• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Mon week-end printannier à vélo à Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne
Mon week-end printannier à vélo à Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne
Que faire de mieux qu’une balade familiale en vélo pour profiter des premiers rayons du soleil ?  Pour les adeptes du vélo ou, comme moi, les cyclistes amateurs profitant du soleil pour flâner, pourquoi ne pas utiliser les beaux jours pour découvrir les trésors cachés du territoire de Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne? Pour réaliser une balade en famille, je commence toujours par définir les lieux par lesquels nous souhaitons passer. Cette décision est l’occasion de se retrouver, la veille, autour d’un café ou d’un chocolat pour les plus jeunes. Le tout bien entendu sur l’île de Cosne ou j’en profite pour passer par le camping de l’île afin de réserver les vélos. Et, pour rendre la balade unique et originale, pourquoi ne pas définir des thématiques ? Les possibilités sont vastes ; Balade autour de la Gastronomie, le long des vignes des coteaux du Giennois, à l’orée des bois, ou encore à travers l’histoire. Dernièrement, j’ai décidé de découvrir Villechaud, à quelques kilomètres de Cosne-Cours-Sur-Loire. J’avais envisagé la balade autour de la thématique suivante : «Villechaud à travers ses écrits et son histoire ». Le long du trajet, j’ai définis plusieurs arrêts, afin de se dégourdir un peu les jambes et poser le vélo… Naturellement, le premier arrêt est l’indispensable Cyclorail sur le pont du P.O de Cosne, ouvert tous les jours sur réservation. Ce pont, long de 826 mètres est le plus grand pont métallique ferroviaire français. Ensuite, pour les enfants, rien de mieux que de s’arrêter à la ferme de Port Aubry où ils peuvent découvrir les animaux de la ferme et donner du lait aux petits biquets. Les plus grands ont également un patrimoine à découvrir ; un ancien presbytère comportant une croix au-dessus de la porte, la chapelle Sainte Brigitte avec des vestiges d’un ancien château présent autrefois et une fontaine devenue l’objet d‘une vénération particulière en 1842. J’aime également me promener vers l’ancien lavoir sur le Rio ou il est possible de tremper ses pieds dans l’eau et traverser sous le pont… il y en a vraiment pour tous les centres d’intérêt.  Mais, je ne vais pas vous cacher que mon arrêt préféré est le casse-croûte du midi, le long de la Loire, offrant une vue exceptionnelle sur le fleuve et la colline de Sancerre. Si comme moi, vous souhaitez profiter de votre week-end pour découvrir Villechaud à travers une visite familiale, n’hésitez pas à vous rendre à l’Office de tourisme de Cosne-Cours-sur-Loire (par ailleurs marqué Accueil Vélo) afin de récupérer le guide de cette visite que j’ai eu à cœur de réaliser durant mon stage de licence.
Mon week-end printannier à vélo à Cosne-Cours-sur-Loire en Bourgogne
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
La Loire, le plus long fleuve français, souvent évoqué comme dernier fleuve sauvage, tour à tour calme et indomptable… mais pas tant que ça, car la Loire se laisse facilement dompter par un canoë ! Quand des amies sont venues me rendre visite à Cosne-Cours-sur-Loire, elles m’ont demandé : « on peut se balader en bateau sur la Loire ? », je leur ai répondu « en bateau ? en canoë bien sûr ! ». Car à Cosne-Cours-sur-Loire, on fait du canoë, du kayak et du grand canoë canadien, grâce à deux prestataires qui proposent cette activité. C’est donc lors d’un après-midi à la fois ensoleillé et nuageux, que nous avons décidé d’aller faire du canoë sur la Loire. Pour certaines, pas de problème, pour d’autres, novices comme moi, cela paraissait insurmontable ! Pour aller faire du canoë, il faut traverser le grand pont suspendu pour se rendre chez un des deux loueurs. Une fois arrivées sur le site (après avoir prévenu que nous serions six), nous décidons de faire le plus petit parcours, soit 9 km. Et oui, pour un début cela me paraissait déjà pas mal. Mais sachez que vous pouvez partir plusieurs jours et faire jusqu’à 100 km ! On nous montre alors nos futurs « engins » et on nous propose des pagaies simples ou doubles. Pour les habituées, c’est pagaie double ! et pour les autres, pagaie simple, peu importe du moment que ça rame… Au fait, le départ c’est où ? Et bien le loueur nous emmène en minibus jusqu’au point de départ, dépose tout le monde et le matériel... et là nous sommes prêtes à embarquer. Nos canoës disposent de trois places (on y monte à deux ou à trois) chacune choisit la sienne, on enfile nos gilets de