• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
5 photos du Limousin par Monsieur Pop @monsieurpop
5 photos du Limousin par Monsieur Pop @monsieurpop
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 31 août au 4 septembre, c’est @monsieurpop qui vous fait découvrir le Limousin en 5 photos.    Suivez @monsieurpop sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Brive-la-Gaillarde :     Cette semaine, c'est @monsieurpop qui est notre ambassadeur J'aime la France ! Il nous emmène à la découverte du Limousin et on commence cette semaine du coté de Brive-la-Gaillarde. Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 30 Août 2015 à 23h16 PDT Les jolies couleurs de Collonges La Rouge :     Deuxième jour dans le Limousin avec @monsieurpop et on part voir les jolies couleurs de #Collonges La Rouge ! 🔴 Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 31 Août 2015 à 23h06 PDT Une session canoë à Beaulieu-sur-Dordogne :     Session canoë à Beaulieu-sur-Dordogne... Cette semaine @monsieurpop est ambassadeur J'aime la France et nous fait découvrir sa région : Le Limousin. Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 1 Sept. 2015 à 23h11 PDT Turenne :    Souvenir de #Turenne par @monsieurpop Cette semaine, il nous emmène à la découverte de sa région : le Limousin. Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 2 Sept. 2015 à 23h22 PDT Le parc floral des jardins de Colette et son labyrinthe géant : C'est déjà la dernière photo de la semaine pour @monsieurpop dans le Limousin. Et aujourd'hui, il nous emmène visiter le parc floral des jardins de Colette et son labyrinthe géant. Encore merci à lui pour cette superbe semaine. Suivez 👉 @monsieurpop pour ne rien rater de ses photos. La semaine prochaine, on part en Poitou-Charentes, vous avez une idée de qui sera notre ambassadeur ? 😉 Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 3 Sept. 2015 à 23h22 PDT Retrouvez toutes les photos des ambassadeurs #jaimelafrance en suivant le hashtag #ambassadeursjaimelafrance
5 photos du Limousin par Monsieur Pop @monsieurpop
5 idées pour visiter Bayonne le temps d’un week-end
5 idées pour visiter Bayonne le temps d’un week-end
Aux portes de la Côte Basque, la ville saura vous séduire grâce à son patrimoine historique et culturel unique et également pour ses pauses gourmandes… Laissez-vous guider, vous est livrées ici cinq idées pour visiter Bayonne le temps d’un week-end.    #1 Une fille du Nord C’est au gothique du nord de la France que se rattache la cathédrale Sainte-Marie bâtie au cours des XIIe et XIVe siècles sur une butte du Grand Bayonne. Deux cents ans plus tard, c’est au tour de la tour sud et de la salle capitulaire. Encore un siècle et voilà le dôme de la tour. Un disciple de Viollet-le-Duc lui préférera deux flèches au XIXe. Le tout est cependant d’une harmonie extrême. À l’intérieur, il faut voir le vitrail de la Cananéenne, somptueux, et les clefs de voûte colorées mêlant lys de France et léopards d’Angleterre.   #2 Que d’espace ! Jouxtant la cathédrale, le cloître est un des plus vastes de France. Il est l’héritier direct du forum romain et c’est ici en effet que l’on se réunissait au Moyen Âge pour régler les problèmes de la cité. De style gothique rayonnant il n’a plus que trois côtés depuis que le quatrième a été abattu lors de la réfection du sanctuaire au XIXe siècle. Dommage ! Mais il n’en garde pas moins belle allure et un calme qui inciterait presque à la vie monastique. Allez-y !   #3 Sur la défensive Dès l’abord le site a éveillé la convoitise. Pour le protéger, les Romains lui ont fait cadeau d’une enceinte, toujours visible où les maisons ont depuis pris leurs aises. Puis le Moyen Âge s’est doté d’une forteresse, à trois tours et deux courtines, au centre de laquelle trônait un donjon que Vauban fit abattre.   Elle est toujours une des gloires patrimoniales de la ville sous le nom de Château Vieux. On doit aussi à Vauban la Citadelle qui domine le quartier Saint-Esprit. Bayonne était bien gardé !   #4 Le Grand et le Petit Il y a le Grand Bayonne et aussi le Petit. Les deux sont baignés par l’Adour. Mais le premier se tient rive gauche de la Nive tandis que le second est situé rive droite. Hôtel de Ville, grandes rues commerçantes et cathédrale pour l’un, Château Neuf, ruelles étroites et musées pour l’autre. Et quais sur la Nive pour les deux où il fait si bon flâner. Profitez-en.   #5 Touron et fantaisie Son nom, d’origine espagnole vient de torrerre qui signifie griller. En bouchées, en tablettes ou à la coupe, sucré au miel, aromatisé au café ou à la framboise, fourré d’amandes, de pistaches, de noisettes, de fruits confits, doré au jaune d’œuf et cuit au four, le touron basque se savoure à toute heure de la journée.   Il est indispensable d’y gouter lors d’un week-end passé à visiter Bayonne. Mais il se déguste traditionnellement durant les fêtes de Noël. À cette occasion, on en fourre les dattes et les pruneaux. C’est à s’en pourlécher les babines.   
