• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
C'est en partant de chez soi, qu'on se rend compte que notre région d'origine nous manque. Après mes études à Lyon, je suis vite revenue dans mes montagnes drômoises, et je travaille désormais depuis 4 ans à l'Office de Tourisme de Buis-les-Baronnies (aujourd'hui bureau de l'Office de Tourisme des Baronnies en Drôme Provençale), au cœur du PNR des Baronnies provençales.   Une de mes activités préférées est la randonnée, ça tombe bien car le territoire des Baronnies provençales possède un réseau de sentiers pédestres d'une grande variété. Chacun pourra y trouver son bonheur, débutant ou confirmé, amoureux des plantes et de la nature. Chaque randonnée est unique, offrant une diversité de paysages et de points de vue exceptionnels.     J'ai découvert la montagne de Montlaud en 2014, lors d'une petite randonnée entre amis. Cette moyenne montagne (env. 950 m d'altitude), se positionne entre la vallée de l'Ouvèze et la vallée de l'Ennuyé, pour former le col d'Ey. On passe à côté quand on veut rejoindre le village de Ste-Jalle à Buis-les-Baronnies, mais on ne pense pas forcément à s'y arrêter.  Il y a plusieurs sentiers pour accéder à son sommet, mais le plus agréable est sûrement à partir de Bésignan. Il faut suivre un petit chemin qui grimpe rapidement au-dessus du village et qui rejoint une large piste, sur laquelle il faut prendre à droite. Après 1h de marche, il faut prendre à gauche, juste après un cairn, puis monter sur un sentier raide et escarpé.   La beauté du paysage se révèle quand vous arrivez au sommet. Cette montagne se caractérise par un plateau encadré de deux arêtes rocheuses. C'est un endroit paisible, ensoleillé, qui offre une vue imprenable sur les deux vallées, mais aussi sur le Mont Ventoux et les montagnes environnantes.
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l
Je fais bouger ma famille, lors de vacances à Dunkerque !!
Je fais bouger ma famille, lors de vacances à Dunkerque !!
Dunkerque Malo les Bains est une station balnéaire très courue. J’adore m’y promener car c’est un immense terrain de jeux pour mes enfants, mais aussi un lieu pour ressourcer toute la famille !!    Concours de châteaux de sable ? c’est parti !! La plage conjugue animations, sécurité, accessibilité… on peut vraiment profiter des joies de la mer. C’est le parfait endroit pour une longue promenade en famille, ou pour s’initier à différents sports nautiques. Je vous conseille d’aller rendre visite à mes collègues de l’office de tourisme Station balnéaire, le point conseil pour planifier votre séjour : elles vous donneront tous les bons plans famille !! Vous y retrouverez également un espace enfants avec livres sur le thème de la mer et jouets, un coin change bébé, ainsi qu’une boutique dédiée aux petits et aux grands.  Si vos enfants sont en vacances à Dunkerque, les loisirs EOLE sont faits pour eux !! une foule d’activités culturelles, sportives ou nautiques pour les ravir !!    Pour les familles, le centre-ville n’est pas en reste : montez au sommet du beffroi classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, visitez de manière ludique tous les musées, plongez au cœur du planétarium, promenez-vous dans le zoo, découvrez l’aquarium ou déambulez dans le port à bord d’un bateau-vedette… Pour des vacances en famille irrésistibles, une destination…Dunkerque Dunes de Flandre !!  
Je fais bouger ma famille, lors de vacances à Dunkerque !!
