• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
Mon week-end culture et nature à Rueil-Malmaison !
Mon week-end culture et nature à Rueil-Malmaison !
Parisiens, franciliens ou visiteurs venus d’ailleurs, vous souhaitez faire de belles découvertes au sein d’une ville alliant un patrimoine historique riche ainsi que de vastes espaces de promenades où se détendre ? N’attendez pas ! Je vous invite à faire une halte, le temps d’un week-end, à Rueil-Malmaison, ville impériale.  C’est selon moi, la durée idéale pour profiter pleinement de cette ville verte et impériale. Pourquoi ne pas consacrer le samedi à la visite de ses sites culturels et dédier un dimanche ensoleillé aux loisirs nature et sportifs que l’on peut y pratiquer ?   Résidant en Ile-de-France depuis mon enfance, j’ai souhaité venir travailler à Rueil-Malmaison car son histoire est tout simplement passionnante. En effet, savez-vous que Napoléon Bonaparte et sa femme l’Impératrice Joséphine y ont vécu au sein du château de Malmaison ? C’est un lieu calme, situé en plein cœur d’un vaste parc arboré où il fait bon se promener.  Je vous conseille d’y aller au printemps, la nouvelle roseraie inaugurée en 2014 y est alors magnifique ! La visite du château me donne toujours l’impression de remonter le temps, aux premiers jours du XIXème siècle : meubles Empire, tableaux remarquables tel que « Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard », pièces intimes comme la chambre de Joséphine ou plus fastueuses telle que la salle à manger d’apparat…  Arrêtez-vous au château de la Petite Malmaison, quant à lui résidence privée qui propose régulièrement des concerts précédés d’une visite guidée des salons. Cette demeure constituait auparavant les anciennes serres chaudes de Joséphine, qui avait comme on le sait, une réelle passion pour la botanique.  Rueil possède également un musée d’histoire locale situé en plein centre-ville ouvert tous les après-midi sauf le dimanche, qui retrace notamment le passé impérial de la ville. Visiteurs en famille de passage à Rueil, ne manquez pas l’immense collection de soldats de plomb de la Grande Armée au premier étage du musée, ils étonneront et raviront vos enfants et vous-mêmes !  Enfin, faites un détour par l’église Saint-Pierre Saint-Paul qui abrite le tombeau de l’Impératrice ainsi que celui de sa fille la reine Hortense. Il arrive qu’exceptionnellement, une visite de la crypte soit organisée par la Société Historique de Rueil-Malmaison, renseignez-vous auprès de notre Office de Tourisme de Rueil-Malmaison, nous nous ferons un plaisir de vous communiquer toutes les informations !   Les promeneurs du dimanche trouveront également leur bonheur à Rueil-Malmaison. J’apprécie particulièrement pour ma part de longer les bords de Seine en partant du joli parc des Impressionnistes au nord de la ville. Puis j’aime continuer ma promenade par un passage au parc de l’Amitié et m’y reposer dans son jardin zen. Je vous recommande également d’emprunter les allées du parc de Bois-Préau, vaste jardin à l’anglaise où il est agréable de pique-niquer dès les beaux jours arrivés. Le vallon des Gallicourts d’où vous pourrez admirer la vue sur la ville et la Seine en contrebas mérite également un détour. Enfin, si vous êtes bon marcheur, les nombreux sentiers de la forêt domaniale de Malmaison, également appelée Bois de Saint Cucufa, vous permettront de découvrir un espace de 200 hectares, anciennement reliée au château de Malmaison et acquise par Joséphine en 1800.   Voilà un beau programme pour votre week-end entre patrimoine culturel et attraits naturels !
Mon week-end culture et nature à Rueil-Malmaison !