sauvetage et c’est parti ! Au début on hésite, on ne sait pas dans quel sens pagayer, à bâbord, non ! à tribord… Je sens alors que cette excursion va être très amusante ! Après quelques mètres, on s’habitue vite au canoë et on se laisse porter par le courant. Ah, c’est magique, le calme, la nature, c’est le dépaysement total ! On nous avait conseillé de nous arrêter sur une petite île, nous faisons donc une halte en plein milieu de la Loire. On surprend alors les mouettes, les hérons, un envol de cormorans… et derrière nous se dresse la colline de Sancerre et son piton. Une fois notre pause terminée nous repartons de plus belle pour voguer sur les flots… Après plusieurs kilomètres on arrive alors sur les hauteurs de Villechaud, avec une vue sur la Chapelle Sainte-Brigitte et on se laisse porter par le courant, doucement, tranquillement… Et voilà que déjà nous apercevons, au loin, l’imposant pont du PO près de Cosne-Cours-sur-Loire. Ce magnifique pont métallique, se dresse devant nous, majestueux… Nous passons dessous en l’admirant, et rejoignons les abords de la ville. Puis, on se prépare à virer à bâbord pour rejoindre les bords de Loire et notre base de départ. Finalement pour moi cette balade aura été trop courte, la prochaine fois, on partira de plus loin ! Tout le monde est ravi de cette petite sortie et nous sommes prêtes à recommencer dès le retour des beaux jours de printemps… Vous aussi laissez-vous tenter par une promenade en canoë sur la Loire, vous ne serez pas déçus !
Ma balade en canoë sur la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, en Bourgogne
Mon dimanche idéal à Cosne Cours sur Loire commence toujours par une balade au marché
Mon dimanche idéal à Cosne Cours sur Loire commence toujours par une balade au marché
Si des amis viennent passer le week-end à la maison à Cosne Cours sur Loire, c’est une obligation : tout le monde se lève pour aller au marché. En effet, le dimanche matin, c’est sacré : tous les cosnois se retrouvent au marché. Pour débuter la matinée en douceur, nous commençons toujours par aller siroter un café dans un des bistrots du centre-ville. Le nombre de café : c’est ce qui étonne toujours mes amis quand ils viennent me voir. A Cosne Cours sur Loire, le long du boulevard de la République, on en retrouve plus de sept dans un rayon de moins de 200 mètres et autant de terrasses ! Ce sont des emplacements idéaux pour refaire le monde avec les figures locales et les touristes qui arpentent la Loire à Vélo. Directrice de l’Office de Tourisme Loire et Nohain, je ne peux pas m’empêcher de conseiller les visiteurs perdus. Je les invite toujours à aller pousser la porte de l’Office de tourisme (qui est bien sur ouvert le dimanche matin) ! C’est « la place to be» pour trouver son activité du dimanche après-midi.   Après la pause-café, c’est parti pour la recherche des trésors locaux. On trouve de tout sur le marché mais surtout des produits qui sentent bon notre terroir. Car à Cosne Cours sur Loire, nous sommes en Bourgogne mais le Berry n’est qu’à un jet de pierre de l’autre côté de la Loire. C’est donc deux fois plus de chance de manger des bonnes choses… Le panier de pique-nique est vite rempli. Au menu, le crottin de chavignol est toujours en tête. Chez moi, on le mange en tartine avec du miel et ça tombe bien deux apiculteurs ont leur étal sur le marché. Pour l’apéro, une bouteille de vin blanc accompagnera parfaitement notre célèbre fromage de chèvre. Et pour ceux qui hésitent entre Pouilly, Sancerre ou Coteaux du Giennois, les vignerons se font un plaisir de faire déguster leur meilleure cuvée. Pour la suite, il y a encore l’embarras du choix : poulet fermier ou spécialités du monde. Et en dessert, ce seront des fruits du Val de Loire avec selon la saison des pommes du gâtinais ou des fraises de Sologne. Je craque souvent devant les merlettes de Cosne. Ce sont des succulents petits chocolats au Cointreau et à l’écorce d’orange que j’offre à mes invités à la fin des repas.   Quand midi sonne, on part à pied direction les bords de Loire. Au printemps, nous préférons les prairies alluviales où nous attendent des tables de pique-nique et des jeux pour les plus petits. Par contre, l’été c’est plage de sable pour tout le monde ! Je suis devenue une professionnelle des châteaux de sable !   Pour moi, c’est ça le bonheur : des amis, des bonnes choses à manger et la Loire en toile de fond. Bien sûr, si votre dimanche à vous est plus sportif, vous pourrez passer, après votre balade au marché de Cosne Cours sur Loire, l’après-midi à faire du canoé sur la Loire. Je vous ferais coucou de la rive !