5 idées pour visiter Bayonne le temps d’un week-end
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE BAYONNE
J'ai découvert le Sundgau grâce à un circuit autour de 3 Châteaux Alsaciens
J'ai découvert le Sundgau grâce à un circuit autour de 3 Châteaux Alsaciens
Je suis chargée de communication à l’Office de Tourisme du Sundgau, à l’extrême sud de l’Alsace, et j’y habite depuis presque un an maintenant. Non originaire de ce petit coin à la base, je me devais de le découvrir en venant y travailler. Et comme je suis une férue du Moyen-âge, j’ai commencé par les châteaux alsaciens !   Savez-vous qu’il en existe trois chez nous, reliés par un circuit ?   On l’appelle tout simplement le Circuit des Trois Châteaux du Jura Alsacien, territoire à caractère montagnard situé tout au sud du Sundgau. Ce sont des ruines, mais quelles ruines !   Le plus connu et l’un des plus anciens d’Alsace, le château de Ferrette (surtout pour son histoire liée à celle des Habsbourg – à découvrir !), est à voir selon moi durant la fête médiévale qui a lieu fin juin toutes les années paires. Il est accessible toute l’année, mais c’est l’occasion de le voir paré de ses plus belles couleurs, rouge et or, d’avoir un aperçu de ce à quoi il pouvait ressembler à l’époque, avec ses princesses, ses chevaliers, ses joutes, et les métiers d’antan… Son donjon offre aux visiteurs un superbe panorama sur les Vosges, le Massif du Jura et la Forêt Noire.   Le deuxième, le Landskron à Leymen, à la frontière avec la Suisse, est également une ancienne prison d’Etat fortifiée par Vauban. Mais son attrait principal, pour moi, reste le donjon : allez-y par temps clair, grimpez tout en haut et admirez. La vue y est extraordinaire : on voit Bâle et son petit tram rouge et jaune, le Sundgau, la Forêt Noire en Allemagne…deux tables d’orientation aident à se repérer.     Enfin, le dernier château, sans doute le plus mystérieux, est celui du Morimont à Oberlarg : des ruines perdues dans la verdure, avec une immense cave voûtée, unique en Alsace ! Ses dimensions sont vraiment impressionnantes. Je vous conseille de prendre votre lampe de poche pour en faire le tour et découvrir ses moindres recoins.   Ces trois châteaux alsaciens sont à découvrir avec un topoguide qui recense toutes leurs particularités et propose des randonnées pédestres à faire tout autour. Si vous avez un smartphone, vous pourrez également flasher les QR codes présents sur les différents sites pour bénéficier d’une visite audioguidée. Bonne découverte du Sundgau !   