Les secrets de ma recette bourguignonne d’œufs en meurette
Les secrets de ma recette bourguignonne d’œufs en meurette
Point n’est besoin d’être toqué pour se mettre aux fourneaux et réaliser de bons petits plats qui enchanteront vos amis et vos proches. Il suffit d’être épicurien (qui aime manger, aime cuisiner !), d’y accorder un peu de temps et de connaître quelques ficelles pour accomplir des prodiges. Alors je propose de vous coacher et de vous faire découvrir MA recette, celle d’une spécialité on ne peut plus bourguignonne : LES ŒUFS EN MEURETTE   D’abord les ingrédients. Il vous faut pour 4 personnes : - 1 à 2 œufs par personne - 100 g de lard fumé - 100 g de poitrine fumée - 100 g de champignons de Paris - 2 carottes - 1 oignon - 100 g d’oignons grelots - 1 gousse d’ail - 1 litre de fond brun de veau - 1 bouteille de bon vin rouge - 1 carré de sucre - bouquet garni, sel, poivre …  et quelques vieilles tranches de pain rassis pour les croûtons !   Un petit conseil. Oubliez les hypermarchés et profitez de notre belle région, la Bourgogne, en récoltant tous ces ingrédients directement auprès des producteurs locaux. Outre le marché d’Auxerre installé les mardis et vendredis  à quelques centaines de mètres de la vieille ville, découvrez l’atmosphère sans pareil de nos marchés locaux les plus typiques. Celui de Toucy le samedi matin, où les producteurs viennent de la région et des départements limitrophes pour proposer leurs produits très appréciés par les clients (produits de la ferme, produits régionaux, volailles vivantes, …) ou celui de Chablis le dimanche matin en plein cœur de village, où tous les produits locaux sont représentés, (en outre bien pratique pour nos amis touristes en week-end dans la région).   Passons maintenant à la réalisation : suivez le guide ! Première étape : la préparation de la sauce Dans une casserole, faire revenir une garniture aromatique (soit pour les non-initiés : la poitrine fumée, les 2 carottes, l’oignon, l’ail, le morceau de sucre et le bouquet garni !). Après coloration, rajouter le vin rouge et laisser réduire au 3/4. Ajouter le fond brun de veau (préalablement dilué dans un peu d’eau ou de vin rouge) et laisser réduire à feu très doux pendant 45 minutes (la sauce doit devenir onctueuse)   Ensuite, couper le lard en dés, émincer les champignons. Dans une poêle, faire dorer les champignons dans un peu de beurre. Puis faire revenir le lard et les oignons grelots. Saler et poivrer. Pendant ce temps, faire griller le pain au four après l’avoir légèrement frotté à l’ail.   Juste avant de passer à table, faire pocher les œufs. C’est l’étape la plus délicate de la recette.Voici mon conseil pour devenir LE CHEF du pochage des œufs : Mettez à chauffer 2 casseroles d’eau non salée. Dans l’une d’elles, ajoutez (copieusement, n’ayez pas peur) du vinaigre. Verser les œufs délicatement (sans la coquille bien sûr), un par un, au centre la casserole d’eau vinaigrée. Réduisez aussitôt le feu et maintenez le liquide frémissant (Astuce : l’eau ne doit pas bouillir, juste frémir, afin d’éviter d’éclater les œufs). Laissez cuire environ 3 minutes. Prélevez délicatement les œufs cuits (avec une écumoire, c’est le secret). Posez-les sur du papier absorbant pour les égoutter. Dans les assiettes (ou ramequins) que vous aurez préalablement réchauffées, déposez les champignons, le lard et les oignons grelots, puis les œufs pochés, nappez avec la sauce et disposez quelques croûtons autour de chaque assiette … A déguster sans modération, accompagné d’une bonne bouteille de Bourgogne rouge. Regardez donc le résultat (vous les avez vus mes œufs, au début de cette recette ?): il n’est pas appétissant mon plat ?  Alors, je vais vous avouer  mon autre secret ! La recette, c’est un de mes restaurateurs auxerrois préféré qui me l’a donnée et la photo … c’est celle de ceux que j’ai mangés dans son restaurant LE BOURGOGNE, qui propose des plats du terroir aussi appétissants qu’abordables. Si ma recette d’œuf en meurette vous a séduit et que vous voulez la tester avant de vous lancer, je vous invite à passer voir Eric Gallet, le chef incontesté de cette spécialité.  
