• Imprimer
  • Signaler une erreur
  • Favoris
  • Obtenir la version pdf de la page

Faites le plein d'idées vacances avec les Offices de Tourisme de France

Bienvenue sur le moteur d'inspiration de vos prochaines vacances.

Vous pourrez vous laissez tenter, en fonction d'un lieu ou d'une thématique, par:
- Des offres de séjour packagés
- Des activités sportives ou de loisirs
- Des destinations
- Des « Paroles d’Office », des conseils éclairés prodigués par les Offices de Tourisme

Bon voyage et bonnes vacances !
Vos filtres
Type de produit
Thématique
Lieu
Trier par:
J'ai visité la micro Brasserie de Ouistreham Riva-Bella
J'ai visité la micro Brasserie de Ouistreham Riva-Bella
Une petite visite guidée de la micro-brasserie artisanale de Ouistreham Riva-Bella dans le Calvados. Confectionnées par Germain, les bières de Ouistreham ont beaucoup de goût et peuvent êtres dégustées en toutes circonstances. Tout au long de l’année, ce brasseur passionné nous transporte dans son univers et nous accueille pour nous faire partager ses connaissances à travers les visites guidées et conviviales de son laboratoire. Dès l’arrivée dans la micro-brasserie, non loin du phare et de ses 171 marches, au fond du jardin, la visite commence. Germain nous explique alors tout le processus de fabrication d’une bonne bière locale. Incapable de faire la différence entre houblon et malt, j’avoue que je redoutais un peu le jargon de brasseur mais toute la procédure est expliquée clairement, en image et avec humour, étape par étape. Pendant toute la visite, Germain est à l’écoute de vos questions (même celles dont la réponse paraît évidente) Du concassage du malt et du brossage puis l’embouteillage et la maturation en passant par la filtration, le houblonnage et la fermentation ; je suis maintenant incollable (ou presque) sur la fabrication de bière !   Maintenant, que diriez-vous de venir déguster la Riva directement sur place ?
J
Ma randonnée nature jusqu'au lac des Rousses dans le Haut-Jura
Ma randonnée nature jusqu'au lac des Rousses dans le Haut-Jura
Moins de 2 heures de balade aller/retour depuis l’Office de Tourisme des Rousses, quelques champs à traverser, quelques sentiers, un peu de village puis de grandes étendues naturelles pour les yeux : Tourbière, forêt, animaux, nature, soleil, lac des Rousses et montagnes au programme !    Passer un bon moment c’est aussi faire quelques efforts et savourer de beaux paysages ; en vacances pour un week-end ou juste un après-midi : les familles les enfants les couples sont les bienvenus ! Alors Si ça vous dit on s’équipe de chaussures de marche et nous y allons! Suivez-moi! Prenons même un pique-nique, c’est si magique et convivial !    Le départ se fait depuis le parking de l’Office de Tourisme des Rousses, sur la droite prenons le sentier qui monte, c’est la Montée de l’Opticien et le début de la balade mais aussi un passage célèbre d’une course de ski de fond en février: La Transjurassienne !  On emprunte le sentier et nous arrivons à un site majeur, le lieu exact d’une bataille qui opposa en juillet 1815 les dernières troupes de Napoléon 1er aux autrichiens, un panneau relate l’événement historique. Il faut suivre le sentier, tourner sur vôtre gauche, puis au carrefour à droite jusqu’au rond point, bien suivre les indications et montons jusqu’au collège, sur ce chemin nous arrivons sur un beau point de vue sur le lac et les montagnes environnantes, il faut descendre prendre une petite portion de route et filer sur la droite par un sentier qui mène au rocher du lac. A droite sur la colline quelques cavaliers, et devant nous une tourbière, lieu naturel au possible et si particulier : Ici, pins à crochets et bouleaux font le décor.  Un petit tour au rocher du lac, lieu romantique et paisible et là… plein les yeux… vue sur le lac entouré de montagnes, au loin La Dent de Vaulion au fond de la vallée marque le paysage. Une passerelle sur pilotis nous emmène (les pieds au sec) sur la tourbière puis de l’autre côté du lac. Une base nautique, des pédalos, des tables pour le pique-nique, un restaurant et une plage nous accueille… Tous à l’eau !... On peut se baigner au lac des Rousses ! La baignade est même surveillée par un maître-nageur l’été ! Voilà notre balade touche à sa fin, il y avait de quoi passer de très bons moments, alors partagez autour de vous les émotions d’une promenade réussie !    A bientôt pour d’autres randonnées sur la Station des Rousses !