Ma balade au bord de l'Iton à Evreux
Ma balade au bord de l'Iton à Evreux
Je m’appelle Hélène, et je suis Conseillère en séjour au sein de l’Office de Tourisme du Grand Evreux dans l’Eure (en Normandie, à 1h de Paris). Au départ de l’office, il est agréable de se promener au bord de la rivière Iton. Grâce aux aménagements des berges, on oublie presque que l’on est en plein centre d’Evreux, il n’est pas rare d’y croiser des canards ou des cygnes en train de barboter. #evreuxnormandie, suivez nos #cannes2016 pic.twitter.com/tqt6ZWUlY5 — OT Grand Evreux (@EvreuxNormandie) 11 mai 2016 Ce qui est chouette sur cette promenade, c’est que sur quelques mètres on redécouvre différentes périodes de l’histoire d’Evreux : les remparts gallo-romains, le beffroi du XVe, la Cité Episcopale ... Attention départ imminent pour un voyage !   L’Iton cache bien son jeu, car dès que le soleil pointe le bout de son nez, les berges de l’Iton deviennent un lieu de détente et de rencontre : déjeuners improvisés entre collègues ou entre amis, pauses au soleil, balades en famille… Il est fort probable qu’un jour vous m’y croisiez lors de ma pause déjeuner entre midi et quatorze heures ! Ce cours d’eau sait également être un lieu d’exposition à ciel ouvert : céramiques, images d’archives, tableaux impressionnistes se retrouvent exposés le long des berges!   Je vous attends à l’Office de Tourisme afin de partager ensemble votre ressenti sur cette promenade hors du temps le long de l’Iton.  
Ma balade au bord de l
J'ai monté les 171 marches du phare de Ouistreham
J'ai monté les 171 marches du phare de Ouistreham
Vous recherchez une visite insolite pour petits et grands ? Suivez-moi...je vous emmène à l'assaut du Phare de Ouistreham, le seul du Calvados aujourd'hui ouvert à la visite.   Haut de 38 mètres, avant d'attaquer l'ascension, inspirez bien à fond...et c'est parti ! Il m'a fallu enchaîner sans difficulté les 171 marches de son escalier en colimaçon qui m'a donné l'impression de quitter la terre ferme, avant même d'être arrivée tout en haut. Petit à petit, la lumière va se faire plus ténue et 2 ou 3 petites fenêtres, au fil de votre ascension, donnent une idée de votre progression et encouragent à continuer...   Puis, au terme de l'effort, la lumière artificielle laisse place à l'éblouissement qui traverse le chapeau de verre de ce merveilleux édifice... Encore un dernier effort : n'étant pas très grande, il m'a fallu me plier pour passer la petite porte qui donner accès à la plateforme circulaire et surtout à la récompense suprême : une vue imprenable à 360° sur la ville.  A l'Est, la somptueuse réserve naturelle de la Pointe du Siège, au coeur de l'Estuaire de l'Orne. C'est un endroit ressourçant que j'apprécie particulièrement et où la nature domine ! A l'Ouest, la station balnéaire de Ouistreham Riva-Bella, au sud, le bourg de Ouistreham, coeur historique de la cité. Quant à la descente, plus facile me direz-vous ? Sans doute...mais grisé par l'euphorie du moment vécu...soyeux prudent quand même!  Bien-sûr, n'oubliez pas d'observer la "lentille de Fresnel", cet étrange instrument qui permet au Phare de renvoyer ses faisceaux lumineux. Comment ne pas être charmé par tant de diversité ? En tout cas, pour 2,50 €, moi je vous recommande la montée du Phare de Ouistreham ! Rapport qualité/prix imbattable !  