Les secrets de ma recette bourguignonne d’œufs en meurette
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
Le sentier du Cap Ferrat : ma balade incontournable
Le sentier du Cap Ferrat : ma balade incontournable
Promenade incontournable, du chemin de la Carrière en passant par le Phare jusqu’à la plage de Passable, le sentier du Cap Ferrat provoque à chaque fois l'émerveillement au fur et à mesure de sa découverte! Depuis la place du Centenaire au coeur de Saint Jean, il suffit de remonter la rue commerçante puis l'avenue Claude Vignon pour aboutir sur le célèbre "chemin de la Carrière", ainsi nommé à cause d'une ancienne carrière où furent extraites les pierres qui servirent pour la construction du Port de Monaco. En effet, ce dernier longe la côte en passant en contrebas du Grand Hôtel du Cap et de sa piscine olympique, avant d'atteindre le Phare et la pointe Malalongue. Au pied de ce dernier, la vue est imprenable sur le cap de Nice et le massif de l'Estérel par temps clair. Par la suite, en poursuivant la promenade sur le versant ouest de la presqu'île, les criques se succèdent jusqu'à la plage de Passable et le sentier s'enfonce dans la rade de Villefranche sur Mer, où la citadelle du même nom apparaît, majestueuse et dominée sur les hauteurs par le château du Mont Alban. Finalement, quelques marches terminent, le sentier du Cap Ferrat, ce fabuleux itinéraire depuis la plage de Passable jusqu'à l'avenue Denis Séméria et l'Office de Tourisme de Saint Jean Cap Ferrat.
Le sentier du Cap Ferrat : ma balade incontournable
Ma recette du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète
Ma recette du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète
Directrice de l'Office de Tourisme de Sète, je suis passionnée par mon métier de communicante et donc par le partage d’expérience. Et comme je raffole de la cuisine de terroir de la ville de Sète, mon port d’attache, je vous livre ici mon coup de cœur de circonstance : à l'heure où la sortie des thoniers anime le port de Sète (fin mai), cuisiner le thon rouge pêché localement est incontournable pour vivre à l’heure sétoise. Vous allez découvrir ma façon préférée de déguster ce savoureux poisson de Méditerranée que je partage avec vous en toute simplicité et modestie.    La première étape est d’aller faire un petit tour aux halles de Sète histoire de compiler les produits frais et glaner quelques conseils du poissonnier. Pourquoi devez-vous faire vos courses aux halles ? Parce que c’est LE lieu où règne une ambiance particulière, où l'on rencontre les Sétois, où on entend parler avec l'accent qui sent bon le Sud de la France et son vocabulaire si particulier ! Généralement je vais aux halles après une balade depuis la marina des Quilles en passant par la corniche. Mais ce n’est pas l’objet ici, pour plus d’information sur les balades, n’hésitez pas à demander conseil à l’Office de Tourisme de Sète.    Parce que je suis une femme active, pressée mais épicurienne, la recette que je vous propose est rapide, temps de préparation 15 minutes top chrono pour une cuisson de 6 minutes : le thon rouge mi-cuit aux graines de sésame. Gourmets, gourmands, à vos fourchettes !   La bonne cuisine se partage, c’est pourquoi je vous propose une recette adaptée pour une tablée de 4 personnes.    Voici votre liste de courses : - 800 grammes de thon rouge : je vous conseille de faire couper par un poissonnier des halles une tranche épaisse et je vous recommande le thon femelle, aux saveurs encore plus douces ; - Sel ;  - poivre ; - wasabi ;  - sauces nuoc mam et soja ; - lamelles de gingembre frais ; Et ensuite il y a pas mal de cuillères à soupe à prévoir : - Une de sauce soja ; - Une d’huile de sésames grillés ; - Une de  jus de citron vert ; - Une de chapelure ; - Une de graines de sésame grillées ;  - Et une demie de gingembre en poudre.   Avant de commencer la recette préparez votre chronomètre, je vous ai promis 15 minutes de préparation. Le secret de cette recette de thon rouge c’est la marinade. Moi je la prépare dans un plat creux (genre moule à cake) avec de la sauce soja, de l’huile de sésame grillée, du jus de citron vert, une cuillère à soupe pour chaque ingrédient. J’ajoute une demi-cuillère à soupe de gingembre en poudre et je mélange. La marinade est prête.  Petite astuce : je la prépare dans un plat creux, pour avoir assez d’espace afin d'y faire tremper ensuite le thon rouge, et moins de vaisselle au final !   La garniture est prête, nous pouvons passer à la préparation du poisson. J’enlève la peau du thon rouge, c’est tout un art, et je le découpe en pavé, un peu comme un filet mignon.     Nous avons fait le plus dur, maintenant, il faut laisser mariner quelques minutes chaque face du thon dans la marinade.  Dans ma poêle, je verse l’équivalent d’une cuillère à soupe d’huile de sésame, je fais chauffer et je saisis chaque face pendant environ 3 minutes. Je mets ma cuillère à soupe de chapelure et celle de graines de sésame dans une assiette et je mélange puis je roule délicatement le thon ainsi saisi dans cette assiette : d’abord la chapelure,  et de sésame et surtout pas l’inverse.  Pensez à bien enrober votre thon pour plus de goût.    Il ne me reste plus qu’à faire de fines tranches avec le thon mi-cuit et à assaisonner avec de la fleur  de sel de Camargue (je n’oublie pas mes origines arlésiennes !) et du poivre du moulin.  Ma touche personnelle est de le servir accompagné de wasabi, d'algues, de sauces soja et nuoc-mam, de délicieuses lamelles de gingembre frais et d’un bol de riz thaï ; comme sur la photo.    Vous avez toutes les cartes en main pour déguster et aiguiser vos papilles avec cette préparation du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète.  Bon appétit !    