J
Ma recette du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète
Ma recette du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète
Directrice de l'Office de Tourisme de Sète, je suis passionnée par mon métier de communicante et donc par le partage d’expérience. Et comme je raffole de la cuisine de terroir de la ville de Sète, mon port d’attache, je vous livre ici mon coup de cœur de circonstance : à l'heure où la sortie des thoniers anime le port de Sète (fin mai), cuisiner le thon rouge pêché localement est incontournable pour vivre à l’heure sétoise. Vous allez découvrir ma façon préférée de déguster ce savoureux poisson de Méditerranée que je partage avec vous en toute simplicité et modestie.    La première étape est d’aller faire un petit tour aux halles de Sète histoire de compiler les produits frais et glaner quelques conseils du poissonnier. Pourquoi devez-vous faire vos courses aux halles ? Parce que c’est LE lieu où règne une ambiance particulière, où l'on rencontre les Sétois, où on entend parler avec l'accent qui sent bon le Sud de la France et son vocabulaire si particulier ! Généralement je vais aux halles après une balade depuis la marina des Quilles en passant par la corniche. Mais ce n’est pas l’objet ici, pour plus d’information sur les balades, n’hésitez pas à demander conseil à l’Office de Tourisme de Sète.    Parce que je suis une femme active, pressée mais épicurienne, la recette que je vous propose est rapide, temps de préparation 15 minutes top chrono pour une cuisson de 6 minutes : le thon rouge mi-cuit aux graines de sésame. Gourmets, gourmands, à vos fourchettes !   La bonne cuisine se partage, c’est pourquoi je vous propose une recette adaptée pour une tablée de 4 personnes.    Voici votre liste de courses : - 800 grammes de thon rouge : je vous conseille de faire couper par un poissonnier des halles une tranche épaisse et je vous recommande le thon femelle, aux saveurs encore plus douces ; - Sel ;  - poivre ; - wasabi ;  - sauces nuoc mam et soja ; - lamelles de gingembre frais ; Et ensuite il y a pas mal de cuillères à soupe à prévoir : - Une de sauce soja ; - Une d’huile de sésames grillés ; - Une de  jus de citron vert ; - Une de chapelure ; - Une de graines de sésame grillées ;  - Et une demie de gingembre en poudre.   Avant de commencer la recette préparez votre chronomètre, je vous ai promis 15 minutes de préparation. Le secret de cette recette de thon rouge c’est la marinade. Moi je la prépare dans un plat creux (genre moule à cake) avec de la sauce soja, de l’huile de sésame grillée, du jus de citron vert, une cuillère à soupe pour chaque ingrédient. J’ajoute une demi-cuillère à soupe de gingembre en poudre et je mélange. La marinade est prête.  Petite astuce : je la prépare dans un plat creux, pour avoir assez d’espace afin d'y faire tremper ensuite le thon rouge, et moins de vaisselle au final !   La garniture est prête, nous pouvons passer à la préparation du poisson. J’enlève la peau du thon rouge, c’est tout un art, et je le découpe en pavé, un peu comme un filet mignon.     Nous avons fait le plus dur, maintenant, il faut laisser mariner quelques minutes chaque face du thon dans la marinade.  Dans ma poêle, je verse l’équivalent d’une cuillère à soupe d’huile de sésame, je fais chauffer et je saisis chaque face pendant environ 3 minutes. Je mets ma cuillère à soupe de chapelure et celle de graines de sésame dans une assiette et je mélange puis je roule délicatement le thon ainsi saisi dans cette assiette : d’abord la chapelure,  et de sésame et surtout pas l’inverse.  Pensez à bien enrober votre thon pour plus de goût.    Il ne me reste plus qu’à faire de fines tranches avec le thon mi-cuit et à assaisonner avec de la fleur  de sel de Camargue (je n’oublie pas mes origines arlésiennes !) et du poivre du moulin.  Ma touche personnelle est de le servir accompagné de wasabi, d'algues, de sauces soja et nuoc-mam, de délicieuses lamelles de gingembre frais et d’un bol de riz thaï ; comme sur la photo.    Vous avez toutes les cartes en main pour déguster et aiguiser vos papilles avec cette préparation du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète.  Bon appétit !    
Ma recette du thon rouge de Méditerranée pêché à Sète
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE SÈTE
J'ai testé la marche nordique sur la plage de Ouistreham Riva-Bella !
J'ai testé la marche nordique sur la plage de Ouistreham Riva-Bella !