à partir de
3 €
/pers*
J
Mon week-end idéal en Normandie sur la Côte des Havres
Mon week-end idéal en Normandie sur la Côte des Havres
J’aime le contact humain, les belles rencontres, les endroits hors du temps…! Directrice de l’Office de Tourisme de la Côte des Havres (Manche), habitante de Jullouville… et passionnée par notre belle région, le Cotentin, je vous présente ici mon week-end idéal en Normandie où la quiétude, la sérénité sont les maîtres mots. Un samedi sur la terre… à Regnéville-sur-Mer : Je me rends en bordure du havre avec mon appareil photo. J’oubliais, je ne sors jamais sans mon appareil photo. Regnéville-sur-Mer est le plus grand port d'échouage de Normandie. Dès le Moyen-âge, il faut imaginer les bateaux marchands qui venaient se mettre à l'abri dans ce havre. Ce paysage change au rythme des marées. La transformation est extraordinaire. J’aperçois les moutons de prés-salé qui broutent les herbus. J’ose m’y aventurer à pied sur le GR par les prés-salés et les toucher de près. A chaque fois, c'est un émerveillement. Même si les caprices de la rencontre de la Sienne avec la mer en modifient quand même les contours, le havre nous offre un paysage magique à chaque fois. Selon la saison, j’aurai la chance de rencontrer  la bernache cravant à ventre pâle ou de ramasser la salicorne, le célèbre cornichon de mer dont on fait des bocaux. D’un seul coup, j’ai une envie de thé, je me rends au Café de la gare…un café-brocante…très atypique. Tout est à vendre même la tasse dans laquelle vous buvez votre thé. J’adore ce concept. Non loin, le château médiéval de Regnéville et son célèbre donjon que l’on surnomme le gardien. L’été, dans la cour de ce château, on y retrouve un marché chaque vendredi soir : que de bons produits du terroir. J’aime m’y rendre boire un verre de cidre made in Normandy et déguster une assiette de crudités avec des légumes de notre belle région. Bien sûr, la visite des fours à chaux  et son musée est incontournable. Vous comprendrez à quel point l’activité de la chaux était importante à Regnéville-sur-Mer. Tout ici respire la zénitude, le calme et l'apaisement.   Et puis le lendemain…C’est un dimanche entre terre et mer : Embarquement immédiat au Sud de l’avant-port de Granville avec la Compagnie Jolie France, direction l’archipel de Chausey. Pascal BLANCHET, le patron sonne les trois coups de sirène indiquant le départ imminent. 45 à 50 minutes seront nécessaires pour atteindre ce petit coin de paradis qui vit au rythme des marées aussi. J’ai la chance d’apercevoir les dauphins. Chaque arrivée sur l'archipel est un moment de pur bonheur, on entre dans un monde différent, fait de beauté, de calme et de sérénité. Le temps disparaît et la liberté commence. Pour moi, c'est un coin de paradis où je rencontre  à chaque fois des gens qui ont une âme et qui savent ce que le mot "respect" veut dire. Pas de voiture, pas de vélo, que nos jambes et les célèbres charrettes pour circuler. Je  fais le tour de l’île en 2h30, j’escalade et je suis subjuguée à chaque fois par ce paysage. Le temps ici suspend véritablement son envol. Les plaisirs y sont simples: baignade, jeux de plage et pêche à pied. Je ne me lasserai jamais de cet endroit. Et voilà le week-end en Normandie sur la Cote des Havres se termine ! En espérant que vous aurez envie de venir voir ces deux coins de paradis. N'hésitez pas à venir à l'Office de Tourisme pour prendre vos billets pour l'archipel de Chausey  
Mon week-end idéal en Normandie sur la Côte des Havres
Ma vie au musée d'Evreux en Normandie
Ma vie au musée d'Evreux en Normandie