Ma recette du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE SÈTE
J'ai découvert le Sundgau grâce à un circuit autour de 3 Châteaux Alsaciens
J'ai découvert le Sundgau grâce à un circuit autour de 3 Châteaux Alsaciens
Je suis chargée de communication à l’Office de Tourisme du Sundgau, à l’extrême sud de l’Alsace, et j’y habite depuis presque un an maintenant. Non originaire de ce petit coin à la base, je me devais de le découvrir en venant y travailler. Et comme je suis une férue du Moyen-âge, j’ai commencé par les châteaux alsaciens !   Savez-vous qu’il en existe trois chez nous, reliés par un circuit ?   On l’appelle tout simplement le Circuit des Trois Châteaux du Jura Alsacien, territoire à caractère montagnard situé tout au sud du Sundgau. Ce sont des ruines, mais quelles ruines !   Le plus connu et l’un des plus anciens d’Alsace, le château de Ferrette (surtout pour son histoire liée à celle des Habsbourg – à découvrir !), est à voir selon moi durant la fête médiévale qui a lieu fin juin toutes les années paires. Il est accessible toute l’année, mais c’est l’occasion de le voir paré de ses plus belles couleurs, rouge et or, d’avoir un aperçu de ce à quoi il pouvait ressembler à l’époque, avec ses princesses, ses chevaliers, ses joutes, et les métiers d’antan… Son donjon offre aux visiteurs un superbe panorama sur les Vosges, le Massif du Jura et la Forêt Noire.   Le deuxième, le Landskron à Leymen, à la frontière avec la Suisse, est également une ancienne prison d’Etat fortifiée par Vauban. Mais son attrait principal, pour moi, reste le donjon : allez-y par temps clair, grimpez tout en haut et admirez. La vue y est extraordinaire : on voit Bâle et son petit tram rouge et jaune, le Sundgau, la Forêt Noire en Allemagne…deux tables d’orientation aident à se repérer.     Enfin, le dernier château, sans doute le plus mystérieux, est celui du Morimont à Oberlarg : des ruines perdues dans la verdure, avec une immense cave voûtée, unique en Alsace ! Ses dimensions sont vraiment impressionnantes. Je vous conseille de prendre votre lampe de poche pour en faire le tour et découvrir ses moindres recoins.   Ces trois châteaux alsaciens sont à découvrir avec un topoguide qui recense toutes leurs particularités et propose des randonnées pédestres à faire tout autour. Si vous avez un smartphone, vous pourrez également flasher les QR codes présents sur les différents sites pour bénéficier d’une visite audioguidée. Bonne découverte du Sundgau !   