Ces dernières années, bon nombre de nouvelles pratiques sportives ont émergées. On a souvent dans l’idée qu’elles ne sont pas à notre portée : trop intenses, trop techniques… bref inaccessibles pour les sportifs amateurs que nous sommes ! Et pourtant, l’une d’elles, tout à fait abordable et ludique, est un atout santé formidable : la marche nordique ! (ou nordic walking pour les anglophiles !)   C’est une marche dynamique faisant appel à 90 % des muscles. Elle combine bonification musculaire, oxygénation cardiovasculaire et préservation des articulations.   Grâce à l’utilisation des bâtons, elle permet d’alléger le corps et offre ainsi la possibilité aux personnes souffrantes de problèmes articulaires de pratiquer. L’utilisation des bâtons offre également la possibilité de s’aventurer sur des terrains accidentés, car bien utilisés, ils sont le prolongement des bras et offrent 2 points d’appui supplémentaires et donc des possibilités énormes.   Curieux de découvrir cette activité « miracle » et gonflés par une motivation sans faille, plusieurs membres de l’équipe de l’Office de tourisme de Ouistreham Riva Bella ont donc retrouvé le coach sportif Robin VINCENT sur la plage pour une initiation-découverte d’une heure. Ce sportif surdoué est tellement mordu qu’il s’est mis au service des autres et en a fait son métier. Aucune discipline ne lui résiste : longe-côte, aquagym, fitness, course à pied, etc…   Après quelques recommandations sur la posture adéquate et le maniement des bâtons, nous voilà donc lancés avec enthousiasme sur le sable, prêts à en découdre avec nos muscles !   Des conseils nous sont prodigués par le coach tout au long de la séance et nous sommes rapidement à l’aise avec nos bâtons. Notre petit groupe enchaîne les exercices avec bonne humeur. Nous sentons bientôt tous nos muscles qui travaillent et cela, oh satisfaction !, sans subir d’intolérables souffrances. La marche nordique est en effet un sport complet qui permet, certes de se dépenser, de développer sa coordination et de remodeler sa silhouette, mais qui favorise surtout le plaisir !   Enfin, nous formons un cercle autour du coach pour réaliser de petits exercices d’étirements, un peu dépités que la séance soit (déjà !) finie. La marche nordique a été pour nous tous une vraie découverte, une pure bouffée d’oxygène, une parenthèse de « lâcher prise » dont on est tous ressortis revigorés
à partir de
10 €
/pers*
J
Saint-Jean-Cap-Ferrat – Pointe Saint-Hospice : ma balade au bord de mer
Saint-Jean-Cap-Ferrat – Pointe Saint-Hospice : ma balade au bord de mer
Conseiller en séjour à l’Office de Tourisme de Saint-Jean-Cap-Ferrat, je vous propose une balade en bord de mer, idéale pour les amoureux de mère Nature et de la Grande Bleue. Au départ de Saint-Jean Village, laissez-vous guider jusqu’à la pointe de Saint Hospice. Cette promenade, facile d'accès, ne vous prendra qu'une trentaine de minutes pour être accomplie. Après avoir longé le port de Saint Jean Village, passez devant l'hôtel de la Voile d'Or et poursuivez en direction de la plage de Paloma qui donne accès au chemin du bord de mer. Après avoir parcouru quelques marches, vous voici face à l'anse de la Scaletta avec au loin les communes de Beaulieu sur Mer, Eze sur Mer et Cap d'Ail sur le littoral et sur les hauteurs, les villages pittoresques d'Eze-Village et de La Turbie. Au bout de la Pointe de Saint-Hospice, on aperçoit la Principauté de Monaco, le Cap Martin et la frontière italienne. Le chemin se poursuit en serpentant le long du bord de mer à travers les roches rongées par le sel et les embruns. En chemin, le sentier Edmond Davis donne accès au chemin de Saint-Hospice qui aboutit à la Chapelle du même nom construite au XI° siècle. Ne manquez pas la Vierge de bronze (1903) et le cimetière Belge datant de la Grande Guerre.   Cette balade en bord de mer entre Saint Jean Cap Ferrat et la pointe Saint Hospice vous donnera l’occasion de profiter de paysages à couper le souffle. 