A Evreux, le Musée fait partie de mes promenades préférées. Ce qui me plaît c’est avant tout le lieu : un  palais construit au début du 16ème siècle en style gothique flamboyant pour les évêques d’Evreux. J’aime ce moment où  je passe sous les voûtes du passage qui reliait le Palais épiscopal à la cathédrale, avant même d’en avoir franchi les portes, je suis déjà ailleurs. Dans la seconde salle du rez-de-chaussée, on est irrésistiblement attiré par la chasse de Saint-Taurin, Chef d’œuvre de l’orfèvrerie médiévale du 13ème siècle. Cette « maquette » dorée qui fait quand même 0,80 m de long, a un tel pouvoir d’attraction, qu’on en oublierait les peintures exposées dans la même pièce. Pourtant, elles figurent parmi les plus belles toiles de l’artiste Ebroïcien Charles Denet. Considérer cet artiste comme une simple gloire locale, ou un peintre académique serait pour moi une injustice. Lui, qui a eu comme compagnon à l’Ecole des Beaux-Arts Toulouse-Lautrec, n’a jamais voulu quitter Evreux pour répondre aux sirènes du Paris artistique de l’époque. Charles Denet est un peintre réaliste. Lui, c’est au monde du travail de la terre qu’il a préféré se consacrer, prenant le contrepied de ses collègues impressionnistes qui eux, mettaient en scène la bourgeoisie et le temps des loisirs. C’est le premier étage que je préfère. J’aime emprunter l’escalier de la tour. A chaque fois, je m’imagine croisant tous ces personnages de l’Histoire qui ont gravi ces marches avant moi : l’évêque Raoul du Fou, qui fit construire l’édifice, François Ier et Henri IV, qui y logèrent lors de leur visite à Evreux. J’ai toujours l’impression d’entrer dans les appartements d’un collectionneur d’Art, avec son mobilier des 17 et 18ème siècles. J’ai d’ailleurs du mal à résister à l’envie de m’asseoir dans l’un des fauteuils des salons pour y admirer les collections de peintures, de céramiques. Difficile de quitter cette atmosphère cosy. L’étage suivant réserve toujours des surprises avec les expositions temporaires et la collection d’artistes contemporains reconnus comme Pierre Soulages. J’aime flâner dans le couloir côté Sud, qui n’est autre que l’ancien chemin de ronde. Je m’amuse à regarder par les meurtrières pour surveiller les alentours comme le faisaient les gardes du Palais, une autre façon de renouer avec l’Histoire. Mais il me faut déjà redescendre, avant de partir, je ne manque jamais de jeter un œil à la boutique du musée d'Evreux, qui propose de superbe ouvrages sur les collections et sur la vie au Moyen-Age
Ma vie au musée d
Mes conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse
Mes conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse
En charge du numérique à l’Office de Tourisme des Luys à Amou, je vais vous donner trois conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse.    Premièrement je vous conseille de prendre le temps de découvrir les Marchés de Producteurs de Pays qui se déroulent  en juillet et en août. Si vous êtes amateur ou amatrice de la cuisine autour du canard, du Boeuf de Chalosse, ou bien de bons produits du terroir, les Marchés de Producteurs de Pays sont fait pour vous ! Ce sont en plus des lieux conviviaux d’échange et de découverte des produits du canard, des pâtisseries traditionnelles, des poulets fermiers issus de nos producteurs locaux. Ici, au Pays des Luys, vous pourrez assister à 2 Marchés de Producteurs de Pays en été : un jeudi du mois de juillet et un jeudi du mois d’août.  