J
Le marché de Les Vans en Ardèche, mon rendez-vous incontournable du samedi matin
Le marché de Les Vans en Ardèche, mon rendez-vous incontournable du samedi matin
Traditionnel, incontournable et vivant… autant d’adjectifs qui caractérisent LE moment de la semaine qu’aucun Vanséen ne raterait ! Été comme hiver, le marché du samedi matin est un incontournable, le moment de convivialité par excellence.   De tous temps les habitants des villages alentours se retrouvaient sur cette place, autrefois appelée la Grave, pour discuter, échanger et commercer. Voilà bien ici une tradition ancestrale que nous continuons à entretenir avec ferveur. Avec ses 300 exposants en plein été, ce marché est l’un des plus grands du département de l'Ardèche. Il vous faudra donc prévoir une matinée entière pour flâner d’étals en échoppes, au gré des odeurs, des couleurs et des rires provenant des cafés qui entourent la place.   Je vous livre ici mon itinéraire favori pour arpenter les rues encombrées du samedi matin : Laissez votre véhicule à proximité du cinéma et laissez-vous guider par le clocher de l’église qui dépasse aisément du cœur de ville. Depuis la Place de l’Oie, engagez-vous dans l’artère pavée qui mène au centre ancien et laissez vous porter par le flot des badauds qui, comme vous, n’aura de cesse de s’arrêter pour déguster les spécialités du secteur. La Place du Marché, reconnaissable à sa fontaine centrale, vous offre tout ce dont vous avez besoin pour préparer un bon repas typiquement ardéchois : caillettes, picodon, vin, miel… Écoutez, sentez, regardez... vous y êtes! Artisans et producteurs se concentrent ici pour vous offrir des produits de qualité. Remontez ensuite vers la place principale Léopold Ollier, ouverte et ensoleillée, elle vous offrira bijoux, vêtements et artisanat. Vous y trouverez aussi l'Office de Tourisme du Pays des Vans.  Il est ensuite l’heure de rentrer en direction de la place H.Thibon pour vos derniers achats.   Ça y est, il ne vous reste plus qu’à déguster les trésors gastronomiques dénichés sur le marché de Les Vans ! La délicieuse tapenade d’olives en apéritif, l’assortiment de charcuteries de Pays et Lou Pisadou en dessert… bon appétit !
Le marché de Les Vans en Ardèche, mon rendez-vous incontournable du samedi matin
5 photos de Provence-Alpes-Côte d'Azur par Maéva alias @maeva_f
5 photos de Provence-Alpes-Côte d'Azur par Maéva alias @maeva_f
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 28 septembre au 2 octobre, c’est Maeva alias @maeva_f qui vous fait découvrir la région Provences-Alpes-Côte d'Azur en 5 photos.    Suivez @maeva_f sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Le Lac de la Minière dans le Parc National du Mercantour :     Cette semaine, direction la région #PACA avec @maeva_f pour les #AmbassadeursJaimelaFrance Et on commence bien la semaine du coté du Lac de la Minière dans le Parc National du Mercantour. Bienvenue dans les Alpes ! Suivez 👉 @maeva_f pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 28 Sept. 2015 à 3h01 PDT   La calanque de Sugiton entre Marseille et Cassis :     Aujourd'hui @maeva_f continue de nous faire découvrir sa région #PACA. Entre Marseille et Cassis à la Calanque de Sugiton. Du sport pour y arriver mais un si beau paysage ! Suivez 👉 @maeva_f pour ne rien rater de ses superbes photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 28 Sept. 2015 à 23h09 PDT La baie de Villefranche sur Mer depuis le Mont Boron :     C'est mercredi matin et pour bien commencer la journée, quoi de mieux que la vue sur la Baie de Villefranche sur Mer, depuis le Mont Boron ? Bonne journée les #igers 😃 Suivez 👉 @maeva_f pour ne rien rater de ses superbes photos #AmbassadeursJaimelafrance Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 29 Sept. 2015 à 23h12 PDT Le Lac de Sainte Croix dans les Gorges du Verdon :     Aujourd'hui @maeva_f nous fait découvrir un coin juste... incroyable ! #photodujour Pour les #ambassadeursJaimelaFrance on est en #PACA et on profite de l'incroyable couleur turquoise du lac de Sainte Croix, à la frontière entre le Var et les Alpes de Haute Provence. Suivez 👉 @maeva_f pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 30 Sept. 2015 à 23h08 PDT Miroir d'eau du côté de Nice :   Dernier jour de notre semaine en #PACA avec @maeva_f. Et quelle meilleure façon de bien terminer la journée que du coté du miroir d'eau de Nice ? Une photo vue d'en haut juste incroyable. Merci beaucoup Maéva pour cette incroyable semaine ! 😃 La semaine prochaine, direction la Franche Comté, une idée de qui nous accompagne ? Suivez 👉 @maeva_f pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 2 Oct. 2015 à 8h15 PDT