Saint-Jean-Cap-Ferrat – Pointe Saint-Hospice : ma balade au bord de mer
Je suis partie à l'assaut du laser game de Douvres-la-Delivrande en Normandie
Je suis partie à l'assaut du laser game de Douvres-la-Delivrande en Normandie
Dans une ambiance des plus conviviales, nous avons été accueillies par les propriétaire Mr et Mme Morin du Lasermaxx de Douvres-la-Delivrande (à 10 minutes de Ouistreham Riva-Bella). Accompagnée de mes collègues et de nos « consœurs » des Offices de Tourisme de Terres de Nacre, nous avons passées un agréable moment. Avant de se lancer dans la partie de Lasergame, nous avons testé la nouveauté, les Bumpers. Monsieur Morin souligne qu’il s’agit d’une attraction unique en France dans un centre de laser ! Le principe : Pilotés grâce à deux poignées latérales et équipés d’un bouton de tir, les Bumpers sont facilement maniables et adaptés pour tous les âges (les enfants à partir de 5 ans peuvent être installés avec un adulte grâce à une ceinture de sécurité). Les capteurs situés sur les côtés et à l’avant des Bumpers alimentent un écran dans l’espace de jeu et permettent de suivre son score en direct. La partie dure 3 minutes. On a qu’une envie, c’est d’en refaire une ! Très amusante, à tester entre amis ou en famille ! Enfin, nous nous sommes introduit dans l’espace du lasergame, nous nous sommes équipées de nos gilets et fait deux équipes. Des drôles de noms nous sommes attribués : Dark Vador, Chuky, Robin, Spiderman, Homer, Hannibal…Et oui, c’était Halloween ! Après avoir reçu les règles, on s’est emparé des 1000m2 pour 20 minutes de folie !
à partir de
3 €
/pers*
Je suis partie à l
Mes flâneries à Saint-Etienne, ville Unesco de design
Mes flâneries à Saint-Etienne, ville Unesco de design
Chargée de promotion à Saint-Etienne Tourisme & Congrès et stéphanoise d’adoption, je suis aussi l’une des rédactrices sur www.monweekendasaint-etienne.com, un site web de bons plans pour occuper ses week-ends quand on est habitant ou visiteur de passage sur Saint-Etienne et ses alentours. Du coup, j’ai toujours une idée de sortie originale quand mes amis et ma famille viennent me rendre visite. Alors pour vous, j’ai concocté un petit programme de visites. N'ayez crainte, pas besoin d'être un grand marcheur pour la balade urbaine qui va suivre, on y va à pas de promeneur en flânant dans le cœur ancien et les ruelles commerçantes de la Capitale du design. On démarre notre visite au Parvis de la Gare de Saint-Etienne Châteaucreux, une véritable galerie d'art à ciel ouvert ! Faites comme moi et laissez-vous surprendre par l'esthétique de l'arbre multi-couleurs de Philippe Million. Si vous prenez le temps de bien l’observer, vous verrez peut-être des oiseaux voler et se poser dans sa ramure ! A quelques mètres, Une étonnante forêt de « bornes urbaines en fonte » nous interpelle, ce sont les fameux tabourets Tempo de François Bauchet. En suivant la ligne de tramway, on découvre aussi les chevaux bleus d'Assan Smati, prêts à galoper, qui soulignent le nouveau siège du groupe Casino. En remontant vers le centre-ville, on ouvre grand les yeux lorsque l’on passe devant l'Ilôt Grüner signé Manuelle Gautrand, un surprenant bâtiment jaune constitué d'un seul volume tantôt posé au sol tantôt dans les airs. Monumentalité, élégance et légèreté sont les symboles de ce "Luminis". Pour une pause gourmande, on se pose à la terrasse d’un café, rue des Martyrs de Vingrè ou on achète des Nougastelles, spécialités du chocolatier Weiss. En matière de bonne chère, Saint-Etienne ne rend pas son tablier et propose de bonnes adresses où l’on goûtera notamment la célèbre râpée. Pour poursuivre notre balade insolite, nous irons flâner du côté du Crêt de Roc, le quartier arty de Saint-Etienne, à proximité de la belle place Jean Jaurès. On profite de faire quelques emplettes dans les boutiques de créateurs et les commerces design et en haut des escaliers, on admire la vue superbe et dégagée sur la ville. Une petite visite culturelle pour terminer ce séjour stéphanois ? Férus de design, visitez la Cité du design, lieu emblématique du design à Saint-Etienne. Les amateurs d’art se rendront au Musée d’art moderne et contemporain et les fans d’architecture,  au site Le Corbusier à Firminy, le plus grand d’Europe et dont la Maison de la Culture a été récemment inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Pour une plongée aux racines de l’industrie stéphanoise je vous conseille le Musée d’Art et Industrie ou encore le Puits-Couriot / Parc-Musée de la Mine. Sortez vos plus beaux maillots pour vous rendre au Musée des Verts, le premier musée français dédié à un club de foot. Au plaisir de vous croiser lors de cette balade urbaine ou dans l’un de nos nombreux sites touristiques.