C’est une ambiance extraordinaire qui se dégage sur ces marchés : accueil par les producteurs directement, jeux pour les enfants assurés, musique. Tout est là pour que la soirée en famille, seul, en couple se passe dans un décor inoubliable. C’est une véritable porte d’entrée au cœur de la cuisine de Chalosse.   Une autre manière de découvrir nos bons produits, est de vous rendre chez nos producteurs locaux. Plus d’une quinzaine de producteurs vous ouvrent la porte de leurs fermes, où ils y dévoilent leur savoir-faire et la technicité pour réaliser de bons produits. La visite y est gratuite et vous pourrez y déguster le magret de canard, le foie gras, le pastis et bien d’autres produits du terroir. Chez nos restaurateurs, vous trouverez ces produits dans les « Assiettes de Pays® ». Allez dans ces restaurants où cette proposition de découverte de produits dans une assiette vous est faite. C’est une démarche volontaire de chacun pour mettre en avant les produits de la gastronomie landaise, et plus particulièrement de Chalosse, le jardin secret des Landes.   Alors je vous invite vivement à découvrir nos spécialités culinaires en allant aux Marchés des Producteurs de Pays, ou en allant rencontrer nos chefs restaurateurs ou nos producteurs locaux. Faites-le en venant au Pays des Luys ou en Landes Chalosse, vous serez séduits…  
Mes conseils pour découvrir la gastronomie des Landes Chalosse
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DES LUYS
5 photos de Normandie par Cyril alias @6yril
5 photos de Normandie par Cyril alias @6yril
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 19 au 23 octobre, c’est Cyril alias @6yril qui vous fait découvrir la Normandie en 5 photos.    Suivez @6yril sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   La Côte d'Albâtre à Fécamp :      Cette semaine, @6yril nous emmène en #Normandie pour les #AmbassadeursJaimelaFrance. Pour bien débuter la semaine, il nous propose de faire un tour le long de la côte d'Albâtre et plus exactement à Fécamp. Suivez 👉 @6yril pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 19 Oct. 2015 à 2h52 PDT   L'abbaye de Jumièges :     Pour ce deuxième jour en #Normandie avec @6yril pour les #AmbassadeursJaimelaFrance, on fait un arrêt du côté de la superbe abbaye de Jumièges ! Elle a souvent été reconnue comme l'une des plus belles ruines de France. Elle abritait l'un des plus anciens et des plus importants monastères bénédictins de Normandie. Sa visite est une traversée architecturale de plusieurs siècles. Bonne journée à tous et à toutes. Suivez 👉 @6yril pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 20 Oct. 2015 à 2h48 PDT La cathédrale de Rouen :     Pour notre 3ème jour en Normandie avec @6yril pour les #AmbassadeursJaimelaFrance direction Rouen et ce superbe reflet de la cathédrale ! Bonne journée les igers 😊 Suivez 👉 @6yril pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 20 Oct. 2015 à 23h12 PDT Le vieux moulin de Vernon :      Aujourd'hui, cap sur le vieux moulin de Vernon avec @6yril pour les #AmbassadeursJaimelaFrance ! Suivez 👉 @6yril pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 21 Oct. 2015 à 23h23 PDT Vue sur Rouen et ses quais depuis la côte Sainte Catherine :      C'est déjà le dernier jour de notre semaine avec @6yril en #Normandie pour les #ambassadeursJaimelaFrance et on profite de la vue sur Rouen depuis la côte Sainte Catherine. Suivez 👉 @6yril pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 22 Oct. 2015 à 23h30 PDT
5 photos de Normandie par Cyril alias @6yril
J'ai testé la marche nordique sur la plage de Ouistreham Riva-Bella !
J'ai testé la marche nordique sur la plage de Ouistreham Riva-Bella !