Ma randonnée nature jusqu
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l'Ouvèze et de l'Ennuyé
C'est en partant de chez soi, qu'on se rend compte que notre région d'origine nous manque. Après mes études à Lyon, je suis vite revenue dans mes montagnes drômoises, et je travaille désormais depuis 4 ans à l'Office de Tourisme de Buis-les-Baronnies (aujourd'hui bureau de l'Office de Tourisme des Baronnies en Drôme Provençale), au cœur du PNR des Baronnies provençales.   Une de mes activités préférées est la randonnée, ça tombe bien car le territoire des Baronnies provençales possède un réseau de sentiers pédestres d'une grande variété. Chacun pourra y trouver son bonheur, débutant ou confirmé, amoureux des plantes et de la nature. Chaque randonnée est unique, offrant une diversité de paysages et de points de vue exceptionnels.     J'ai découvert la montagne de Montlaud en 2014, lors d'une petite randonnée entre amis. Cette moyenne montagne (env. 950 m d'altitude), se positionne entre la vallée de l'Ouvèze et la vallée de l'Ennuyé, pour former le col d'Ey. On passe à côté quand on veut rejoindre le village de Ste-Jalle à Buis-les-Baronnies, mais on ne pense pas forcément à s'y arrêter.  Il y a plusieurs sentiers pour accéder à son sommet, mais le plus agréable est sûrement à partir de Bésignan. Il faut suivre un petit chemin qui grimpe rapidement au-dessus du village et qui rejoint une large piste, sur laquelle il faut prendre à droite. Après 1h de marche, il faut prendre à gauche, juste après un cairn, puis monter sur un sentier raide et escarpé.   La beauté du paysage se révèle quand vous arrivez au sommet. Cette montagne se caractérise par un plateau encadré de deux arêtes rocheuses. C'est un endroit paisible, ensoleillé, qui offre une vue imprenable sur les deux vallées, mais aussi sur le Mont Ventoux et les montagnes environnantes.
Montagne de Montlaud, entre les vallées de l
Mon escapade en vélo électrique à St-Nazaire-en Royans dans la Drôme
Mon escapade en vélo électrique à St-Nazaire-en Royans dans la Drôme
Pour découvrir le territoire du Royans-Vercors, de nombreux moyens sont possibles. La marche, qui reste traditionnelle et qui permet de profiter au maximum des paysages. La voiture, qui nous donnera l'occasion de pouvoir visiter le plus de lieux possibles en un minimum de temps. Le VTT, pour les plus courageux qui veulent dépasser leurs limites sur les routes vertigineuses de Combe Laval ou des Petits Goulets. Le camping-car, avec lequel nous pouvons emmener notre maison pendant nos voyages. La moto, qui également nous fera profiter pleinement des routes remarquables. Et pour ma part, j'ai décidé de le faire en V.A.E. (Vélos à Assistance Electrique). Une agréable première expérience au guidon d'un vélo qui m'a permis de découvrir, sans grandes difficultés, les reliefs du Royans-Vercors et certains sites phares du territoire. J'ai opté pour une balade au départ de St-Jean-en-Royans longeant plusieurs villages du territoire dont St-Laurent-en-Royans et son « arboretum » ; lieu idéal pour une pause pique-nique.  Un panel de paysages contrastés tout au long de cette balade pour une arrivée en beauté au superbe monastère orthodoxe St-Antoine-Le-Grand. Une belle après-midi de découvertes Royannaise, sportive et éducative ! Comme illustré sur la photo, je suis devant le Bateau à roue de Saint-Nazaire-en-Royans. A partir de ce site touristique où se trouve également la grotte de Thaïs et l'Aqueduc, vous pouvez monter jusqu'au village de Rochechinard et jeter un coup d'oeil aux ruines du château. Un vrai plaisir d'admirer et de profiter de paysages, de routes remarquables et de lieux de mémoires tout en laissant le vélo faire le plus dur, alors que vous, vous aurez juste à prendre des souvenirs mémorables de votre voyage. Alors ça vous tente ?! Pour en savoir plus sur les Vélos à Assistance Electrique, rendez-vous à l'Office de Tourisme de Saint-Jean-en-Royans où nous vous proposons la location de 4 V.A.E. pendant tout l'été. Pour plus de précisions sur les sites touristiques de notre territoire n'hésitez pas à consulter notre Brochure OT Pays du Royans 2016   Ou demandez nous directement à l'accueil lors de votre passage chez nous ! A bientôt dans le Royans Vercors.