Mes flâneries à Saint-Etienne, ville Unesco de design
Le mont Saint Clair de Sète m'offre un panorama de rêve
Le mont Saint Clair de Sète m'offre un panorama de rêve
Travaillant à l'Office de Tourisme de Sète on me demande souvent si Sète est vraiment une île comme son surnom "l'île singulière" pourrait le laisser penser. Je réponds toujours que pour en avoir le coeur net, il faut grimper au mont Saint Clair !   Du panoramique du mont Saint Clair, la vue sur la ville de Sète est saisissante. A droite vous pourrez observer la mer, le port, les canaux et la côte languedocienne. Devant vous, la structure de la ville et sur la gauche l’étang de Thau ainsi que le massif de la Gardiole. La ville de Sète a été construite autour de ses ports et communique avec l’étang par des canaux. On peut y monter à pied (pour les courageux) ou en voiture...   Si l’on relève les ponts levis qui enjambent ses canaux, Sète est bien une île isolée du monde ! Pendant l’antiquité, Sète était une île en mer et l’étang de Thau était navigable. Ainsi, la villa Gallo Romaine de Loupian avait un port d’exportation en mer.   Pour une vue différente mais toute aussi saisissable, longez le chemin des Pierres Blanches jusqu’à la forêt domaniale. Là, une sublime vue sur l’arrière de Sète, la mer, le lido, la plage, et au loin Marseillan et le Cap d’Agde et son volcan du Mont Saint Loup. Vous verrez le mince cordon de sable qui sépare l’étang de Thau de la mer.   Si le temps est clair vous pourrez également apercevoir les Pyrénées et le Mont Canigou, une des richesses de notre belle région du Languedoc-Roussillon.   La vue depuis le mont Saint Clair me fait rêver et vous ? 
Le mont Saint Clair de Sète m
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE SÈTE
Le Mirliton de Pont-Audemer, mon conseil gastronomique
Le Mirliton de Pont-Audemer, mon conseil gastronomique
La Normandie est célèbre pour ses spécialités gastronomiques telles que les fromages, son cidre, etc. Directrice de l’Office de Tourisme de Pont Audemer, j'ai choisi de mettre à l'honneur la spécialité typique de Pont Audemer, le Mirliton. Voici un peu plus de détails sur cette spécialité culinaire sucrée. Savez-vous que c'est Guillaume Tirel, dit Taillevent, cuisinier à la cour de France et auteur du premier viander qui a imaginé cette recette en 1340 ? En effet, Guillaume Tirel était originaire du village limitrophe à Pont Audemer, Tourville sur Pont Audemer. Lors de ses nombreux voyages, il a découvert les fruits secs et a imaginé cette recette pour rendre hommage à sa région normande. Sa recette a depuis cette époque évoluée et aujourd'hui, le Mirliton se compose d'une pâte à cigarette roulée, fourrée d'une mousse praliné et fermée au bout par du chocolat noir. Bref, il est redoutable pour faire fondre les gourmets! On le trouve dans de nombreuses pâtisseries de Pont Audemer dans lesquelles je vous invite à vous arrêter. Vous pourrez le savourer à toute heure, par gourmandise ou en cas de petite faim. A chaque Mirliton sa dégustation: vous pouvez également  le proposer en dessert accompagné d'une salade de fruits...Laissez-vous tenter et venez le découvrir sans tarder!
Le Mirliton de Pont-Audemer, mon conseil gastronomique
Retour en haut