Ces dernières années, bon nombre de nouvelles pratiques sportives ont émergées. On a souvent dans l’idée qu’elles ne sont pas à notre portée : trop intenses, trop techniques… bref inaccessibles pour les sportifs amateurs que nous sommes ! Et pourtant, l’une d’elles, tout à fait abordable et ludique, est un atout santé formidable : la marche nordique ! (ou nordic walking pour les anglophiles !)   C’est une marche dynamique faisant appel à 90 % des muscles. Elle combine bonification musculaire, oxygénation cardiovasculaire et préservation des articulations.   Grâce à l’utilisation des bâtons, elle permet d’alléger le corps et offre ainsi la possibilité aux personnes souffrantes de problèmes articulaires de pratiquer. L’utilisation des bâtons offre également la possibilité de s’aventurer sur des terrains accidentés, car bien utilisés, ils sont le prolongement des bras et offrent 2 points d’appui supplémentaires et donc des possibilités énormes.   Curieux de découvrir cette activité « miracle » et gonflés par une motivation sans faille, plusieurs membres de l’équipe de l’Office de tourisme de Ouistreham Riva Bella ont donc retrouvé le coach sportif Robin VINCENT sur la plage pour une initiation-découverte d’une heure. Ce sportif surdoué est tellement mordu qu’il s’est mis au service des autres et en a fait son métier. Aucune discipline ne lui résiste : longe-côte, aquagym, fitness, course à pied, etc…   Après quelques recommandations sur la posture adéquate et le maniement des bâtons, nous voilà donc lancés avec enthousiasme sur le sable, prêts à en découdre avec nos muscles !   Des conseils nous sont prodigués par le coach tout au long de la séance et nous sommes rapidement à l’aise avec nos bâtons. Notre petit groupe enchaîne les exercices avec bonne humeur. Nous sentons bientôt tous nos muscles qui travaillent et cela, oh satisfaction !, sans subir d’intolérables souffrances. La marche nordique est en effet un sport complet qui permet, certes de se dépenser, de développer sa coordination et de remodeler sa silhouette, mais qui favorise surtout le plaisir !   Enfin, nous formons un cercle autour du coach pour réaliser de petits exercices d’étirements, un peu dépités que la séance soit (déjà !) finie. La marche nordique a été pour nous tous une vraie découverte, une pure bouffée d’oxygène, une parenthèse de « lâcher prise » dont on est tous ressortis revigorés
à partir de
10 €
/pers*
J
A la Pointe du Siège de Ouistreham je profite de la nature sauvage
A la Pointe du Siège de Ouistreham je profite de la nature sauvage
Peut-être connaissez-vous la longue plage de Ouistreham en Normandie et le relief de son sable qui témoigne de l’implication des p’tits mousses à construire des châteaux en tous genres mais vous n’avez sûrement pas en tête, que quelques mètres plus loin, à la Pointe du Siège, cette même plage revêt un tout autre visage et vous plonge en pleine nature. Laissez-vous guider dans ce lieu sauvage et mystérieux.    Régulièrement, je traverse les écluses après avoir profité de l’ambiance si particulière qui émane du port entre bateaux, pêcheurs, vente de poissons frais, restaurants et visiteurs curieux. Je fais quelques pas pour m’enfoncer dans la nature et entrer au cœur de la Pointe du Siège.  Bercée par les douces vagues, la bande de sable de cet espace, protégé par le Conservatoire du Littoral, abrite une faune et une flore riches. Il n’est alors pas rare de côtoyer gravelots et petites bêtes de plage. En marchant un peu au sud vous vous détendrez sur les sentiers, entre dunes et prés salés. Ici, nous n’avons pour seule compagnie que les oiseaux et les lapins qui profitent d’un terrain de jeu sans limite.   Je me retrouve très souvent face à des espèces végétales remarquables, à une petite mare cachée des regards ou encore des nids perchés dans les arbres et j’ai comme le sentiment de percer les petits secrets de la Pointe du Siège. Je vous conseille de prendre votre temps et surtout de la hauteur en investissant l’observatoire, enrobé par la végétation et vous émerveiller de la vue imprenable sur l’estuaire de l’Orne et la baie de Sallenelles. Vous porterez, comme je le fais si longtemps, un regard léger sur dame Nature.