Mon escapade en vélo électrique à St-Nazaire-en Royans dans la Drôme
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME VERCORS DRÔME
Une semaine de photos en Bourgogne par Vincent alias @vinced49
Une semaine de photos en Bourgogne par Vincent alias @vinced49
Depuis août 2015, chaque semaine, un instagramer fait découvrir sa région aux abonnés de @jaimelafrance_ et devient ambassadeur #jaimelafrance. Du 26 octobre au 1 novembre, c’est Vincent Edwell alias @vinced49 qui vous fait découvrir sa région de coeur en 7 photos, retraçant une semaine en Bourgogne.    Suivez @vinced49 sur Instagram pour ne rien rater de ses photos !   Vue sur Dijon depuis la tour Philippe Le Bon :     Cette semaine c'est @vinced49 qui nous fait découvrir la #Bourgogne pour les #AmbassadeursJaimelaFrance Et on commence bien la semaine avec cette superbe vue depuis la tour Philippe le Bon 😃 Bonne semaine les igers ! #jaimelafrance #igersfrance Suivez 👉 @vinced49 pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 26 Oct. 2015 à 3h47 PDT Les fameuses vignes bourguignonnes :     Pour ce deuxième jour en #Bourgogne pour les #AmbassadeursJaimelaFrance on est avec @vinced49 dans les vignes ! Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 27 Oct. 2015 à 9h25 PDT La Fôret de Bibracte :      Déjà le 3ème jour en #Bourgogne avec @vinced49 pour les #AmbassadeursJaimelaFrance 😊 Aujourd'hui, on découvre les légendes de Bibracte. C'est dans cette forêt que Vercingétorix fédéra les peuples gaulois. Aujourd'hui on peut sentir la présence de la Wivre, une créature mi-femme mi-serpent. Elle cache dans son antre des trésors dérobés... Au cœur de cette forêt, on est projeté dans un monde merveilleux. Entre les ruines de l'oppidum, les rochers et les queules (arbres magiques), les contes prennent vie. Suivez 👉 @vinced49 pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 28 Oct. 2015 à 0h22 PDT Cluny, cité médiévale :      Ce jeudi matin, @vinced49 nous emmène du coté de Cluny le cœur de la chrétienté médiévale. A travers sa crystal ball, il nous propose un voyage dans le temps. Les vestiges de l'abbaye sont les témoins de l'Histoire. Ici s'élevait un centre spirituel, siège du plus grand ordre monastique médiéval d'Occident. Cluny a essaimé en France et dans toute l’Europe, en Allemagne, en Italie, Pologne, en Suisse, en Ecosse… Cluny était la plus grande église de l'Occident jusqu'à la construction de Saint-Pierre de Rome, cinq siècles plus tard. Suivez 👉 @vinced49 pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 29 Oct. 2015 à 0h27 PDT La Côte d'Or et les couleurs de l'automne :      La Côte d'Or doit son nom à la couleur automnale de son paysage, en particulier des vignobles Bourguignons. Et aujourd'hui, c'est @vinced49 qui nous y emmène pour les #AmbassadeursJaimelaFrance La route des vins permet de découvrir le patrimoine viticole. Il faut s'arrêter dans les villages, se promener à travers les vignes, visiter les caves et déguster les meilleurs vins blancs et rouges du monde. Les climats du vignoble Bourguignon sont empreints de tradition depuis le haut Moyen Âge. Aujourd’hui, ils sont classés sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO On the road again... #worldheritage Suivez 👉 @vinced49 pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 30 Oct. 2015 à 0h19 PDT Les Gorges de Canche dans le massif du Morvan :      Aujourd'hui @vinced49 nous fait découvrir les gorges de la Canche en #Bourgogne Le massif du Morvan présente des paysages remarquables, des vallées encaissées, des sous-bois, des sources miraculeuses, des gorges profondes… La Canche, est une petite rivière qui prend sa source au pied du Haut-Folin, le point culminant du Morvan. Elle dévale les rochers de granit taillés en escaliers. Dans ce décor de jungle luxuriante on découvre une faune et une flore exceptionnelle. Cette nature sauvage et méconnue doit être préservée... Suivez 👉 @vinced49 pour ne rien rater de ses superbes photos Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 31 Oct. 2015 à 1h24 PDT La roche de Solutré :      Pour bien terminer cette semaine en #Bourgogne, @vinced49 nous emmène voir un monument de nature ! Classée Grand Site de France, la roche de Solutré est l'emblème de la Bourgogne. Sur ses sentiers de randonnée on découvre un terroir unique et l'un des plus riches gisements préhistoriques d’Europe. Ce site est fréquenté par l'homme depuis plus de 25 000 ans. D'après la légende, les hommes préhistoriques pourchassaient les chevaux pour les pousser à se précipiter du haut de la Roche. Aujourd'hui il expérimente cette technique de chasse sur les touristes 😂 A bientôt sur les routes de Bourgogne!!! Suivez 👉 @vinced49 pour ne rien rater de ses superbes photo Une photo publiée par J'aime la France (@jaimelafrance_) le 1 Nov. 2015 à 1h20 PST
Une semaine de photos en Bourgogne par Vincent alias @vinced49
Votre conseiller localOFFICE DE TOURISME DE DIJON
Mon péché mignon, la pomme à chair rouge de Gauciel - Grand Evreux !