5 photos de Provence-Alpes-Côte d
5 photos de la Corse par Paul alias @ucorsucciu
5 photos de la Corse par Paul alias @ucorsucciu
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 17 au 21 août, c’est Paul alias @ucorsucciu qui vous fait voyager en Corse en 5 photos.    Suivez @ucorsucciu sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Erbalunga dans le Cap Corse :     On continue notre tour de France des instagramers ! Et cette semaine, c'est @ucorsucciu qui nous fait découvrir l'île de Beauté. On commence aujourd'hui avec Erbalunga dans le Cap Corse... #JaimelaFrance #ambassadeursJaimelaFrance Suivez 👉 @ucorsucciu pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 17 Août 2015 à 2h17 PDT Rue Napoléon à Bastia :     Deuxième jour de notre semaine en #Corse avec @ucorsucciu Aujourd'hui il nous emmène dans les rues de Bastia, et plus précisément rue Napoléon où l'on retrouve ces façades colorées, comme un peu partout dans le vieux Bastia... Suivez 👉 @ucorsucciu pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 18 Août 2015 à 3h00 PDT Les voiliers du Port de Calvi en Balagne :     Notre tour de France des Instagramers continue ! Et on vous propose de bien commencer la journée avec un souvenir d'hier soir : le soleil couchant sur les voiliers du Port de Calvi. Suivez 👉 @ucorsucciu pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 18 Août 2015 à 23h04 PDT La cascade de l'Ucelluline en Castagniccia :     Besoin d'un peu de fraicheur ? Aujourd'hui, @ucorsucciu nous emmène découvrir la cascade de l'Ucelluline en Castagniccia Mare e Monti. Avec les #ambassadeursJaimelaFrance, chaque semaine un instagramer nous fait découvrir sa région. Suivez 👉 @ucorsucciu pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 19 Août 2015 à 23h12 PDT La plage paradisiaque de Palombaggia près de Porto-Vecchio :     Le meilleur moyen de terminer notre semaine sur l'île de Beauté ? Les plages paradisiaques de #Corse, comme ici à #Palombaggia près de #PortoVecchio. Merci @ucorsucciu d'avoir été notre #ambassadeursJaimelaFrance de la semaine et rendez-vous la semaine prochaine en Rhône-Alpes. Suivez 👉 @ucorsucciu pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 21 Août 2015 à 2h56 PDT Retrouvez toutes les photos des ambassadeurs #jaimelafrance en suivant le hashtag #ambassadeursjaimelafrance
5 photos de la Corse par Paul alias @ucorsucciu
Que faire de ma journée à Chartres avec deux petits enfants
Que faire de ma journée à Chartres avec deux petits enfants
Que faire à Chartres pour occuper deux enfants, pleins d'énergie, de 2 et 5 ans ? Voilà la question à laquelle j'ai dû répondre en accueillant mon filleul et sa soeur... Avec le beau temps, direction l'Odyssée, le plus grand complexe aquatique de France. Rivière à courant, toboggan, bassin ludique je me dis qu'avec toutes ces possibilités ils pourront se dépenser La plus grande qui veut faire la course avec moi dans les nouveaux toboggans, ou aller dans la piscine à vagues, et le plus petit qui barbote dans le bassin ludique ou profite des jeux aquatiques..bref vraiment tout pour qu'ils passent un bon moment à Chartres. Pour les sportifs (ce que je ne suis pas) vous pouvez profiter du bassin olympique de 50m extérieur qui a une très belle vue sur la Cathédrale de Chartres Puis direction le parc des bords de l'Eure, non loin du centre ville de Chartres, pour un petit pique nique sous les arbres, où les enfants ont pu s'amuser avec les jeux ou bien découvrir les animaux qui les entourent. Les voyant encore courir partout, nous sommes allés louer un pédalo à la Petite Venise, qui se trouve dans le parc, pour se promener sur l'Eure et découvrir Chartres sous un autre aspect. Les enfants étaient ravis, ils essayaient de toucher les branches des arbres, regardaient les canards... Autre possibilité du parc et des bords de l'Eure une promenade que vous pouvez faire à vélo, à pied ou autre...pour ma part avec mon fidèle compagnon..mon chien Une journée fatigante pour moi...mais aussi pour les petits. Vous savez maintenant quoi faire pour occuper vos enfants à Chartres. 
Que faire de ma journée à Chartres avec deux petits enfants
Retour en haut