A la Pointe du Siège de Ouistreham je profite de la nature sauvage
Ma conquête des cimes au parc Arbr’En Ciel d'Evreux
Ma conquête des cimes au parc Arbr’En Ciel d'Evreux
A 5 minutes du centre-ville d’Évreux, le parc Arbr’En Ciel au sein du Domaine de Trangis propose 6 parcours acrobatiques accessibles à toute la famille. Venez-vous dépayser et prendre de la hauteur pour un plaisir 100% nature. Éclats de rire garantis ! Un parcours MAX pour les amateurs de sensation forte ! Hélène "Je vais vous faire une confidence, j’ai beau avoir bientôt 30 ans, je n’avais encore jamais testé l’accrobranche ! Alors quand Abr’en Ciel Evreux nous a invité à tester leurs plateformes, ni une ni deux, chaussures aux pieds j’ai voulu grimper aux arbres ! Et bien j’ai adoré !! On a commencé tranquillement avec un parcours relativement « simple » et là on a tout de suite voulu passer à la vitesse supérieure à plus de 15m de hauteur à enchaîner tyroliennes, ponts de singe, marche sur une corde … et j’en passe ! Trouvant ça « facile », nous voilà maintenant partis à tester le parcours « MAX »… mais alors là préparez muscles et biceps, car ce parcours est intense et fait appel à vos muscles et à votre mental pour gravir les épreuves une par une ! Si vous êtes aventuriers, allez-y les yeux fermés vous ne regretterez pas et le parcours MAX ne vous décevra pas ! 😉" Gwenaëlle "Au détour d’un chemin dans le bois de Trangis, j’ai pris plaisir à re-découvrir le parcours d’accrobranche Arbr’En Ciel dans lequel je m’étais déjà aventuré quelques années auparavant. Peu avant de nous lancer, nous avons pris le temps de regarder une vidéo explicative quant à l’utilisation de nos harnais, mais également pour mieux appréhender les parcours qui nous attendaient. Après un petit essai pratique, nous voilà à 5 mètres du sol. Au fil des agrès, nous évoluons en hauteur, sur des plateformes toutes différentes les unes des autres, pour retoucher terre à l’aide d’une Tyrolienne. Les derniers courageux (dont je faisais fièrement partie) ont pris la route vers le parcours MAX ! Nous avons alors évolué sur un parcours plus original. En effet, nous avons glissé sur un skate à 10 mètres du sol, fait de la balançoire et nous sommes lancés sur une liane.. comme Tarzan. Cette après-midi ensoleillée fut fortement agréable et pleine de sensations. Je n’hésiterais pas à y retourner cet été, et en famille." Marie "L’accrobranche, c’est l’occasion de passer un super moment entre collègues, amis, familles. Pour nous l’après-midi a été un vrai moment de détente et de cohésion, nous avons découvert les personnalités de chacun dans « l’épreuve ». C’est sympa, fun, ludique et l’occasion de bien rire, il y a de tout pour tout le monde. Pour les plus courageux, il y a même le super max , entre un surf et une tyrolienne en équilibre il y a de quoi s’en rappeler longtemps ! Les moniteurs expliquent bien dès le début et mettent en confiance au cas où le pas se ferait timide à 10 m du sol… Et puis pas de souci en cas d’envie de retrouver la terre ferme en plein milieu de parcours, il y aura toujours la possibilité d’être sauvé par un chevalier servant en rappel … Conclusion, si l’envie de passer une bonne aprèm se fait sentir, Arbr’en ciel, est le bon endroit… alors à vos baudriers !!" Marion "Alors comment vous dire… Je crois avoir eu la preuve que je n’étais pas faite pour l’aventure ou alors trop têtue pour admettre que j’en étais capable 😉 Mettre le baudrier et monter sur la plateforme, jusque là tout va bien (la vidéo et les moniteurs vous accompagnent à perfection) … Les premiers agrès, nickel même si ça tangue un peu … et puis la voilà, la tyrolienne, celle que j’appréhende depuis le début! Finalement pas tant la tyrolienne en elle-même (quoique) mais surtout l’atterrissage sur la plateforme. Alors je me lance (assise pas debout, l’impression de me jeter dans le vide beurk) et tout se passe bien sauf à l’atterrissage… que je rate bien évidemment ! Et ensuite patatras, la peur du vide, les jambes qui tremblent, plus de Marion :( Alors je finis mon parcours « facile » et préfère regarder les autres d’en bas. Pour autant je ré-essaierai en étant plus confiante. Chapeau bas aux moniteurs qui savent malgré tout vous mettre à l’aise et cernent tout de suite vos éventuelles appréhensions!"
Ma conquête des cimes au parc Arbr’En Ciel d
Retour en haut