Mon péché mignon, la pomme à chair rouge de Gauciel - Grand Evreux !
Normande et forcement GOURMANDE, j’adore tester les spécialités culinaires locales. En partant à la découverte du Grand Evreux, je me suis rendue dans une charmante commune: GAUCIEL. Et devinez ce que j’y ai trouvé ? Une exploitation cidricole, jusque-là quoi de plus normal en cette région de Normandie mais ….. On  y cultive une pomme très originale, une Pomme à chair ROUGE !!!  Une découverte assez extraordinaire, surtout en voyant tous les produits conçus à partir d’une seule et même variété : pâtes de fruits, confiture, jus de pomme, cidre rosé….. Humm  je m’en lèche encore les doigts! Comme on dit chez moi « ça a un goût de reviens-y » :) … La « pomme » sur le gâteau, un super contact pour une excellente rencontre avec le producteur, Monsieur Stéphane VAN THORNOUT :)   En tant que Responsable Boutique à l’Office de Tourisme du Grand Evreux, j’ai sauté aussi sur l’occasion et toutes ces petites merveilles à déguster sont en vente à la boutique de l’OT.  Je vous invite donc à aller découvrir ce lieu « absolument » fascinant à Gauciel, et faîte comme moi goûter ces splendeurs de pommes rouges si vous êtes un « vrai normand » c’est-à-dire « gourmand » !  
à partir de
4 €
/pers*
Mon péché mignon, la pomme à chair rouge de Gauciel - Grand Evreux !
4 idées pour visiter Calvi et l'île Rousse, portes d’entrée de la Balagne
4 idées pour visiter Calvi et l'île Rousse, portes d’entrée de la Balagne
Dans le nord-ouest de l'île de Beauté, voici l'Ïle Rousse et Calvi à visiter, deux stations phares du littoral de Balagne ! Ces deux sites d'exception conjuguent les plaisirs du balnéaire et la force de la nature corse, dans un décor de mer et de moyenne montagne. De balade en randonnée, de baignade en plongée, la magie rayonne en pays de Balagne !  #1 A u celente (en plein air)  Calvi, l'Île Rousse et la Balagne, ce sont tout d'abord les paysages. Entre Sant’Antonino, perché sur les sommets, et les différentes plages qui bordent le littoral, se déroulent des collines de maquis de vergers, ponctués de villages en balcons. Au pied des sentiers muletiers, les magnifiques panoramas sauvages de la presqu’île de la Revellata et de la pointe Spano complètent le spectacle de l'odorant jardin de la Corse. À l’intérieur des terres se déploient toutes les richesses préservées du parc régional de Corse, de la forêt de Tartagine et celle de Bonifato à la vallée du Fango.  #2 La corse au coeur  Surplombant la grande bleue, la citadelle génoise de Calvi, avec la Poudrière, la caserne Sampiero (ex-palais des Gouverneurs) et la maison de Christophe Colomb, est l'un des trésors du patrimoine corse. Une balade à l’abri des remparts vous fera découvrir la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, les fresques renaissance de l'Oratoire Saint-Antoine et le Palais épiscopal de Sagone. L’Ile-Rousse a quant à elle donné son nom à l’archipel d’ilots de porphyre rouge qui accueillent des couchers de soleil exceptionnels. L'arrière-pays a aussi ses trésors : églises tantôt romanes, tantôt baroques, et petits villages pittoresques, aux artisans travaillant les matières nobles.  #3 De la plage aux hauteurs  Entre Pietralba au nord et galeria au sud de la Balagne, admirez la baie d'Algajola et la beauté des eaux du delta de l'Ostriconi. Les baies de Calvi et de l'Île Rousse s’apprécient en voilier, en planche à voile, en jet-ski ou même en plongée. De part et d’autre de la grande plage de la Pinède, les étendues de sable blanc et les criques ensoleillées rivalisent d’attraits. Située à 10 km de Calenzana, Calvi est donc aux portes du parc régional de Corse qui permettent depuis Calenzana de rejoindre le célèbre GR20, le sentier de randonnée le plus long – et l'un des plus beaux – de France.  #4 Plaisirs festifs  Calvi vit au rythme des festivals et des fêtes. En juin, le jazz annonce l’été, suivi en juillet d’un festival des musiques nouvelles puis, en septembre, du charme des chants polyphoniques corses. Fin octobre, le festival du Vent fait se rencontrer artistes, sportifs, navigateurs et scientifiques inspirés par Éole, le dieu du vent. Dans les villages environnants, la tradition festive fait naître de multiples manifestations, comme les foires rurales de l’amande et de l’olive, les festivals de musique classique de Santa Reparata et de Calenzana, les rencontres théâtrales d’Olmi cappella, le célèbre concours de pétanque de l’Ile-Rousse… Renseignez-vous auprès des Offices de Tourisme de Calvi et de l’île Rousse.
4 idées pour visiter Calvi et l
Ma découverte insolite de la Cathédrale de Chartres
Ma découverte insolite de la Cathédrale de Chartres
Chartres est mondialement connu pour sa Cathédrale, ses vitraux, son labyrinthe, mais ce que je vous invite à découvrir est une partie plus méconnue, voire même secrète, ce sont les parties hautes et les grands combles.  Et oui les combles et les parties hautes de la Cathédrale de Chartres peuvent se visiter ! Pour l’avoir fait, il ne faut pas avoir le vertige et être prêt à faire un peu de sport parce que 35 mètres de hauteur ça ne se monte pas comme ça.    Deux de mes collègues de l’Office de Tourisme de Chartres, une famille avec deux enfants, et moi-même avons commencé cette visite guidée en passant par une porte dans le transept, pour un premier arrêt pour découvrir les vitraux d’une façon peu connue, c’est à dire de l’extérieur. A ce moment-là le guide, nous a expliqué l’usure des vitraux, leur restauration ainsi que leur protection. C’est vraiment incroyable la différence de perception entre l’intérieur et l’extérieur.  Puis nous avons repris notre visite, direction le haut du portail Nord, avec une vue imprenable sur la tour Nord de la Cathédrale et la ville de Chartres. Afin de se rendre au pied de la tour, nous avons longé la toiture de la Cathédrale, et croyez moi c’est là qu’il ne faut pas avoir le vertige. Au bout de l’ascension, le guide nous dévoile quelques éléments peu ou pas connu du grand public (je ne vous dirais rien, il faudra venir !)    Et pour finir en beauté, le guide nous emmène dans les grands combles de la Cathédrale, à l’intérieur de la toiture, où toute l’immensité de la Cathédrale s’expose devant nos yeux. Seul la voute de 40 à 60 cm d’épaisseur nous sépare de l’intérieur. Cette visite a été pour moi un moment vraiment unique, et différent, où les informations que le guide nous a donné étaient vraiment enrichissantes pour découvrir et/ou redécouvrir la fascinante Cathédrale de Chartres.  
