peu de courage après ce samedi à Bourg-en-Bresse, direction l’un des villages environnants pour profiter du coucher de soleil sur la plaine de Bresse avec en toile de fond les reliefs du Jura, de la Bourgogne du Sud et du Beaujolais. Sinon, ce sera la balade du dimanche !!!
Mon samedi pas tout à fait comme les autres à Bourg-en-Bresse
Ma visite « rétro » au Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité en Bourgogne
Ma visite « rétro » au Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité en Bourgogne
Je choisis de vous parler de ce musée car c’est dans le village de Saint Loup des Bois en Bourgogne qu’il est situé, si en lisant ce nom vous avez souri, moi, c’est là que j’ai grandi. Quand vous arriverez sur le parking de cailloux blancs du Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité, une haie de grands peupliers s’élèvera devant vous, vous n’aurez qu’à vous avancer pour découvrir un espace de 3600m² où de grands bâtiments en bois sont installés.   Pour moi, la visite du musée, c’est en famille que je la préfère ! Cela permet de comparer les différentes émotions face à la nostalgie. Au fil des bâtiments on nous invite à déambuler, ils sont au nombre de trois et chacun de nous vit la visite à sa manière. Notre voyage dans le temps débute par le premier édifice où nous partons à la découverte des origines du machinisme agricole. Moi, du haut de mes 22 ans, je n’en mène pas large face à toutes ces machines qui me sont si inconnues. Cependant, je vois mon grand-père à la fois ému et ravi de me raconter ses souvenirs d’antan. Je me noie dans le détail d’explications qu’il me fournit mais peu importe, il a l’air heureux ! Au gré des machines nous continuons notre échappée, un autre groupe de visiteurs est dans la salle vidéo et le « tchou tchou » de la Robert Bell, machine à vapeur, retentit et nous interrompt un bref instant.  Nous continuons notre chemin et filons en direction du deuxième bâtiment où est censée nous attendre une drôle de dame prénommée Henryette ! Nous entrons et en effet la découvrons, majestueuse et imposante, cette machine à vapeur de 240cv nous coupe le sifflet !   Notre épopée se poursuit et nous passons au troisième espace. Dans celui-ci vous vous envolerez vers le passé en découvrant l’incroyable collection de moissonneuses batteuses dont est doté le musée. Certaines sont dans leur état brut, d’autres ont eu le droit à un coup de fraicheur mais elles sont toutes là, figées et nous transportent vers une époque qui, aujourd’hui, semble bien différente de notre réalité. Cette fois, ce sont mes petits cousins qui sont aux aguets.  Ils ne sont pas plus hauts que les roues des tracteurs qui nous entourent mais sont épris de curiosité, tantôt bleu, tantôt vert, il y en a de toutes les couleurs, c’est un bonheur de voir leurs yeux s’émerveiller. C’est le moment pour eux de prendre la pose sur le plus beau des tracteurs, le choix se porte sur un Mc Cormick, rouge ! La posture bien droite et le regard fière,  « clic clac » le flash s’illumine et c’est dans la boîte, ça, ce sera un super souvenir à montrer aux copains à la rentrée ! Pour terminer votre immersion, vous pourrez prendre un peu l’air et vous balader dans le verger conservatoire présent sur le site du musée.  Là, vous verrez plus de 32 espèces anciennes d’arbres fruitiers (pommiers, pruniers, cerisiers, …) et on vous invitera à réfléchir à les préserver !! Alors si vous avez envie d’un retour aux sources ou êtes en quête d’authenticité, nul doute, il est un endroit que vous apprécierez, le Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité. Plus qu’une simple visite, c’est une envolée, un retour sur les traces de nos aînés et de notre patrimoine agricole passé.
Ma visite « rétro » au Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité en Bourgogne
Ma journée au Lac de Trémelin en Bretagne
Ma journée au Lac de Trémelin en Bretagne
Au cœur d'un paysage de landes et de forêt, à 30 minutes à l'ouest de Rennes, en Bretagne, le lac de Trémelin à Iffendic est un site naturel préservé qui offre à tous la possibilité de s'évader pour journée ou plus. Pour une escapade à deux, en famille ou entre amis, cet écrin de verdure conjugue détente, loisir et découverte. Les plaisirs de l'eau :  En été, la plage aménagée fera le bonheur des marins d'eau douce, on y barbote en toute sérénité car la baignade est surveillée en juillet et août dans une eau d’excellente qualité et jusqu’à 20 °C. Les plus aguerris pourront s'amuser à sauter du ponton, rafraîchissement garanti ! Une virée en canoë-kayak ou en pédal'eau sur le lac sera l'occasion de partager des moments intenses en famille ou entre amis. Mais vous ne serez pas tout seul dans ce lac de 43 hectares, sandres, silures, brochets et bien sûr le roi du poisson : la carpe tenteront les pêcheurs de s'y installer de jour comme de nuit ! L'aventure en pleine nature : De branche en branche, les aventuriers feront le plein de sensations et d'adrénaline en empruntant les différents parcours dans les arbres et même les plus petits pourront y goûter ! Et vous qui préférez rester loin de l'agitation, offrez-vous une échappée belle à cheval au cœur de la forêt. Soif de découvertes : A pied, à vélo ou à cheval, le cadre exceptionnel du lac de Trémelin offre la possibilité de s'évader le temps d'une randonnée. Et grâce à Albert le pivert, les enfants ne traineront pas la patte puisqu'ils pourront suivre le sentier d'interprétation "l'arbre et l'oiseau". L'art contemporain, on n’y comprend rien ? Arrêtez-vous donc à L'aparté écouter Sophie parler de l'exposition en cours, vous repartirez conquis et intrigué, les yeux brillants de fierté devant l'œuvre qu'auront réalisé vos enfants sur le pupitre mis à disposition. Et voilà, c'est gagné vos sens seront en éveil ... Et ce n'est pas fini : aires de jeux, terrain de beach-volley, location de vélos, mini-voiture, trampo-élastique ... la liste des loisirs est longue ! Et il est possible de prolonger les plaisirs en restant soit au camping ou en gîte pour un week-end ou plus. Le restaurant et le snack avec vue sur le lac ou tout simplement une table de pique-nique tomberont à pic pour les petits creux.
Ma journée au Lac de Trémelin en Bretagne
Retour en haut