Mon dimanche idéal à Cosne Cours sur Loire commence toujours par une balade au marché
Ma visite « rétro » au Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité en Bourgogne
Ma visite « rétro » au Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité en Bourgogne
Je choisis de vous parler de ce musée car c’est dans le village de Saint Loup des Bois en Bourgogne qu’il est situé, si en lisant ce nom vous avez souri, moi, c’est là que j’ai grandi. Quand vous arriverez sur le parking de cailloux blancs du Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité, une haie de grands peupliers s’élèvera devant vous, vous n’aurez qu’à vous avancer pour découvrir un espace de 3600m² où de grands bâtiments en bois sont installés.   Pour moi, la visite du musée, c’est en famille que je la préfère ! Cela permet de comparer les différentes émotions face à la nostalgie. Au fil des bâtiments on nous invite à déambuler, ils sont au nombre de trois et chacun de nous vit la visite à sa manière. Notre voyage dans le temps débute par le premier édifice où nous partons à la découverte des origines du machinisme agricole. Moi, du haut de mes 22 ans, je n’en mène pas large face à toutes ces machines qui me sont si inconnues. Cependant, je vois mon grand-père à la fois ému et ravi de me raconter ses souvenirs d’antan. Je me noie dans le détail d’explications qu’il me fournit mais peu importe, il a l’air heureux ! Au gré des machines nous continuons notre échappée, un autre groupe de visiteurs est dans la salle vidéo et le « tchou tchou » de la Robert Bell, machine à vapeur, retentit et nous interrompt un bref instant.  Nous continuons notre chemin et filons en direction du deuxième bâtiment où est censée nous attendre une drôle de dame prénommée Henryette ! Nous entrons et en effet la découvrons, majestueuse et imposante, cette machine à vapeur de 240cv nous coupe le sifflet !   Notre épopée se poursuit et nous passons au troisième espace. Dans celui-ci vous vous envolerez vers le passé en découvrant l’incroyable collection de moissonneuses batteuses dont est doté le musée. Certaines sont dans leur état brut, d’autres ont eu le droit à un coup de fraicheur mais elles sont toutes là, figées et nous transportent vers une époque qui, aujourd’hui, semble bien différente de notre réalité. Cette fois, ce sont mes petits cousins qui sont aux aguets.  Ils ne sont pas plus hauts que les roues des tracteurs qui nous entourent mais sont épris de curiosité, tantôt bleu, tantôt vert, il y en a de toutes les couleurs, c’est un bonheur de voir leurs yeux s’émerveiller. C’est le moment pour eux de prendre la pose sur le plus beau des tracteurs, le choix se porte sur un Mc Cormick, rouge ! La posture bien droite et le regard fière,  « clic clac » le flash s’illumine et c’est dans la boîte, ça, ce sera un super souvenir à montrer aux copains à la rentrée ! Pour terminer votre immersion, vous pourrez prendre un peu l’air et vous balader dans le verger conservatoire présent sur le site du musée.  Là, vous verrez plus de 32 espèces anciennes d’arbres fruitiers (pommiers, pruniers, cerisiers, …) et on vous invitera à réfléchir à les préserver !! Alors si vous avez envie d’un retour aux sources ou êtes en quête d’authenticité, nul doute, il est un endroit que vous apprécierez, le Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité. Plus qu’une simple visite, c’est une envolée, un retour sur les traces de nos aînés et de notre patrimoine agricole passé.