à partir de
6 €
/pers*
Ma découverte insolite de la Cathédrale de Chartres
Mes parcours de course à pied à Auxerre
Mes parcours de course à pied à Auxerre
Joggeurs du dimanche et amateurs de course à pied, ce témoignage va très certainement vous intéresser ! Je vais vous faire découvrir mes endroits favoris pour faire quelques foulées et passer un bon moment de détente tout en découvrant de sublimes paysages qu’ils soient naturels ou urbains. Nul besoin de faire beaucoup de kms car la ville d’Auxerre offre à elle seule un panorama à vous couper le souffle (et ce n’est pas fini…) depuis la passerelle ou le pont Paul Bert qui enjambe la rivière Yonne. Alors à vos marques, prêt, partez et suivez moi pour un semi - marathon à Auxerre et dans les environs. Pour commencer, je vous propose de me suivre le long du chemin du halage qui longe le Canal du Nivernais. Ce parcours de 9 kms aller retour permet de me ressourcer et de redécouvrir ma ville au gré des saisons, de la clarté et de la lumière du jour. Je me fixe comme point de départ de ce parcours la passerelle dont je vous parlais précédemment. Et déjà quel bonheur de pouvoir courir sur ces quais rénovés depuis fin 2013, et qui font le bonheur, des sportifs, promeneurs, randonneurs ou encore des familles. Je vous précise, par la même occasion, que cette voie verte autrement appelée « Canal du Nivernais » longe la rivière sur 176 kms ! Donc pour les plus motivés, je vous regarde. J’en reviens à mon parcours. En quittant la passerelle, je vous propose de passer sous le pont Paul Bert d’où l’on peut voir la statue de cet illustre personnage auxerrois. Puis j’accède au parc de l’Arbre Sec aménagé par Fernand Gauthier, architecte de la ville d'Auxerre. Ce « poumon vert », situé au bord de la rivière offre un univers bucolique, où se mêlent espace floral, jardin de détente pour le plus grand bonheur de tous. Au printemps, les parterres de fleurs sont garnis et les senteurs révélées tandis qu’à l’automne, l’allée de catalpas laisse place aux nuances orangées, ce qui fait de ce parc un lieu empreint de douceur pour chacune des saisons. En quittant cet espace, j’arrive sur les terrains d’entrainements de l’AJA, équipe de football chère à notre ville et à Guy Roux ! Puis je continue sur environ 3 kms, toujours au bord de l’Yonne. Je croise de nombreux plaisanciers qui profitent des charmes du tourisme fluvial pour faire une halte sur Auxerre. Arrivée à l’entrée du village de Vaux, je fais demi-tour et emprunte de nouveau ce chemin pour arriver au bout des 9 kms et finir par le clou du spectacle : au premier plan la fameuse passerelle et en arrière plan, l’imposante Cathédrale Saint Etienne et la majestueuse Abbaye Saint Germain. Pour peu que vous choisissiez de faire ce parcours à la tombée du jour, l’éclairage des monuments rend le panorama encore plus magique !   Si vous n’êtes pas encore convaincu par la beauté d’Auxerre, je vous propose de me suivre sur un autre parcours de jogging tout aussi agréable : la Coulée Verte, située à 2 pas du centre ville d’Auxerre. Ce corridor vert de 9 kms longe l'ancienne voie de chemin de fer et offre différents points de vue imprenables sur la ville. Et d’ici à fin 2015, ce parcours proposera de faire tout le tour d’Auxerre, soit 15 kms. Pour terminer, je voulais vous parler de ma première participation à la « Corrida d’Auxerre », qui s’est déroulée le 20 décembre 2014. Cette course, dont les profits sont entièrement reversés à une association caritative, existe depuis plus de 5 ans et attire chaque année de plus en plus d’aficionados. Cette année, 1 200 personnes inscrites, du débutant au coureur confirmé, mais qu’importe !  Ce que je retiens, c’est l’ambiance qui régnait et un vrai moment de bonheur que de partager tous ensemble une même épreuve où chacun se bat contre soi même. Le départ est lancé en plein cœur d’Auxerre à 20h30 au son d’une musique entraînante, pour un parcours de 8km 300 et un dénivelé plutôt intéressant ! De nombreux spectateurs venus nous encourager,  des groupes de musiques aux 4 coins des rues, et une atmosphère magique qui se dégageait de ce parcours nocturne autour des monuments, traversant le marché de Noël et les petites ruelles du cœur ancien. Après 45 minutes (et 52 secondes) d’effort, me voici arrivée place de l’Hôtel de Ville où nous attendait un verre de vin chaud ! C’est certain, l’année prochaine je renouvellerai cette expérience et certainement d’autres événements sportifs proposés tout au long de l’année par la ville. En attendant, j’espère vous avoir donné l’envie, si ce n’est de courir, de découvrir les nombreux parcours et visiter notre belle ville d’Auxerre.
Mes parcours de course à pied à Auxerre
Votre conseiller localAUXERROIS TOURISME
Ma balade du dimanche dans les Gorges de l'Ain
Ma balade du dimanche dans les Gorges de l'Ain
Déjà toute petite, je passais mes dimanches après-midi au bord de la rivière d’Ain avec ma famille, mes cousins, mes oncles et tantes, mes grands-parents… Une journée de détente, d’amusements mais aussi de découvertes. Je vous propose de partir à la découverte de cette rivière, et de ses gorges. Si vous êtes sportifs, enfourchez votre vélo et suivez-moi ! L’itinéraire n’est pas très difficile et la route est peu fréquentée. Rendez-vous à Poncin, porte naturelle des Gorges de l’Ain : après avoir arpenté les ruelles de cette ancienne cité médiévale et acheté de quoi grignoter pour le pique-nique, longeons cette rivière en empruntant la rive gauche, qui pour moi, est la plus belle. Cette balade, c’est un peu comme un grand livre ouvert qui vous raconte l’histoire d’une rencontre entre l’homme et la rivière, une histoire qui a commencé dès la préhistoire, une histoire sans fin… Après avoir traversé nos hameaux avec leurs maisons typiques vigneronnes, leur four banal, nous arrivons à un premier barrage, le barrage d’Allement. Une fois le barrage passé, vous découvrez un plan d’eau navigable et une étendue de terre appelée île Chambod, nom du hameau qui a disparu lors de la mise en eau du barrage. Un formidable terrain de jeux en période estivale. Quelques kilomètres plus loin, après avoir passé le panneau indiquant Merpuis, je m’arrête et je sors mon appareil photo : un magnifique panorama sur la rivière, les montagnes et l’île s’offre devant mon objectif ! Poursuivons notre route jusqu’au Pont de Serrières-sur-Ain et sa magnifique arche centrale dans laquelle une colonie de chauve-souris a élu domicile ! Autrefois sous pont, il y avait une pierre où était gravé « malheur à qui me voit » : cela signifiait, dès que cette pierre apparaissait, qu’il allait y avoir une grande sécheresse dans la région. Après avoir passé ce pont, la route va devenir un peu plus étroite. La rivière va avoir du mal à se frayer un passage entre les Roches du Jarbonnet et le Mont Balvay. Ouvrez grands vos yeux, vous êtes au cœur des gorges de l’Ain. La nature reprend tous ses droits : falaises calcaires se reflétant dans les eaux vertes de la rivière, cygnes et canards nichant dans les roselières, oiseaux survolant les berges, fleurs et arbustes décorant de part et d’autre les rives…. Ecoutez ce silence du bout du monde, admirez cet écrin de nature préservée et respirez… vous êtes dans la Vallée de l’Ain ! Plus loin, notre regard est hypnotisé par un gigantesque viaduc en pierre sur deux étages : le viaduc de Cize – Bolozon. Mais non, vous ne rêvez pas… c’est bien un TGV qui vient de passer ! Point stratégique durant la 2nde Guerre Mondiale entre les Maquisards et les Allemands, descendez au pied du viaduc : un panneau vous en dira plus sur son histoire. Traversez par la voie routière du premier étage pour basculer rive droite : admirez la perspective des arches et faites comme-moi, ouvrez votre fenêtre et testez l’écho ! Si vous avez le temps, vous pouvez poursuivre sur quelques kilomètre la rive gauche, remonter jusqu’à Thoirette où vous emprunterez un nouveau pont pour revenir par la rive droite à Poncin. Au retour, je m’arrête obligatoirement à Chambod et j’emprunte la petite passerelle pour me dégourdir les jambes sur l’île Chambod. Ile de 20 hectare où la nature a gardé et garde tous ses droits, c’est pour moi un véritable lieu de détente et de ressourcement. Et tout est pensé pour passer un agréable moment : chemin, tables de pique-nique, barbecues en pierre, jeux pour enfant… l’été, la baignade y est même surveillée ! Si vous avez du pain sec, ne l’oubliez pas : vous ferez des heureux ! Et voilà, la balade se termine. Avant de partir sur cette route, je vous conseille de venir me voir à l’Office de Tourisme à Poncin : je vous remettrai le parcours détaillé et vous dévoilerai mon endroit préféré. Mon conseil pour un arrêt pique-nique : au bord de la rivière à Merpuis, ou à l’ombre des grands arbres sur l’île Chambod.
Ma balade du dimanche dans les Gorges de l
Retour en haut