Ma visite « rétro » au Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité en Bourgogne
Le parcours des Brocs, ma sortie nature à La Celle-sur-Loire
Le parcours des Brocs, ma sortie nature à La Celle-sur-Loire
Quelle est ma sortie préférée ? Me promener dans la nature. Et quoi de plus indiqué que les bords de Loire. Et pour se faire la commune de la Celle-sur-Loire a un bon plan : le parcours des Brocs. Situé dans une ancienne carrière de sable, ce parcours nous permet de découvrir la Loire et ses trous.   Alors ce matin ni une, ni deux, je me lève tôt (pas trop, 8 heures) et je pars à la Celle-sur-Loire pour faire le parcours. Je me gare alors dans le petit parking ce qui me permet de ne pas déranger les animaux. A peine arrivée au bord de la Loire, je surprends les aigrettes en train d’émerger de leur torpeur. Les petits panneaux d’indications m’expliquent l’histoire de la Loire et de ses occupants. La légère brume qui recouvre le grand fleuve donne au cadre une ambiance mystique. En continuant je peux observer les multiples essences d’arbres qui se développent ici, dans cette nature préservée. Arrivant aux trous (creusés lors du prélèvement du sable dans la Loire) j’ai rencontré quelques courageux pêcheurs, levés bien plus tôt que moi, en train de taquiner le brochet. Je rejoins alors les chemins de sable où je peux voir les troupeaux de moutons et leur berger. Les chiens, fidèles gardiens, encadrent les bêtes qui nettoient les pelouses alluviales. Derrière les brebis, leurs agneaux tentent tant bien que mal de suivre la troupe. Après avoir longé la Loire, je me dirige enfin vers l’étang des Brocs. Géré par la Fédération de pêche, cette retenue d’eau accueille carpes, silures, brochets et des truites lâchées plusieurs fois dans l’année. Là encore des pêcheurs tentent d’avoir la plus belle prise tandis que d’autres cassent la croûte sur les tables en bois présentes autour de l’étang.   Après cette belle marche sur le sentier des brocs, je rejoins ma voiture, heureuse d’avoir pu observer des hérons, des aigrettes, des cormorans et même des animaux plus étrange : des pêcheurs matinaux. Si vous passez par-là, peut-être que vous m’y verrez en train de traîner sur les plages de sables, essayant de trouver des castors !
Le parcours des Brocs, ma sortie nature à La Celle-sur-Loire
Le Berry
Le Berry
Bourges, capitale de la France au Moyen Age, et capitale du Berry, fédère autour d’elle de grands espaces et de beaux châteaux dont ceux de la Route Jacques Cœur, de jolis vignobles dont celui de Sancerre en bord de Loire. A quelques lieues de sa Cathédrale, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, le silence des étangs de Brenne, le romantisme du pays de George Sand, les gorges de la Creuse, les rondeurs du Château de Valençay, l’abbaye de Noirlac au cœur du Boischaut, constituent autant de lieux d’où émergent des festivals aux nuances variées : musiques actuelles, contemporaines, classiques, traditionnelles !
Le Berry
Visite estivale du barrage de Pannecière 2020
Visite estivale du barrage de Pannecière 2020
Visite estivale du barrage de Pannecière, tous les vendredis à partir de 11h en juillet et août. RDV sur le belvédère du barrage.
à partir de
5 €
/pers*
Visite estivale du barrage de Pannecière 2020
Visite estivale barrage Settons 2020
Visite estivale barrage Settons 2020
Visite du barrage du lac des Settons, tous les mardis à partir de 11h en juillet et août.
à partir de
5 €
/pers*
Visite estivale barrage Settons 2020
Bourgogne
Bourgogne
Les offices de tourisme de Bourgogne vous aident et vous conseillent pour vos séjours dans les départements : de l'Yonne, de la Côte-d'Or, de la Nièvre et de la Saône-et-Loire.
Bourgogne
Soirée dégustation Festival Roanne Table Ouverte
Soirée dégustation Festival Roanne Table Ouverte
Soirée de lancement du Festival Roanne Table Ouverte organisée aux Halles Diderot. Dégustation et animation musicale. Billet non échangeable, non remboursable
à partir de
18 €
/pers*
Soirée dégustation Festival Roanne Table Ouverte
Retour en haut